Liste des navires de la marine belge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Voici la liste des navires de la marine belge, actuels ou retirés du service.

Navires en service[modifier | modifier le code]

Frégates[modifier | modifier le code]

Le F930 Léopold I.
Le F931 Louise-Marie.
Le M915 Aster

2 frégates de classe Karel Doorman, basées à Zeebruges.

  • F930 Leopold 1
Article détaillé : Léopold Ier (navire).

Cette frégate était dans la Koninklijke Marine le HNLMS Karel Doorman (F827). Vendue à la Belgique (le contrat de vente entre les Pays-Bas et la Belgique est signé le ), elle devient le F930 Leopold I et est baptisée le par la reine Fabiola à Zeebruges. La ville de Nivelles en accepte le parrainage. La devise du Leopold I est la locution latine « Audaces Fortuna Juvat » (la fortune sourit aux audacieux). Ses armes sont une partition des armes du roi Léopold Ier et des armes de la ville marraine de Nivelles.

Parti, au premier, de sable au lion d'or armé et lampassé de gueules, sur-le-tout écartelé : 1 et 4, contre-écartelé, 1 et 4 de gueules à trois léopards d'or armés et lampassés d'azur ; 2 d'or, au lion de gueules, au double trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même ; 3 d'azur, à la harpe d'or, cordée d'argent ; 2 et 3, burelé de dix pièces de sable et d'or au crancelin de sinople brochant en bande sur le tout ; au second, d'argent à la crosse de gueules, sur-le-tout de sable au lion d'or armé et lampassé de gueules.
  • F931 Louise-Marie
Article détaillé : Louise-Marie (navire).

Achetée en même temps que le Leopold I, cette frégate était dans la marine néerlandaise le HNLMS Willem Van Der Zaan (F829). Elle devient le F931 Louise-Marie en étant baptisée le par la reine Paola à Anvers. La ville de Sint-Niklaas accepte le parrainage de la frégate dont la devise est la locution « Ad Augusta Per Angusta » (vers les sommets par des chemins étroits). Les armes sont une partition des armes de la Maison d'Orléans (dont est originaire la reine Louise-Marie) et de celles de la ville de Sint-Niklaas.

Chasseurs de mines[modifier | modifier le code]

5 chasseurs de mines de la classe Tripartite, basés à Zeebruges:

  • M916 Bellis
Article détaillé : Bellis (M916).

Deuxième CMT de la série, le Bellis est lancé à Rupelmonde le et baptisé le par Ellen Goffinet-Rosman, épouse du bourgmestre d'Arlon, la ville marraine du bâtiment. Le Bellis a participé aux opérations de sauvetage du Herald of Free Enterprise le .

Devise : Luctor Et Emergo (« Je lutte et submerge »)
  • M917 Crocus

Le Crocus, troisième de la série, est lancé le à Rupelmonde et baptisé par Mme Gaethofs-Schreus, épouse du bourgmestre de la ville marraine de Genk, le même jour que le Bellis ().

Devise : Nec Aspera Terrent (« Même le difficile ne nous fait pas peur »)
  • M921 Lobelia

Le Lobelia est le septième CMT de la série, les quatrième (M918 Dianthus), cinquième (M919 Fuchsia) et sixième (M920 Iris) ayant été revendus à la marine française en 1993. Il est lancé à Rupelmonde le , et est baptisé par l'épouse du bourgmestre de la ville marraine de Diest, Mme Van De Kerckhof, le .

Devise : Compos Sui (« Maître de soi-même »)
  • M923 Narcis

Neuvième bâtiment de la série (le huitième, le M922 Myosotis ayant été revendu à la marine bulgare en 2007), le Narcis est lancé le à Rupelmonde et baptisé le par Mme Lafosse-De Backer, épouse du bourgmestre de Mons, ville marraine.

Devise : In Arduis Constans (« Persévérant dans les difficultés »)
  • M924 Primula

Le Primula est le dixième et dernier navire de la série. Lancé à Rupelmonde le , il est baptisé par Mme Adriaensens, épouse du bourgmestre de la ville marraine de Willebroek, le .

Devise : Major E Longinquo Reverentia (« L'éloignement augmente le prestige »)

Navires de soutien[modifier | modifier le code]

Le A962 Belgica
Le A960 Godetia

9 navires de soutien:

  • Navire de commandement et de soutien logistique : A960 Godetia
Article détaillé : Godetia (A960).
Article détaillé : Belgica (A962).
  • Remorqueur de port et de mer : A996 Albatros (navires Ready Duty)
Article détaillé : Albatros (A996).
  • Remorqueurs côtiers :
  • Navire de servitude :
    • A997 Spin (vedette de service)

Navires auxiliaires[modifier | modifier le code]

5 navires auxiliaires :

  • A958 Zenobe Gramme (voilier utilisé pour l'instruction)
  • A983 Quatuor (yacht royal)
  • A984 Alpa (yacht royal)
  • A995 Spich (RIB)
  • A998 Werl (RIB)

Patrouilleurs[modifier | modifier le code]

Le Castor, le premier des deux patrouilleurs livrés à la composante marine en juillet 2014.

Les navires les plus récents de la composante marine sont les deux patrouilleurs suivants :

Navires retirés du service[modifier | modifier le code]

Cette liste n'est peut-être pas exhaustive.

Frégates[modifier | modifier le code]

Le F911 Westdiep au port de Zeebruges

Chasseurs de mines[modifier | modifier le code]

Dragueurs de mines[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • Navires auxiliaires :
    • AP907 Kamina (AP957, puis A957, retiré du service en 1967)
    • A954 Adrien de Gerlache, navire auxiliaire (détruit en 1970)
    • A955 Eupen, navire hydrographique (détruit en 1966)
    • A961 Zinnia (détruit en 2007)
    • A962 Mechelen, navire hydrographique ((détruit en 1984)
    • A963 Spa devenu le AMS60 Bernisse Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
    • A964 Heist, navire de démagnétisation (détruit en 1992)
  • Remorqueurs :
    • A951 Hommel (retiré du service en 1999)
    • A953 Bij (retiré du service en 1999)
    • A956 Krekel (retiré du service en 1986)
    • A998 Ekster (retiré du service en 2000)
  • Vedettes fluviales :
    • P900 Ijzer (retiré du service en 1969)
    • P901 Leie (retiré du service en 1984)
    • P903 Meuse (retiré du service en 1987)
    • P904 Sambre (retiré du service en 1984)
    • P905 Schelde (retiré du service en 1984)
    • P906 Semois (retiré du service en 1984)
    • P907 Rupel (retiré du service en 1983)
    • P908 Ourthe (retiré du service en 1963 et en 1983, en service de '54-'63 et de '74-'83)
    • (P909 ?) Dender (retiré du service en 1964)
    • P902 Libération (retiré du service en 2012)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]