Liste des présidents de la SNCF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis Gallois, président entre 1996 et 2006

Cet article recense, par ordre chronologique, les présidents du conseil d'administration de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF)

Décret de nomination Nom Commentaire
[1] Pierre Guinand Premier président de la Cour des comptes, démis de ses fonctions par le gouvernement de Vichy
[2] Pierre-Eugène Fournier Gouverneur de la Banque de France, contraint de quitter sa fonction en raison de son rôle durant l'Occupation
[3] Marcel Flouret Polytechnicien X-Ponts, sera poussé à démissionner pour avoir trop investi dans l'électrification
[4] Pierre Tissier Conseiller d'État, secrétaire général de la coordination de la France libre, décédé subitement
[5] Louis Armand Polytechnicien X-Mines, directeur général de la SNCF
[6] André Ségalat Secrétaire général du gouvernement
[7] Jacques Pélissier Ingénieur agronome, directeur de cabinet de Jacques Chirac
[8] André Chadeau École libre des sciences politiques, conseiller de Pierre Mauroy, démissionne après les accidents meurtriers d'Argenton-sur-Creuse et de Flaujac
[9]
[10] Philippe Essig Polytechnicien X-Ponts, directeur général de la RATP
[11] Philippe Rouvillois ENA, inspecteur des finances, directeur adjoint de la SNCF, chargé des finances, démissionne le 7 août 1988 au lendemain de l'accident de la gare de l'Est à Paris[réf 1]
[12] Jacques Fournier ENA, président de Gaz de France
[13]
[14] Jean Bergougnoux Polytechnicien, ENSAE, directeur général d'EDF, a démissionné à la suite de la grande grève de 1995
[15] Loïk Le Floch-Prigent Institut polytechnique de Grenoble, président de Gaz de France, démissionne après sa mise en examen dans l'affaire Elf
[16] Louis Gallois HEC, ENA, PDG de l'Aerospatiale
[17]
[18]
[19] Anne-Marie Idrac IEP Paris, ENA, PDG de la RATP
[20] Guillaume Pepy IEP Paris, ENA
[21]

Références[modifier | modifier le code]

Dans le Journal officiel de la République française (JORF) ou de l'État français (JOEF), sur Légifrance ou Gallica :

  1. Décret du 31 août 1937, JORF no 202 du 1er septembre 1937, p. 10091.
  2. Décret du 11 septembre 1940, JOEF no 230 du 12 septembre 1940, p. 4975.
  3. Décret du 2 septembre 1946, JORF no 209 du 7 septembre 1946, p. 7766.
  4. Décret du 13 mai 1949, JORF no 115 du 14 mai 1949, p. 4761.
  5. Décret du 3 février 1955, JORF no 32 du 5 février 1955, p. 1336.
  6. Décret du 23 janvier 1958, JORF no 20 du 24 janvier 1958, p. 868.
  7. Décret du 27 août 1975, JORF no 200 du 29 août 1975, p. 8922.
  8. Décret du 5 août 1981, JORF no 188 du 12 août 1981, p. 2206.
  9. Décret du 23 février 1983, JORF no 48 du 26 février 1983, p. 638.
  10. Décret du 19 septembre 1985, JORF no 220 du 21 septembre 1985, p. 10943.
  11. Décret du 29 février 1988, JORF no 51 du 1er mars 1988, p. 2843, NOR TRSX8810158D.
  12. Décret du 24 août 1988, JORF no 200 du 27 août 1988, p. 10915–10916, NOR TRST8810745D.
  13. Décret du 1er mars 1993, JORF no 51 du 2 mars 1993, p. 3281, NOR EQUT9300357D.
  14. Décret du 2 mai 1994, JORF no 102 du 3 mai 1994, p. 6431, NOR EQUT9400822D.
  15. Décret du 21 décembre 1995, JORF no 297 du 22 décembre 1995, p. 18564, NOR EQUM9501988D.
  16. Décret du 24 juillet 1996, JORF no 173 du 26 juillet 1996, p. 11316, NOR EQUM9602056D.
  17. Décret du 26 février 1998, JORF no 49 du 27 février 1998, p. 3057, NOR EQUT9800260D.
  18. Décret du 27 février 2003, JORF no 50 du 28 février 2003, p. 3594–3595, texte no 92, NOR EQUT0300329D.
  19. Décret du 12 juillet 2006, JORF no 161 du 13 juillet 2006, p. 10548, texte no 70, NOR EQUT0601434D.
  20. Décret du 27 février 2008, JORF no 52 du 1er mars 2008, p. 3705, texte no 46, NOR DEVT0804523D.
  21. Décret du 21 mars 2013, JORF no 69 du 22 mars 2013, p. 4937, texte no 92, NOR TRAT1307308D.

Autres références :

Voir aussi[modifier | modifier le code]