Liste des ducs de Poméranie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Armoiries de la maison de Poméranie.
Armoiries de la Poméranie orientale.

Cet article dresse la liste des souverains ayant régné sur le territoire de la Poméranie au sens large comprenant l'ancien duché de Poméranie, l'ultérieure province de Poméranie au sein de l'État de Prusse, mais aussi la Poméranie orientale (Pomérélie) faisant partie du royaume polonais des Piast, ainsi que la principauté de Rügen.

Historiographie[modifier | modifier le code]

Les premiers seigneurs des Poméraniniens, une tribu des Slaves occidentaux (« Wendes ») qui depuis le début du VIIe siècle s'est installée sur la côte Baltique, sont largement méconnus. Dans la seconde partie du Xe siècle, la Poméranie devient une région du premier État de Pologne (Civitas Schinesghe) sous le règne des Piast ; néanmoins, la suzeraineté polonaise n'était pas stable. Vers l'an 1046, un certain prince Siemomysł de Poméranie (Zemuzil) est mentionné dans les annales de l’abbaye de Niederaltaich en Bavière ; la chronique de Gallus Anonymus de 1113 citait plusieurs princes poméraniens.

À cette époque, les peuples païens subiraient une pression de la part de leur voisins chrétiens : le Danemark, le Saint-Empire romain et la Pologne. Suite à plusieurs campagnes militaires de 1116 à 1121, le duc polonais Boleslas III Bouche-Torse conquit le territoire des Poméraniens.

Peu après, la partie occidentale gouvernée par la maison de Poméranie (les Griffon) se sépare à nouveau de la suzeraineté polonaise. Résidant à Demmin et à Szczecin (Stettin), ils se lancent à l'attaque pour gagner successivement les zones des Lutici à l'ouest. Au cours de la colonisation germanique, en 1164, les ducs devinrent les vassaux de Henri le Lion, duc de Saxe ; en 1181, ils reçurent le duché de Poméranie en tant que fief immédiate des mains de l'empereur Frédéric Barberousse. Les domaines de Sławno et de Słupsk en poméranie ultérieure furent gouvernés par une branche collatérale des Griffon, le descendants du duc Racibor Ier, jusqu'en 1227.

Les ducs de Poméranie sont continuellement menacés des attaques de la part des margraves de Brandebourg ; néanmoins, ils étaient en mesure de acquerir la principauté de Rügen, les pays de Sławno et de Słupsk, ainsi que Bytów et Lębork à l'est. Leur duché était divisé plusieurs fois, principalement entre les lignes résidant à Stettin et à Wolgast. La maison des Griffon s'éteint en 1637, avec le décès de son ultime représentant, le duc Bogusław XIV. Après la guerre de Trente Ans, ses domaines étaient répartis entre l'empire de Suède et l'État de Brandebourg-Prusse.

Contrairement à celle-ci, la Poméranie orientale située à l'embouchure de la Vistule resta sous la suprématie de la Pologne. Les souverains résidant à Gdańsk (Dantzig), descendants du duc Subisław Ier, exerçaient les fonctions des gouverneurs ; toutefois, en 1210, ils ont dû prêter le serment général de fidélité au roi Valdemar II de Danemark. Après la bataille de Bornhöved et l'assassination du souverain polonais Lech le Blanc en 1227, ils sont devenus indépendants. La ligne s'éteint avec la mort du duc Mestwin II en 1294 ; en 1309, par l'accord de Soldin, la plupart de ses domaines passa à l'Ordre Teutonique et retourna en tant que la « Prusse royale » à la Pologne par le traité de Thorn en 1466.

Duché de Poméranie (orientale)[modifier | modifier le code]

Duché de Białogarda / Belgard[modifier | modifier le code]

Duché de Gdańsk / Danzig[modifier | modifier le code]

Duché de Lubiszewo[modifier | modifier le code]

Duché de Świecie / Schwetz[modifier | modifier le code]

Duché de Poméranie centrale ou duché de Sławno[modifier | modifier le code]

Duché de Poméranie occidentale[modifier | modifier le code]

Après 1202, le duché se subdivise en duchés plus petits, qui se réunissent à certaines époques.

Duché de Szczecin / Stettin[modifier | modifier le code]

Duché de Wolgast[modifier | modifier le code]

Duché de Barth[modifier | modifier le code]

Duché de Darłowo / Rügenwalde[modifier | modifier le code]

Princes-évêques luthériens de Kamień / Cammin[modifier | modifier le code]

Duché de Demmin[modifier | modifier le code]

Duché de Słupsk / Stolp[modifier | modifier le code]

Duché de Stargard[modifier | modifier le code]

Principauté de Rügen[modifier | modifier le code]

À partir de 1325, duché de Wolgast-Rügen ou de Rügen-Barth :

  • à partir de 1474, dans le duché de Wolgast
  • à partir de 1478, dans le duché de Poméranie

Mise en garde[modifier | modifier le code]

De nombreuses dates sont approximatives.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (pl) Gerard Labuda (ed.), "Historia Pomorza", vol. 1-4, Poznan-Torun 1969-2003
  • (pl) Edmund Kopicki, "Tabele dynastyczne", "Wykazy panujacych", in: "Katalog podstawowych monet i banknotow Polski oraz ziem z historycznie z Polska zwiazanych", vol. IX, part I
  • (pl) Zygmunt Boras, "Ksiazeta Pomorza Zachdniego", Poznan 1969, 1978, 1996
  • (pl) Kazimierz Kozlowski, Jerzy Podralski, "Poczet Ksiazat Pomorza Zachdniego", KAW, Szczecin 1985
  • (pl) L. Badkowski, W.Samp. "Poczet ksiazat Pomorza Gdanskiego", Gdansk 1974
  • (pl) B. Sliwinski, "Poczet ksiazaat gdanskich", Gdansk 1997
  • (pl) Wojciech Myslenicki, "Pomorscy sprzymierzenscy Jagiellonczylow", Wyd. Poznanskie, Poznan 1979
  • (pl) J. Spors, "Podzialy administracyjne Pomorza Gdanskiego i Slawiensko-Slupksiego od XII do poczatkow XIV w", Slupsk 1983
  • (pl) K. Slaski, "Podzialy terytorialne Pomorza w XII-XII w.", Poznan 1960
  • (pl) Edward Rymar, Krewni i powinowaci ksiazat pomorskich w zrodłach sredniowiecznych (XII-początek XVI w.), Materialy Zachodniopomorskie, vol. XXXI