Voies de Toulouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Liste des rues de Toulouse)
Vue satellite de Toulouse et de ses principales voies.

Cet article présente une liste des voies de Toulouse, ville française, chef-lieu du département de Haute-Garonne et siège de la préfecture de la région Occitanie.

Cette liste se veut exhaustive à avril 2021.

Ces voies servent aux Transports à Toulouse pour différentes catégories d'usagers.

Les voies de Toulouse, pour certaines suivent la logique suivante :

Morphologie du réseau routier et principaux axes[modifier | modifier le code]

Le réseau routier de Toulouse est en étoile, formé de trois cercles concentriques, deux ceintures de boulevard, et un périphérique. La majorité de Toulouse se situe à l'intérieur du périphérique, de part et d'autre de la Garonne, mais plus spécifiquement sur la rive droite (continentale).

Traversée de la Garonne[modifier | modifier le code]

La Garonne est traversée par huit ponts au niveau de Toulouse, de nord au sud, le pont de Blagnac, le pont d'Ancely, le pont des Catalans, le Pont-Neuf, le pont Saint-Michel, le pont Pierre de Coubertin, le pont de l'autoroute A620 (périphérique sud) et le chemin de Loge, qui est adjacent au périphérique.

Plan simplifié de Open Street Map des voies de Toulouse internes au périphérique

Boulevards et périphérique[modifier | modifier le code]

  • Le premier cercle en partant du centre-ville est formé par le boulevard Lazare-Carnot, le Boulevard de Strasbourg, le boulevard d'Arcole, le boulevard Lascrosses, le pont des Catalans, les allées Charles-de- Fitte, le pont Saint-Michel, les allées Paul-Feuga, les allées Jules-Guesde, le Boulingrin (rond-point contournant le parc du Grand-Rond) et enfin les allées François Verdier
  • Le second cercle est formé par des boulevards qui longent en majorité le Canal du Midi. Il s'agit d'un cercle imparfait, puisqu'il rejoint le périphérique au niveau de l'embranchement entre l'A620 (périphérique intérieur) et le périphérique extérieur (A61), mais aussi au niveau de l'Embouchure (zone où le canal du Midi et le canal latéral à la Garonne se rejoignent). Il est formé, d'est en ouest, au côté extérieur du canal, par le boulevard de la Méditerranée, puis le boulevard Griffoul Dorval, le port Saint-Etienne, le boulevard de la Gare, le boulevard Pierre Semard, le boulevard des Minimes puis le boulevard de l'Embouchure. Côté intérieur, il est inexistant à l'extrême est, puis apparaît au niveau du boulevard de la Marne, puis suit le boulevard Montplaisir, le port Saint-Sauveur, puis continue sous le nom de boulevard Léopold Escande, puis le boulevard Pierre-Paul Riquet, le boulevard Matabiau et enfin, le Boulevard de la Marquette
  • le périphérique est un troisième cercle, constitué par une voie rapide urbaine (VRU) réservée aux seuls véhicules motorisés. Le périphérique a une structure particulière ; les Toulousains distinguant le périphérique ouest (ou intérieur), correspondant à la A620, du périphérique est (ou extérieur), correspondant à la A61.
  • Un axe semi-circulaire existe également formé par l'avenue Crampel, le boulevard des Récollets, le pont Pierre de Coubertin, le boulevard Déodat de Séverac, le boulevard Gabriel Koenigs et le boulevard Jean Brunhes. Il part du Pont des Demoiselles vers la rive Gauche de la Garonne, tout en la traversant au pont Pierre de Coubertin.

Grands axes pénétrants[modifier | modifier le code]

  • Les principaux grands axes pénétrants sont des avenues ou des routes. On trouve les Allées Jean Jaurès, la Place Dupuy, les Allées Paul Sabatier, l'Allée des Soupirs, les Allées Frédéric Mistral, les Allées Serge Ravanel, l'avenue de l'URSS, le boulevard du maréchal Juin (prolongé en avenue de Lattre de Tassigny, pour ce qui est des axes intérieurs (entre les deux ceintures), puis l'avenue des Minimes, qui bifurque en l'avenue des Etats-Unis et l'avenue de Fronton, l'avenue Georges Pompidou (prolongée en avenue Léon Blum puis en route d'Albi), l'avenue Camille Pujol (prolongée en avenue de Castres), l'avenue Jean Rieux, l'avenue de Saint-Exupéry, la route de Revel (qui naît de la fusion à la sortie de Toulouse des avenues Saint-Exupéry et Jean Rieux). Sur la rive Gauche, dans les axes extérieurs, on trouve la route d'Espagne, la route de Seysses, la route de Saint-Simon, la route de Bayonne, la route de Blagnac, la route de Launaguet et la route de Narbonne.
  • La rue de Metz est une percée hausmanienne qui traverse le centre-ville (intérieur de la première ceinture de boulevards), de même que l'axe rue Alsace Loraine, prolongé après Esquirol (intersection avec la rue de Metz) en rue du Languedoc

Autres voies[modifier | modifier le code]

  • De nombreuses autres voies portent plus simplement le nom de rue, mais aussi quelques avenues et boulevars (boulevard Deltour, avenue de la Gloire, avenue Jean Chaubet (qui fusionnent au sortir de la ville), avenue Jacques Chirac... mais ces axes sont d'importances moins grandes.

Le nom des rues de cette ville du midi a été amené à évoluer au fil du temps, en particulier certains chemins de ronde sont devenus des boulevards en 1939-1949[1].

Le boulevard des Crêtes reliant l'avenue Camille Pujol à l'Avenue Léon Blum en passant par l'avenue Jean Chaubet et de la Gloire a été renommé avenue Jacques Chirac en 2019 après son décès, en hommage.

Vitesse[modifier | modifier le code]

En 2015, la ville bénéficie de 443 kilomètres de zones 30, où la vitesse est limitée à 30 km/h; ceci permet de réduire les distance de freinage qui sont estimées à 30 mètres lorsque l’on roule à 50 km/h, 13 mètres lorsque l’on roule à 30 km/h[2].

Les grands axes de circulation, dits structurants, tels que les boulevards, les allées Jean-Jaurès, la rue Bayard ou l'allée de Brienne, disposent d'une autorisation de vitesse plus élevée avec une vitesse limite de 50 km/h[2].

En 2017, les longueurs de zone 30 les plus élevées de Toulouse métropole (702 km) se trouvent à Toulouse (473 km), Balma (45 km), Saint-Orens (36 km), L'Union (20 km), Cornebarrieu (12 km) et Blagnac (10 km)[3].

Au total, la commune compte 2500 kilomètres de voirie.

La métropole compte au total en 2013, 3282 kilomètres de voirie, composée à hauteur de 2764 kilomètres de voirie sous la responsabilité de la métropole et de 518 kilomètres de voirie départementale.

Accidents[modifier | modifier le code]

Les accidents sont importants sur les voies de Toulouse (hors VRU):

Sur la seule commune de Toulouse : en 2013, 131 personnes ont été victimes de l'automobile, 178 des deux-roues à moteur, 107 des piétons, 38 cyclistes, et zéro des poids-lourds[4].

Principes de classification alphabétique[modifier | modifier le code]

  • type de voie (rue, place, avenue, promenade...) : rejeté en fin d'appellation.
  • prénom :
  • titre :
    • avenue Maréchal-Foch classé à Maréchal-Foch (avenue) : à chercher à la lettre M
    • Chemin du Général Charles-François Dugua classé à Général Charles-François Dugua (chemin) : à chercher à la lettre G
  • préposition et article : rejeté en fin d'appellation :

A[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
La rue d'Alsace-Lorraine croisant la rue de Metz en 1905.

B[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

C[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

D[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Anciennes plaques utilisées dans le centre de Toulouse de 1815 à 1875, fabriquées par la manufacture de faïence Fouque Arnoux. Ici les plaques des rues de la Dalbade et du Pont de Tounis.

E[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

F[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

G[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
La rue Gabriel-Péri, vieux siège du journal "Le Télégramme."

H[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

I[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

J[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
La rue Jean Palaprat avec la synagogue au coin de la rue de la Colombette.

K[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

L[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

M[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

N[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

O[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

P[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Le résistant toulousain Louis Plana donne son nom à une impasse et à une rue.

Q[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

R[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
La place Robert Schuman avec plaque commémorative pour le "père de l'Europe."

S[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
La rue Saint-Bernard en direction de la basilique Saint-Sernin.

T[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

U[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

V[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

W[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

X[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Y[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Z[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France Auteur : Société archéologique du Midi de la France. Auteur du texte Éditeur : [s.n.] (Toulouse) Date d'édition : 1970 gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9600437p/f95.item
  2. a et b Circulation. Depuis mai 2015, tout le centre-ville de Toulouse roule à 30km/h actu.cotetoulouse.fr/circulation-depuis-mai-2015-tout-le-centre-ville-de-toulouse-roule-a-30kmh_15967/
  3. source Open Data Toulouse Métropole
  4. observatoire des déplacements partenariat sGGd synthèse - situation 2013 www.aua-toulouse.org/sites/www.aua-toulouse.org/IMG/pdf/synthese_2013_light.pdf
  5. a b c d e et f « Plan dynamique de Toulouse », Municipalité de Toulouse
  6. a b c d e f g et h Plaque de la rue
  7. a b c d e f et g Plaque de la rue en 2011
  8. Gérard Santier, Nouvelles Editions Loubatières, 978-2862664101, , 477 p. (ISBN 978-2-86266-410-1)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]