Liste des corps de la fonction publique française

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En France, la fonction publique d'État, c'est-à-dire l'ensemble des fonctionnaires et agents publics travaillant dans les administrations et organismes publics à caractère administratifs de l'État, est divisée en corps. Dans la fonction publique territoriale (non parisienne), il n'y a pas de corps, mais des cadres d'emploi.

La liste qui suit présente les corps[1] de la fonction publique de l'État (FPE), de la fonction publique hospitalière[2] (FPH) ainsi que les cadres d'emplois de la fonction publique territoriale (FPT). Les corps placés en extinction, c'est-à-dire dans lesquels on ne recrute plus de nouveaux fonctionnaires, sont indiqués comme tels. Les corps supprimés ne figurent pas dans la liste.

Catégorie A+[modifier | modifier le code]

La catégorie A+ désigne « l’ensemble des corps ou emplois fonctionnels dont l’indice terminal du grade supérieur est au moins égal à la hors échelle B (HEB) », c'est-à-dire les corps dont un grade atteint un indice majoré strictement supérieur à 963[3].

Corps de direction des administrations[modifier | modifier le code]

  • Le corps des officiers supérieurs de la Gendarmerie Nationale

Corps de la justice judiciaire[modifier | modifier le code]

Corps de la justice administrative[modifier | modifier le code]

Corps des magistrats de l'ordre administratif[modifier | modifier le code]

Corps des magistrats financiers[modifier | modifier le code]

Corps d'inspection générale[modifier | modifier le code]

Corps supérieurs de l'éducation et de la recherche[modifier | modifier le code]

Corps techniques[modifier | modifier le code]

Catégorie A[modifier | modifier le code]

La catégorie A correspond aux fonctions de conception, d'expertise, de gestion ou de pilotage, et d'encadrement d'unités administratives. Les fonctionnaires de catégorie A participent ainsi à la conception, à l'élaboration, à la mise en œuvre et au contrôle des politiques publiques ministérielles et interministérielles.

Les agents publics de catégorie A représentent la majorité des effectifs de la fonction publique d’État (55,6 %, notamment en raison du grand nombre d’enseignants), un tiers des effectifs de la fonction publique hospitalière (32,9 %, notamment depuis la revalorisation du corps des infirmiers) et seulement 9,7 % des effectifs de la fonction publique territoriale[6].

Corps de conception et d'encadrement des administrations[modifier | modifier le code]

Corps d'inspection[modifier | modifier le code]

Corps de l'éducation et de la recherche[modifier | modifier le code]

Corps techniques[modifier | modifier le code]

Catégorie B[modifier | modifier le code]

Corps d'exploitation

Corps techniques

  • Le corps des techniciens supérieurs du développement durable
  • Le corps des techniciens supérieurs de la météorologie
  • Le corps des techniciens supérieurs de l'économie et de l'industrie
  • Le corps des techniciens supérieurs d'études et de fabrications
  • Le corps des techniciens supérieurs du ministère de l'agriculture
  • Le corps des techniciens (éducation nationale, enseignement supérieur…)
  • Le corps des techniciens des systèmes d'information et de communication (ministère de l'intérieur)
  • Le corps des secrétaires des systèmes d'information et de communication (ministère des affaires étrangères)

Catégorie C[modifier | modifier le code]

  • Les corps des adjoints administratifs
  • Les corps des adjoints techniques
  • Le corps des agents d'accueil, de surveillance et de magasinage (culture)
  • Le corps des agents des services techniques
  • Le corps des auxiliaires de puériculture
  • Le corps des agents de constatation des douanes et droits indirects (branche opérations commerciales et branche surveillance)
  • Le corps des adjoints de contrôle de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes
  • Le corps des dessinateurs de l'Équipement
  • Le corps des magasiniers des bibliothèques

Corps d'exploitation

  • Le corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'État
  • Le corps des chefs d'équipe d'exploitation des travaux publics de l'État

Catégorie D[modifier | modifier le code]

Les corps de catégorie D, régis par le décret n° 58-651 du 30 juillet 1958, ont été mis en extinction depuis le début des années 1990. Ces agents sont depuis assimilés à la catégorie C en tant qu'adjoints techniques. Il s'agissait notamment des :

  • agents de bureau
  • agents de nettoyage
  • agents de service

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. DGAFP, « Grilles Indiciaires de la fonction publique d'État », sur emploi-collectivites.fr, mise à jour en juin 2020 (consulté le 23 août 2020)
  2. DGAFP, « Grilles indiciaires de la fonction publique hospitalière », sur emploi-collectivites.fr, mise à jour en juin 2020 (consulté le 23 août 2020)
  3. « L’encadrement supérieur dans la fonction publique » [PDF], sur www.fonction-publique.gouv.fr (consulté le 2 septembre 2019)
  4. Postes, télégraphes et téléphones.
  5. L’encadrement supérieur dans la fonction publique, Faits et chiffres 2010-2011
  6. « Rapport annuel sur l'état de la fonction publique - édition 2019 », sur Portail de la Fonction publique (consulté le 29 juin 2020)
  7. Décret du 17 octobre 2011 portant statut particulier du corps interministériel des attachés d'administration de l'État.