Liste des fosses de la Compagnie des mines d'Anzin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cet article liste les fosses de la Compagnie des mines d'Anzin, ainsi que celles ouvertes par les sociétés qui l'ont formée en fusionnant le  : la Société Desaubois devenue Société Desandrouin-Taffin, la Société Desandrouin-Cordier et la Société de Cernay. Cet article prend également en compte la fendue Saint-Georges ouverte après la nationalisation par le Groupe de Valenciennes, ainsi que des fosses ouvertes par des sociétés rivales sur terrains qui ont ensuite été concédés à la Compagnie d'Anzin, et les fosses ouvertes hors concession.

Liste des fosses[modifier | modifier le code]

La première date indique le début du fonçage tandis que la seconde indique la date de fin d'exploitation ou de fermeture (qui peut différer de la date du comblement, usuellement utilisée)[I 1],[I 2] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. a b et c Les fosses Capote, Macho et des Hayes ont été ouvertes par une société rivale au milieu du XVIIIe siècle sur une concession dite d'Odomez qui n'a été accordé que le 6 octobre 1832 à la Compagnie des mines d'Anzin, le même jour que celle de Bruille qui a été accordée à la Compagnie de Bruille.
  2. a b c d e f g et h L'avaleresse Saint-Roch (à Valenciennes), les avaleresses de 1789 no 1, de 1789 no 2, de 1811, Cauliez, Goriau, Saint-Marc et Stiévenard ont été ouvertes sur la concession de Saint-Saulve par la Société Martho (Compagnie des mines de Marly) qui a par la suite appartenu à la Compagnie des mines d'Anzin. Ces avaleresses n'ont donc jamais été creusées par cette dernière.
  3. Le rapport de 2010 de Géodéris[I 1] rapporte que le puits de la fosse du Bois est situé à Odomez, alors qu'il est en réalité situé à Fresnes-sur-Escaut, à peu de distance des limites communales.
  4. Le rapport de 2011 de Géodéris[I 2] rapporte que le puits de l'avaleresse Désirée est situé à Hérin, alors qu'il est en réalité situé à Aubry-du-Hainaut, à quelques mètres des limites communales.
  5. Le rapport de 2010 de Géodéris[I 1] rapporte que les puits de la fosse du Sarteau sont situées sur le territoire d'Odomez, alors qu'en réalité, le carreau de fosse forme une enclave de Fresnes-sur-Escaut dans le finage d'Odomez.
  6. a b et c Les fosses des Tertres, des Prés Barrés et des Bouils ont été creusées par la Compagnie d'Hasnon, et cette dernière a été rachetée par la Compagnie des mines d'Anzin, mais celle-ci n'a pas exploité les puits.
Références à Édouard Grar, Histoire de la recherche, de la découverte et de l'exploitation de la houille dans le Hainaut français, dans la Flandre française et dans l'Artois, 1716-1791, t. II,
  1. Grar 1848, p. 49
Références aux études des aléas miniers du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais par Géodéris
  1. a b et c Géodéris, zone 1, annexe 5a
  2. a et b Géodéris, zone 3, annexe 5a
  3. Géodéris, zone 1, p. 19

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Édouard Grar, Histoire de la recherche, de la découverte et de l'exploitation de la houille dans le Hainaut français, dans la Flandre française et dans l'Artois, 1716-1791, t. II, Impr. de A. Prignet, Valenciennes, , 371 p. (lire en ligne), p. 49. 
  • Caroline Morel, Christian Marion et Hervé Boullée, Étude des aléas miniers du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais : Zone 1, Metz, Géodéris, , 56 p. (lire en ligne), p. 19, annexe 5a. 
  • Hervé Boullée et Christian Marion, Étude des aléas miniers du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais : Zone 3, Metz, Géodéris, , 67 p. (lire en ligne), annexe 5a.