Liste d'élèves de l'École polytechnique française

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La présente liste est une liste de polytechniciens célèbres ou très connus[a], classée par promotion, et par ordre alphabétique à l'intérieur de chacune d’elles[b].

Contrairement à la plupart des écoles d'ingénieurs, la promotion est l'année d’entrée, et non celle de sortie. Lorsqu’un polytechnicien redouble, ce qui ne concerne que très peu d’élèves[c], la promotion de l’élève change et celui-ci est alors considéré comme relevant de la promotion suivante.

Liste[modifier | modifier le code]

Promotion Nom Domaine Activités principales
1794 Bertrand Alibert ingénieur
1794 François Berge général napoléonien
1794 Charles Bérigny ingénieur, député
1794 Simon Bernard militaire et homme politique
1794 Jean-Baptiste Biot sciences-physique physicien
1794 Barnabé Brisson ingénieur et mathématicien,
auteur du projet du canal de Bruges à Gand
1794 André Brochant de Villiers géologue, membre de l'Académie des sciences
1794 Charles Cagniard de Latour physicien et chimiste
1794 Philippe Joseph Marie Caristie ingénieur des ponts et chaussées
qui participa à l'expédition d'Égypte
1794 Gaspard de Chabrol préfet de la Seine
1794 Antoine-Léonard de Chézy traducteur,
membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres
1794 Charles Desormes chimiste et homme politique
1794 Charles Louis Dinet mathématicien
1794 Georges Dufaud industrie et patronat maître de forges, industriel
1794 Louis-Benjamin Francœur mathématicien,
membre de l'Académie des sciences
1794 Louis de Gallois ingénieur
1794 Antoine-Marie Héron de Villefosse conseiller d'État,
président du Conseil général des mines,
membre de l'Académie des sciences
1794 Louis Huguet-Chateau commandement-Empire général du Premier Empire, chevalier d'Empire,
officier de la Légion d'honneur
et héros des Guerres napoléoniennes
1794 Edmé François Jomard ingénieur géographe et archéologue
1794 Louis Didier Jousselin ingénieur et homme politique
1794 Corneille Lamandé ingénieur, notamment auteur du pont d'Iéna,
et homme politique, député de la Sarthe
1794 Michel Ange Lancret ingénieur, membre de l'Institut d'Égypte
1794 Augustin Perier industriel et homme politique, pair de France
1794 Louis Poinsot sciences-mathématiques mathématicien et contributeur à la mécanique rationnelle
1794 Louis de Sainte-Aulaire homme politique, diplomate et académicien
1794 Alexandre de Saint-Genis ingénieur
1794 Jean Jacques Emmanuel Sédillot orientaliste et astronome
1794 Charles Athanase Walckenaer naturaliste
1795 Charles-Félix de Choiseul-Praslin homme politique, pair de France
1795 Étienne Louis Malus physicien
1796 Pierre-François-Xavier Bouchard ingénieur militaire célèbre pour la découverte de la pierre de Rosette
1796 Louis Bourdon mathématicien
1796 Charles Joseph Minard ingénieur célèbre pour ses inventions dans le domaine de la traduction graphique et cartographique appliquée au génie civil et aux statistiques
1796 Antoine-Rémy Polonceau ingénieur
1796 Alexandre-Pierre Odart ampélographe
1796 Édouard de Villiers du Terrage archéologue et égyptologue
1797 Louis Joseph Gay-Lussac physicien
1797 Henri-Alexis de Tholosé général de division, commandant de l'École polytechnique de 1831 à 1839
1798 Prosper de Barante académicien, historien et homme politique
1798 Pierre Berthier géologue et minéralogiste
1798 Charles-Armand de Failly homme politique, député de la Haute-Marne
1798 Alexandre Gérard naturaliste
1798 Siméon Denis Poisson mathématicien
1799 Jules Anglès haut fonctionnaire et homme politique
1799 Hyacinthe de Bougainville amiral
1799 Antoine-Gabriel Christin officier d'ordonnance de Napoléon Ier
1799 Louis-Aimé Cosmao Dumanoir amiral
1799 Gaspard Gourgaud général et homme politique
1799 Antoine-Élie Lamblardie inspecteur général des travaux maritimes, membre du conseil général des ponts et chaussées
1799 Ferdinand de Tascher auditeur au Conseil d'État, Pair de France
1800 Anne Léonard Camille Basset de Châteaubourg auditeur au Conseil d'État, préfet
1800 Achille Le Tonnelier de Breteuil diplomate et homme politique, préfet, pair de France puis sénateur
1800 Giovanni Antonio Amedeo Plana astronome et mathématicien
1800 Louis-Léger Vallée ingénieur des ponts et chaussées, notamment auteur d'études pour le chemin de fer de Paris, Lille et Calais
1801 Georges de Chambray général d'artillerie et historien
1801 Pierre Louis Dulong chimiste et physicien
1801 Charles Dupin ingénieur et homme politique
1801 Henri-Joseph Paixhans député et général d'artillerie
1801 Olry Terquem mathématicien et polémiste
1801 Jean-Gabriel Thiébault général
1802 Louis Marie Baptiste Atthalin homme politique et général
1892 Charles Nicolas Fabvier militaire, ambassadeur et homme politique
1802 Jean-Baptiste-Charles Gauldrée-Boilleau général de division, commandant de l'École polytechnique de 1840 à 1844
1802 Alexandre du Moncel général et homme politique, député de la Manche et pair de France
1802 Henri Navier physicien
1802 Claude-Nicolas Vaudrey général et homme politique, député puis sénateur
1803 François Arago physicien
1803 Pierre-Dominique Bazaine officier du génie, ingénieur à la cour d'Alexandre Ier de Russie
1803 Charles Julien Brianchon mathématicien
1803 Antoine Joseph Chrétien Defontaine ingénieur
1803 Étienne-Louis Lefébure de Fourcy mathématicien
1803 Claude-Louis Mathieu astronome
1804 Auguste de Berthois général, député de Vitré puis de Saint-Malo, président du conseil général de l’Ille-et-Vilaine
1804 Jacques Philippe Marie Binet professeur de mécanique à Polytechnique
1804 Augustin Fresnel inventeur de la lentille de Fresnel
1804 Pierre-François Hennocque militaire et homme politique
1804 Pierre Michel Moisson-Desroches ingénieur en chef des mines, l’un des fondateurs de l’école des mineurs de Saint-Étienne et un des précurseurs du réseau ferré français
1804 Frédéric Pierre Morvan militaire
1804 Jean-Marie de Silguy membre de la Société pantomatique de Quimper, ingénieur des ponts-et-chaussées, fondateur du musée des beaux-arts de Quimper
1804 Louis Vicat ingénieur des ponts à Périgueux, il construit le pont de Souillac (Lot) sur la Dordogne ; constatant le durcissement de la chaux dans l’eau, il découvre le ciment
1805 Auguste Bouchard militaire et homme politique, député de Seine-et-Oise
1805 Augustin Louis Cauchy mathématicien ; éduqué par son père, admis à l’École du Panthéon, à Polytechnique puis aux Ponts, il participe à la construction du port de Cherbourg puis se tourne vers la recherche
1805 Charles Émile de Laplace fils de Pierre-Simon de Laplace, il entre lieutenant en second au 6e régiment d’artillerie à cheval (1809) et fait les dernières campagnes de l’Empire
1805 Hubert-Joseph Lyautey général et homme politique, grand-père du maréchal Lyautey
1806 Charles-Marie d'Argent de Deux-Fontaines militaire et homme politique, député d'Eure-et-Loir
1806 Antoine Becquerel physicien, grand-père d'Henri Becquerel, X1872
1806 Claude Lucien Bergery économiste
1806 Honoré-Charles Baston de La Riboisière militaire et homme politique, député puis sénateur
1806 Charles Antoine François Poirée ingénieur, inventeur du barrage à aiguilles
1807 Claude Burdin ingénieur des Mines, professeur à l’École des mineurs
1807 Jean Ernest Ducos de La Hitte général d’artillerie
1807 Guillaume-Henri Dufour général et diplomate, cofondateur et premier président de la Croix-Rouge
1807 Jean Auguste Philibert Alexandre Lacordaire homme politique
1807 Alexis Thérèse Petit physicien, connu pour ses travaux sur la chaleur
1807 Adrien Pichard urbaniste
1807 Jean-Victor Poncelet mathématicien et général, directeur de l'École polytechnique
1807 Jean-Baptiste Philibert Vaillant maréchal de France, scientifique, membre de l'Académie des sciences
1808 Jean-François Armand ingénieur des ponts-et-chaussées, député de l'Aube (1837-1848)
1808 Jean Baptiste Charles Belanger mathématicien
1808 Gustave Coriolis physicien
1809 Nicolas Chapuy graveur et lithographe
1809 Alexis Legrand homme politique, député de la Manche, pionnier du chemin de fer en France
1809 Armand Florimond Mimerel ingénieur de la marine, auteur des plans du transfert de l'obélisque de Louxor à Paris
1809 Jean de Monlevade ingénieur et fondateur de la sidérurgie brésilienne au XIXe siècle
1810 Charles-Marie-Joseph Despine inspecteur des Mines, homme politique savoyard
1811 Michel Bizot général de brigade, commandant de l'École polytechnique de 1852 à 1854, mort au siège de Sébastopol
1811 Paul Boutault général de brigade, commandant de l'École polytechnique en 1854
1811 Philippe Gustave Doulcet astronome, membre de l'Académie des sciences
1811 Armand Dufrénoy géologue et minéralogiste
1811 Charles-Louis Largeteau physicien et astronome
1812 Jacques Babinet physicien et météorologiste
1812 Michel Chasles mathématicien
1812 Sadi Carnot physicien
1812 Franciade Fleurus Duvivier général de division
1812 Émile Martin ingénieur et industriel
1812 Aristide Reboul-Coste officier d'artillerie et homme politique, député de l'Hérault
1813 Adhémar Barré de Saint-Venant mécanicien, membre de l'Académie des sciences
1813 Antoine Bussy pharmacien et chimiste, découvreur du béryllium
1813 Achille Chaper industriel et haut fonctionnaire
1813 Germinal Pierre Dandelin mathématicien
1813 Barthélemy Prosper Enfantin économiste
1813 Jean-Baptiste Guimet industriel, découvreur de l'outremer artificiel
1813 Arthur Morin scientifique et général, membre de l'Académie des sciences
1813 Guillaume Piobert ingénieur et scientifique
1813 Charles Pravaz chirurgien orthopédiste, inventeur de la seringue hypodermique à piston
1814 Alexandre Bertrand médecin, écrivain et chroniqueur scientifique
1814 Auguste Comte philosophe, exclu de l'École en 1816, à la Restauration, comme l'ensemble des élèves de sa promotion, ne s'est pas représenté
1814 Jean-Marie Duhamel mathématicien, membre de l'Académie des sciences
1814 Gabriel Lamé mathématicien et physicien
1814 Guillaume Stanislas Marey-Monge petit-fils de Gaspard Monge, général et homme politique
1814 François Désiré Roulin naturaliste, membre de l'Académie des sciences
1814 Charles Gilbert Tourret agronome, ministre
1815 Irénée-Jules Bienaymé probabiliste et statisticien
1815 Jean-Léonard-Marie Poiseuille physicien et médecin
1815 Félix Savary astronome
1816 Émile Clapeyron physicien
1816 Apollinaire Lebas ingénieur de la marine, a assuré le transfert de l'obélisque de Louxor à Paris sur les plans d'Armand Florimond Mimerel
1817 Léonce Élie de Beaumont géologue, membre de l'Académie des sciences
1817 Jules de Cholet homme politique
1817 Charles-Joseph Colomès de Juillan ingénieur des chemins de fer et homme politique, député des Hautes-Pyrénées
1817 Isidore Didion général et scientifique
1818 Paul-Joseph Ardant homme politique et général
1818 Charles Combes ingénieur
1818 Charles Eblé général, directeur de l'École polytechnique, inspecteur général de l'artillerie
1819 Joachim Barrande géologue et paléontologiste
1819 Pierre Cabanel de Sermet ingénieur des ponts et chaussées
1819 Auguste Chauchard général de division
1819 Charles-Félix Morice de la Rue ingénieur des ponts et chaussées
1819 Napoléon-Hector Soult de Dalmatie militaire, diplomate et homme politique
1819 Paulin Talabot entrepreneur des chemins de fer
1820 Édouard de Billy géologue
1820 Louis Eugène Cavaignac général et homme politique
1820 Giovanni Carandino mathématicien, fondateur de l’École ionienne de mathématiques
1820 François de Chabaud-Latour général et homme politique
1820 Charles Didion ingénieur, promoteur du chemin de fer
1820 Henri Lemulier député
1820 Joseph-Charles-Maurice Mathieu de La Redorte homme politique
1820 Camille de Montalivet pair de France et ministre de Louis-Philippe
1820 Charles Rohault de Fleury architecte
1821 Arthur Clarke officier d'artillerie
1821 Charles-Étienne Collignon député
1821 Henry Darcy hydraulicien
1821 Louis Napoléon Lannes duc de Montebello, polytechnicien démissionnaire[1]
1821 Adolphe Niel maréchal de France
1821 Auguste Perdonnet directeur de l'École centrale des arts et manufactures
1821 Léonce Reynaud architecte et directeur de l'École des ponts et chaussées
1821 Félix Rougane de Chanteloup militaire et homme politique
1821 Anatole de Vivès général
1822 Jules Dupuit ingénieur et économiste
1822 Ferdinand de Jouvencel conseiller d'État, député, président du Conseil d'État provisoire
1822 Urbain Dortet de Tessan ingénieur hydrographe
1822 Edouard-James Thayer haut fonctionnaire et sénateur du Second Empire
1822 Hippolyte de Villeneuve-Flayosc ingénieur géologue
1823 Octave de Chabannes amiral, administrateur colonial et homme politique
1823 Prosper Chartier industriel de la verrerie et maire de Douai
1823 Michel Chevalier économiste
1823 Abel Transon mathématicien et journaliste politique
1823 André Gratien West administrateur et historien militaire
1824 Benoît Darondeau ingénieur hydrographe
1824 Louis de Lamoricière ministre et général
1824 Auguste Marceau officier de marine et militant chrétien
1824 Jean Reynaud philosophe et homme politique
1825 Agénor Azéma de Montgravier militaire et archéologue
1825 Amédée Bommart
1825 Joseph Gratry philosophe et académicien
1825 Alexandre de Lavrignais homme politique, sénateur de la Loire-Atlantique
1825 Frédéric Le Play pionnier de la sociologie, promoteur du paternalisme patronal et de la maison individuelle
1825 Joseph Liouville mathématicien
1825 Charles Rigault de Genouilly amiral, ministre de la Marine sous le Second Empire
1826 Alphonse de Cardevac d'Havrincourt homme politique, député puis sénateur du Pas-de-Calais
1826 Victor Considerant philosophe et économiste
1826 Napoléon Daru militaire, homme politique et académicien
1826 Félicien de Saulcy archéologue et numismate, sénateur du Second Empire
1826 Henri Hureau de Senarmont physicien, membre de l'Académie des sciences
1826 Alfred de Vergnette de Lamotte utilisateur du chauffage et de la congélation du vin comme moyen de conservation du vin, avant Louis Pasteur
1827 Louis Auvray maire de Saint-Lô, député de la Manche
1827 Alfred Charles Ernest Franquet de Franqueville directeur général des ponts et chaussées et des chemins de fer
1828 Emmanuel-Louis Grüner ingénieur (métallurgiste, géologue)
1828 Charles Guillemaut homme politique, député puis sénateur
1828 Edmond Le Bœuf maréchal de France
1828 François Tamisier officier d'artillerie et homme politique
1829 Eugène Belgrand ingénieur, membre de l'Académie des sciences
1829 Pierre Joseph François Bosquet maréchal de France
1829 Auguste Bravais physicien
1829 Allyre Bureau homme politique, écrivain, traducteur, journaliste et compositeur
1829 Grégoire Coffinières de Nordeck général de division, commandant de l'École polytechnique de 1860 à 1865
1829 Léon Lalanne ingénieur et homme politique
1829 Michel-Eugène Lefébure de Fourcy ingénieur du Corps des mines
1829 Antoine Hector Thésée Treuille de Beaulieu général d'artillerie, inventeur du mousqueton Treuille de Beaulieu
1829 Louis Vaneau mort lors de la révolution de 1830
1830 Nicolas-Armand Buvignier ingénieur civil
1830 Idelphonse Favé général de brigade, écrivain militaire, membre de l'Académie des sciences
1830 Auguste Forestier ingénieur en chef des ponts et chaussées
1830 Pierre Alphonse Laurent mathématicien
1830 Henri Victor Regnault chimiste et physicien
1831 Jacques-Joseph Ebelmen chimiste
1831 Armand Laity officier et homme politique, préfet et sénateur du Second Empire
1831 Urbain Le Verrier co-découvreur de la planète Neptune
1831 Auguste Nougarède de Fayet publiciste, député de l'Aveyron
1831 Gaëtan de Rochebouët général, président du Conseil
1831 Napoléon Suchet homme politique
1831 Alexandre Charles Surell ingénieur des chemins de fer et hydrographe
1832 André Denis Alfred Boissonnet général
1832 Auguste Daubrée géologue
1832 Hervé Faye astronome
1832 Louis Joseph Hanoteau général
1832 Adolphe Auguste Mille ingénieur, constructeur du Dépotoir municipal à Paris
1832 François Auguste Périnon député abolitionniste, premier élève métis (martiniquais)
1832 Juste Frédéric Riffault général et homme politique, commandant de l'École polytechnique de 1870 à 1873
1832 Jean-Joseph Veye de Chareton général et homme politique, député puis sénateur de la Drôme
1832 Adolphe Vuitry avocat, économiste et homme politique, ministre présidant le conseil d'État
1832 Pierre-Laurent Wantzel mathématicien
1833 Ernest Arrighi de Casanova ministre de l'Intérieur
1833 Eugène Charles Catalan mathématicien
1833 Auguste Cahours chimiste
1833 Jean Durand de Villers général de division, commandant de l'École polytechnique de 1873 à 1876
1833 Pierre-Edmond Teisserenc de Bort homme politique, ministre de l'Agriculture, député, sénateur et ambassadeur
1833 Henri Tresca ingénieur
1833 Clément Adrien Vincendon-Dumoulin hydrographe
1834 Philibert Bernard capitaine au corps royal d'état-major, député de Saône-et-Loire
1834 François Jules Hilaire Chambrelent agronome
1834 Charles-Eugène Delaunay astronome et mathématicien
1834 Charles Dombre ingénieur
1834 Charles-Louis Du Pin colonel d'infanterie, commandant des contre-guérillas au Mexique
1834 Ernest Goüin fondateur de la Société de construction des Batignolles
1834 Louis Le Chatelier ingénieur, pionnier français des chemins de fer
1834 Charles Renouvier philosophe et académicien
1834 Adrien Ruelle ingénieur des ponts, qui réalise la percée du tunnel routier du Lioran
1835 Henri Dupuy de Lôme ingénieur du génie maritime, membre de l'Académie des sciences
1835 Jean-Joseph Farre général, ministre de la Guerre
1835 Paul-Gustave Froment inventeur
1835 Jean Charles Galissard de Marignac chimiste
1835 Raymond Adolphe Séré de Rivières général
1836 Jean-Charles Alphand ingénieur des ponts et chaussées
1837 Achille Delesse minéralogiste, membre de l'Académie des sciences
1837 Agénor de Gramont diplomate et ministre des Affaires étrangères
1837 Henri Masquelez adjoint au maire de Lille et directeur des travaux municipaux, premier directeur de l'Institut industriel du Nord
1838 Jean-Augustin Barral chimiste, physicien et agronome
1838 Alexandre-Émile Béguyer de Chancourtois géologue et minéralogiste
1838 Pierre-Ossian Bonnet mathématicien, membre de l'Académie des sciences
1838 Louis Faidherbe général
1838 Aimé Laussedat astronome, cartographe et photographe
1838 Maximilien Marie mathématicien et homme politique, maire de Châtillon
1838 Alphonse Oudry ingénieur des ponts et chaussées, auteur du pont d'Arcole
1838 Joseph-Alfred Serret mathématicien, astronome, membre de l'Académie des sciences
1839 Auguste Ernest d'Aboville homme politique, député du Loiret
1839 Joseph Bertrand mathématicien, membre de l'Académie française
1839 Paul Eugène Bontoux industriel, banquier et homme politique
1839 François Prosper Jacqmin directeur de la Compagnie des chemins de fer de l'Est
1840 Adolphe Godin de Lépinay ingénieur des ponts et chaussées du canal de Panama, auteur du projet
1840 Alexandre Lavalley ingénieur et homme politique, sénateur du Calvados
1840 Édouard Phillips mécanicien, membre de l'Académie des sciences
1841 Jacques Antoine Charles Bresse mathématicien, membre de l'Académie des sciences
1841 Eugène Caillaux ingénieur et un homme politique, ministre des Finances
1842 Pierre Philippe Denfert-Rochereau colonel, défenseur de Belfort durant la guerre de 1870, puis député
1842 Charles Hermite mathématicien, membre de l'Académie des sciences
1842 Gustave Maurouard industriel
1843 Charles Ploix ingénieur hydrographe de la Marine, président de la Société d'anthropologie de Paris, de la Société des traditions populaires et de la Société de linguistique de Paris
1843 Alfred Pourrat général de brigade, commandant de l'École polytechnique de 1878 à 1880
1843 Adrien Charles Salanson général de division, commandant de l'École polytechnique de 1876 à 1878
1843 François Hippolyte Désiré Mantion ingénieur des ponts et chaussées, directeur de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans et professeur à l'École centrale des arts et manufactures
1844 Sylvain Jutier ingénieur des mines
1844 Alexis de La Grange homme politique, député du Nord
1844 Albert Ricot homme politique, député de la Haute-Saône
1844 Henri Varroy ingénieur et homme politique, ministre des Travaux publics
1845 Aimé Blavier ingénieur et homme politique, maire d'Angers et sénateur
1845 Édouard Cumenge minéralogiste
1845 Jacques Léon Gallimard général de division, commandant de l'École polytechnique de 1880 à 1883
1845 Charles-Romain Lan ingénieur, président de la Lyonnaise des eaux
1846 Adrien Bayssellance ingénieur et homme politique, maire de Bordeaux
1846 Henry Bazin hydraulicien
1846 Charles de Freycinet président du Conseil
1847 Anatole Bouquet de La Grye ingénieur hydrographe, membre de l'Académie des sciences
1847 Ambroise Jules Joubert-Bonnaire industriel et homme politique, député du Maine-et-Loire
1847 Aimé-Henry Résal mécanicien, membre de l'Académie des sciences
1848 Louis Ernest Ducos de La Hitte général d'artillerie
1848 Jean-Albert Gauthier-Villars ingénieur et éditeur, directeur de la maison d'édition Gauthier-Villars
1848 Amédée Mannheim ingénieur, officier et mathématicien, colonel d’artillerie et professeur de géométrie descriptive à l’École polytechnique, il prolonge l’œuvre de Chasles en réunissant en un corps de doctrine, les propositions de la géométrie ; aussi l'inventeur de la règle à calcul
1848 Jules Pellechet architecte
1848 Léon Riant député de l'Allier
1849 Ernest Cézanne ingénieur et homme politique, député des Hautes-Alpes
1849 Édouard Collignon physicien, membre fondateur de l'Association française pour l'avancement des sciences
1849 Auguste Laugel historien et philosophe
1850 Edmond Bour mathématicien
1850 Théophile Ferron général et ministre
1850 Charles Peaucellier militaire, inventeur du dispositif de Paucellier
1850 Edmond Ploix ingénieur hydrographe de la Marine
1851 François Ernest Mallard cristallographe et minéralogiste
1851 François Jacques Dominique Massieu mathématicien et physicien
1851 Joseph de Miribel général
1851 Léon-Vivant Moissenet minéralogiste
1852 Théophile Labat ingénieur de la marine militaire, constructeur maritime, économiste, inventeur, concepteur des cales de halage adaptées à tous navires, député de la Gironde
1852 Henri Périer de Lahitolle colonel, directeur des établissements militaires de Bourges, enseignant à l'École polytechnique
1852 Auguste Mercier ministre de la Guerre
1852 Eugène Rouché mathématicien, membre de l'Académie des sciences
1852 Adolphe de Saint-Germain général et homme politique, sénateur
1853 Charles Ragon de Bange officier et inventeur spécialiste de l'artillerie
1853 Paul de Broglie théologien
1853 Edmond Laguerre mathématicien
1853 François Perrier général et géographe
1854 Émile Cheysson ingénieur et réformateur social
1854 Charles Cotard ingénieur
1854 Tony Dombre ingénieur et homme politique
1854 Basile Gras général, inventeur du fusil Gras
1854 Émile Mathieu mathématicien
1854 Armand Rousseau ingénieur et homme politique
1855 Jules Dingler ingénieur des ponts et chaussées
1855 Charles Ernest Huin ingénieur de la Marine
1855 Camille Jordan mathématicien
1855 Marie Adèle Pierre Jules Tissot géologue
1856 Edmond Fuchs géologue
1856 Adrien Germain ingénieur hydrographe
1856 Louis Hippolyte Gustave Koch directeur de la maison de champagne Koch, maire d'Avize
1856 Hippolyte Langlois général, homme politique et académicien
1856 Charles Ledoux industriel, fondateur de la société minière et métallurgique de Peñarroya
1856 Charles Lenthéric géographe
1856 Maurice Lévy professeur de mécanique au Collège de France
1856 Léonce Verny ingénieur, constructeur de l'arsenal de Yokosuka
1856 Émile Zurlinden général et homme politique, ministre de la Guerre
1857 Louis André général, impliqué dans l'affaire des fiches
1857 Jules Brunet militaire, inspira le film The Last Samurai
1857 Sadi Carnot président de la République
1857 Alfred-Aimé Flamant ingénieur hydrographe
1857 Georges Forestier inspecteur général des Ponts et chaussées, président du Congrès international de l'automobile
1857 Alfred Potier physicien, mathématicien, ingénieur du Corps des mines, membre de l'Académie des sciences
1857 Albert de Rochas d'Aiglun historien militaire et parapsychologue
1857 Armand Silvestre écrivain, librettiste et critique d'art
1858 Louis-Émile Bertin mathématicien, inventeur, ingénieur général du génie maritime, créateur de la marine militaire du Japon
1858 Charles Bontemps ingénieur des télégraphes
1858 Marie-Adolphe Carnot géologue, membre de l'Académie des sciences, ingénieur du Corps des mines
1858 Albert de Lapparent géologue, membre de l'Académie des sciences
1858 Clément Georges Lemoine
1858 Hippolyte Sebert scientifique et général
1859 Hilaire de Chardonnet ingénieur et industriel, inventeur de la soie artificielle, membre de l'Académie des sciences
1859 Charles-Ange Laisant mathématicien et homme politique
1860 Chrétien Édouard Caspari ingénieur général de première classe, hydrographe de la Marine et astronome
1860 Alfred Cornu physicien
1860 Adolphe Matrot ingénieur, directeur de l'administration des chemins de fer de l'État
1861 Auguste Choisy historien de l'architecture
1861 Alfred Durand-Claye ingénieur chargé de l'assainissement de Paris
1861 Alfred de Foville économiste et statisticien
1861 Émile Lemoine mathématicien, musicien amateur et initiateur du point Gamma
1861 Paul Tannery historien des sciences
1862 Charles Baïhaut homme politique, ministre des travaux publics, seul personnage condamné dans l'affaire du scandale de Panama
1862 Albert Gisclard ingénieur, concepteur d'un système de pont suspendu
1862 Georges Henri Halphen mathématicien
1862 Auguste Michel Lévy géologue, membre de l'Académie des sciences
1862 Alfred Picard ingénieur
1862 Louis-Nathaniel Rossel homme politique, militaire et écrivain, ministre de la Guerre de la Commune de Paris
1863 Marcel Dieulafoy archéologue
1863 Henri Douvillé paléontologue
1864 Georges Fabre forestier, à l'origine du reboisement du massif de l'Aigoual
1864 Albert Sartiaux directeur de l'exploitation de la compagnie des chemins de fer du Nord
1865 Henri Brocard mathématicien
1865 Joseph Achille Le Bel chimiste
1865 Alexandre Percin général, responsable du système des fiches anticléricales
1865 Georges Sorel philosophe et sociologue, théoricien du syndicalisme-révolutionnaire
1866 Emmanuel Ariès militaire et thermodynamicien
1866 François Goiran ministre de la Guerre, maire de Nice
1866 Albert Olry ingénieur du corps des mines, directeur de l'Institut industriel du Nord, auteur des études concernant le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais
1866 Charles Renard ingénieur et inventeur, aéronaute et pionnier de l'aviation
1867 Théophile Amourel général
1867 Marcel Alexandre Bertrand géologue, membre de l'Académie des sciences
1867 Michel Joseph Maunoury maréchal de France
1867 Victor Joseph Antoine Meunier général
1868 Louis Archinard général
1868 Camille Krantz homme politique
1868 Édouard Laffon de Ladébat général
1868 André Pelletan topographe
1868 Magnus de Sparre balisticien
1869 Léon Boyer ingénieur, directeur général de la construction du canal de Panama
1869 Joseph Joffre maréchal de France
1869 Henry Le Chatelier chimiste, découvreur du principe des équilibres chimiques, dit loi Le Chatelier
1870 Fulgence Bienvenüe « père » du métro de Paris
1870 Eugène Anatole Demarçay chimiste
1870 Louis Harel de la Noë ingénieur en chef des ponts et chaussées dans les Côtes-d'Armor
1870 Pierre-Henri Hugoniot officier de marine, spécialiste de balistique intérieure
1870 Louis Kreitmann général de division, commandant de l'École polytechnique de 1908 à 1911
1871 Jules Carpentier ingénieur
1871 Ferdinand Foch maréchal de France, de Grande-Bretagne et de Pologne
1871 Henry Kuss pionnier de la sécurité dans les houillères, organisateur de l'École des mines de Douai
1871 Paul Séjourné ingénieur, constructeur de ponts en maçonnerie
1872 Albert Badoureau ingénieur, ami et collaborateur de Jules Verne
1872 Henri Becquerel un des trois découvreurs de la radioactivité, prix Nobel de physique
1872 Antoine Breguet inventeur de téléphone à base de l'électrocapillarité
1872 Octave Callandreau astronome
1872 Godefroy Cavaignac homme politique, ministre
1872 Henri Deslandres astronome, directeur de l'observatoire de Meudon puis de l'observatoire de Paris
1873 Clément Colson haut fonctionnaire et économiste, Vice-président du Conseil d'État, membre de l'Académie des sciences morales et politiques
1873 Émile Fayolle maréchal de France
1873 Henri Poincaré mathématicien, savant universel, notamment fondateur de la théorie du chaos et précurseur de la théorie de la relativité restreinte
1873 Paul Vieille chimiste et physicien
1874 Georges Chevalier général
1874 Georges Coutagne biologiste et naturaliste
1874 Fernand-Alexandre Curmer général commandant le secteur de Toul au début de la Première Guerre mondiale, commandant de l'École polytechnique de 1916 à 1919
1874 Charles Lallemand géophysicien, membre de l'Académie des sciences
1874 Jules Lequier philosophe
1875 Charles Ferton entomologiste
1875 Charles Laurent diplomate, fondateur du Crédit national
1875 Albert Louppe ingénieur et homme politique
1875 Constant Puyo photographe, un des chefs de file du pictorialisme
1875 Pierre Auguste Roques général, un des premiers organisateurs de l'aviation militaire française, ministre de la Guerre
1875 Alfred Soubeiran ingénieur du corps des mines, directeur de l'Institut industriel du Nord, auteur de l'étude sur le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais
1875 Aimé Vaschy ingénieur et mathématicien
1876 Jules Andrade
1876 Robert Bourgeois général, géographe, homme politique
1876 Eugène Guillet de la Brosse industriel
1876 Auguste Édouard Hirschauer général et homme politique, sénateur de la Moselle
1876 Robert Nivelle militaire, généralissime pendant la Première Guerre mondiale
1877 Jean Dumézil général
1878 Louis Adrian intendant militaire, concepteur du casque Adrian
1878 Alfred Dreyfus officier, accusé à tort de haute trahison en 1894 dans la célèbre affaire Dreyfus
1878 Gaston Moch pacifiste et espérantiste
1878 Pierre Termier géologue
1879 François Anthoine général
1879 Jean-Baptiste Eugène Estienne général, père de l'arme blindée française
1879 Louis de Launay géologue et spéléologue
1879 Georges Weiss médecin, physicien, ingénieur et neurophysiologiste
1880 Amédée Alby ingénieur des ponts et chaussées
1880 Amédée Henri Guillemin général, directeur des services de l'aéronautique
1880 Louis Fabry astronome et mathématicien
1880 Camille Mortenol militaire, premier élève noir (guadeloupéen)
1881 Alphonse Édouard Caron général
1881 Albert Dormoy député et chef d'entreprise
1881 Albert Gérard homme politique, sénateur des Ardennes
1881 Amédée Jobin ingénieur et chef d'entreprise
1881 Auguste Rateau ingénieur et chef d'entreprise, membre de l'Académie des sciences, premier président de l'Association française de normalisation
1881 Jean-Baptiste Roche lieutenant-colonel du génie et fondateur de l'École supérieure d'aéronautique et de construction mécanique (future SUPAERO)
1882 Pierre Devoluy colonel du Génie, écrivain, Capoulié du Félibrige
1882 Charles Joseph Dupont général
1882 Édouard Estaunié ingénieur, écrivain et académicien
1882 Charles Nollet général et homme politique, ministre de la Guerre
1882 Maurice Pellé général, premier chef de l'état-major tchécoslovaque
1882 Alfred Perot coïnventeur de l'interféromètre de Fabry-Perot
1882 Marcel Prévost écrivain et académicien
1882 Jacques Rouché directeur de l'Opéra de Paris
1883 André Blondel inventeur de l'oscillographe
1883 André Broca physicien et médecin, membre de l'Académie nationale de médecine
1883 Gédéon Geismar
1883 Antoine Huré général
1883 Alphonse Nudant général d'artillerie
1884 Louis Bernard général de division
1884 Alexandre-Robert Conty diplomate
1884 Émile Rimailho ingénieur et industriel, spécialiste de l'artillerie
1885 Auguste Boulanger mathématicien
1885 Georges Charpy chimiste
1885 Charles Fabry physicien
1885 Georges Friedel minéralogiste
1886 Gabriel Maugas concepteur de sous-marins
1886 Ernest Seillière écrivain et académicien
1886 Paul Louis Weiss ingénieur
1887 Louis Bastien intendant-général et espérantiste, président de l'Association mondiale d'espéranto
1887 Edmond Buat général
1887 Cherif Cadi militaire et écrivain, premier élève musulman algérien
1887 Gustave Ferrié général et scientifique, pionnier de la radiodiffusion
1887 Charles Koechlin compositeur
1887 Alfred-Marie Liénard physicien
1887 Alfred Poindron général
1887 Eugène Verlant ingénieur des mines attaché aux chemins de fer, donne son nom au code Verlant
1888 Léon Accambray homme politique, député de l'Aisne
1888 Michel Corday romaniste
1888 Eugène Lenfant officier d'artillerie coloniale, connu pour ses missions de reconnaissance et de ravitaillement sur le fleuve Niger
1888 Louis Gabriel Madiot aviateur
1888 Louis Maurin homme politique, ministère de la Guerre
1889 Jacques-Paul Faure officier
1889 Émile Jouguet physicien
1890 Charles Louis Joseph Belhague général, président de la Commission d'organisation des régions fortifiées qui conçut la ligne Maginot
1890 Henri Dulac mathématicien
1890 Hippolyte Enselme militaire et explorateur en Asie
1890 Alexandre Giros ingénieur, cofondateur et président de la Société générale d'entreprises, aujourd'hui Vinci
1890 Jean Javal homme politique
1890 Gaston Leinekugel Le Cocq ingénieur hydrographe, ingénieur constructeur, entrepreneur
1890 Albert Lebrun dernier président de la IIIe République
1890 Louis Loucheur homme politique
1891 Max Bahon directeur général de la Compagnie du Canal de Suez
1891 Alexis Calliès militaire et homme politique, député de la Haute-Savoie
1891 Louis Suquet ingénieur, chargé des travaux du métro de Paris
1892 Charles Faroux ingénieur automobile et journaliste, créateur des 24 Heures du Mans
1892 Charles-Célien Fracque général, un des pionniers de la radiotélégraphie
1892 Paul Helbronner alpiniste et géodésien, membre de l'Académie des sciences
1893 Hippolyte Parodi ingénieur, un des précurseurs de l'électrification du réseau ferroviaire français en courant continu 1500 V
1894 Louis-Eugène Faucher général
1894 Pierre Héring stratège militaire et historien
1895 André-Louis Cholesky mathématicien et militaire
1895 Marc Sangnier journaliste et homme politique
1896 André Defline directeur général des mines de Courrières
1896 Léon Charles Thévenin ingénieur
1897 Jean Becquerel physicien
1897 Georges Maurice Jean Blanchard général
1897 Ernest Mercier directeur de la Compagnie française des pétroles
1897 Charles Regnauld ingénieur, auteur du tunnel Maurice-Lemaire
1898 André Citroën fondateur de l’entreprise d’automobiles Citroën
1898 Aimé Doumenc général
1898 Charles Griveaud général
1898 Louis Marlio économiste, haut fonctionnaire, académicien et industriel
1898 Conrad Schlumberger cofondateur de l’entreprise Schlumberger
1899 André Baud homme politique, député du Jura
1899 Albert Caquot bâtisseur et constructeur aéronautique
1899 Maurice Chavane homme d'affaires
1899 Eugène Freyssinet ingénieur, co-inventeur du béton précontraint
1900 Jules Aubrun chef d'entreprise, financier et ingénieur
1900 Raoul Dautry homme politique
1900 Albert Étévé pionnier de l'aéronautique, militaire, pilote et ingénieur
1901 Paul Dassault général et résistant
1901 André Gillier industriel, fondateur de Lacoste
1902 Auguste Detœuf industriel, fondateur d’Alstom et essayiste
1902 Émile Girardeau scientifique, inventeur du radar, académicien
1903 Joseph de La Porte du Theil général, fondateur des Chantiers de la jeunesse française
1903 Gustave Yvon ingénieur-opticien
1904 Paul Lévy mathématicien, un des fondateurs de la théorie moderne des probabilités
1905 Léon Daum membre fondateur de la Haute Autorité
1905 Georges Painvin cryptanalyste, décrypteur du chiffre ADFGVX utilisé par les Allemands
1905 Charles Malégarie ingénieur, académicien
1906 René Carmille haut fonctionnaire, résistant, mort pour la France en déportation
1906 Salvador de Madariaga ingénieur, journaliste, diplomate, écrivain et homme d'État
1907 Étienne Audibert homme politique et ingénieur
1907 Raymond Berr ingénieur, directeur des établissements Kuhlmann
1907 Gaston Haelling ingénieur, directeur général de la Société de construction des Batignolles et préfet du Bas-Rhin
1908 René Norguet ingénieur et homme politique, secrétaire d'État sous Vichy
1908 Georges Valensi ingénieur en télécommunications
1909 François Divisia économiste
1909 Aimé Lepercq ministre des Finances et résistant
1909 Jules Mény directeur de la Compagnie française des pétroles, future « Total », et résistant
1910 André Coyne ingénieur des ponts et chaussées
1910 Eugène Deloncle homme politique
1910 Pierre Humbert
1910 André Metz général et vulgarisateur physique
1911 Paul Bernard chef d'entreprise et résistant
1911 Urbain Cassan architecte et ingénieur
1911 Jean-Édouard Verneau résistant
1912 Émile Lemonnier général
1912 Jules Moch ministre sous les IIIe et IVe Républiques
1912 Étienne Patte géologue, paléontologiste, préhistorien et anthropologue
1913 Pierre Abraham journaliste, écrivain et essayiste
1913 Gustave Anduze-Faris ingénieur
1913 Jean Aubert chef d'entreprise et ingénieur
1913 Jacques Barnaud banquier et homme politique, délégué général aux Relations économiques franco-allemandes sous le régime de Vichy
1913 Jean Coutrot ingénieur, pionnier de l'organisation du travail
1913 John Nicolétis ingénieur, résistant, cofondateur d'X-CRISE
1914 Paul Baudouin inspecteur des finances, collaborateur, ministre des Affaires étrangères sous Vichy
1914 Edmond Friedel géologue
1914 Louis Kahn amiral, dirigeant des constructions navales des Forces navales françaises libres
1915 Cette promotion n'existe pas car le concours a été annulé pour faits de guerre mondiale[2]
1916 Marcel Ferrières résistant, membre du mouvement Libération-Nord et du réseau Cohors
1916 Pierre Massé président d'Électricité de France
1917 Maurice Roy professeur de mécanique à l'École polytechnique, pionnier français de la propulsion à réaction, directeur de l'Office national d'études et de recherches aérospatiales
1918 Pierre Ailleret ingénieur
1918 Jean-Albert Grégoire ingénieur en mécanique
1918 Eugène Raguin géologue
1919S Marcel Bayard mathématicien
1919S Jean Berthelot ingénieur, secrétaire d'État aux Transports et aux Communications sous Vichy
1919S Jean Bertin résistant, compagnon de la Libération
1919S Clément Blanc général d'Armée, Chef d'Etat Major de l'Armée de Terre
1919S Pierre Brisac général
1919S René Dugas ingénieur et historien des sciences
1919S Maurice Lemaire directeur général de la SNCF, ministre de la Reconstruction et du Logement
1919S André Muffang champion de France d'échecs
1919S Jacques Rueff économiste et académicien
1919S Jacques Spitz écrivain
1919N Pierre Baranger scientifique
1919N Paul Labat résistant
1920S André Aubréville botaniste
1920S Alfred Sauvy démographe, économiste, professeur au Collège de France
1920S Jacques Stosskopf résistant, ingénieur général du génie maritime
1920N Jean Borotra joueur de tennis, un des Quatre Mousquetaires
1920N André Gougenheim ingénieur hydrographe général, académicien
1920N Louis Leprince-Ringuet physicien, académicien, professeur au Collège de France
1920N Jean-Marie Louvel homme politique
1920N Victor de Metz président de la Compagnie française des pétroles, créateur du nom « Total » donné par la suite à l'entreprise
1921 Honoré d'Estienne d'Orves résistant
1921 André Mauzin ingénieur en chef de la SNCF, inventeur
1921 Louis Vallon résistant, membre du BCRA et cofondateur des commandos de France, député de la Seine
1922 Gérard Bardet un des fondateurs du groupe X-Crise
1922 Robert Gibrat statisticien, économiste, ministre sous le régime de Vichy
1922 Pierre Laurent militant breton
1922 André Loizillon ingénieur, un des fondateurs du groupe X-Crise
1923 Jean Bichelonne haut fonctionnaire, collaborateur pendant l'Occupation, ministre sous Vichy
1923 Paul Repiton-Préneuf résistant
1924 Marcel Aboulker cinéaste
1924 Louis Armand résistant, directeur général de la SNCF, académicien
1924 Jean-Marie Conty pilote
1924 Yves du Manoir international de rugby à XV
1924 Paul-Marie Pons ingénieur, auteur du plan Pons
1925 René Cogny général
1926 Charles Ailleret général, chef d’état-major des armées
1926 Georges Glasser joueur de tennis
1926 René Kenner joueur de football
1926 Joseph Roos président d'Air France
1926 Henri Ziegler aviateur, chef d'état-major des FFI, responsable du projet Concorde
1927 Raymond Abellio écrivain
1927 Henri Desbruères président d'Air France, président-directeur général de la Snecma, de Bull-General-Electric
1928 Pierre Guillaumat homme politique et industriel
1928 André Jacob résistant, compagnon de la Libération
1928 Jean Kerisel expert en mécanique des sols
1928 André Pelabon haut fonctionnaire et industriel, préfet des Bouches-du-Rhône
1929 Mohamed Ali El Annabi homme de sciences et militant
1929 André Decelle directeur général d’Électricité de France et président d'Aéroports de Paris
1929 Roger Lantenois ingénieur des Ponts et Chaussées et résistant
1929 Jean Mouisset évêque de Nice
1929 Pierre Schaeffer théoricien, compositeur et écrivain, « père » de la musique concrète et de la musique électroacoustique
1930 Charles Deutsch ingénieur en aérodynamique et dans le domaine de l'automobile, directeur des courses des 24 Heures du Mans
1930 Jacques de Guillebon général, résistant, compagnon de la Libération
1930 François Hussenot ingénieur d’essai pour l’aviation, inventeur des premières « boîtes noires », un des fondateurs de l'École du personnel navigant d'essais et de réception
1931 Jean-Pierre Alem écrivain
1931 Maurice Allais prix Nobel d'économie en 1988
1931 Jacques Maillet résistant, compagnon de la Libération
1932 André Dewavrin résistant
1932 Charles Bricogne résistant, compagnon de la Libération, mort pour la France
1932 Jacques Jacquesson ingénieur atomiste, un des artisans de la première bombe atomique française
1933 Robert Aubinière
1933 Max Barel résistant
1933 Jean Bourgeois-Pichat directeur de l'INED
1933 Bernard Clappier haut fonctionnaire, gouverneur de la Banque de France
1933 Jean Panhard président-directeur général de Panhard et Levassor
1933 André Rondenay résistant, compagnon de la Libération
1934 Antoine Argoud militaire
1934 André Boulloche homme politique, ministre de l'Éducation nationale, résistant, compagnon de la Libération
1934 Robert Mitterrand ingénieur, frère du président François Mitterrand
1935 Maurice Bourgès-Maunoury président du Conseil, résistant, compagnon de la Libération
1936 Maurice Lauré haut fonctionnaire, fiscaliste connu pour la création de la taxe sur la valeur ajoutée, président de la Société générale
1936 Étienne Schlumberger officier de marine, résistant et compagnon de la Libération
1937 Bernard Citroën homme d'affaires et ingénieur
1937 Jean Ortusi directeur technique et recherche et développement au sein de la société Thomson-CSF, auteur scientifique et inventeur du guide d'onde électromagnétique français
1938 Claude Abadie clarinettiste de jazz
1938 Jean Bertin inventeur de l'aérotrain, missaire
1938 André Bollier résistant, compagnon de la Libération, mort pour la France
1938 Roger Denis lieutenant, pilote de chasse au sein de l'escadron de chasse 1/30 Normandie-Niemen, mort pour la France
1938 Bernard Gregory physicien, responsable scientifique, professeur à l'École polytechnique
1939 René Granier de Lilliac président-directeur général de Total
1939 Pierre Marion haut fonctionnaire, directeur général de la Sécurité extérieure (DGSE)
1939 Serge Ravanel résistant
1939 Bertrand Schwartz ingénieur au corps des mines et pédagogue, inspirateur des missions locales pour l'insertion professionnelle et sociale des jeunes
1940 Pierre Alby chef d'entreprise et ingénieur
1940 Claude Cheysson haut fonctionnaire et homme politique
1940 Guy Dejouany industriel
1940 Albert Messiah physicien et résistant
1940 Ambroise Roux homme d'affaires
1940 Robert Saunal résistant, compagnon de la Libération
1940 André Turcat pilote d'essai, député européen
1941 Jules Horowitz physicien
1941 Jacques Mabile ingénieur et homme d'affaires
1942 Claude Bloch physicien
1942 Jean Couzy alpiniste, membre de l'expédition victorieuse de l'Annapurna et, avec Lionel Terray, premier vainqueur du Makalu
1942 Pierre Crousillac général de corps d'armée
1942 Georges Édouard Delannoy directeur général des Houillères du bassin du Centre Midi
1942 Bernard d'Espagnat membre de l'Académie des sciences morales et politiques
1942 Jacques Friedel physicien, membre de l'Académie des sciences, médaille d'or du CNRS
1942 Claude Helffer pianiste
1942 Edmond Malinvaud économiste
1943 Christian Beullac homme politique et industriel, directeur général de Renault, ministre
1943 Jacques Bourdu écrivain, spécialisé dans les analyses économiques libérales
1943 François du Castel chercheur et ingénieur dans le domaine des télécommunications
1943 Claude Fréjacques haut fonctionnaire et chimiste
1943 Jean-Charles Gille-Maisani ingénieur, psychiatre et psychologue
1943 Louis Michel physicien mathématicien, membre de l'Académie des sciences
1943 Jean-Jacques Servan-Schreiber cofondateur de L'Express, secrétaire général du Parti radical
1944 Jean Bounine-Cabalé
1944 André Giraud haut fonctionnaire et homme politique, ministre de la Défense
1944 Valéry Giscard d'Estaing ministre des Finances, puis président de la République, académicien
1944 André Lagarrigue physicien
1944 Benoit Mandelbrot découvreur de la loi de Mandelbrot et promoteur des fractales
1944 Pierre Laffitte sénateur des Alpes-Maritimes
1945 Bernard Hirsch urbaniste, principal concepteur de la ville nouvelle de Cergy-Pontoise
1945 Albert Jacquard généticien
1945 Jacques Villiers fondateur du Centre d'études de la navigation aérienne
1946 Serge Dassault président-directeur général du groupe industriel Marcel Dassault, homme politique
1946 Raymond Lévy président-directeur général de Renault
1946 Jean Robieux physicien
1947 Jean Bastien-Thiry ingénieur militaire de l’air, créateur du missile filoguidé SS-11 et organisateur de l’attentat du Petit-Clamart contre le général de Gaulle
1947 Didier Costes inventeur
1947 Henri Martre homme d'affaires, président-directeur général d'Aérospatiale
1947 Jacques Mélèse pionnier de l'analyse modulaire des systèmes
1947 Jean Méo haut fonctionnaire et homme politique
1947 Claude Perdriel président-directeur général de SFA et cofondateur du Nouvel Observateur
1947 Bernard Pilon architecte et urbaniste
1948 Georges Besse président-directeur général de Renault, assassiné par des membres d'Action directe
1948 Jacques Lesourne économiste
1949 André Fontaine géographe
1949 Jean Gandois président du Conseil national du patronat français (CNPF)
1949 Robert Dautray scientifique, membre de l'Académie des sciences
1949 Georges Matheron mathématicien
1949 Ionel Solomon physicien, membre de l'Académie des sciences
1949 Bernard Zimmern chef d'entreprise
1950 René Audran haut fonctionnaire
1950 Michel Malherbe encyclopédiste
1950 Louis Pouzin informaticien, membre de l'INRIA et inventeur du datagramme
1951 Maurice Allègre haut fonctionnaire
1951 Jacques Dondoux ingénieur et homme politique
1951 Philippe Essig haut fonctionnaire, dirigeant d'entreprises et homme politique
1951 Raymond Stora physicien, directeur de recherche émérite du CNRS, correspondant de l'Académie des sciences
1952 Roger Balian membre de l'Académie des sciences, conseiller scientifique au CEA
1952 Marc Chervel économiste
1952 Jean Morlet géophysicien précurseur dans le domaine des ondelettes
1952 Gérard Théry haut fonctionnaire, directeur général des Télécommunications
1953 Jacques Ducuing chercheur en optique et haut fonctionnaire
1953 Marcel Froissart physicien, professeur honoraire au Collège de France
1953 Bernard Quelquejeu dominicain et philosophe
1953 Paul Vecchiali réalisateur
1953 François de Wissocq ingénieur général des mines, président-directeur général de la Cogema
1953 Romain Zaleski homme d'affaires
1954 Robert Aymar physicien, directeur général du CERN
1954 Gérard Calot démographe et statisticien, directeur de l’Institut national d'études démographiques
1954 Bernard Pache président-directeur général de Pechiney
1954 Pierre Suard président-directeur général d'Alcatel Alsthom
1954 Bernard Ziegler ingénieur et pilote d'essai
1955 Claude Bébéar fondateur et président-directeur général d'Axa
1955 Maurice Gross linguiste
1955 Philippe d'Iribarne homme d'affaires et économiste
1955 Georges-Yves Kervern inventeur de la cindynique
1955 Mohamed Liassine haut fonctionnaire et ministre
1955 Paul Henri Rebut physicien
1955 Pierre Rosenstiehl mathématicien
1956 Jean-Marie Descarpentries président-directeur général de CarnaudMétalBox et de Bull
1956 Guy Laval physicien, membre de l'Académie des sciences
1956 André Lévy-Lang banquier
1956 Claude Riveline professeur de gestion à Mines ParisTech
1956 Lionel Stoléru homme politique
1957 Huy Duong Bui scientifique, membre de l'Académie des sciences
1957 Bernard Laponche physicien, directeur général de l'Agence française pour la maîtrise de l'énergie (AFME)
1957 Michel-Louis Lévy démographe et statisticien
1957 Michel Mendès France scientifique
1957 Jean-Paul Parayre président du conseil de surveillance de Vallourec, président du directoire de Peugeot-Citroën
1958 Paul Andreu architecte
1958 Edouard Brézin physicien, membre de l'Académie des sciences, directeur du CNRS
1958 Bernard Brunhes chef d'entreprise
1958 Gilles Cohen-Tannoudji physicien
1958 Daniel Dewavrin président-directeur général de Luchaire, président de l'UIMM
1958 Roland Glowinski mécanicien, membre de l'Académie des sciences
1958 Jean Peyrelevade homme d'affaires et homme politique, président-directeur général de Suez et du Crédit lyonnais
1958 Jean Syrota ingénieur du corps des mines, président de la Commission de régulation de l'énergie (CRE)
1958 Serge Tchuruk président-directeur général d'Alcatel
1959 Michel Aglietta économiste
1959 Philippe Ciarlet mathématicien, membre de l'Académie des sciences
1959 Yves Franchet statisticien
1959 Philippe Herzog homme politique, administrateur de l'Institut pour l'éducation financière du public (IEFP)
1959 Jean-Michel Hubert haut fonctionnaire
1959 Francis Mer industriel et homme politique, ministre de l'Économie
1959 Jean Salençon scientifique, mécanicien, membre de l'Académie des sciences, professeur à l'École polytechnique
1960 Jean-Louis Beffa homme d'affaires, président-directeur général de Saint-Gobain
1960 Alain Bensoussan mathématicien, membre de l'Académie des sciences, membre de l'Académie des technologies
1960 Bertrand Collomb homme d'affaires, président de Lafarge, membre de l'Académie des sciences morales et politiques
1960 Michel Combarnous mécanicien
1960 Alain Desrosières statisticien et sociologue
1960 Michel Didier économiste
1960 Jean-Pierre Dupuy philosophe, membre de l'Académie des technologies
1960 Pierre Faurre homme d'affaires, président-directeur général de SAGEM, scientifique, membre de l'Académie des sciences
1960 Jean-René Fourtou homme d'affaires, président du conseil de surveillance de Vivendi
1960 Jean Ichbiah informaticien, principal concepteur du langage de programmation Ada
1960 Daniel Kaplan physicien, membre de l'Académie des sciences
1960 Jacques Mairesse économiste
1960 Christian Sautter homme politique, ministre
1960 Michel Volle économiste
1960 Émile Zuccarelli homme politique, ministre
1961 Frédéric d'Allest ingénieur
1961 Philippe Auberger homme politique, haut fonctionnaire, député de l'Yonne
1961 Thierry Aubin mathématicien, membre de l'Académie des sciences
1961 François Audouze
1961 Rémi Després ingénieur et entrepreneur, concepteur de l'avis X.25, directeur technique de Transpac
1961 Gérard Eymery président-directeur général de France Telecom Multimédia
1961 Claude Mandil directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie (AIE)
1961 Jacques Ninio biologiste
1961 Michel Pébereau président-directeur général de BNP Paribas, membre de l'Académie des sciences morales et politiques
1961 Étienne Pflimlin président de la Confédération du Crédit mutuel
1961 Paul Quilès ministre de la Défense, puis des Postes, des Télécommunications et de l'Espace
1961 Pierre Richard président de Dexia
1961 Hubert Zimmermann chef d'entreprise, ingénieur et investisseur
1962 Jean-Paul Alduy homme politique, maire de Perpignan
1962 Albert Bijaoui astronome
1962 Jean-Paul Béchat président du directoire de SAFRAN
1962 Pierre Gadonneix président-directeur général d'EDF
1962 Roger Guesnerie économiste, professeur au Collège de France
1962 Philippe Kourilsky biologiste, professeur au Collège de France, membre de l'Académie des sciences, professeur à l'institut Pasteur
1962 Jean-Yves Lallemand chimiste, membre de l'Académie des sciences, professeur à l'École Polytechnique
1962 Didier Lombard président-directeur général de France Télécom
1962 Jacques Vernier homme politique, maire de Douai
1963 Jacques Attali économiste, écrivain, conseiller spécial du président de la République François Mitterrand
1963 Denis Badré homme politique, sénateur des Hauts-de-Seine, haut fonctionnaire
1963 André Bellon président de la Commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale, écrivain
1963 Paul Champsaur directeur général de l'Insee, président de l'ARCEP, président de l'Autorité de la statistique publique
1963 Alain Chenciner mathématicien, chercheur en mathématiques appliquées à la mécanique céleste
1963 Guy Dollé président-directeur général d'Arcelor
1963 Michaël Herman mathématicien, membre de l'Académie des sciences
1963 François Laudenbach mathématicien, professeur à l’université de Nantes
1963 François Lureau délégué général pour l'Armement
1963 Philippe Lagayette vice-président de JPMorgan Europe Moyen-Orient Afrique
1963 Hervé Le Bras démographe directeur d'études à l'Institut national d'études démographiques, mathématicien et historien, enseignant à l'École des hautes études en sciences sociales
1963 Bernard Marti ingénieur, un des inventeurs du Minitel
1963 Thierry de Montbrial économiste, président de l'Académie des sciences morales et politiques, professeur à l'École polytechnique
1963 Jean Monville président d'honneur de la Société parisienne pour l'industrie électrique (SPIE)
1963 Alain-Jacques Valleron professeur de médecine, membre de l'Académie des sciences
1964 Michel Bernard président d'Air Inter et directeur de l'ANPE
1964 Bernard Cabane physicien et chimiste
1964 Thierry Desmarest président de Total
1964 Bruno Durieux homme politique
1964 Gilles Kahn président de l'INRIA, membre de l'Académie des sciences
1964 Claude Martinand haut fonctionnaire
1964 Philippe Ouédraogo homme politique
1964 Jean-François Roverato président-directeur général d'Eiffage
1964 François de Witt journaliste
1965 Paul-Louis Arslanian directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile
1965 Pierre Avenas haut fonctionnaire
1965 Jean-Paul Bailly président du groupe La Poste
1965 Alain Bravo homme d'affaires
1965 Jean-Marc Deshouillers professeur de mathématiques, président des commissions d'examen d’entrée à l'École polytechnique
1965 Noël Forgeard président-directeur général d'Airbus
1965 Pierre-Henri Gourgeon directeur général d'Air France - KLM
1965 Jean-Jacques Ekindi homme politique
1965 Mohamed Kabbaj homme politique, ministre des Travaux publics du Maroc
1965 Guy Laroque économiste
1965 Marcel Lesieur professeur à l'INPG, mécanicien, membre de l'Académie des sciences
1965 Gérard Mégie chercheur, président du CNRS, membre de l'Académie des sciences
1965 Hubert Peigné coordonnateur interministériel pour le développement de l’usage du vélo
1965 Marc Tessier président de France télévisions
1965 Claude Thélot haut fonctionnaire
1965 Michel Virlogeux ingénieur-constructeur structurel de ponts et viaducs
1966 Francis Berthelot écrivain, notamment connu pour ses ouvrages de science-fiction
1966 Jean-Pierre Bourguignon mathématicien, directeur de l'Institut des hautes études scientifiques
1966 Michel Caboche biologiste, membre de l'Académie des sciences
1966 Yves Carcelle président-directeur général de Louis Vuitton
1966 Jean-Loup Chenot scientifique
1966 Yannick d'Escatha président du CNES, président du conseil d'administration de l’École polytechnique
1966 Jean-Martin Folz président-directeur général de PSA Peugeot Citroën
1966 Jean-Louis Gergorin membre du comité exécutif du groupe EADS, impliqué dans l'affaire Clearstream 2
1966 Alain Lipietz homme politique
1966 Jean Louis Masson homme politique, sénateur de la Moselle
1966 Pierre-André Périssol homme politique, député de l'Allier
1966 Olivier Pironneau mécanicien, membre de l'Académie des sciences
1966 Christian Stoffaës économiste
1966 Bernard Zeller ingénieur et essayiste
1967 André Aurengo médecin, membre de l'Académie nationale de médecine
1967 Gérard Berry scientifique, membre de l'Académie des sciences
1967 Jean-Michel Bismut scientifique, membre de l'Académie des sciences
1967 Pierre-Noël Giraud économiste
1967 Hervé Loilier peintre contemporain et professeur d'Histoire de l'art, missaire
1967 Jacques Mistral économiste
1967 Jean-Pierre Rodier président-directeur général de Péchiney
1968 Olivier Appert haut fonctionnaire
1968 Alain Bugat haut fonctionnaire, administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique
1968 Jean-Michel Charpin directeur général de l'Insee, économiste
1968 Olivier Faugeras informaticien, membre de l'Académie des sciences
1968 Philippe Flajolet informaticien, membre de l'Académie des sciences
1968 Pierre Graff président-directeur général des Aéroports de Paris
1968 Henry de Lesquen président du club, puis carrefour de l'Horloge et de Radio Courtoisie
1968 Jacques Mazoyer informaticien
1968 Gérard Mestrallet président-directeur général de Engie
1968 Laurent Thévenot économiste
1969 Bernard Arnault président-directeur général de LVMH
1969 Rémi Caron haut fonctionnaire
1969 Dominique Casajus anthropologue
1969 André Masson économiste
1969 Bruno Mégret homme politique, fondateur du Mouvement national républicain
1969 Hubert du Mesnil haut fonctionnaire, président-directeur général de Réseau ferré de France (RFF)
1969 Bertrand Meyer créateur du langage de programmation Eiffel
1969 Arnold Migus scientifique, directeur général du Centre national de la recherche scientifique (CNRS)
1969 Gilles Pisier mathématicien, membre de l'Académie des sciences
1969 Pierre Pringuet administrateur directeur général délégué de Pernod Ricard
1970 Patrick Artus économiste en chef de Natixis
1970 Antoine Compagnon historien de la littérature, professeur au Collège de France
1970 Nicolas Curien économiste
1970 Jean-Paul Herteman président-directeur général de Safran
1970 Yves Mansion président-directeur général de la Société foncière lyonnaise
1970 Denis Ranque président-directeur général de Thales, puis président de Technicolor et président du conseil d'administration d'Airbus Group
1970 Henri Sterdyniak économiste
1971 Jacques Biot ingénieur et entrepreneur
1971 Bertrand Lemoine architecte, ingénieur et enseignant, directeur de l'Atelier international du Grand Paris
1971 Didier Maufras architecte
1971 Bernard Perret économiste
1971 Jean-Marie Petitclerc prêtre catholique salésien, éducateur spécialisé, fondateur du Valdocco à Argenteuil
1972 Hervé Arribart chimiste et physicien
1972 Anne Chopinet première femme major de l’X, présidente de l'ERAP
1972 Erik Decamp guide de haute montagne
1972 Jean-Marie Duthilleul architecte
1972 Mohamed Hassad homme politique, ministre de l'Intérieur du Maroc
1972 Paul Hermelin président-directeur général de Cap Gemini
1972 Michel Kasser géodésien, directeur de l'École supérieure des géomètres et topographes (ESGT) et de l'École nationale des sciences géographiques (ENSG)
1972 Emmanuel Rosencher physicien
1972 Dominique Senequier présidente d'Ardian
1972 Gérald Tenenbaum mathématicien et écrivain
1972 Michel Wachenheim ambassadeur et représentant permanent de la France auprès de l’OACI
1973 Gérard Araud ambassadeur
1973 Jean-Jacques Augier éditeur et homme d'affaires
1973 François-Xavier Deniau ambassadeur
1973 Hervé Guillou président de DCNS
1973 Marion Guillou président-directeur général de l'INRA, président du conseil d'administration de l'École polytechnique
1973 Xavier Huillard administrateur, directeur général de Vinci
1973 Patrick Kron président-directeur général d'Alstom
1973 Patrick Leleu président-directeur général d'Infogrames
1973 Jean-Bernard Lévy président du directoire de Vivendi, président-directeur général de Thales puis président d’Électricité de France
1973 François Loos homme politique, ministre
1973 Pierre-Henri Paillet haut fonctionnaire
1973 Reynald Seznec chef d'entreprise
1973 Jean Tirole économiste, médaille d'or du CNRS, prix Nobel d’économie 2014
1973 Philippe Varin président du directoire de PSA Peugeot Citroën
1973 Luc Vigneron président-directeur général de Thales
1974 Driss Benhima président-directeur général de Royal Air Maroc
1974 Carlos Ghosn président-directeur général de Renault-Nissan
1974 Gilles Michel président-directeur général d'Imerys
1974 Charbel Nahas économiste et homme politique libanais, ministre des Télécommunications puis du Travail
1974 Patrick Pélata directeur général délégué de Renault
1975 Christian Albecker banquier et haut fonctionnaire
1975 Kamel Ben Naceur ministre de l'Industrie, de l'Énergie et des Mines de Tunisie
1975 Fokko du Cloux mathématicien
1975 Rose Dieng-Kuntz première femme africaine ayant intégré l'École polytechnique, a travaillé à l'INRIA
1975 Jean-Michel Coron mathématicien, membre de l'Académie des sciences
1975 Jean-Paul Faugère directeur de cabinet du Premier ministre François Fillon
1975 Alain Grandjean consultant, spécialiste dans le domaine de l'énergie et du climat
1975 Pierre Jacquet économiste
1975 Hervé Zwirn physicien
1976 Chakib Benmoussa ambassadeur du Maroc en France, ministre de l'Intérieur du Maroc
1976 Jean-Louis Dessalles chercheur en intelligence artificielle et sciences cognitives, professeur à Télécom ParisTech
1976 Paul Friedel ingénieur
1976 Taïeb Hadhri homme politique
1976 Francis Kramarz économiste
1976 Jean-Marie Messier président-directeur général de Vivendi Universal
1976 Alain Rossmann entrepreneur, « évangéliste d'Apple » pour le Macintosh et l'un des fondateurs du protocole WAP
1976 Serge Salat directeur du Laboratoire des morphologies urbaines, architecte et écrivain
1977 Dove Attia producteur de comédies musicales, juré dans l'émission La Nouvelle Star
1977 Yves Demay ingénieur
1977 Antoine Frérot président-directeur général de Veolia Environnement
1977 Frédéric Gagey président-directeur général d'Air France
1977 Bernard Larrouturou directeur général du CEREMA, directeur général du CNRS, président-directeur général de l'INRIA
1977 Hervé Mariton ministre de l'Outre-mer, député de la Drôme, maire de Crest
1977 Luc Ravel évêque aux armées
1977 Yves de Talhouët vice-président de Hewlett-Packard
1977 Pierre Tapie président de la Conférence des grandes écoles
1977 Olivier Zarrouati chef d'entreprise et ingénieur
1978 Jean-François Clervoy spationaute de l'ESA, président-directeur général de Novespace
1978 Frédéric Dardel biologiste moléculaire, président de l'université Paris-Descartes
1978 François Enaud président-directeur général de la SSII Steria
1978 Alexandre Moatti écrivain et éditeur scientifique
1978 Didier Tabuteau responsable de la chaire Santé à Sciences Po
1978 François Villeroy de Galhau directeur des impôts, président-directeur général de Cetelem
1978 Thierry Weil
1979 Luc Dormieux ingénieur général des ponts et chaussées, enseignant et chercheur
1979 Fabienne Keller maire de Strasbourg, sénatrice
1979 Bernard Lapeyre mathématicien, un des pionniers des mathématiques financières
1979 Jean-Yves Naouri homme d'affaires et chef d'entreprise
1980 Antoine Bouvier président-directeur général de MBDA
1980 Fabrice Brégier directeur général délégué d'Airbus
1980 Robert Calcagno directeur général de l’Institut océanographique de Monaco
1980 Antoine Georges physicien, membre de l'Académie des sciences
1980 Frédéric Van Roekeghem directeur général de la CNAMTS et de l'UNCAM
1980 Jean-Luc Tavernier économiste, directeur général de l'Insee
1981 Alexandre de Juniac président-directeur général de Air France-KLM, directeur général de l'IATA
1981 Gilles Bloch médecin
1981 Jean-Laurent Bonnafé directeur général de BNP-Paribas
1981 Élisabeth Borne président-directeur général de la RATP
1981 Yves Bréchet spécialiste des matériaux, membre de l'Académie des sciences, membre du Comité de l’énergie atomique, haut-commissaire à l’énergie atomique
1981 Michel Combes directeur des opérations d'Altice, président directeur général du groupe SFR
1981 Jean-Marc Jancovici consultant, spécialiste dans le domaine de l'énergie et du climat
1981 Gauthier Louette président-directeur général de Spie
1981 Stéphane Mallat mathématicien, membre de l'Académie des sciences
1981 Éric Maurin économiste
1981 Frédéric Oudéa président-directeur général de la Société générale
1981 Michel Paulin
1981 Bernard Salanié économiste
1981 Pascale Sourisse vice-présidente exécutive international du groupe Thales
1981 Tidjane Thiam directeur général de Crédit suisse
1982 Saïd Aïdi homme politique
1982 Bruno Bézard directeur général de l'APE
1982 Anne-Marie Lagrange astrophysicienne, membre de l'Académie des sciences
1982 Philippe Perrin spationaute
1982 Gilles Saint-Paul économiste, directeur de recherche au CNRS
1983 Grégoire Allaire mathématicien
1983 Patrick Drahi président-fondateur de l'Altice
1983 Mohamed Frikha directeur de Telnet et président de Syphax Airlines
1983 Thierry Le Hénaff président-directeur général d'Arkema
1983 Patrick Pouyanné président-directeur général du groupe Total
1983 Alain Seban président du Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou
1983 Jacques Veyrat président-directeur général de Neuf Cegetel
1983 Éric Denoyer chef d'entreprise
1984 François Bourdoncle cofondateur et directeur de la stratégie d'Exalead
1984 Nicolas Schimel directeur général d'Aviva France
1985 Pierre Anjolras chef d'entreprise
1985 Alexis Bonnet mathématicien et financier
1985 Gilles Dowek informaticien et logicien
1985 Nejla Moalla Harrouch femme politique
1985 Philippe Hayat chef d'entreprise
1985 Karim Zaz chef d'entreprise
1986 Pierre Berger président du groupe Eiffage
1986 Daniel Glazman programmeur
1986 Antoine Joux cryptologue
1986 Patrick Pailloux directeur technique de la DGSE
1986 Jérôme Pécresse président et directeur opérationnel de General Electric Renewable Energy, époux de Valérie Pécresse
1986 François Taddéi biologiste, directeur du CRI
1986 Benjamin Werner chercheur en informatique, frère du mathématicien lauréat de la médaille Fields, Wendelin Werner
1986 David Martimort économiste
1987 Benoît Cœuré directeur général de l'Agence France Trésor, membre du directoire de la Banque centrale européenne
1987 Pierre-Olivier Gourinchas économiste
1987 Jean-Marc Germain homme politique
1988 Laurent-Emmanuel Calvet économiste
1989 Christophe Breuil mathématicien
1989 Patrice Caine haut fonctionnaire et dirigeant d'entreprise
1989 Antoni Calvo-Armengol économiste
1989 Marc Fleury fondateur de JBoss
1989 Gilles Le Blanc économiste
1990 Jérôme Bastianelli biographe et critique musical
1990 Isabelle Sorente écrivain
1990 Étienne Wasmer économiste
1991 Vincent Champain économiste
1991 Vincent Chriqui homme politique
1991 Jean-Charles Fitoussi réalisateur
1992 Sébastien Bohler journaliste, chroniqueur et écrivain
1992 Randal Douc acteur et mathématicien
1992 Éric Freyssinet gendarme, scientifique et essayiste
1992 Nathalie Kosciusko-Morizet femme politique, ministre de l'Écologie du Développement durable et des Transports
1992 David Thesmar économiste
1993 Fabrice Bellard programmeur informatique, détenteur du record mondial du calcul des décimales binaires du nombre π
1993 Karine Berger économiste, femme politique, députée
1994 Caroline Aigle première femme pilote de chasse à être affectée au sein d’un escadron de combat de l’Armée de l'air française
1994 Antonin Baudry diplomate
1994 Thomas Philippon économiste
1995 Khalid Lachheb athlète de haut niveau
1995 Taoufik Lachheb athlète de haut niveau
1995 Virginie Rozière députée européenne
2001 Jonathan Gilad pianiste
2001 Abdourahmane Cissé homme politique
2002 Aliette de Bodard écrivaine
La promotion 2010.

Personnages fictifs[modifier | modifier le code]

Les personnages fictifs suivants sont issus de films, de séries télévisées, de la littérature ou d'autres médias, et sont associés à l'École polytechnique.

Date Œuvre Auteur Nom du personnage
1827 Armance Stendhal Octave de Malivert
1844 Le Comte de Monte-Cristo Alexandre Dumas Maximilien Morrel[d]
1889 Lamiel Stendhal Fédor de Miossens
1894 Lucien Leuwen Stendhal Lucien Leuwen
1982 Tout feu, tout flamme Jean-Paul Rappeneau Pauline
2012 Le Capital Costa-Gavras Marc Tourneuil
2015-2017 Le Bureau des légendes Éric Rochant Marina Loiseau

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Autrement dit, pour chacune des personnes présentes dans la liste, au minimum il existe un article dans Wikipédia en français dont l'admissibilité est établie, sinon des références encyclopédiques externes sérieuses peuvent être citées à propos de chacun d’elles ; ainsi, il convient d’éviter par exemple la référence de la présence dans le Who's Who, en dépit de la qualité de la publication dont l'objet est justement d’identifier des personnes peu connues mais occupant des postes considérés comme importants dans la vie économique, universitaire, artistique… Ne seront alors pas présentes dans cette liste les personnes du monde économique qui sont des cadres supérieurs ou dirigeants, hormis s'il s'agit d’un président — ou équivalent — d’une entreprise du niveau de celles du CAC 40 au moins.
  2. L'adjonction de nouvelles personnalités dans la liste se fait en respectant les indications rappelées dans cette section en tête de la page de discussion.
  3. Comme dans la plupart des écoles d’ingénieurs.
  4. « C'était un jeune homme ferme et droit. Au moment où il s'était agi d'embrasser une carrière, son père n'avait point voulu lui imposer d'avance un avenir et avait consulté les goûts du jeune Maximilien. Celui-ci avait alors déclaré qu'il voulait suivre la carrière militaire ; il avait fait, en conséquence, d'excellentes études, était entré par le concours à l'École polytechnique, et en était sorti sous-lieutenant au 53e de ligne. Depuis un an, il occupait ce grade, et avait promesse d'être nommé lieutenant à la première occasion. », tome I.

Références[modifier | modifier le code]

  1. André Borel d'Hauterive et Albert Révérend, Annuaire de la noblesse de France et des maisons souveraines de l'Europe, vol. 7, Champion, (lire en ligne).
  2. « … le ministre de la Guerre annonça la suppression du concours de 1915 en raison de l'ampleur prise par le conflit … (Dépêche du 5 janvier 1915. En raison de la guerre, les professeurs de mathématiques spéciales s'étaient opposés à l'ouverture d'un concours.) », d’après le Bulletin n° 10 de la Société des amis de la bibliothèque et de l'histoire de l'École polytechnique (juin 1993) : « L'École polytechnique de 1914 à 1920 » par Bernard Villermet, scientifique du contingent à l'École polytechnique. En fait, la difficulté à organiser les concours s'est étendue de 1914 à 1920, notamment deux promotions par année ont été créées en 1919 et 1920.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ambroise Fourcy (préf. Jean Dhombres), Histoire de l'École polytechnique, Paris, Belin, (1re éd. 1828), 516 p., 22 cm, couv. ill. en coul. (ISBN 2-7011-0640-0, notice BnF no FRBNF36259623, lire en ligne).
  • C. P. Marielle, Répertoire de l'École impériale polytechnique : ou, Renseignements sur les élèves qui ont fait partie de l'institution depuis l'époque de sa création en 1794 jusqu'en 1853 inclusivement, avec plusieurs tableaux et résumés statistiques, suivi de la liste des élèves admis en 1854 et de l'indication des mutations survenues dans l'intérieur de l'école jusqu'au 25 septembre 1855, Mallet-Bachelier, , 289 p. (lire en ligne).
  • Jean-Pierre Callot, Michel Camus, Bernard Esambert et Jacques Bouttes, Histoire et prospective de l'École polytechnique, Paris, Lavauzelle, , 2e éd. (1re éd. 1993), 471 p., 21 cm × 23 cm, relié avec jaquette, ill. (ISBN 978-2-702-50350-8, OCLC 464063564, notice BnF no FRBNF35607251).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :