Liste des dinosaures de la formation de Morrison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La formation de Morrison est une formation géologique du Jurassique supérieur (Kimméridgien et Tithonien), déposée il y a environ entre 156,3 et 146,8 Ma (millions d'années)[1],[2]. Elle est composée de sédiments (grès, siltstones et calcaires) sédimentés dans l'ouest des États-Unis et du Canada. C'est une des formations géologiques d'Amérique du Nord les plus riches en fossiles, notamment en dinosaures, découverts dès 1877 et largement étudiés depuis.

Les dinosaures de la formation de Morrison ont été l'enjeu de la célèbre guerre des os, une rivalité intense dans la recherche et la description de nouveaux fossiles entre deux paléontologues pionniers américains, Othniel Charles Marsh et Edward Drinker Cope.

La plupart des fossiles se trouvent dans des couches de siltstones et de grès déposées dans les lits de rivières et leurs plaines inondables.

Paléofaunes analogues[modifier | modifier le code]

La faune fossile de la formation de Morrison est similaire à celle d'autres sédiments contemporains, comme la formation de Tendaguru en Tanzanie, et surtout les formations de Lourinhã et d'Alcobaça au Portugal[3]. Les formations de Morrison et de Lourinhã abritent en commun les genres Torvosaurus[4], Ceratosaurus[5], Stegosaurus, Dryosaurus[6] et Allosaurus[7].

En tout, quelques dizaines de genres valides de dinosaures sont décrits dans la formation de Morrison.

Ornithischiens[modifier | modifier le code]

Les dinosaures ornithischiens herbivores sont présents et diversifiés, mais moins que les sauropodes.

Ornithopodes[modifier | modifier le code]

Genre Espèce État Membre Fossiles Notes Images

Anomoepus

Cet ichnogenre découvert en Nouvelle-Angleterre, ne montre pas ici d'empreintes de la main[8].

Camptosaurus[8]

C. amplus

C. aphanoecetes[2]

  • Utah
  • Brushy Basin

Renommé Uteodon.

C. browni[10]

Synonyme junior de C. dispar[11].

C. dispar[9],[8]

  • Colorado
  • Oklahoma
  • Utah
  • Wyoming

25 à 30 éléments désarticulés de crâne, avec des restes post-crâniens correspondant à une dizaine de squelettes partiels mais articulés de juvéniles et d'adultes[9].

Un Camptosauridae. Les synonymes juniors comprennent Camptosaurus browni, C. medius et C. nanus.

C. medius[10]

Synonyme junior de C. dispar[11].

C. nanus[10]

Synonyme junior de C. dispar[11].

Dinehichnus[8]

  • Utah
  • Salt Wash

Plusieurs pistes de l'ichnogenre Dinehichnus ont été découvertes. Les pistes sont parallèles, indiquant un comportement social de l'animal.

Dinehichnus est attribué aux dryosauridés.

Drinker[8]

D. nisti

  • Wyoming

"Crâne partiel et squelette post-crânien"[9].

Un hypsilophodontidé basal d'environ 2 mètres.

Dryosaurus[8]

D. altus

  • Colorado
  • Utah
  • Wyoming

Les restes de nombreux spécimens ont été découverts, certains sites renferment des centaines d'os de Dryosaurus de tous les âges[8].

Un grand dryosauridé atteignant jusqu'à 2,40 mètres de long pour une masse estimée de 115 kilos. Il ressemble morphologiquement à Othnielosaurus, mais avec des dents plus grandes et plus évoluées[8].

Laosaurus

L. altus

Connu aujourd'hui sous le nom de Dryosaurus altus.

L. celer

  • Wyoming

Considéré comme un nomen dubium car ses restes sont très fragmentaires.

L. consors

Connu aujourd'hui sous le nom d'Othnielosaurus consors.

L. gracilis

Considéré comme un nomen dubium car ses restes sont très fragmentaires.

Nanosaurus

N. agilis

  • Colorado

Un petit ornithopode, peut-être un hypsilophodontidé.

Othnielia

O. rex

  • Colorado

Basé sur une fémur isolé.

Un petit hypsilophodontidé de 2 mètres de long. Douteux ; plusieurs restes fossiles historiquement attribués à ce genre sont aujourd'hui assignés au genre Othnielosaurus.

Othnielosaurus[8]

O. consors

  • Utah
  • Wyoming

Un hypsilophodontidé basal d'environ 2 mètres de long.

Preprismatoolithus[8]

P. coloradensis

  • Colorado
  • Salt Wash

Très nombreuses coquilles d’œufs sur le site de "Young Egg Locality" qui semble avoir été une zone de nidification[8].

P. coloradensis est une oo-espèce correspondant à des œufs sub-sphériques d'environ 4 centimètres de diamètre. Cette oo-espèce a été attribuée à des dinosaures hypsilophodontidés, malgré l'absence de fossiles d'embryons qui seraient plus diagnostiques.

Tichosteus

T. aequifacies

  • Colorado

Vertèbres[9]

T. lucasanus

  • Colorado

Vertèbre

Uteodon

U. aphanoecetes[2]

  • Utah
  • Brushy Basin

Thyréophores[modifier | modifier le code]

Genre Espèce État Membre Fossiles Notes Images

Anomoepus

Alcovasaurus

A. longispinus

  • Wyoming

Squelette post-crânien d'un adulte[9].

Un stégosauriné morphologiquement proche de Stegosaurus stenops mais avec de plus grandes épines de queue[8]. Similaire également à Kentrosaurus avec de longues épines caudales[13]. La longueur du fémur est de 1,08 mètre, et la pointe la plus longue a une longueur estimée de 0,98 mètre.

Gargoyleosaurus[8]

G. parkpinorum

  • Wyoming

Crâne et squelette post-crânien partiel[9].

Un nodosauridé polacanthiné dont le crâne mesure 29 centimètres de long, et la longueur totale de l'animal est de 3 à 4 mètres. Sa masse est estimée à 1 tonne[8].

Hesperosaurus[8]

H. mjosi

  • Wyoming

Squelette complet avec le crâne, subadulte[9]. Connu par un seul spécimen.

Un stégosauriné légèrement plus petit et primitif que Stegosaurus. H. mjosi possède un crâne plus large et long, et des ostéodermes moins en relief. Considéré par certains auteurs comme une espèce du genre Stegosaurus[14].

Mymoorapelta[8]

M. maysi

  • Colorado
  • Brushy Basin

Fragments de crâne, parties de trois squelettes[9].

À la fois le premier ankylosaurien découvert dans la formation et le premier trouvé dans le Jurassique d'Amérique du Nord. Il pesait probablement 500 kilos[8].

Stegopodus[8]

  • Utah

Stegopodus ne représente qu'une partie des pistes attribuées aux stégosaures.

Piste de stégosaures qui a enregistré les empreintes des pattes avant avec leurs 5 doigts et des pattes arrières avec les empreintes des 3 orteils porteurs[8].

Stegosaurus[8]

S. armatus

  • Colorado
  • Utah
  • Wyoming

Deux squelettes partiels, deux crânes, au moins 30 fragments d'os post-crâniens d'adultes.

S. armatus est à la fois le premier Stegosaurus découvert et l'espèce type. Le type est mal conservé et incomplet.

S. stenops

  • Colorado
  • Utah
  • Wyoming

Deux squelettes complets avec leurs crânes, quatre crânes, au moins 50 éléments post-crâniens partiels, de juvéniles à adultes.

L'espèce la mieux connue de Stegosaurus. Ses pattes sont plus courtes et ses ostéodermes plus grands que chez S. ungulatus[8].

S. sulcatus

  • Wyoming

Souvent considérée comme un synonyme de S. armatus[15]. Elle pourrait être distincte par la présence d'une épine sur les épaules, la seule connue chez le genre Stegosaurus[16].

S. ungulatus

  • Utah
  • Wyoming

S. ungulatus possède des pattes plus longues et des ostéodermes plus petits que S. stenops, le stégosaure le mieux connu. Décrit à l’origine avec 8 épines sur sa queue, il n'en possède en fait que quatre. Synonyme possible de S. armatus[8].

Indéterminé.

  • Nouveau-Mexique
  • Oklahoma

Divers[modifier | modifier le code]

Genre Espèce État Membre Fossiles Notes Images

Anomoepus

Fruitadens[17]

F. haagarorum

  • Colorado
  • Brushy Basin

Sauropodes[modifier | modifier le code]

Les sauropodes, ces dinosaures herbivores quadrupèdes géants à long cou et longue queue, sont parmi les plus courants et les plus fameux animaux découverts dans la formation de Morrison.

Parmi ceux-ci, les plus célèbres sont Apatosaurus et Brontosaurus découverts dans les niveaux inférieurs de la formation. Dans la partie moyenne de la formation, Brachiosaurus est le plus connu, même s'il est assez rare ; Barosaurus est plus fréquent, tandis que les différentes espèces de Camarasaurus abondent.

Enfin, dans la partie supérieure de la formation de Morrison, les diplodocidés géants dominent avec les genres Diplodocus, Supersaurus et Amphicoelias. De plus petits sauropodes, comme Suuwassea découvert dans le Montana, sont localisés dans la partie nord de la zone d'extension de la formation géologique, dans la région côtière de la mer de Sundance. Ceci laisse penser que la taille plus limitée de ces dinosaures pouvait les favoriser pour l'occupation de certaines niches écologiques[18].

Haplocanthosauridés[modifier | modifier le code]

Genre Espèce État Membre Material Notes Images

Haplocanthosaurus[8]

H. delfsi

  • Colorado

Squelette partiel dépourvu de son crâne[9].

Petit haplocanthosauridé non classé, d'environ 14 mètres de long.

H. priscus

  • Colorado
  • Wyoming

Deux squelettes partiels sans crâne.

Dicraeosauridés[modifier | modifier le code]

Genre Espèce État Membre Material Notes Images

Dyslocosaurus

D. polyonychius

Suuwassea[8]

S. emilieae

Un dicraeosauridé d'environ 15 mètres de long.

Diplodocidés[modifier | modifier le code]

Genre Espèce État Membre Material Notes Images

Amphicoelias

A. altus

  • Colorado

Vertèbres dorsales, pubis et fémur[9].

Grands diplodocidés d'environ d'environ 25 mètres de long. Amphicoelias fragillimus a été considéré un temps comme le plus grand dinosaure ayant existé, avec une longueur atteignant 58 mètres et une masse de 122 tonnes[19],[20]. Cependant, le seul fossile appartenant à cette espèce et décrit partiellement à la fin des années 1870[21], est une vertèbre dorsale incomplète aujourd'hui disparue. Une étude des paléontologues D. Cary Woodruff et John R. Foster de 2015 conclut que ces valeurs sont « très probablement une surestimation extrême »[22].

Apatosaurus[8]

A. ajax

  • Colorado

Deux squelettes partiels et un crâne.

Apatosauriné massif atteignant une longueur d'environ 26 mètres[23]. "Apatosaurus" minimus appartient vraisemblablement à un genre distinct, qu'Emanuel Tschopp et ses collègues n'arrivent pas à positionner clairement d'un point de vue phylogénétique dans leur synthèse de 2015[24].

A. louisae

  • Colorado
  • Utah

Deux squelettes presque complets, mais avec un seul crâne. Un autre squelette partiel et des éléments isolés de membres ont été trouvés.

"A." minimus

  • Wyoming

Sacrum et pelvis[9].

Atlantosaurus

A. montanus

Diplodocidé douteux.

Brontosaurus

B. excelsus

  • Wyoming

Deux squelettes post-crâniens.

Précédemment considéré comme une espèce du genre Apatosaurus par Riggs (1903)[25].

B. parvus

  • Utah
  • Wyoming

Trois squelettes sans tête.

Nommé à l'origine Elosaurus.

B. yahnahpin

* Wyoming

Un apatosauriné un peu plus primitif qu'Apatosaurus. Placé précédemment dans le genre Eobrontosaurus.

Barosaurus[8]

B. lentus

  • Sud Dakota
  • Utah

Cinq squelettes partiels sans crânes, avec des éléments isolés de membres"[9].

A diplodocidé d'environ 26 mètres de long, pour une masse de 12 à 20 tonnes[26],[23], similaire en apparence à Diplodocus.

B. sp.

  • Wyoming
  • Utah

Diplodocus[8]

D. carnegii

  • Wyoming

Connu par deux crânes, cinq squelettes partiels dépourvus de crânes et des d'éléments post-crâniens isolés.

Grands diplodocidés pouvant atteindre 25 mètres de long[27].

D. hallorum

  • Nouveau-Mexique
  • Wyoming
  • Utah

Pelvis et colonne vertébrale partielle.

Autrefois classé sous le nom de Seismosaurus[28],[29],[30],[31]. Il peut atteindre 30 mètres de long[23].

D. lacustris

  • Colorado

Connu par un os dentaire avec des dents. Douteux.

D. longus

  • Colorado

Connu par deux crânes et une série de vertèbres caudales.

Galeamopus

G. hayi

  • Wyoming

Connu par un squelette partiel et un crâne.

G. sp.

  • Colorado
  • Wyoming

Basé sur des crânes attribués initialement à Diplodocus.

Kaatedocus[32].

K. siberi

  • Wyoming

Crâne et vertèbre cervicale.

Parabrontopodus

"Morosaurus"

M. agilis

  • Colorado

Crâne partiel et vertèbres cervicales.

Un diplodociné[33].

Supersaurus

S. vivianae

  • Colorado

Connu par quelques vertèbres cervicales, des os des épaules, un ischium et quelques vertèbres caudales proximales.

Un diplodocidé géant pouvant atteindre 34 mètres de long[28],[23].

Macronaria[modifier | modifier le code]

Genre Espèce État Membre Material Notes Images

Brachiosaurus[8]

B. altithorax

  • Colorado

Squelette partiel.

Un grand brachiosauridé d'environ 26 mètres de long[23].

Brontopodus

Camarasaurus[8]

C. annae

  • Utah

Les camarasauridés atteignent à l'âge adulte une longueur maximale d'environ 18 mètres[23].

C. grandis

  • Colorado
  • Montana
  • Wyoming

Au moins 6 squelettes partiels avec deux crânes, ainsi que des centaines d'éléments post-crâniens.

C. lentus

  • Utah
  • Wyoming

5 squelettes avec crânes, ainsi que des centaines d'éléments post-crâniens.

C. lewisi

  • Colorado

Squelette post-crânien presque complet.

C. supremus

  • Colorado
  • Nouveau-Mexique
  • Wyoming

Au moins 5 squelettes partiels avec crânes.

Indéterminé.

  • Oklahoma
  • Sud Dakota
  • Texas

Cathetosaurus

C. lewisi

  • Colorado

Squelette post-crânien presque complet.

Précédemment considéré comme un synonyme junior de Camarasaurus. Mateus et Tschopp en 2013 le considèrent comme un genre distinct de Camarasaurus[32].

Théropodes[modifier | modifier le code]

Carnosaures[modifier | modifier le code]

Genre Espèce État Membre Fossiles Notes Images

Allosaurus[8]

A. fragilis

  • Colorado
  • Nouveau-Mexique
  • Oklaoma
  • Sud Dakota
  • Utah
  • Wyoming

Au moins trois crânes complets, nombreux crânes partiels et squelettes post-crâniens partiels représentant au moins 60 spécimens.

"A. jimmadseni"

  • Utah

A. atrox

  • Wyoming

A. lucasi

  • Colorado

Antrodemus

A. valens

Considéré comme un nomen dubium, car trop fragmentaire.

Creosaurus

C. atrox

Considéré comme un synonyme junior d'Allosaurus.

Epanterias

E. amplexus

Considéré comme un nomen dubium, car trop fragmentaire.

Labrosaurus

L. lucasi

Synonyme junior d'Allosaurus fragilis.

L. ferox

Connu par un spécimen porteur de plusieurs pathologies. Considéré comme un synonyme junior d'Allosaurus fragilis.

Saurophaganax

S. maximus

  • Oklahoma

Éléments isolés de crâne et de squelette post-crânien.

Généralement considéré comme un genre distinct, parfois comme une espèce d'Allosaurus[34],[35].

Cératosaures[modifier | modifier le code]

Genre Espèce État Membre Fossiles Notes Images

Ceratosaurus[8]

C. dentisulcatus

  • Utah

Crâne partiel, vertèbres et os des membres.

Grand cératosaures atteignant 6 à 7 mètres avec de grandes cornes nasales sur leur museau, ainsi que deux petites cornes au-dessus des yeux.

C. magnicornis

  • Colorado

Crâne et éléments post-crâniens.

C. nasicornis

  • Colorado
  • Utah

Restes de 5 individus, incluant un squelette quasi complet d'un adulte et d'un subadulte.

Indéterminé.

  • Wyoming

Ceratosauria[8]

Indéterminé.

  • Colorado

Auparavant attribué à Elaphrosaurus[36],[37],[38], ces fossiles n’appartiennent vraisemblablement pas à ce genre mais à un cératosaure indéterminé[39].

Elaphrosaurus

Indéterminé.

  • Colorado

Ceratosauria indéterminé

Fosterovenator[40]

F. churei

  • Wyoming

Tibia, astragale, fibula.

Un théropode fragmentaire pouvant être un cératosauridé.

Coelurosaures[modifier | modifier le code]

Genre Espèce État Membre Fossiles Notes Images

Coelurus[8]

C. fragilis

  • Utah
  • Wyoming

Squelette post-crânien

Un Coelurosauria basal d'environ 2,30 mètres de long.

Indéterminé.

  • Colorado

Hesperornithoides[41]

H. miessleri

  • Wyoming

Un troodontidé basal.

Koparion[8]

K. douglassi

  • Utah

Un petit théropode considéré comme un des plus anciens troodontidés.

Palaeopteryx

P. thomsoni

  • Colorado

Ornitholestes[8]

O. hermanni/>

  • Utah
  • Wyoming

Crâne et squelette post-crânien associé.

Un petit Coelurosauria basal d'environ 2 mètres de long.

Stokesosaurus[8]

S. clevelandi

  • Utah

Ilion, associé à d'autres éléments du bassin osseux.

Un possible tyrannosauroïde primitif, long d'environ 4 mètres .

Tanycolagreus[8]

T. topwilsoni

Un Coelurosauria basal d'environ 3,40 mètres de long, similaire en apparence à Coelurus.

Megalosauroïdes[modifier | modifier le code]

Genre Espèce État Membre Fossiles Notes Images

Edmarka[8]

E. rex

  • Wyoming

Synonyme junior de Torvosaurus tanneri.

Marshosaurus[8]

M. bicentesimus

  • Colorado
  • Utah

Squelette et crâne partiels.

Un piatnitzkysauridé de taille moyenne (environ 6 mètres de long).

Torvosaurus[8]

T. tanneri

  • Colorado
  • Utah
  • Wyoming
  • Brushy Basin

Squelettes partiels d'au moins trois individus.

Un grand mégalosauridé massif, atteignant une longueur de 12 mètres[23]. Un des plus grands carnivores de la formation de Morrison.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) K.C. Trujillo, K.R. Chamberlain et A. Strickland, « Oxfordian U/Pb ages from SHRIMP analysis for the Upper Jurassic Morrison Formation of southeastern Wyoming with implications for biostratigraphic correlations », Geological Society of America Abstracts with Programs, vol. 38, no 6,‎ , p. 7
  2. a b et c (en) S.A. Bilbey, « Cleveland-Lloyd Dinosaur Quarry - age, stratigraphy and depositional environments », dans K. Carpenter, D. Chure et J. I. Kirkland (dir.), The Morrison Formation: An Interdisciplinary Study, Taylor and Francis Group, coll. « Modern Geology 22 », , 87–120 p. (ISSN 0026-7775)
  3. (en) Mateus, O. 2006. Late Jurassic dinosaurs from the Morrison Formation, the Lourinhã and Alcobaça Formations (Portugal), and the Tendaguru Beds (Tanzania): a comparison. New Mexico Museum of Natural History and Science Bulletin. 36:223-231
  4. (en) Hendrickx, C, Mateus O. 2014. Torvosaurus gurneyi n. sp., the largest terrestrial predator from Europe, and a proposed terminology of the maxilla anatomy in nonavian theropods, 03. PLoS ONE. 9:e88905., Number 3
  5. (en) Mateus, O., & Antunes M. T. (2000). Ceratosaurus sp. (Dinosauria: Theropoda) in the Late Jurassic of Portugal. Abstract volume of the 31st International Geological Congress. , Rio de Janeiro, Brazil
  6. (en) Mateus, O. (2007). Notes and review of the ornithischian dinosaurs of Portugal. Journal of Vertebrate Paleontology. 27, 114A-114A., Jan: Society of Vertebrate Paleontology
  7. (en) Mateus, O, Walen A, Antunes MT. 2006. The large theropod fauna of the Lourinhã Formation (Portugal) and its similarity to the Morrison Formation, with a description of a new species of Allosaurus. New Mexico Museum of Natural History and Science Bulletin. 36:123-129
  8. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an et ao (en) Foster, J. (2007). Jurassic West: The Dinosaurs of the Morrison Formation and Their World. Indiana University Press. 389pp. (ISBN 978-0-253-34870-8)
  9. a b c d e f g h i j k l et m (en) "Dinosaur distribution (Late Jurassic; North America; Wyoming)." Weishampel, et al. (2004). Pg. 545
  10. a b et c (en) C. W. Gilmore, « Osteology of the Jurassic reptile Camptosaurus, with a revision of the species of the genus, and descriptions of two new species », Proceedings of the United States National Museum, vol. 36, no 1666,‎ , p. 197–332 (DOI 10.5479/si.00963801.36-1666.197)
  11. a b et c (en) P. M. Galton et H. P. Powell, « The ornithischian dinosaur Camptosaurus prestwichii from the Upper Jurassic of England », Palaeontology, vol. 23,‎ , p. 411–443
  12. (en) "Previous work on Dryosaurus" in "Dryosaurus, a hypsolophodontid dinosaur..." Galton (1981), page 272
  13. (en) Galton, Peter M. & Carpenter, Kenneth, 2016, "The plated dinosaur Stegosaurus longispinus Gilmore, 1914 (Dinosauria: Ornithischia; Upper Jurassic, western USA), type species of Alcovasaurus n. gen.", Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie - Abhandlungen 279(2): 185-208
  14. (en) Susannah C.R. Maidment, Norman, David B., Barrett, Paul M. et Upchurch, Paul, « Systematics and phylogeny of Stegosauria (Dinosauria: Ornithischia) », Journal of Systematic Palaeontology, vol. 6, no 4,‎ , p. 367–407 (DOI 10.1017/S1477201908002459)
  15. (en) Galton PM, Upchurch P (2004). "Stegosauria". In Weishampel DB, Dodson P, Osmólska H. The Dinosauria (2nd Edition). University of California Press. p. 361
  16. (en) Galton, P.M. (2010). "Species of plated dinosaur Stegosaurus (Morrison Formation, Late Jurassic) of western USA: new type species designation needed". Swiss Journal of Geosciences 103 (2): 187–198
  17. (en) Butler, R.J., P.M. Galton, L.B. Porro, L.M. Chiappe, D.M. Henderson, and G.M. Erickson. 2009. Lower limits of ornithischian dinosaur body size inferred from a new Upper Jurassic heterodontosaurid from North America. Proceedings of the Royal Society B 10.1098/rspb.2009.1494 PDF
  18. (en) Harris, J.D. et Dodson, P. (2004). "A new diplodocoid sauropod dinosaur from the Upper Jurassic Morrison Formation of Montana, USA." Acta Palaeontologica Polonica, 49(2): 197–210
  19. (en) Paul, G.S. (1994a). "Big sauropods — really, really big sauropods." The Dinosaur Report, The Dinosaur Society, Fall, p. 12–13
  20. (en) Carpenter, K. (2006). Biggest of the big: a critical re-evaluation of the mega-sauropod Amphicoelias fragillimus. In Foster, J.R. and Lucas, S.G., eds., 2006, Paleontology and Geology of the Upper Jurassic Morrison Formation, New Mexico Museum of Natural History and Science Bulletin 36: 131-138
  21. (en) E.D. Cope, « On the Vertebrata of the Dakota Epoch of Colorado », Proceedings of the American Philosophical Society, vol. 17,‎ , p. 233–247
  22. (en) C Woodruff et JR Foster, « The fragile legacy of Amphicoelias fragillimus (Dinosauria: Sauropoda; Morrison Formation - Latest Jurassic) », PeerJ PrePrints,‎ (DOI 10.7287/peerj.preprints.838v1)
  23. a b c d e f et g (en) Holtz, Thomas R. Jr. (2011) Dinosaurs: The Most Complete, Up-to-Date Encyclopedia for Dinosaur Lovers of All Ages, Winter 2010 Appendix.
  24. (en) Emanuel Tschopp, Octavio Mateus & Roger B.J. Benson (2015), « A specimen-level phylogenetic analysis and taxonomic revision of Diplodocidae (Dinosauria, Sauropoda) », PeerJ 3:e857; DOI:10.7717/peerj.857 https://peerj.com/articles/857/
  25. (en) Elmer S. Riggs, « Structure and Relationships of Opisthocoelian Dinosaurs. Part I, Apatosaurus Marsh », Publications of the Field Columbian Museum, vol. Geological Series, no 2,‎ , p. 165–196 (lire en ligne)
  26. (en) Frank. Seebacher, « A new method to calculate allometric length-mass relationships of dinosaurs », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 21, no 1,‎ , p. 51–60 (DOI 10.1671/0272-4634(2001)021[0051:ANMTCA]2.0.CO;2)
  27. (en) Gregory S. Paul, Princeton Field Guide to Dinosaurs, Princeton, Princeton University Press, , 320 p. (ISBN 978-0-691-13720-9)
  28. a et b (en) D.M. Lovelace, S.A. Hartman et W.R. Wahl, « Morphology of a specimen of Supersaurus (Dinosauria, Sauropoda) from the Morrison Formation of Wyoming, and a re-evaluation of diplodocid phylogeny », Arquivos do Museu Nacional, vol. 65, no 4,‎ , p. 527–544 (ISSN 0365-4508, CiteSeerx 10.1.1.603.7472, lire en ligne)
  29. (en) D.D. Gillette, « Seismosaurus halli, gen. et sp. nov., a new sauropod dinosaur from the Morrison Formation (Upper Jurassic/Lower Cretaceous) of New Mexico, USA », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 11, no 4,‎ , p. 417–433 (DOI 10.1080/02724634.1991.10011413)
  30. (en) Lucas S, Herne M, Heckert A, Hunt A, and Sullivan R. Reappraisal of Seismosaurus, A Late Jurassic Sauropod Dinosaur from New Mexico. The Geological Society of America, 2004 Denver Annual Meeting (7–10 November 2004). Retrieved on 2007-05-24
  31. (en) Lucas, S.G., Spielman, J.A., Rinehart, L.A., Heckert, A.B., Herne, M.C., Hunt, A.P., Foster, J.R. et Sullivan, R.M., « Taxonomic status of Seismosaurus hallorum, a Late Jurassic sauropod dinosaur from New Mexico », dans Foster, J.R. et Lucas, S.G., Paleontology and Geology of the Upper Morrison Formation, New Mexico Museum of Natural History and Science (bulletin 36), , 149–161 p. (ISSN 1524-4156)
  32. a et b (en) Tschopp, E.; Mateus, O. V. (2013). "The skull and neck of a new flagellicaudatan sauropod from the Morrison Formation and its implication for the evolution and ontogeny of diplodocid dinosaurs". Journal of Systematic Palaeontology: 1. doi:10.1080/14772019.2012.746589. edit
  33. (en) Tidwell, V., Carpenter, K., and Miles, C., 2005, A reexamination of Morosaurus agilis (Sauropoda) from Garden Park, Colorado: Journal of Vertebrate Paleontology 25 (Supplement to 3):122A
  34. (en) David K. Smith, « A morphometric analysis of Allosaurus », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 18, no 1,‎ , p. 126–142 (DOI 10.1080/02724634.1998.10011039)
  35. (en) Thomas R., Jr. Holtz, Ralph E. Molnar, Philip J. Currie, David B. Weishampel (dir.), Peter Dodson (dir.) et Halszka Osmólska (dir.), The Dinosauria, Berkeley, University of California Press, , 2e éd., 71–110 p. (ISBN 0-520-24209-2)
  36. (en) Galton, 1982. Elaphrosaurus, an ornithomimid dinosaur from the Upper Jurassic of North America and Africa. Paläontologische Zeitschrift. 56, 265-275
  37. (en) Pickering, 1995a. Jurassic Park: Unauthorized Jewish Fractals in Philopatry. A Fractal Scaling in Dinosaurology Project, 2nd revised printing. Capitola, California. 478 pp.
  38. (en) Chure, 2001. The second record of the African theropod Elaphrosaurus (Dinosauria, Ceratosauria) from the Western Hemisphere. Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie Monatshefte. 2001(9), 565-576
  39. (en) Carrano et Sampson, 2008. The phylogeny of Ceratosauria (Dinosauria: Theropoda). Journal of Systematic Palaeontology. 6, 183-236
  40. (en) S.G. Dalman, « New data on small theropod dinosaurs from the Upper Jurassic Morrison Formation of Como Bluff, Wyoming, USA », Volumina Jurassica, vol. 12, no 2,‎ , p. 181–196 (lire en ligne[archive du ])
  41. (en) Scott Hartman, Mickey Mortimer, William R. Wahl, Dean R. Lomax, Jessica Lippincott et David M. Lovelace, « A new paravian dinosaur from the Late Jurassic of North America supports a late acquisition of avian flight », PeerJ, vol. 7,‎ , e7247 (PMID 31333906, PMCID 6626525, DOI 10.7717/peerj.7247)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]