Liste des forteresses templières ibériques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Château d'Almourol (Portugal)

Le patrimoine templier de la péninsule Ibérique était constitué d'au moins soixante-dix-huit forteresses ou couvents fortifiés répartis comme suit:

Cette liste recense les places fortes de l’ordre du Temple en Espagne et au Portugal. Celles-ci ne doivent pas être confondues avec les commanderies présentes dans la péninsule ibérique qui avaient vocation à produire des ressources et réunir des fonds pour leur action en Terre sainte.


Faits marquants et histoire[modifier | modifier le code]

Ces forteresses servaient d'abord à protéger les frontières avec les royaumes musulmans et certaines furent perdues ou échangées contre d'autre terres. Au fur et à mesure que ces frontières progressaient vers le sud de la péninsule (Reconquista), les templiers, qui avaient également pour mission de coloniser les territoires, établirent des commanderies. Certaines forteresses devinrent donc des commanderies. On peut citer l'exemple de Granyena, concédée par Raimond-Bérenger III de Barcelone en 1131, qui n'est occupée par les templiers qu'à partir de 1136 et qui ne devient le chef-lieu d'une commanderie qu'en 1190[3].

Forteresses espagnoles[modifier | modifier le code]

Positions géographiques
(hors Catalogne et Communauté Valencienne)
Positions géographiques
en Catalogne
Positions géographiques
dans la Communauté Valencienne
Forteresse Ville actuelle (ou à proximité) Observations
Château d'Albocácer (es) Albocácer
Château d'Alconchel (es) Alconchel [4]
Château d'Alconétar Garrovillas de Alconétar [4]
Château d'Alfambra Alfambra [5]
Château d'Almorchón (es) Almorchón (es) [4]
Château d'Ares Ares del Maestrat [6]
Château d'Ascó Ascó [7]
Château de Barbens Barbens [8],[9]
Château de Barberà Barberà de la Conca [3],[6]
Château de Burguillos del Cerro Burguillos del Cerro [4]
Château de Cantavieja Cantavieja [7]
Château de Capilla Capilla [4]
Château de Castellote Castellote [7],[6]
Château de Chalamera Chalamera [7]
Château de Coves Cuevas de Vinromá [6]
Château de Culla Culla [6]
Château de Corbins Corbins [10]
Château de Forna Adsubia
Château de Fregenal (es) Fregenal de la Sierra [4]
Couvent-forteresse de Gardeny Gardeny (Lerida) [3],[6],[9]
Château de Granyena Granyena de Segarra [3]
Château d'Horta Horta de Sant Joan [10]
Château de Jerez Jerez de los Caballeros [4]
Château de la Lúa (gl) Taragoña (gl)
Couvent-forteresse de Miravet Miravet [7],[6]
Château de Montgai Montgai [3]
Château de Monzón Monzón [7],[6]
Château de Peñíscola Peñíscola [3],[6]
Château de Ponferrada Ponferrada [3]
Château de Polpís Santa Magdalena de Pulpis
Château de Sant Joan Tortosa (Quartier historique de Remolins) [3]
Château de San Pedro de Latarce (es) San Pedro de Latarce [11]
Château d'Ulver (Cornatel) (es) Priaranza del Bierzo [12]
Château de Ventoso Valencia del Ventoso [4]
Château de Villel (es) Villel [7]
Château de Xivert Alcalà de Xivert [6]

Forteresses portugaises[modifier | modifier le code]

Forteresse Ville actuelle (ou à proximité) Observations
Château d'Abrantes (pt) Abrantes Monument national[13].
Château d'Almourol Vila Nova da Barquinha [1]
Château d'Alpalhão (pt) Alpalhão (pt)
Château de Castelo Branco (pt) Castelo Branco Monument national (2000)[14].
Château de Castelo Novo (pt) Castelo Novo (pt)
Château de Celorico da Beira (pt) Santa Maria (pt)
Château de Cera (pt) Alviobeira
Torre de Dornes (pt) Dornes (pt) Immeuble d'intérêt public[15].
Château d'Idanha-a-Nova (pt) Idanha-a-Nova
Château d'Idanha-a-Velha (pt) Idanha-a-Velha Monument national (1997)[16].
Château de Longroiva (pt) Longroiva, Meda
Château de Mogadouro (pt) Mogadouro
Montemor-o-Velho (pt) Montemor-o-Velho
Château de Monsanto (pt) Monsanto
Château de Monsaraz (pt) Monsaraz (pt) Monument national[17].
Château de Nisa (pt) Nossa Senhora da Graça (pt)
Château de Penamacor (pt) Penamacor Monument national (1973)[18].
Château de Penas Róias Penas Róias
Château de Penha Garcia (pt) Penha Garcia
Château de Pombal (pt) Pombal [19], Monument national (1947)[20].
Château de Ródão (pt) Vila Velha de Ródão Immeuble d'intérêt public[21].
Château de Rosmaninhal (pt) Rosmaninhal (pt)
Château de Sabugal Sabugal Monument national (1910)[22].
possession templière à confirmer
Château de Seda (pt) Seda (pt) Monument national[23].
Château de Segura (pt) Segura (Idanha-a-Nova) possession templière à confirmer[24],Immeuble d'intérêt public[25].
Château de Soure Soure [26], Monument national (1946)[27].
Forteresse de Tomar Tomar [1]
Château de Trancoso (pt) Trancoso
Château de Vila do Touro (pt) Vila do Touro (pt), Sabugal
Château de Zêzere (pt) Vila Nova da Barquinha
Localisation géographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Demurger 2008, p. 249
  2. Si on se réfère aux articles disponibles sur Wikipedia en portugais
  3. a b c d e f g et h Demurger 2008, p. 250-252
  4. a b c d e f g et h Clemente Ramos et de la Montaña Conchiña 2005
  5. Demurger 2008, p. 155
  6. a b c d e f g h i et j Fuget Sans 2002
  7. a b c d e f et g Demurger 2008, p. 439
  8. Demurger 2008, p. 163
  9. a et b (es) Joaquín Miret y Sans, Cartoral dels Templers de les comandes de Gardeny y Barbens, Barcelona, , 35 p. (lire en ligne)
  10. a et b Demurger 2008, p. 333-334
  11. Martínez Díez 1993, p. 159
  12. Martínez Díez 1993, p. 89
  13. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 73848 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.
  14. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 71175 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.
  15. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 73796 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.
  16. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 70554 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.
  17. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 70568 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.
  18. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 73056 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.
  19. Schäfer et Francisco de Barros 1840, p. 38
  20. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 71165 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.
  21. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 72989 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.
  22. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 70564 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.
  23. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 69683 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.
  24. Schäfer et Francisco de Barros 1840, p. 192
  25. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 73367 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.
  26. Demurger 2008, p. 245
  27. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 70361 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Demurger, Les Templiers, une chevalerie chrétienne au Moyen Âge, Paris, Seuil, coll. « Points Histoire », (1re éd. 2005), 664 p., poche (ISBN 978-2-7578-1122-1)
  • Joan Fuget Sans, l'architecture militaire des commanderies templières de la couronne d'Aragon : La commanderie, Comité des travaux historiques et scientifiques, (ISBN 2-7355-0485-9)
  • (es) Julián Clemente Ramos et Juan Luis de la Montaña Conchiña, Las Órdenes Militares en el marco de la expansión cristiana de los siglos XII-XIII en Castilla y León, (lire en ligne)
  • (es) Gonzalo Martínez Díez, Los Templarios en la Corona de Castilla, La Olmeda, , 320 p.
  • Heinrich Schäfer et Manuel Francisco de Barros, Histoire de Portugal depuis sa séparation de la Castille jusqu'à nos jours, Volume 1, , 588 p. (présentation en ligne)
  • (es) Joaquín Miret y Sans, Les cases de Templers y Hospitalers en Catalunya, Casa Provincial de Caritat, , 619 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]