Liste des diocèses de l'Empire romain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente la liste des diocèses de l'Empire romain en 305 et en 410 environ.

Article détaillé : Diocèse (Empire romain).

Liste des diocèses en 305[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tétrarchie.

En 305 le système tétrarchique, patiemment construit, atteint son plein développement, couronné par l'abdication volontaire de Dioclétien, qui force son collègue Maximien à en faire autant.

Il y a, en 305, douze diocèses, sept pour l'Occident et cinq pour l'Orient.

Sous la responsabilité de l'Auguste d'Occident[modifier | modifier le code]

L'Auguste de la partie occidentale de l'Empire romain réside ordinairement à Milan. Sa zone d'opérations contient habituellement les diocèses suivant :

  • Diocèse des Pannonies (diocesis Pannoniarum) — sept provinces
  • Diocèse d'Italie (diocesis Italiciana) — treize provinces (dont onze anciennes régions italiennes de moindre importance)
  • Diocèse d'Afrique (diocesis Africae) — six provinces (plus l'Afrique proconsulaire échappant à l'autorité du vicaire)

Sous la responsabilité du César d'Occident[modifier | modifier le code]

Le César de la partie occidentale de l'Empire romain réside ordinairement à Trèves. Sa zone d'opérations contient habituellement les diocèses suivant :

  • Diocèse des Hispanies (diocesis Hispaniarum) — six provinces
  • Diocèse de Vienne (diocesis Viennensis) — huit provinces
  • Diocèse des Gaules (diocesis Galliarum) — sept provinces
  • Diocèse des Bretagnes (diocesis Britanniarum) — quatre provinces

Sous la responsabilité de l'Auguste d'Orient[modifier | modifier le code]

L'Auguste de la partie orientale de l'Empire romain réside ordinairement à Nicomédie. Ce fut généralement le primus Augustus (« premier Auguste », c'est-à-dire le premier des souverains). Sa zone d'opérations contient habituellement les diocèses suivant :

  • Diocèse d'Orient (diocesis Orientis) — dix-sept provinces
  • Diocèse du Pont (diocesis Pontica)— sept provinces
  • Diocèse d'Asie (diocesis Asiana)— sept provinces (plus l'Asie proconsulaire échappant à l'autorité du vicaire)
  • Diocèse de Thrace (diocesis Thraciae)— six provinces

Sous la responsabilité du César d'Orient[modifier | modifier le code]

Le César de la partie orientale de l'Empire romain réside ordinairement à Sirmium. Sa zone d'oparations contient habituellement le diocèse suivant :

  • Diocèse des Mésies (diocesis Moesiarum)— huit provinces (plus l'Achaïe proconsulaire échappant à l'autorité du vicaire)

Liste des diocèses et de leurs provinces vers 410[modifier | modifier le code]

Article connexe : Notitia dignitatum.

La Notitia dignitatum représente un « état des lieux » de l'administration civile et militaire de l'Empire dans les premières années du Ve siècle. Elle donne un relevé très précis des différentes fonctions civiles et militaires, et donc des différents niveaux d'administrations.

Dans la partie occidentale[modifier | modifier le code]

Il y a selon la Notitia dignitatum (début du Ve siècle) six vicaires dans la partie occidentale de l'Empire, répartis en deux préfectures du prétoire : celle d'Italie (praefectus praetorio per Italiae) avec trois diocèses et celle de Gaule (praefectus praetorio Galliarum) avec trois diocèses également. La Notitia attribue au diocèse dit des « Sept Provinces » près de dix-sept provinces (englobant en fait les diocèses des Sept Provinces et des Gaules).

Il y a donc en réalité sept diocèses en Occident.

À noter enfin qu'il existe en Occident un proconsul, celui de la province d'Afrique, ne dépendant que du prince.

Préfecture du prétoire d'Italie[modifier | modifier le code]

Le préfet du prétoire d'Italie réside à Rome.

Diocèse d'Italie (diocesis Italiciana)[modifier | modifier le code]

Il n'y a qu'un seul diocèse en Italie mais deux vicaires : l'un à Milan, l'autre à Rome. Le sud de la péninsule, ou Italie suburbicaire, est en effet officiellement sous la responsabilité du préfet de la Ville car ses revenus sont en principe affectés à l'entretien de Rome ; un vicaire du préfet du prétoire d'Italie ou du préfet de la Ville est créé, et à partir de 357 c'est systématiquement un vicaire du préfet du prétoire qui est nommé.

Dans les faits on peut dire qu'il existe deux diocèses séparés.

Italie annonaire (Italia)[modifier | modifier le code]

Sous le du vicaire d'Italie (capitale : Milan) se trouvent les provinces suivantes :

Italie suburbicaire (Regiones suburbicariae)[modifier | modifier le code]

Sous le vicaire de la Ville de Rome (capitale : Rome) se trouvent les provinces suivantes :

Diocèse d'Illyrie (diocesis Illyricum)[modifier | modifier le code]

On appelle aussi ce diocèse « diocèse des Pannonies » (diocesis Pannoniarum).

Sous le vicaire d'Illyrie (capitale : Sirmium) se trouvent les provinces suivantes :

Diocèse d'Afrique (diocesis Africae)[modifier | modifier le code]

Sous le vicaire d'Afrique (capitale : Carthage) se trouvent les provinces suivantes :

Préfecture du prétoire des Gaules[modifier | modifier le code]

Le préfet du prétoire des Gaules réside à Trèves puis à Arles à partir de 407[1].

Diocèse d'Hispanie (diocesis Hispaniae)[modifier | modifier le code]

Sous le vicaire d'Hispanie (capitale : Merida) se trouvent les provinces suivantes :

Diocèse des Sept Provinces (diocesis Septem provinciarum)[modifier | modifier le code]

Sous le vicaire des Sept Provinces (capitale : Bordeaux) se trouvent les provinces suivantes :

Par un édit[2] du 17 avril 418 (reçu à Arles le 23 mai) Honorius choisit Arles comme lieu où doit se tenir l'assemblée provinciale des Sept Provinces chaque année entre le 13 août et le 13 septembre, en présence du préfet du prétoire, des gouverneurs des provinces, des nobles revêtus de dignités officielles et des députés des curies. Honorius tenta par cet édit de faire de l'assemblée un organe de gouvernement des Gaules ; ce fut un échec.

Diocèse des Gaules (diocesis Galliarum)[modifier | modifier le code]

Sous le vicaire des Gaules (capitale : Trèves) se trouvent les provinces suivantes :

Diocèse de Bretagne (diocesis Britanniae)[modifier | modifier le code]

Sous le vicaire de Bretagne (capitale : Londres) se trouvent les provinces suivantes :

Dans la partie orientale[modifier | modifier le code]

La Notitia Dignitatum divise la partie orientale de l'Empire en deux préfectures du prétoire, celle d'Illyrie (praefectus praetorio per Illyricum) et celle d'Orient (praefectus praetorio per Orientem), comprenant la première deux diocèses et la seconde cinq diocèses.

Particularité de l'Orient romain, il n'y a que quatre vicaires car le fonctionnaire remplissant ce rôle dans le diocèse d'Orient s'appelle « Comte d'Orient » (Comes Orientis) et celui du diocèse d'Égypte, héritier de la province équestre d'Égypte « Préfet d'Auguste » (Praefectus Augustalis).

Il y a donc sept diocèses en Orient, comme en Occident. Le vicariat de Thrace est parfois compté parmi dans la préfecture du prétoire d'Illyrie, bien qu'il appartienne selon la Notitia Dignitatum à la préfecture d'Orient.

La ville de Constantinople est indépendante du vicariat de Thrace et de la préfecture du prétoire d'Orient puisque depuis 359 elle est administrée par un préfet de la ville.

À noter enfin qu'il existe deux proconsuls ne dépendant que de l'empereur : celui d'Achaïe et celui d'Asie, ce dernier étendant son autorité sur les provinces de l'Hellespont (Hellespontus) et des Îles grecques (Insulae).

Préfecture du prétoire d'Orient[modifier | modifier le code]

Le préfet du prétoire d'Orient réside à Antioche.

Diocèse d'Égypte (diocesis Aegypti)[modifier | modifier le code]

Sous le Préfet augustal (capitale : Alexandrie) se trouvent les provinces suivantes :

Diocèse d'Orient (diocesis Orientis)[modifier | modifier le code]
Carte du diocèse d'Orient vers 400

Sous le comte d'Orient (capitale : Antioche) se trouvent les provinces suivantes :

Diocèse d'Asie (diocesis Asiana)[modifier | modifier le code]

Sous le vicaire d'Asie (capitale : Éphèse) se trouvent les provinces suivantes :

Diocèse du Pont (diocesis Pontica)[modifier | modifier le code]

Sous le vicaire du Pont (capitale : Nicomédie) se trouvent les provinces suivantes :

D'autres sources donnent une liste différente en certains points ; ainsi Paul Petit omet les Galaties et l'Honoria et cite en plus[3] :

Une autre source, cartographique elle, donne à l'Arzazène le nom de Sophène.

Diocèse de Thrace (diocesis Thraciae)[modifier | modifier le code]

Sous le vicaire de Thrace (capitale : Constantinople) se trouvent les provinces suivantes :

Préfecture du prétoire d'Illyrie[modifier | modifier le code]

Le préfet du prétoire d'Illyrie réside à Thessalonique.

Diocèse de Macédoine (diocesis Macedoniae)[modifier | modifier le code]

Sous le vicaire de Macédoine (capitale : Thessalonique) se trouvent les provinces suivantes :

Diocèse de Dacie (diocesis Daciae)[modifier | modifier le code]

Sous le vicaire de Dacie (capitale : Serdica) se trouvent les provinces suivantes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Palanque (J.R.) estime que la date est plus ancienne : 395 (voir sur Gallica, page 359)
  2. Édit d'Honorius et Théodose
  3. Paul Petit, Histoire générale de l’Empire romain, Seuil, 1974, (ISBN 2020026775), p. 707

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]