Liste des institutions d'appui à la démocratie en république démocratique du Congo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La constitution de transition de la RDC écrite à la suite du Dialogue inter-congolais tenu à Sun City en 2002 a prévu dans son article 154 la création de cinq institutions d'appui à la démocratie. Il s'agit de : la commission électorale indépendante, l'observatoire national des droits de l'homme, la haute autorité des médias, la commission vérité et réconciliation et la commission de l'éthique et de la lutte contre la corruption[1].

Commission électorale indépendante[modifier | modifier le code]

Cette commission a pour mission de garantir des élections libres et démocratiques

Observatoire national des droits de l'homme[modifier | modifier le code]

L'Observatoire national des droits de l'homme veille à la promotion des droits de l'homme

Haute autorité des médias[modifier | modifier le code]

Cette commission assure la neutralité des médias Nous pouvons aussi citer le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et de la Communication (CSAC). Cette institution d'appui à la démocratie est un organe de régulation des médias en RDC.

Commission vérité et réconciliation[modifier | modifier le code]

Le but de cette commission est de réconcilier les congolais et renforcer l'unité nationale

Commission de l'éthique et de la lutte contre la corruption[modifier | modifier le code]

Cette commission favorise les pratiques morales

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Comprendre la transition, FORED, .