Liste des instruments de la musique traditionnelle géorgienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Garmoni (XIXe siècle)

Une liste des instruments de la musique géorgienne, non-exhaustive, peut être établie par ordre alphabétique de la manière suivante :

De multiples autres instruments traditionnels sont joués en Géorgie, à vent (buki[2], buzika[3], larchemi-soinari[4], pilili[5], tsiko-tsiko[6]), à cordes (abkhartsa[7]) ou à percussion (tsintsila)[8],[Note 1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La plupart des instruments de musique utilisés dans le Caucase, en Asie mineure ou en Asie centrale, le sont dans plusieurs pays, avec des variantes de fabrication et des variantes de noms, ainsi d’ailleurs que des variantes de transcription de ces noms en langue française. Durant deux siècles la transcription des noms de la langue géorgienne vers la langue française s’est effectuée par l’intermédiaire de la langue russe (ჩონგური a été transcrit en tchongouri) : Internet favorise aujourd’hui une transcription généralisée en langue anglaise (chongouri). Par ailleurs l’identification du pays d’origine de chacun de ces instruments – quelles que soient les sources invoquées – reste complexe.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Garmoni
  2. (en) Buki.
  3. (en) Buzika.
  4. (en) Soinari.
  5. (en) Pilili.
  6. (en) Tsiko-tsiko.
  7. (en) Abkharza.
  8. (en) Tsintsila.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]