Liste des lycées du Languedoc-Roussillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La liste des lycées du Languedoc-Roussillon comprend tous les lycées généraux, technologiques et professionnels de cette région française. Ils sont ici classés par département puis par commune et certains bénéficient d'une brève présentation. Depuis les lois de décentralisation de 1982, leur construction et leurs locaux sont à la charge du conseil régional de Languedoc-Roussillon.

Carte des académies.

Les limites de l’académie de Montpellier correspondent à celles de la région Languedoc-Roussillon.

Le 2 septembre 2005, Georges Frêche, président du conseil régional de Languedoc-Pyrénées, annonce les noms que le conseil régional souhaite donner à plusieurs lycées qui ne portaient pas le nom d'une personnalité. À la rentrée 2006 après discussions et polémiques, la plupart de ces établissements sont effectivement rebaptisés, perdant leurs noms liés à la parcelle (Mas de Tesse, Clos Banet) ou à la région (pic Saint-Loup, Camargue) pour des noms de personnalités (Jules Ferry, Pablo Picasso, Jean Jaurès) sans lien direct avec leur emplacement ou leur histoire.

Aude[modifier | modifier le code]

Carcassonne[modifier | modifier le code]

  • Lycée général et technologique public Paul-Sabatier portant le nom de Paul Sabatier
  • Lycée polyvalent et professionnel Jules-Fil portant le nom de Jules Fil
  • Lycée professionnel Charles-Cros portant le nom de Charles Cros
  • Lycée polyvalent privé Saint-François
  • Lycée polyvalent privé Saint-Stanislas
  • Lycée agricole Charlemagne portant le nom de l’empereur Charlemagne
Article connexe : Carcassonne#Enseignement.

Castelnaudary[modifier | modifier le code]

  • Lycée polyvalent public Jean-Durand
  • Lycée professionnel public (secteur bâtiment) Andréossy
  • Lycée polyvalent et technologique privé Jeanne-d'Arc portant le nom de Jeanne d’Arc
  • Lycée professionnel agricole Pierre-Paul-Riquet portant le nom de Pierre-Paul Riquet, baron de Bonrepos, ingénieur qui a permis la réalisation du canal du Midi
  • Lycée d'enseignement agricole privé La Rouatière (Souilhanels)
Article connexe : Castelnaudary#Enseignement.

Limoux[modifier | modifier le code]

  • Esplanade (lycée polyvalent public)
  • Institut Saint-Joseph de Limoux (lycée agricole, technologique et général privé)
Article connexe : Limoux#Enseignement.

Narbonne[modifier | modifier le code]

  • Lycée général public Docteur-Lacroix
  • Lycée polyvalent et technologique public Denis-Diderot portant le nom de Denis Diderot.
  • Lycée professionnel public Gustave-Eiffel portant le nom de Gustave Eiffel (désormais rattaché au lycée Diderot)
  • Lycée professionnel public Édouard-Herriot portant le nom d’Édouard Herriot
  • Lycée polyvalent privé Beauséjour
  • Lycée Professionnel agricole public Martin-Luther-King portant le nom de Martin Luther King
    • Bac professionnel "Gestion des Milieux Naturels et de la Faune" (section facultative Plongée sous-marine)
    • Bac professionnel "Services en Milieu Rural"
    • B.E.P.A. Services aux Personnes
    • À la rentrée scolaire 2010, toutes les formations du site de Saint-Laurent de la Cabrerisse sont regroupées dans ce lycée
Article connexe : Narbonne#Enseignement.

Gard[modifier | modifier le code]

Alès[modifier | modifier le code]

  • Lycée polyvalent public Saint-Christol-lès-Alès
  • Lycée polyvalent public et technologique Jean-Baptiste-Dumas portant le nom de Jean-Baptiste Dumas
  • Lycée professionnel public Jean-Baptiste-Dumas portant le nom de Jean-Baptiste Dumas
  • Lycée polyvalent privé Bellevue
  • Lycée technique privé Lasalle
  • Lycée professionnel privé Lasalle
  • Lycée professionnel privé Centre Cévenol
Article connexe : Alès#Enseignement.

Bagnols-sur-Cèze[modifier | modifier le code]

Depuis le 1er septembre 2010, les lycées de la ville se répartissent comme suit :

  • Lycée polyvalent Albert-Einstein portant le nom d’Albert Einstein qui rassemble le site Vigan-Braquet (ex-lycée général et technologique Georges-Brassens et lycée professionnel Georges-Brassens, qui portaient le nom de Georges Brassens) et le site Léon-Blum (ex-lycée Gérard-Philipe portant le nom de Gérard Philipe).
  • Lycée professionnel privé Sainte-Marie.

Beaucaire[modifier | modifier le code]

  • Lycée professionnel Paul-Langevin portant le nom de Paul Langevin
  • Lycée professionnel privé Sainte-Marie

Le Vigan[modifier | modifier le code]

Milhaud[modifier | modifier le code]

Nîmes[modifier | modifier le code]

  • Lycée général Alphonse-Daudet portant le nom d’Alphonse Daudet, premier lycée de Nîmes, fondé dans l'ancien hôpital de la charité.
  • Lycée polyvalent et technologique Philippe-Lamour portant le nom de Philippe Lamour
  • Lycée polyvalent et technologique Montaury, renommé lycée Albert-Camus en l’honneur d’Albert Camus en 2006
  • Lycée agricole Marie-Durand à Rodilhan
  • Lycée technique Dhuoda portant le nom de la princesse Dhuoda : école pratique supérieure fondée en 1936, transformée en lycée technique
  • Lycée polyvalent Camargue renommé lycée Ernest-Hemingway en l’honneur d’Ernest Hemingway en 2006. Premier pôle arts appliqués de l'académie de Montpellier (préparation au bac arts appliqués, mise à niveau et BTS design de mode)
  • Lycée professionnel G.-Darboux
  • Lycée professionnel Frédéric-Mistral portant le nom de Frédéric Mistral
  • Lycée professionnel Jules-Raimu portant le nom de Jules Raimu
  • Lycée professionnel hôtelier Voltaire portant le nom de Voltaire (autrefois nommé L’Étincelle)
  • Lycée d'Alzon
  • Lycée professionnel et général Saint-Vincent-de-Paul portant le nom de saint Vincent de Paul
Article connexe : Nîmes#Enseignement.

Rodilhan[modifier | modifier le code]

  • Lycée agricole Marie-Durand à Rodilhan

Saint-Jean-du-Gard[modifier | modifier le code]

  • Lycée d'enseignement professionnel Marie-Curie (portant le nom de Marie Curie) à Saint-Jean-du-Gard.

Uzès[modifier | modifier le code]

Villeneuve-lès-Avignon[modifier | modifier le code]

  • Lycée général et technologique Jean-Vilar portant le nom de Jean Vilar : ce lycée, de construction récente, a permis d'alléger les effectifs des lycées du centre ville d'Avignon, car beaucoup d'élèves scolarisés venaient de Villeneuve ou des Angles. Par ailleurs, ce lycée a une population scolaire d'un bon niveau social, ce qui le démarque des établissements voisins, en particulier du Vaucluse.

Hérault[modifier | modifier le code]

Agde[modifier | modifier le code]

Bédarieux[modifier | modifier le code]

  • Lycée Ferdinand-Fabre portant le nom de Ferdinand Fabre
  • Lycée professionnel privé Le Parterre.
  • Lycée professionnel Fernand-Léger portant le nom de Fernand Léger

Béziers[modifier | modifier le code]

  • Lycée général Henri-IV portant le nom du roi Henri IV de France, un des plus anciens établissements de l'académie. Ce lycée de centre ville à l'architecture hausmanienne est le type même du lycée classique dont l'enseignement était principalement destiné à l'élite locale, à une certaine époque, et qui s'est progressivement popularisé au cours de ces dernières années (en particulier le collège).
  • Lycée professionnel Jean-Mermoz portant le nom de Jean Mermoz
  • Lycée polyvalent et professionnel Jean-Moulin portant le nom de Jean Moulin (dit l'Usine)
  • Lycée professionnel privé Le Sacré-Cœur
  • Lycée polyvalent privé La Trinité
Article connexe : Béziers#Enseignement.

Castelnau-le-Lez[modifier | modifier le code]

Clermont-l'Hérault[modifier | modifier le code]

  • Lycée général René-Gosse
  • Lycée privé Saint-Paul
  • Lycée professionnel privé Cep-d'or

Gignac

  • Lycée privé des Techniques Agricoles, Horticoles et Paysagères. Le lycée accueille les élèves de la quatrième jusqu'au BTS, avec des sections d'Agroéquipement,d'Aménagements Paysagers, Productions Horticoles et Services Aux Personnes et Aux Territoires

Lattes[modifier | modifier le code]

Lodève[modifier | modifier le code]

  • Lycée polyvalent Joseph-Vallot. Porte le nom de Joseph Vallot. Ouverture d'une section STI arts appliqués en 2006. Appelé à devenir le deuxième pôle arts appliqués de l'académie de Montpellier après le lycée Ernest-Hemingway de Nîmes.

Lunel[modifier | modifier le code]

Montferrier-sur-Lez[modifier | modifier le code]

  • Lycée privé Saint-Joseph - La Pierre rouge : installé dans le quartier des Beaux-Arts, au nord de l'Écusson, à Montpellier, le lycée déménage à Montferrier-sur-Lez dans des locaux plus grands à la rentrée 2009[3].

Montpellier[modifier | modifier le code]

  • Lycée Joffre portant le nom du maréchal Joffre : héritier de l'enseignement médiéval et d'une longue tradition universitaire, le Grand Lycée Impérial de Montpellier a ouvert ses portes en 1804. Bien des années plus tard et fort d'une solide réputation, le lycée de garçons emménage, en 1947, dans la Citadelle (centre ville) car il se trouvait bien à l'étroit dans ses bâtiments d'origine. De nos jours, Il forme une cité scolaire mixte de haute qualité, dans un cadre majestueux, avec le collège Joffre et les classes préparatoires. C'est également le grand lycée régional de référence : méthodes de travail rigoureuses, exigence scolaire sans faille, résultats de très haut niveau...(5)
  • Lycée Clemenceau portant le nom de Georges Clemenceau : ancien lycée de jeunes filles de Montpellier (c'est aussi le 1er Lycée de jeunes filles de France), il est situé sur l'avenue du même nom, au sud-ouest de la ville. Cet établissement est un lycée général et technologique relativement proche du centre-ville, abritant un collège et un lycée de style haussmannien au milieu d'un petit parc centenaire. Il offre une section ABIBAC et une classe européenne anglais avec un BTS (Assurance )
  • Lycée polyvalent Jules-Guesde portant le nom de Jules Guesde, anc. du Mas de Tesse : lycée polyvalent inauguré en 1959 et situé à l'ouest de la ville, avenue de Lodève, il accueille environ 2000 élèves en son sein. Sections européennes ; classe préparatoire économique et commerciale à voie technologique et classe préparatoire au Diplôme de Comptabilité et de Gestion ; établissement pilote[4] pour les technologies de l’information et de la communication appliquées à l’enseignement (TICE) : "bureau virtuel" (projet NUMA); laboratoire de mathématiques ; option sciences ; enseignement de langues rares : portugais, arabe et chinois. Convention avec l'Institut d'Etudes Politiques de Paris ("Sciences-Po").
  • Lycée technique Jean-Mermoz portant le nom de Jean Mermoz. Situé quartier La Pompignane, il a longtemps porté le titre de plus gros lycée de France en nombre d'élèves. Cet établissement forme désormais une vaste cité scolaire avec le lycée professionnel du même nom.
  • Lycée Jean-Monnet portant le nom de Jean Monnet : ouvert en 1990, il se situe au nord-ouest de la ville près du quartier de La Mosson, sur la ligne 3 du tramway. Il a la particularité de proposer six enseignements artistiques en facultatif (à partir de la 2nde) et en spécialité (à partir de la 1re) : arts plastiques, cinéma audiovisuel, danse, histoire des arts, musique et théâtre. Il offre aussi des sections européennes en allemand, anglais et espagnol ainsi que des formations post-bac comme une classe de MANAA (mise à niveau en Arts appliqués) et des sections STS artistiques (BTS design graphique, option média numérique) et tertiaires (BTS vente, BTS communication) ainsi qu'une licence pro en Management des Sciences et des Technologies (option multimédia) en lien avec l'université de Montpellier. Il accueille 1400 élèves et dispose d'un internat de 130 places.
  • Lycée professionnel La Colline pendant des années, il est situé dans la partie Ouest de la ville, quartier de La Chamberte. Il a été ensuite renommé lycée professionnel Jules-Ferry en l’honneur de Jules Ferry par le conseil régional en 2005. Cf. Lycée Jules-Ferry Page d'aide sur l'homonymie.
  • Lycée professionnel de la Méditerranée renommé lycée professionnel Pierre-Mendès-France en l’honneur de Pierre Mendès France en 2005 par le conseil régional. À l'origine situé sur l'avenue Clemenceau, proche du centre ville, il a été reconstruit entre 2007-2009 sur un nouveau site se trouvant au sud du quartier Odysseum, en lisière de l'autoroute A9. Nombreuses spécialités en mécanique auto et moto, maintenance industrielle et tout le secteur tertiaire.
  • Lycée technique et professionnel de l'hôtellerie et du tourisme Georges-Frêche portant le nom de Georges Frêche : situé dans le quartier de Port Marianne, ce nouveau lycée technique a été conçu dans un style futuriste par l'architecte italien Massimiliano Fuksas. Il a ouvert ses portes en septembre 2012 et il propose essentiellement des formations technologiques et professionnelles en hôtellerie-restauration pour l'enseignement secondaire et jusqu'à 4 BTS dans le domaine de l'hôtellerie (management et hébergement), la restauration et le tourisme. De plus, son infrastructure est multiple puisqu'il dispose d'une brasserie, de 2 restaurants d´initiation, d'un restaurant gastronomique et d'un hôtel d'application (chambres allant du 2 aux 4 étoiles + 2 suites) ouverts au public. Par son architecture avant-gardiste et son équipement haut de gamme (technologie de pointe), ce lycée constitue une véritable vitrine de ce qui se fait de mieux dans le domaine de l'hôtellerie et du tourisme sur le plan régional, selon le vœu de Georges Frêche.
  • Lycée agricole Frédéric-Bazille-Agropolis : à l'origine, le lycée Agropolis est un lycée agricole qui est devenu lycée technique et agricole dans les années 1990 face aux besoins scolaires des communes du nord-est de Montpellier. Il tient son nom actuel du campus scientifique Agropolis et a été accolé le nom du peintre Frédéric Bazille lorsque le conseil régional a renommé le lycée en 2005.
  • Lycée professionnel Léonard-de-Vinci portant le nom de Léonard de Vinci : ce lycée a obtenu le label Lycée des métiers en 2006. Ce lycée propose des formations professionnelles dans le secteur du bâtiment ainsi que des formations dans divers métiers notamment des services (coiffure, automobile, préparateur en pharmacie...) dans le cadre du Centre interprofessionnel de formation d'apprentis (CIFA). Le lycée se situe près du quartier populaire de La Paillade, au nord-ouest de la ville.
  • Lycée privé Nevers. Etablissement polyvalent et professionnel : séries professionnelles bac pro (avec option facultative européenne espagnol) Communication, comptabilité et commerce séries générales: L, ES et S, technologiques : CFE, Com, CGRH. Post bac : quelques BTS.
  • Lycée privé Notre-Dame-de-la-Merci (orientation catholique),
  • Lycée professionnel privé Turgot portant le nom de Anne Robert Jacques Turgot, dans le quartier d'activités du Parc Euromédecine.
  • Lycée technique privé Duclaux.
Article connexe : Montpellier#Enseignement.

Pézenas[modifier | modifier le code]

Saint-Clément-de-Rivière[modifier | modifier le code]

  • Lycée Jean-Jaurès portant le nom de Jean Jaurès ou lycée Pic Saint-Loup portant le nom du pic Saint-Loup : au nord de l'agglomération de Montpellier. Cet établissement public est ouvert depuis la rentrée scolaire 2003-2004 et accueille essentiellement un public résidant dans les communes au nord de Montpellier.

Saint-Pons-de-Thomières[modifier | modifier le code]

  • Lycée professionnel Jacques-Brel portant le nom de Jacques Brel.

Sérignan[modifier | modifier le code]

  • Lycée polyvalent et professionnel Marc-Bloch portant le nom de Marc Bloch. Ce tout nouveau lycée à l'architecture méditerranéenne et respectueux des normes environnementales a ouvert ses portes en 2012 dans le but de soulager les lycées de Béziers, à fort effectif, d'un certain nombre d'élèves. Ce lycée est avant tout polyvalent, s'adressant à un vaste public (général, technologique et professionnel) et proposant dès son ouverture de nombreuses formations en BTS tertiaire afin de re-dynamiser un secteur en crise.

Sète[modifier | modifier le code]

  • Lycée professionnel Charles-de-Gaulle portant le nom de Charles de Gaulle.
  • Lycée général, technologique et professionnel Irène-et-Frédéric-Joliot-Curie portant les noms d’Irène Joliot-Curie et Frédéric Joliot-Curie.
  • Lycée privé Saint-Joseph.
  • Lycée d’État Paul-Valéry portant le nom de Paul Valéry : lycée général traditionnel, héritier du collège royal de la ville : ce magnifique établissement situé sur les pentes du mont Saint-Clair a offert un enseignement de qualité à de nombreux Sétois et il perpétue de nos jours cette tradition malgré un public de plus en plus hétérogène.
  • Lycée maritime Paul-Bousquet

Lozère[modifier | modifier le code]

  • Lycée Gutierrez-Thibaut : privé, professionnel

Langogne[modifier | modifier le code]

  • Lycée Sacré-Cœur : privé, général et technologique
  • Lycée Saint-Joseph : privé, professionnel
  • Annexe du LP Émile-Peytavin : public, professionnel

Mende[modifier | modifier le code]

  • Lycée Plaisance : privé, professionnel, bâtiment, est transféré au lycée Notre-Dame.
  • Lycée Émile-Peytavin : public, professionnel, général et technologique
  • Lycée Chaptal portant le nom de Jean-Antoine Chaptal : public, général
  • Lycée Notre-Dame : privé, professionnel, général et technologique
Article connexe : Mende (Lozère)#Enseignement.

Marvejols[modifier | modifier le code]

  • Lycée Terre Nouvelle (ex-Bouldoire) : agricole
  • Lycée Saint-Joseph : général, technologique, professionnel privé.

Saint-Chély-d'Apcher[modifier | modifier le code]

  • Lycée du Sacré-Cœur : privé catholique, lycée hôtelier et lycée industriel.
  • Lycée général et technologique Théophile-Roussel portant le nom de Théophile Roussel.

Pyrénées-Orientales[modifier | modifier le code]

Canet-en-Roussillon[modifier | modifier le code]

  • Lycée polyvalent Rosa-Luxembourg portant le nom de Rosa Luxembourg, spécialisé dans les métiers de la mer et le secteur professionnel. Il a ouvert dès la rentrée 2007.

Céret[modifier | modifier le code]

  • Lycée Déodat-de-Séverac portant le nom de Déodat de Séverac
  • Lycée BeauSoleil (cf. Beausoleil Page d'aide sur l'homonymie) :
    • BEPA services aux personnes
    • Bac pro service en milieu rural
Article connexe : Céret#Enseignement.

Font-Romeu[modifier | modifier le code]

  • Lycée Pierre-de-Coubertin portant le nom de Pierre de Coubertin : lycée climatique et sportif ; centre d'entraînement en altitude

Perpignan[modifier | modifier le code]

  • Lycée polyvalent François-Arago portant le nom de François Arago, héritier du collège royal, c'est le plus ancien établissement de la ville allant du second cycle aux classes préparatoires.
  • Lycée Pablo-Picasso portant le nom de Pablo Picasso, précédemment Clos Banet
  • Lycée technologique Jean-Lurçat portant le nom de Jean Lurçat
  • Lycée polyvalent Aristide-Maillol portant le nom d’Aristide Maillol
  • Lycée professionnel Charles-Blanc qui porte le nom du résistant Charles Blanc
  • Lycée régional hôtelier Léon-Blum portant le nom de Léon Blum
Article connexe : Perpignan#Enseignement.

Prades[modifier | modifier le code]

Rivesaltes[modifier | modifier le code]

  • Lycée professionnel agricole Claude-Simon

Théza[modifier | modifier le code]

  • Lycée d'enseignement général et technologique agricole Federico-Garcia-Lorca, portant le nom de Federico García Lorca

Villelongue-dels-Monts[modifier | modifier le code]

  • Lycée professionnel Alfred-Sauvy portant le nom d’Alfred Sauvy, établissement sensible.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. Cathy Soun, « Le lycée inauguré retrouve un peu de sérénité », Midi libre, 15 octobre 2009 ; page consultée le 15 octobre 2009.
  4. TICE, établissement pilote
  • Louis Secondy, Histoire du Lycée de Montpellier : de l’ancien Collège des jésuites à la Citadelle, 1630-1988, Montpellier, Les Presses du Languedoc/Max Chaleil,‎ , 350 p. (ISBN 9782859980559, présentation en ligne)