Liste des gouverneurs de Normandie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Résidence des gouverneurs[modifier | modifier le code]

Le gouverneur de la province de Normandie avait sous ses ordres deux lieutenants-généraux, commandant en son absence respectivement la haute et la basse Normandie. La résidence du gouverneur semble être le Vieux-Palais à Rouen, même si sous l’occupation anglaise, le gouverneur réside au château de Caen, et plus tard, avec la construction du port militaire de Cherbourg, il s’installe sur les terres de l’abbaye Notre-Dame du Vœu.

Liste des gouverneurs[modifier | modifier le code]

La Normandie ducale[modifier | modifier le code]

La Normandie française[modifier | modifier le code]

Lieutenants généraux[modifier | modifier le code]

À la mort de La Marck, le gouvernement de Normandie reste vacant. Les attributions sont partagées entre trois lieutenants-généraux, de 1574 à 1583.

  • Jean de Mouy, seigneur de La Mailleraye, vice-amiral, chevalier de Saint-Michel, chevalier du Saint-Esprit.
  • Jacques de Goyon, seigneur de Matignon, comte de Thorigny, maréchal, lieutenant-général de Guyenne, chevalier de Saint-Michel, chevalier du Saint-Esprit.
  • Tanneguy Le Veneur, seigneur de Carrouges, comte de Tillières, capitaine de 50 hommes d'armes, conseiller d'État, chevalier de Saint-Michel, chevalier du Saint-Esprit.

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

Gouverneurs anglo-normands[modifier | modifier le code]

En 1204, à la suite du rattachement de la Normandie au royaume de France, l’Angleterre conserve les îles dites anglo-normandes, parmi lesquelles Guernesey et Jersey. Des gouverneurs, qui sont devenus en 1835 des lieutenant-gouverneurs, assurent le gouvernement de ces îles, au nom de la reine d'Angleterre.

  • liste des gouverneurs de Guernesey (en) et des lieutenant-gouverneurs (en)
  • liste des lieutenant-gouverneurs de Jersey (en)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lucien Musset, Aspects du monachisme en Normandie, Librairie philosophique J. Vrin, Paris, 1982, lire sur Google Livres
  2. Jacques Choffel, Robert de Normandie, Fernand Lanore, Paris, 1981, lire sur Google Livres
  3. Denis Lalande, Jean II le Meingre, dit Boucicaut: 1366-1421, Droz, Genève, 1988, lire sur Google Livres
  4. Il démissionne en faveur de son fils.

Source[modifier | modifier le code]

  • Jean Duquesne, Dictionnaire des gouverneurs de Province sous l'Ancien Régime, Éditions Christian, Paris, 2002, p. 128-133.