Liste des sénateurs de Seine-et-Oise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

IIIe République[modifier | modifier le code]

IVe République[modifier | modifier le code]

Ve République[modifier | modifier le code]

Le nombre de sénateurs pour l'ensemble du département de Seine-et-Oise était fixé à 8 élus lors de l'élection complète du Sénat du 26 avril 1959[1]. À la suite de la réorganisation de la région parisienne, entrée en vigueur le 1er janvier 1968, le nombre de sénateurs de la Seine et de Seine-et-Oise a été porté de 30 à 39, ces sièges ayant été répartis entre les nouveaux départements[2]. La Seine-et-Oise, de même que l'ensemble de la région parisienne, appartenait à la série C. Les sénateurs étaient élus pour un mandat de 9 ans, avec pour échéance 1968.

Comme dans tous les départements désignant au moins cinq sénateurs, l'élection avait lieu au scrutin proportionnel plurinominal.

Mandature 1959-1968[modifier | modifier le code]

Lors des élections sénatoriales du 26 avril 1959[3], la liste des gaullistes et modérés, union de l'UNR, du CNI et des Républicains modérés du RGR, conduite par Jacques Richard, obtient 1 113 sur 3 861, soit 28,8 % et remporte trois sièges (Jacques Richard, Roger Lachèvre et Jacques Soufflet). La liste MRP remporte deux sièges (Alain Poher et Adolphe Chauvin), avec 762 voix (19,7 %). La liste « Union des républicains pour l'action départementale » emmenée par Édouard Bonnefous n'emporte qu'un siège (578 voix soit 14,97 %), de même que celle des communistes (703 voix, 18,2 %) et celle de la SFIO de Pierre Métayer (13,1 %)[4] .

Identité Parti
Aimé Bergeal[a 1] SFIO
Édouard Bonnefous UDSR
Adolphe Chauvin MRP
Roger Lachèvre CNIP
Louis Namy PCF
Alain Poher MRP
Pierre Prost[a 2] UNR
Jacques Soufflet UNR
  1. à compter du 3 avril 1967, en remplacement de Pierre Métayer, élu député de la 3e circonscription de Seine-et-Oise lors des élections de 1967.
  2. à compter du 16 mai 1967, en remplacement de Jacques Richard, élu député de la 2e circonscription de Seine-et-Oise lors des élections de 1967.

Mandatures suivantes[modifier | modifier le code]

À la suite de la disparition du département de Seine-et-Oise, les sièges de sénateurs ont été répartis entre les départements qui représentent la plus grande part de la superficie de la Seine-et-Oise : l'Essonne, les Yvelines et le Val-d'Oise.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]