Liste des monnaies locales et complémentaires en Suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article propose une liste des monnaies locales et complémentaires disponibles en Suisse.

Cadre légal[modifier | modifier le code]

En Suisse la monnaie est régie par l'article 99 de la constitution fédérale qui stipule que la monnaie relève de la compétence exclusive de la Confédération[1]. Aucune législation particulière ne régule les monnaies alternatives. La BNS les considère comme marginales. Elles sont donc simplement tolérées tant qu'elles n'entrent pas en compétition avec le francs suisse[2].

Liste[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bundeskanzlei - P, « RS 101 Constitution fédérale de la Confédération suisse du 18 avril 1999 », sur www.admin.ch (consulté le )
  2. a b c d e et f « Léman ou Farinet, à quoi servent les monnaies locales? », rts.ch,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (de) « Finma geht auf Basler Alternativwährung los | TagesWoche », TagesWoche,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Le léman, la monnaie locale sous la loupe », Bilan,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « La ville de Sion donne un coup de pouce au Farinet », lematin.ch/,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Le Tessin teste le ticinocoin, sa monnaie locale sous forme numérique », rts.ch,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « La grue s’envole enfin dimanche », sur www.lagruyere.ch (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]