Liste des façades factices de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cet article recense les façades factices de Paris, en France.

Paris comprend plusieurs édifices qui ne sont pas destinés à être habités (puits de ventilation, etc.), mais dont la façade camoufle la véritable fonction. Ces façades ressemblent en tout point à celle des bâtiments alentour et reprennent les éléments parisiens habituels (fenêtres, portes cochères, balcons, etc.), mais sont, d'une certaine façon, des trompe-l'œil.

Liste[modifier | modifier le code]

78 rue La Condamine, dans le 17e arrondissement : façade factice cachant un centre de traitement de données

Électricité[modifier | modifier le code]

Informatique[modifier | modifier le code]

Ventilation[modifier | modifier le code]

145 rue La Fayette : ancien immeuble évidé et utilisé comme ventilation pour le RER, dont la façade est conservée.

RATP :
La RATP, propriétaire des immeubles, a souhaité que ses puits de ventilation s’inscrivent parfaitement dans le paysage architectural de la ville, d’où ces couvertures plus ou moins réussies. Les portes d’entrée ne disposent d’aucune poignée ni digicode et ne sont pas en bois, mais en fer recouvert de peinture couleur bois. Des panneaux indiquent par ailleurs une interdiction de stationner.

29, rue Quincampoix : tour de ventilation recouverte de trompe-l'œil

Voirie souterraine des Halles :

  • 29 rue Quincampoix, 4e arrondissement : cheminée de ventilation. Il a été recouvert d’un réel trompe-l’œil masquant une cheminée de ventilation de la voirie souterraine des Halles.

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]