Liste des prix littéraires maritimes français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une quinzaine de prix littéraires concernant le monde maritime sont décernés chaque année en France.

Par ordre alphabétique

Grand prix de l'Académie de marine[modifier | modifier le code]

Logo de l’Académie de Marine

Fondée en 1752, supprimée par la Convention et recréée en 1921, l’Académie de marine est dotée d’une véritable charte qui fut modifiée pour la dernière fois en 2005. Ses membres dont le recrutement a été élargi sont répartis en six sections. Son champ d'activités s’est accru pour couvrir toutes les activités à caractère maritime. Conformément à ses statuts, l'Académie décerne chaque année lors de sa rentrée de l'automne des prix littéraires dont le Grand prix qui récompense « un ouvrage traitant tout sujet intéressant la marine ou la mer, paru au cours de l’année précédente et qui répond à son objectif : faire comprendre et aimer les choses de la mer et en développer le goût dans le public ».

La liste des lauréats[1] :

Prix Albatros[modifier | modifier le code]

La commission « Livres de Mer » de l'association STW (Sail The World), association dédiée aux navigateurs, est créée en 2003 et avec elle le prix Albatros qu'elle délivre chaque année. Les livres lus sont tous écrits en langue française, ou traduction de l'année, en rapport avec la mer, qu'ils soient récits de voyages, livres techniques, romans, récits historiques, vie de marin... Le prix Albatros est attribué à la suite d'une délibération de la commission en octobre et remis à l'auteur lors du salon nautique de Paris sur le stand de STW.

Lauréats :

  • 2017 – Roberto Soldatini – La musique de la mer – éditions Zeraq
  • 2016Catherine PoulainLe Grand Marin – éditions de l'Olivier
  • 2015Roger TaylorMingMing au rythme de la houle – éditions La Découvrance
  • 2014 – Alain Kalita et Corinne Viltrouvé – Elle rêve avec moi – éditions Magellan & cie
  • 2013Jean-Pierre LedruLes Enfants du Cap Horn – éditions Cheminances
  • 2012 – Alain JégouNe laisse pas la mer t'avaler – éditions des Ragosses
  • 2011 – Olivier Le CarrerLe Rêve d'une île – éditions Glénat
  • 2010 – Joël SimonIndolents compagnons de voyage – éditions Au vent des îles
  • 2009 – Dee CaffariTout autour du monde – éditions Arthaud
  • 2008 – Jacques de Certaines – Objets de Marins – éditions Ouest-France
  • 2007 – Jean-Michel Sauter –Mer des hommes – éditions Ancre de Marne
  • 2006 – Marie et Hervé Nieutin – Histoires de partir
  • 2005 – Gildas Flahaut – Je me souviens des hommes – éditions Jalans publications
  • 2004 – Pierre MathioteLettres à un jeune navigateur
  • 2003 – Jean CuisenierLe Périple d'Ulysse

Grand prix de la mer de l'Association des écrivains de langue française[modifier | modifier le code]

L’ADELF, association des écrivains de langue française, a été fondée en 1926 et regroupe un millier d’écrivains francophones. Parmi différents prix qu’elle décerne un prix littéraire de la mer a été créé en 1970 pour couronner un ouvrage consacré à la mer. Il a ensuite fusionné en 2012 ou 2013 avec le prix des océans Indien et Pacifique, lui-même issu de la fusion en 1999 du prix de Madagascar (1950), du prix des Mascareignes, des Seychelles et des Comores (1963) et du prix de l'Océanie (1977))[2]

Derniers lauréats :

Grand Prix de la mer

  • prix non décerné depuis 2014
  • 2014 – Arlette Girault-Fruet, La Non Trubada, Classiques Garnier.

Prix de la mer

  • 2013 – Jean-Yves Barzic - Le Bout du Monde... où tout est possible - La Découvrance[3]
  • 2012 – non décerné
  • 2011 – Ex aequo Lodewijk Allaert – L'Instinct de la glisse – Transboreal – et Annpôl Kassis – Les Disparues de l'Amphitrite - Janus
  • 2010 – Jean-Pierre Ledru – Cap sur le déshonneur de l’Angleterre – La Découvrance
  • 2009 – Bernard du BoucheronVue mer – Gallimard
  • 2008 – Maud FontenoyLe Sel de la vie – Arthaud
  • 2007 – Catherine ReverzyAnita Conti 20 000 lieues sur la mer – Odile Jacob
  • 2006 – Hubert MingarelliOcéan Pacifique – Seuil
  • 2005 – Hugo Verlomme – L’Eau est là – Lattes

Prix du Cercle de la mer[modifier | modifier le code]

Amarré au port de Suffren à Paris, le Cercle de la mer est une association dont l’objet est de développer l’intérêt pour les choses de la mer et les activités qui s’y rapportent. Créé en 1983[4], son prix littéraire, décerné à l’automne, veut récompenser « la qualité littéraire d’un ouvrage (roman, récit, étude, biographie...) de nature à éveiller l’intérêt et l’attrait pour les choses de la mer ». Depuis 1997 est également primé un album illustré.

Derniers lauréats  :

  • 2016Thierry Montoriol - Le Baiser de la tortue - Gaia
  • 2015 – ?
  • 2014 – Joël Alessandra - Errance en mer Rouge (bande dessinée) - Casterman
  • 2013 – Philippe de Villiers - Le Roman de Charette - Albin Michel
  • 2012 – Marc Siguier - Cahier de l’été indien - Jean-Claude Lattès
  • 2011 – François Adrien – L'Ombre de Némésis - Privat
  • 2010 – Bruno d'Halluin – Jon l’Islandais - Gaîa
  • 2009 – Olivier et Cécile de la Rochefoucauld – Les Enfants du large – Cherche Midi
  • 2008 – René Moniot-Beaumont – Histoire de la littérature maritime - La Découvrance
  • 2007 – Bernard Giraudeau - Dames de nage – Metaillé
  • 2006 – Isabelle AutissierKerguelen – Grasset
  • 2005 – Erik OrsennaPortrait du Gulf Stream - Seuil
  • 2004 – Christian Buchet – Une Autre Histoire des océans et de l’homme – Robert Laffont
  • 2003 – Loïc Finaz – Nous avions accosté à Guayaquil – La Table Ronde
  • 2002 – Charles CladenAu Bout de la remorque – Seuil
  • 2001 – Rémi Monaque – Latouche-Tréville l’amiral qui défiait Nelson – S.P.M

Prix Corail du livre de mer[modifier | modifier le code]

Décerné dans le cadre du Festival mondial de l’image sous marine de Marseille (d'Antibes Juan-les-Pins jusqu'à 2009), le prix Corail du livre de mer, créé en 1982, récompense « un ouvrage de langue française, récit ou roman, d’une réelle qualité littéraire et ayant un rapport direct avec la mer ». Sont également décernés un prix du livre d’images sous marines et un prix du meilleur guide sous marin. Ces prix sont attribués durant le festival, fin octobre, début novembre.

Derniers lauréats  :

  • Prix non attribué depuis 2014
  • 2014 – Gabriel Di Domenico - Pirates - Glénat
  • 2013 – Michel L'HourDe l’Archéonaute à l’André Malraux – Actes Sud
  • 2012 – Francis Le Guen - Narcoses - Glénat
  • 2011 – François Feer – Les Poissons sont indomptables – Le Dilettante
  • 2010 – Olivier Bass - La Musique des Kerguelen – La Découvrance[5]
  • 2009 – Yann Queffélec - Adieu au Bugaled Breizh - Rocher
  • 2008 – ouvrage collectif (association Salomon) - Le Mystère Lapérouse – de Conti
  • 2007 – Jean-Jacques Antier - Tempête sur Ar Men – Cité
  • 2006 – Jean-Claude Bianco[6] et Philippe Cousin - Le Mystère englouti St Exupéry – Ramsay
  • 2005 – Hugo VerlommeL’Eau est là – Lattes
  • 2004 – Tavae Raioaoa – Si loin du monde – Oh Éditions

Prix Écume de mer[modifier | modifier le code]

Créé par la Fédération nationale du Mérite maritime et de la Médaille d’honneur des marins en 2007 pour « maintenir le cap littéraire des grands écrivains de mer de langue française », il couronne un « auteur de roman, récit, nouvelles, poésie, biographie, chant, bande dessinée, valorisant avec talent l’humanité maritime » publié dans les deux ans précédant le congrès annuel de la FNMM. Ce prix est remis en mai lors de ce congrès.

Derniers lauréats  :

  • 2017 – François Morizur – Mission Buthacus - Kidnapping en eaux troubles – éd. P de Taillac
  • 2016Luc CorlouërLe Bosco de Kerpalud - Ramsay
  • 2015 – Alain Kalita - Elle rêve avec moi - Magellan et Cie
  • 2014 – Jean-Marie Gilory - Songeries d'un rêveur solitaire - éd. La Batellerie
  • 2013 – Olivier Bass – L’homme de Marmara – La Découvrance
  • 2012 – Jean Chatard - Les Marins, chants des équipages - La Découvrance
  • 2011 – François Adrien - L'Ombre de Némésis - Privat
  • 2010 – Olivier BassLa Musique des Kerguelen - La Découvrance
  • 2009 – Michel Bougeard – Le Damné de Pennou Pell – La Découvrance
  • 2008 – Jean-Marc Soyez – La Ramandeuse – de Borée
  • 2007 – Laurent MaréchauxLe Fils du dragon – Le Dilettante

Prix Encre Marine[modifier | modifier le code]

Créé en 1991 à l’initiative du Préfet maritime de la Région Méditerranée, il est destiné à primer « un auteur français ou francophone, ayant publié dans l’année un ouvrage mettant particulièrement en valeur les thèmes de la mer et du monde maritime civil ou militaire ». Ce prix est remis en novembre à l’occasion du salon du livre de Toulon.

Derniers lauréats  :

  • 2017 – Ian Mc Guire – Dans les eaux du Grand Nord – éd. 10/18
  • 2016Annick Geille - Rien que la mer - éditions de la Grande Ourse[7].
  • 2015 – Sylvain Coher - Nord, nord-ouest - Actes Sud
  • 2014 – Alain Hervé - Promesse d'îles - Arthaud
  • 2013 – Éric Simard - Le cycle des destins Aylin et Siam - éditions Syros
  • 2012 – ouvrage collectif[8] - Zeraq, la mer sur le vif - éd.l'Élocoquent
  • 2011 – Lydia Gaborit-Commard – La Mémoire de la mer – Albin Michel
  • 2010 – Marie-Isabelle Merle des Isles - Les Compagnons du Pourquoi Pas – Paulsen
  • 2009 – Gilles LapougeLa Légende de la géographie – Albin Michel
  • 2008 – Isabelle Autissier et Lionel Daudet – Versant Océan – Grasset
  • 2007 – Gaëlle Nohant – L’Ancre des rêves – Laffont
  • 2006 – Laurent MérerAlindien – le Télégramme
  • 2005 – Érik EmptazLa Malédiction de la Méduse – Grasset
  • 2004 – Patrick Poivre d'Arvor et Olivier Poivre d'Arvor - Pirates et Corsaires - Menges
  • 2003 – Pierre Schoendoerffer - L’Aile du Papillon - Grasset
  • 2002 – Bernard Giraudeau - Le Marin à l'ancre - Métailié

Prix Éric Tabarly du meilleur livre de mer[modifier | modifier le code]

Créé en 1981, le prix littéraire de l’Association des anciens élèves de l’École navale, visait à encourager parmi ses membres la production d’ouvrages littéraires. Rebaptisé Prix Éric Tabarly en 2009 [9], il est maintenant ouvert à tous les ouvrages valorisant la mer.

Derniers lauréats :

  • 2017 – Thibaut Delort-Laval – Cargo noirAncre de marine
  • 2016 – Daphné Victor et Stéphane Dugast - Paul-Émile Victor - J'ai toujours vécu demain - Robert Laffont
  • 2015 – Yves Marre - Navigateur solidaire - Isabelle Le Goff éditions
  • 2014 – Alain Jaubert - Au bord de la mer violette -Gallimard
  • 2013 – François Bellec - L'Arbre de nuit - Éditions Jean-Claude Lattès[10]
  • 2012 – Élise Dürr, Collectif[8] - Zeraq : La mer sur le vif - L'Elocoquent
  • 2011 – Emmanuel Desclèves – Le Peuple de l’Océan – L’Harmattan
  • 2010 –
  • 2009 – Isabelle AutissierSeule la mer s’en souviendra – Grasset
  • 2008 – Olivier de KersausonOcean’songs – Cherche Midi
  • 2007 – Norbert Murie – Octave Morillot : peintre de la Polynésie – ACR
  • 2006 – Laurent MérerAlindien – Le Télégramme
  • 2005 – Luc de Rancourt de Mimerand - décerné pour l'ensemble de son œuvre
  • 2005 – Bernard Klotz - Enfer au Paradis - Ardhan
  • 2004 – Bertrand de La Roncière - La reine Pomaré : Tahiti et l'Occident 1812-1877 - L'Harmattan (et mention spéciale à Bernard Prézelin - Flottes de combat - Ouest-France)
  • 2003 – Rémi Monaque - Latouche-Tréville, 1745-1804 : l'amiral qui défiait Nelson - SPM
  • 2002 – Hubert Granier - décerné pour l'ensemble de son œuvre

Prix de la FNAAM[modifier | modifier le code]

La Fédération nationale des associations d'accueil de marins (FNAAM) a décidé en 2016 d'attribuer un prix tous les deux ans lors de son congrès un prix à un ouvrage faisant connaitre la vie et le métier de marin.

  • 2016 – Renaud de Boissieu et Roland Doriol - Marins, Lettres de mer & paroles de terre - Marine éditions

Prix Gens de mer[modifier | modifier le code]

Créé en 1996, à l’initiative de la Droguerie de marine dans le cadre du festival Étonnants voyageurs de Saint-Malo, le prix Faubert de Coton était alors attribué, « à l’auteur d’un ouvrage de vulgarisation maritime ; qui soit un livre à la fois technique, didactique, et agréable à lire pour le plus large public[11] » par un jury composé de personnalités du monde maritime, littéraire et journalistique. Le premier prix fut remis lors de l'édition 1996 du festival Étonnants Voyageurs. Un second fut remis à bord du ferry Bretagne à Portsmouth à l'automne 1997[11]. Un faubert est dans l'ancien vocabulaire de marine[12] « un faisceau de fils de caret qui, lié à un manche ou à une erse en filin, sert à laver ou à sécher les diverses parties d’un bâtiment, ce qui s’appelle fauberter, fauberder ou essarder. Le faubert de coton est également le symbole de La Droguerie de Marine[11].

Ce prix renait en 2005, toujours dans le cadre d'Étonnants Voyageurs et récompense désormais « un auteur ou traducteur contemporain d’un roman, récit, étude ou document récent ayant un caractère maritime ». Le prix veut valoriser « les différents aspects de la littérature liée à la mer ». Il est remis en mai lors du festival. Particularité les débats du jury sont public, et l'audience peut poser des questions et faire des remarques pendant les délibérations[11]. En 2006, le prix est renommé prix des Gens de mer[11].

Derniers lauréats  :

  • 2017 – Ian Mc Guire – Dans les eaux du Grand Nord – éd. 10/18
  • 2016Catherine Poulain - Le Grand Marin- éditions de l'Olivier.
  • 2015 – Nicolas Cavaillès - Pourquoi le saut des baleines - éditions du Sonneur
  • 2014 – Christophe Chaboute - Moby Dick Tome 1 (bande dessinée)- Vent d'ouest
  • 2013 – Franck Lestringant – Cosmographie universelle de Guillaume Le Testu - Arthaud
  • 2012 – Jean Rolin - pour l’ensemble de son œuvre littéraire à caractère maritime
  • 2011 – Dominique Fortier - Du bon usage des étoiles – La table ronde
  • 2010 – Carsten JensenNous les noyés - Libella
  • 2009 – Kersten Lund – Le Marin américain – Gaïa
  • 2008 – Benjamin Guerif – Les Naufragés du Rost – Rivage
  • 2007 – Herman Melville et Philippe Jaworski – Moby Dick – Pléiade
  • 2006 – Isabelle AutissierKerguelen – Grasset
  • 2005 – Redmond O'Hanlon – Atlantique Nord - Hoëbeke

Prix Faubert de Coton

  • 1997 – Dava Sobel - Longitude - Lattès[11]
  • 1996 – Dominique Ehrard - Six Phares à découper - Ouest-France[11]

Prix Livre et Mer[modifier | modifier le code]

En 1985 est créé le Grand prix du livre maritime qui devient en 1992, prix Henri Queffélec avant d'être renommé Prix Livre & Mer Henri Queffélec en 2003 Il couronne le « meilleur roman français ou étranger donnant envie de découvrir la mer » Le festival accorde également d'autres prix dont :

  • le prix du Beau livre maritime
  • le prix Écureuil (bande dessinée)

Ces prix sont attribués en avril durant le Salon

Derniers lauréats du prix Livre & Mer Henri Queffélec

Prix du livre insulaire[modifier | modifier le code]

Créé en 1999, le salon du livre insulaire, se tient en août à Ouessant et couronne dans différentes catégories (beaux livres, poésie, policier, essai, fiction et jeunesse ) des livres récents écrits en français par des auteurs insulaires ou s’inspirant de la figure réelle ou imaginaire de l’île. Parmi ces prix figure le Grand Prix des îles du Ponant.

Derniers lauréats[13]  :

  • 2017 – Louis Brigand – Enez Sun Carnet d’un géographe à l'île de Sein – éd. Dialogues
  • 2016 – Collectif - Corse fromages - éd. Albiana
  • 2015 – Les Corses et la Grande guerre - éd. Albiana
  • 2014 – Bernard Perrou et Didier Houeix - Irlande The West – éd. Locus Solus
  • 2013 – Philippe Lutz – Iles grecques, mon amour – Mediapop Ed.
  • 2012 – Karla Suárez - La Havane, année zéro, éd. Métaillié
  • 2011 – Christian Poslaniec et Bruno DouceyOutre Mer Trois océans en poésie – éd Doucey
  • 2010 – Vincent Guigueno et Valérie Vattier - Le Phare Amédée – Points de vue
  • 2009 – Rennie Pecqueux-Barboni – Costumes de Corse – Albiana
  • 2008 – Gerry L'Etang – La Peinture en Martinique – HC Éditions
  • 2007 – Jean-Yves Quellec – Un moine à l’île de Quemenes – Les cahiers de Clérande
  • 2006 – Roger Boulay – Hula hula, pilou pilou, cannibales et vahinés – Chêne
  • 2005 – Frankétienne – décerné pour l'ensemble de son œuvre
  • 2004 – Davertige Anthologie secrète – Mémoire d'encrier
  • 2003 – Miquel Angel Riera – L'île Flaubert – Fédérop

Prix Marine Bravo Zulu (ex prix Marine & Océans)[modifier | modifier le code]

Créé en 1987 par l’Association centrale des officiers de réserve de l’armée de mer (ACORAM), ce prix qui avait pris le nom d’ « Amiral Frémy » en 1996, est devenu en 2009 le Prix Marine puis en 2013 le prix « Marine et Océan ». Depuis 2017, il de dénomme prix « Marine Bravo Zulu » (double pavillon signifiant dans la Marine une manœuvre bien exécutée).

Il vise à couronner un « ouvrage historique, littéraire, scientifique ou technique mettant en valeur le monde maritime militaire ou civil». Il est accompagné d'un prix « album » et d’un prix « bande dessinée ». Il est généralement attribué en novembre[14].

Derniers lauréats  :

  • 2017 – Anne Tallec – S’ils sont nos frères – éd. Cent mille milliards
  • 2016Rémi Monaque - Une histoire de la marine de guerre française - Perrin
  • 2015 – Anne Pons - James Cook, le compas et la fleur - Perrin
  • 2014 – Philippe Metzger – Pilote de mer - CentMilleMilliards
  • 2013 – Alexandra LapierreJe te vois reine des quatre parties du monde - Flammarion
  • 2012 – Alexandre Sheldon-Duplaix et Peter A. Hutchthausen – Guerre froide et espionnage naval – éd. Nouveau monde
  • 2011 – Nadine et Jean-Claude Forestier Blazart – Le Passage du Nord-Ouest – éd. G. Naef
  • 2010 – Jean-José Segeric – L’amiral Mahan et la puissance impériale américaine[15],[16] – Marines
  • 2009 – Isabelle AutissierSeule la mer s’en souviendra – Grasset
  • 2008 – Claudie GallayLes Déferlantes – Rouergue
  • 2007 – Patrick Louvier – La Puissance navale et militaire britannique en Méditerranée - S.H.D.
  • 2006 – Patrick de GmelineAmyot d’Inville: Quatre frères pour la France - Herissey
  • 2005 – Hubert Juet - Clipperton, l'île de la Passion - Theles
  • 2004 – Gérard Fauconnier - Panama : Armand Reclus et le canal des deux océans - Atlantica
  • 2003 – Christian Buchet et Jean-Yves Nerzic - Marins et Flibustiers du Roi-Soleil, Carthagène 1697 - PyréGraph
  • 2002 – Philippe Masson - La Puissance maritime et navale au XXème siècle - Perrin

Prix Mémoires de la mer[modifier | modifier le code]

Créé en 2007 à l'initiative des associations de la Corderie royale et de l’Hermione, ce prix, rebaptisé Mémoires de la mer en 2011, veut encourager, historiens, romanciers, dessinateurs ou réalisateurs à raconter et enrichir la connaissance de l’aventure humaine de la mer Outre le livre, sont couronnés annuellement une bande dessinée, un film et une chanson.

Derniers lauréats  :

  • 2017 – ex-aequo: Thomas Duranteau, Xavier Porteau - Narcisse Pelletier, la vraie histoire du sauvage blanc - Elytis et Claude Sintes, Les pirates contre Rome - Réalia, les Belles Lettres
  • 2016Sylvain Coher - Nord nord ouest - Actes sud
  • 2015 – Bruno Fuligni -Tour du Monde des terres oubliées - éd. du Trésor
  • 2014 – Guillaume Le TestuCosmographie universelle – Arthaud, ministère de la Défense (SGA/DMPA et SHD) et Carnets des Tropiques (réédition de l'ouvrage de 1556).
  • 2013 – Romain BertrandL'histoire à parts égales - Récits d’une rencontre Orient Occident - Seuil
  • 2012 – Yves Le Corre – L'Ivre de mer – YLC éditions
  • 2011 – Alain BorerLe Ciel & la carte : Carnet de voyage dans les mers du Sud à bord de La Boudeuse – Seuil
  • 2010 – Renaud Morieux – Une Mer pour deux royaumes : La Manche, frontière franco-anglaise (XVIIe-XVIIIe siècles) – Presses universitaires de Rennes
  • 2008 – Leila Maziane – Salé et ses corsaires (1666-1727) : Un port de course marocain au XVIIe siècle – Presses universitaires de Caen
  • 2007 – Anna Enquist - Le Retour - Actes Sud
  • 2006 – Michel L'Hour, Élisabeth Veyrat et Olivier Hulot -La Mer pour mémoire : Archéologie sous-marine des épaves atlantiques - éd. Somogy
  • 2005 – Serge Gruzinski - Les Quatre parties du monde - éd. de La Martinière

Prix Place de Fontenoy[modifier | modifier le code]

Décerné par l’Association amicale des administrateurs des affaires maritimes ce prix, créé en 1985, récompense un « ouvrage (une œuvre depuis 2008) mettant en relief les activités maritimes et leur interactivité ». Alors nommé prix des Administrateurs des affaires maritimes, il a pris le nom de Prix Place de Fontenoy (où se trouve le ministère de la Marine) en 2008. Il est remis à l’occasion de l’Assemblée générale de l’association ou d’un événement maritime (salon Maritima en 2010, festival du Festival Livre & Mer de Concarneau en 2009).

Derniers lauréats  :

  • 2017 – Frédéric de Montcamy, Président du Cluster maritime français
  • 2016 – Journal Le Marin
  • 2015 – Arnaud de Boissieu et Roland Doriol - Marins Lettres de mer et paroles de terre - Marine éditions
  • 2014 – Olivier Meriel et Jean-Jacques Lerosier – Les plages d’histoires – éd. Au fil du temps
  • 2013 – Atlas des enjeux maritimes - Infomer
  • 2012 – Marie Destrée, peintre de Marine
  • 2011 – L'Almanach du Marin Breton
  • 2010 – Christophe Verdier et Maurice Duron – Quai des sirènes[17] – Marine Éditions et Durand Cormier – Annuaire des navires de commerce
  • 2009 – Patrice Guillotreau – Mare economicum : Enjeux et avenir de la France maritime et littoralePUR – et Jean-Pierre Duval – Marins pêcheurs de France - Pages
  • 2008 – Laurent Mérer – Préfet de la mer – Équateurs
  • 2007 – non décerné
  • 2006 – non décerné
  • 2005 – Dominique Lebrun – En mer avec Henri Landier – Omnibus

Prix Le Livre du Nautic[modifier | modifier le code]

Le Prix du Salon nautique Le Point créé en 2002 est devenu en 2008 le prix Livre du Nautic. Organisé par la Fédération des industries nautiques et le Syndicat national de l'édition, il récompense un roman, essai ou beau livre « ayant pour cadre ou sujet l’univers de la mer ». Il est décerné en décembre lors du salon nautique international de Paris.

Derniers lauréats :

  • 2016 – non attribué
  • 2015 – Marcel Mochet - Les Pécheurs de l'extrême - éd. du Rocher
  • 2014 – Loïc Josse – La morue Voyages et usages - Glénat
  • 2013 – Marcel Mochet – Les Pêcheurs de l’extrême - éd? du Rocher
  • 2012 – Philip Plisson - Les Marées, éd. du Chêne
  • 2011 – Michèle Polak et Alain DugrandTrésor des livres de mer - Hoebeke
  • 2010 – À l’occasion des 50 ans du salon, le prix est remplacé cette année-là par une sélection de 50 ouvrages maritimes ayant marqué ces années
  • 2009 – Pierre Borhan – L’Art de la mer – Arthaud
  • 2008 – Jean-Pierre Duval – Marins pêcheurs – Pages
  • 2007 – Romain Vergé et Pierre-Emmanuel Chaillon – Océan monde regard austral – Cacrimbo
  • 2006 – Jean RaspailEn Canot sur les chemins d’eau du roi – Albin Michel
  • 2005 – Bernard Dussol – La dernière aventure de la Calypso : Plongée au cœur de l'héritage Cousteau – Glénat

Prix Vent du large[modifier | modifier le code]

Créé en 2007 dans le cadre du Salon du livre de mer de l’île de Noirmoutier. Outre un prix « beau livre de mer » et un prix « bulles de mer », le prix Marc Elder récompense un ouvrage littéraire maritime.

Derniers lauréats  :

  • pas de prix décerné depuis 2014
  • 2013 – Guillaume Dalaudier - Les passagères du Paragon – In octavo Ed.
  • 2012 – Pas d'attribution de prix, ni de tenue du salon
  • 2011 – Pas d'attribution de prix, ni de tenue du salon
  • 2010 – Isabelle AutissierSeule la mer s’en souviendra – Grasset
  • 2009 – Olivier de KersausonOcean’songs – L’Harmattan
  • 2008 – Jean BulotCapitaine Tempête - éd des Équateurs

Prix disparu[modifier | modifier le code]

Le Prix Belem a été créé en 2006 par les écrivains de Marine (fondés en 2003 à l’initiative de Jean-François Deniau, en partenariat avec la marine nationale et rassemblant vingt écrivains, pour « favoriser la propagation et la préservation de la culture et de l’héritage de la mer » ). Ce prix fut décerné à Isabelle Autissier pour Kerguelen puis en 2007 à Devailly pour Marins et matelots il y a un siècle. Il n’a plus été attribué depuis cette date.

D'autres prix comme le prix Corail du livre de mer, le Grand Prix de la mer de l'Association des écrivains de langue française, le prix Le livre du Nautic et le prix Vent du large n'ont pas été attribués ces dernières années.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Grand prix sur le site de l'Académie de Marine
  2. Historique du prix de la mer sur le site de l'ADELF.
  3. Site de l'ADELF
  4. Histoire du prix sur le site du Cercle de la mer.
  5. Le Marin, 14 janvier 2011, p. 26 "Livre de Bord"
  6. Jean-Claude Bianco est le pêcheur qui a remonté la gourmette de Saint-Exupéry en 1998 dans son chalut, voir le paragraphe Le mystère de sa mort dans l'article sur Saint-Exupéry
  7. "TOULON : Prix « Encre Marine » 2016"/
  8. a et b 15 personnalités ont participé à ZERAQ, la mer sur le vif : Eugène Riguidel navigateur, Oliver Lajous officier de marine, Jean-Marie Chourgnoz peintre de la marine, Miranda Merro, navigatrice, Manuel Pourtales dentiste, Joseph Hardouin commandant de la Marine Marchande, Guy Morandea, marin-pêcheur, Hubert de Gevigney officier de marine, Anne Liardet navigatrice, Louis Cozan gardien de phare, Claude Thomasset médiéviste, France Pinczon du Sel et Éric Brossier navigateurs, Stéphane Dugast auteur, reporter, réalisateur, Thierry Bénard, libraire et petit-fils de terre-neuva, Philippe Metzger, chargé de l'économie maritime au Secrétariat général de la mer
  9. Cols bleus, no 2972, 28 mai 2011, p. 30 "Le peuple de l'Ocean"/
  10. F. Bellec lauréat du prix Tabarly 2013, Le Figaro, 25 avril 2013.
  11. a, b, c, d, e, f et g "L'histoire du prix des Gens de mer" sur le site d'Etonnants Voyageurs
  12. Définition de Faubert dans le dictionnaire de Marine Soe-Dupont-Roussin
  13. « Lauréats »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) sur www.livre-insulaire.fr
  14. « Prix Marine & Océans », sur Site du Prix Marine & Océans
  15. Le Marin, 17 décembre 2010, p. 38, "Livre de bord"
  16. Marine & oceans"", no 230, janvier-février-mars 2011, p. 79, "Prix Marine 2010" de LV Motte
  17. Le Marin, 17 décembre 2010, p. 35, "Distinction pour Marines éditions".

Source[modifier | modifier le code]

  • Les Prix littéraires maritimes d'Alain Coudray, administrateur général des Affaires maritimes, Institut français de la mer (placé sous licence CC BY SA par l'auteur).
  • Ajout du Prix Albatros par Thérèse Collet, Directrice de la commission Livres de Mer de l'association Sail The World, délivrant ce prix.