Liste des héritiers du trône de Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En Belgique, l'héritier du trône ne porte pas systématiquement le titre de duc de Brabant. Instauré par l'arrêté royal du 16 décembre 1840[1], celui-ci est réservé initialement au fils aîné du Roi, ou à défaut au fils aîné du fils aîné[2]. Puisque la Couronne de Belgique se transmet par primogénture simple depuis 1991, il est réservé, depuis une réforme par l'arrêté royal du 16 octobre 2001, à l’enfant (fils ou fille) aîné du roi des Belges, ou à son défaut, par l’enfant (fils ou fille) aîné de l’enfant aîné du Roi[3]. Cet article recense l’ensemble des héritiers du trône de Belgique depuis 1833 à nos jours.

Parmi ceux-ci, seuls les princes héritiers sont numérotés, pas les héritiers présomptifs.

Liste des héritiers du trône de Belgique[modifier | modifier le code]

Lorsque la ligne du tableau prend la couleur rose dragée, cela signifie que l’héritier du trône ne porte pas le titre de duc de Brabant.
Rang Portrait Héritier Période Monarque Maison
1 Louis-Philippe, prince héritier Louis-Philippe, prince héritier[4]
Né le à Laeken — Mort le (à 0 an) à Laeken

(9 mois et 22 jours)
Léopold Ier Maison de Saxe-Cobourg et Gotha
(fils de Léopold Ier)
Vacance de la fonction
2 Léopold, duc de Brabant Léopold, duc de Brabant
Né le à Bruxelles — Mort le (à 74 ans) à Laeken
Futur roi Léopold II

(30 ans, 8 mois et 1 jour)
Maison de Saxe-Cobourg et Gotha
(fils de Léopold Ier)
3 Léopold Léopold, duc de Brabant
et comte de Hainaut[5]
Né le à Laeken — Mort le (à 9 ans) à Laeken

(3 ans, 1 mois et 5 jours)
Léopold II Maison de Saxe-Cobourg et Gotha
(fils de Léopold II)
Philippe, comte de Flandre Philippe[6],[7], comte de Flandre
Né le à Laeken — Mort le (à 68 ans) à Bruxelles

(36 ans, 9 mois et 26 jours)
Maison de Saxe-Cobourg et Gotha
(fils de Léopold Ier)
Albert, prince de Belgique Albert
Né le à Bruxelles — Mort le (à 58 ans) à Marche-les-Dames
Futur roi Albert Ier

(4 ans et 1 mois)
Maison de Saxe-Cobourg et Gotha
(fils de Philippe de Belgique)
4 Léopold, duc de Brabant Léopold, duc de Brabant
Né le à Bruxelles — Mort le (à 81 ans) à Woluwe-Saint-Lambert
Futur roi Léopold III

(24 ans, 1 mois et 25 jours)
Albert Ier Maison de Saxe-Cobourg et Gotha, puis maison de Belgique
(fils d’Albert Ier)
5 Baudouin, duc de Brabant Baudouin, duc de Brabant
Né le à Laeken — Mort le (à 62 ans) à Motril
Futur roi Baudouin

(17 ans, 4 mois et 29 jours)
Léopold III Maison de Belgique
(fils de Léopold III)
Albert, prince de Liège Albert, prince de Liège
Né le (83 ans) à Laeken
Futur roi Albert II

(42 ans et 14 jours)
Baudouin Maison de Belgique
(fils de Léopold III)
6 Philippe, duc de Brabant Philippe, duc de Brabant
Né le (57 ans) à Laeken
Roi Philippe

(19 ans, 11 mois et 12 jours)
Albert II Maison de Belgique
(fils d’Albert II)
7 Élisabeth, duchesse de Brabant Élisabeth, duchesse de Brabant
Née le (15 ans) à Anderlecht
Depuis le
(4 ans, 3 mois et 1 jour)
Philippe Maison de Belgique
(fille de Philippe)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté royal du 16 décembre 1840 attribuant à l'héritier présomptif de la Couronne le titre de Duc de Brabant et au Prince Philippe celui de Comte de Flandre
  2. Article 1er alinéa 2: "Ce titre (= Duc de Brabant) sera toujours à l'avenir, porté par le prince fils aîné du roi, et, à son défaut, par le prince petit-fils aîné du roi."
  3. 16 OCTOBRE 2001. - Arrêté royal modifiant l'arrêté royal du 16 décembre 1840 attribuant à l'héritier présomptif de la Couronne le titre de Duc de Brabant et au Prince Philippe celui de Comte de Flandre, et l'arrêté royal du 10 septembre 1930 octroyant le titre de Comte de Hainaut au fils aîné du Duc de Brabant. Publication au Moniteur Belge : 17 octobre 2001. Entrée en vigueur 16 octobre 2010.
  4. Il n'est pas duc de Brabant car le titre n'a été créé qu'en 1840.
  5. Pour le Prince Léopold, le titre de comte de Hainaut est un titre personnel à vie.
  6. Philippe, comte de Flandre, frère de Léopold II, qui souffrait de problèmes de surdité, avait émis le souhait de ne pas succéder à son frère le cas échéant. Après la mort du prince Léopold, fils de Léopold II, l’héritier présomptif devint le prince Baudouin, fils du comte de Flandre, mais celui-ci mourut à vingt-et-un ans (en 1891). Alors ce fut le dernier enfant du comte de Flandre, Albert, d'être l’héritier présomptif.
  7. "Et, dès la sortie de page de Baudouin, l'opinion publique, non sans raison d'ailleurs, prête au comte de Flandre, à raison de son désintéressement à la fois et de certaine surdité qui l'afflige, l'intention de ne jamais succéder à son frère. C'est le prince Baudouin qui devient l'héritier présomptif de son oncle et que son oncle, d'ailleurs, prépare avec tendresse à le bien remplacer." -- J.-M. Jadot, Flandre, in Biographie coloniale belge, Institut royal colonial belge, tome IV, 1955, p. 296.