Liste des intendants de la généralité de Metz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Généralité de Metz est la circonscription des intendants de Metz, pays Messin et des Trois-Évêchés, leur siège est Metz.

Les intendants de police, justice et finances sont créés en 1635 par un édit de Louis XIII, à la demande de Richelieu pour mieux contrôler l'administration locale.

Liste des intendants de la généralité de Metz[modifier | modifier le code]

Liste chronologique des Intendants de justice, police et finances des Trois-Évêchés
Date Nom Titre
1630 - 1632 Isaac de Juyé (vers 1583-)
seigneur de Moricq
maître des requêtes en 1616. Intendant en Dauphiné, Touraine, Berry, Poitou et Guyenne. Par commission du , il est intendant des finances et de justice de Champagne, ville et pays de Metz, Toul et Verdun. Il est conseiller d'État en 1632 dont il meurt doyen
Intendant des finances et de justice de Champagne, ville et pays de Metz, Toul et Verdun
1633 Louis Lefebvre-Chantereau (1588-1658)
auparavant intendant de Picardie, président des trésoriers de France à Soissons. Il est nommé le intendant de justice, police et finance de Lorraine, Barrois et des évêchés de Metz, Toul et Pays-Messin. Commissaire à l'évaluation du domaine de Sedan
1636 Anne Mangot
sieur de Villarceaux
nommé à la fin de l'année 1636 intendant de justice, police et finance de Lorraine, Barrois et des évêchés de Metz, Toul et Pays-Messin
1637 Nicolas Rigault (1577-)
Érudit, il est d'abord garde de la bibliothèque de roi grâce à la protection du président de Thou après le départ d'Isaac Casaubon en 1610, avocat au parlement de Paris, il est désigné par Richelieu pour participer à la fondation du parlement de Metz, nommé conseiller au parlement de Metz par les lettres-patentes du . Le parlement est installé le où il est reçu second conseiller le . À peine installé à Metz, Louis XIII envahit la Lorraine et crée une cour souveraine à Nancy en nommant des parlementaires de Metz. Il est reconnu procureur général à la cour souveraine de Lorraine le . Le conseil souverain est supprimé en 1637 et il est nommé le sous le titre d'intendant de la justice et police de la ville, du gouvernement de Metz, après la séparation de Metz de l'intendance de Lorraine. En 1650, il est député à Metz auprès du gouverneur militaire de Metz, le maréchal de Schomberg, pour rétablir à Metz le parlement qui siégeait alors à Toul.
1641 Nicolas Vignier (baron)
chevalier, baron de Ricey
maître des requêtes, intendant de justice, police et finance de Lorraine, Barrois, évêchés de Metz, Toul et Verdun, camps et armées du roi quand les évêchés ont été à nouveau réunis à l'intendance de Lorraine
1646 Jean-Hector de Marle
seigneur de Beaubourg
président au Grand Conseil, intendant de justice, police et finance ès-dits pays
1651 - 1657 Charles Le Jay de Tilly ( -1671)
chevalier, baron de Tilly
conseiller au Grand Conseil en 1638, maître des requêtes le , intendant de justice, police et finance de Lorraine, Barrois, évêchés de Metz, Toul et Verdun en 1651, intendant de Tours en 1661, intendant en Guyenne en 1662, intendant à Limoges en 1664
1657 - 1661 Jean-Baptiste Colbert de Saint-Pouange (1602-)
chevalier, seigneur de Villacerf, Saint-Pouange et Turgis
Il est le cousin de Jean-Baptiste Colbert et le père de Jean-Baptiste-Michel Colbert de Saint-Pouange
intendant à Metz puis intendant de Picardie (1662-1663)
1661 Charles Colbert de Croissy (1625-)
marquis de Croissy
conseiller au parlement de Metz le , nommé auparavant intendant des finances et de la police par Mazarin pour la Haute et Basse Alsace. Le Conseil souverain d'Alsace situé à Ensisheim est créé par un édit de . Un édit du nomme les commissaires de ce Conseil souverain et désigne Charles Colbert de Vandières, marquis de Croissy, comme premier président. Charles Colbert, seigneur de Saint-Marc, est désigné comme procureur général de ce conseil. En 1661 on lui ajoute l'intendance de Metz. En , il est pourvu de la quatrième charge de président à mortier du parlement de Metz où il est reçu le . Il quitte alors son poste d'intendant d'Alsace.
1662 Jean-Paul de Choisy ( -1697)
chevalier, seigneur de Beaumont, fils de Jean de Choisy (1598-), intendant en Champagne en 1639, frère de l'abbé de Choisy
En 1654, il est conseiller en la chambre de l'édit de Castres qui dépend du parlement de Toulouse chargé de vérifier l'application de l'édit de Nantes. Il est chancelier du duc d'Orléans en 1656. Maître des requêtes, il est intendant d'Auvergne, intendant de la justice, police et finances en la généralité de Metz, Luxembourg et frontières de Champagne. Il doit se retirer en 1673 sur plainte du parlement qui juge qu'il est trop tolérant vis-à-vis des protestants
1673 Mathias Poncet de la Rivière (1636-)
chevalier, comte d'Ablis, seigneur de la Rivière et de Boussinghen, baron de Presle. . Frère de Michel Poncet de la Rivière, évêque d'Uzès, père de Michel Poncet de la Rivière, évêque d'Angers
conseiller au parlement de Paris le , conseiller du roi en ses conseils d'État et privé, maître des requêtes ordinaire de son Hôtel en , intendant de justice, police, finances et des troupes dans la Haute et Basse Alsace, pays du Suntgau, Brisgau, et terres adjacentes (1670-1673), puis intendant à Metz (-1674), puis commissaire départi en Berry (-1682). Il est nommé président du Grand Conseil le , et termine intendant à Limoges (1682-1684). Conseiller d'État
1674 Antoine Barillon de Morangis ( -)
chevalier, sieur de Louans et de Montigny, frère de Jean-Paul Barrilon d'Amoncourt, marié à Catherine Boucherat, fille de Louis Boucherat, chancelier de France
conseiller au parlement de Paris en 1662, maître des requêtes ordinaire de l'Hôtel du roi le , intendant à Metz, puis intendant à Alençon en 1677,intendant à Caen en 1682 et intendant d'Orléans, le jusqu'à sa mort
1677 François Bazin de Brandeville
chevalier, seigneur de Brandeville, Saint-Cyr, Morsan, parent du maréchal Jacques Bazin de Bezons
conseiller au Chatelet de Paris, conseiller au Grand Conseil, maître des requêtes, intendant à l'armée de Turenne en 1675, intendant à Caen en 1676, intendant à Metz, Luxembourg et frontières de Champagne (1677-1681). Il succède le au marquis de Feuquières comme ambassadeur en Suède d'avril jusqu'au
1682 Jacques Charuel (1616-1691)
chevalier
il a d'abord été commis de Jean-Baptiste Colbert de Saint-Pouange, intendant de police, justice et finances et d'armée en Franche-Comté en 1668 mais la France se retire e la Franche-Comté à la signature du traité d'Aix-la-Chapelle, intendant à Ath et Courtrai en 1669, intendant des camps et armées en Lorraine en 1670, intendant d'armée en Flandre en 1672, intendant de la généralité de Metz, duché de Luxembourg et comté de Chiny où il meurt en poste
1691 Guillaume de Sève
chevalier, seigneur de Châtillon-le-Roi, fils d'Alexandre de Sève
maître des requêtes, intendant en Guyenne, premier président du parlement de Metz, intendant ès-mêmes pays
1697 Charles-Étienne Turgot de Sousmont (1670-)
chevalier, seigneur de Sousmont, fils de Dominique Turgot, intendant à Tours, né posthume. Il est le père de Michel-Étienne Turgot, prévôt des marchands de Paris, et grand-père de Jacques Turgot
avocat du roi aux requêtes de l'Hôtel, maître des requêtes en 1690, intendant de la généralité de Metz, duché de Luxembourg, comté de Chiny et frontières de Champagne, puis intendant à Tours en 1704, ensuite intendant à Moulins (1709-1716)
Dominique-Claude Barberie de Saint-Contest (-)
seigneur de Saint-Contest, fils de Michel Barberie de Saint-Contest, intendant à Limoges
conseiller au Châtelet[1] par provisions du reçu le , conseiller au parlement de Paris le , maître des requêtes le , intendant de la généralité de Metz, frontière de la Sarre et Luxembourg (1700-1715). Le il est conseiller au conseil de guerre (polysynodie), conseiller d'État semestre le , maître des requêtes honoraire le , ambassadeur au congrès de Cambrai le , conseiller d'État ordinaire le
Intendant de justice, police et finances en la généralité de Metz, frontières de Champagne, de la Sarre et du Luxembourg
1716 Louis-Auguste-Achille de Harlay de Cély ou de Bonneuil (-)
comte de Cély, fils de Nicolas-Auguste Harlay de Bonneuil, intendant de Bourgogne en 1683
conseiller au parlement de Paris en 1696, maître des requêtes ordinaire en 1707, intendant de Béarn (1712-1716), il est nommé le intendant du département de Metz, frontières de Champagne, du Luxembourg et de la Sarre, maître des requêtes honoraire en 1719, conseiller d'État en 1723, puis intendant d'Alsace (1724-1728), intendant à Paris en 728
Intendant de justice, police et finances au département de Metz, frontières de Champagne, du Luxembourg et de la Sarre
1721 Jean-François de Creil de Bournezeau (1684-1762)
marquis de Creil, Bournezeau, baron de Brillac et autres lieux, fils de Jean de Creil, marquis de Creil-Bournezeau (1651-1709), intendant à Moulins (1684-1686) puis intendant à Orléans (1686-1694)
maître des requêtes, intendant à La Rochelle (1716-1720)
Intendant de justice, police et finances au département de Metz, frontières de Champagne, du Luxembourg et de la Sarre
1754 Antoine-Louis-François Lefebvre de Caumartin (1725-1803)
marquis de Saint-Ange, comte de Moret
maître des requêtes, ancien président au Grand Conseil, le il était nommé intendant au département de Metz, frontières de Champagne du Luxembourg et de la Saare, puis le , intendant en Flandre et y resta jusqu'en . chancelier et garde des sceaux de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, prévôt des marchands de Paris (1778-1784)
Intendant de justice, police et finances au département de Metz, frontières de Champagne, du Luxembourg et de la Sarre
1756 Jean-Louis de Bernage de Vaux
seigneur de Vaux
maître des requêtes, intendant à Moulins (1744-1756), intendant de la généralité de Metz, grand croix de l'ordre royal et militaure de Saint-Louis
Intendant de justice, police et finances au département de Metz, frontières de Champagne, du Luxembourg et de la Sarre
1766 Charles Alexandre de Calonne (-)
procureur du roi au parlement de Douai, maître des requêtes, intendant à Metz, puis intendant en Flandre le . Il est appelé le pour être contrôleur général des finances en 1783
Intendant de justice, police et finances au département de Metz, frontières de Champagne, du Luxembourg et de la Sarre
1778 - 1790 Jean Samuel de Pont de Monderoux (1725-1805)
seigneur de Monderoux
maître des requêtes en 1755, intendant à Moulins (1766-1777)
Intendant de justice, police et finances au département de Metz, frontières de Champagne, du Luxembourg et de la Sarre

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. Dufresne, Notice historique sur Chrles-Louis-Auguste Foucquet, duc de Belle-Isle, gouverneur de Metz et fondateur de l'Académie royale de cette ville, p. 119-120, dans L'Austrasie, revue de Metz et de Lorraine, Volume 4, Metz, 1856 Texte
  • La France Legislative, Ministerielle, Judiciaire, et Administrative, sous les quatre dynasties, p. 180-181, Paris, 1813 Texte

Articles connexes[modifier | modifier le code]