Liste des communes de Saint-Pierre-et-Miquelon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres listes de communes, voir Listes des communes de France.
Saint-Pierre-et-Miquelon.

Cette page recense les deux communes de la collectivité d'outre-mer de Saint-Pierre-et-Miquelon, qui correspondent aux deux îles principales de l'archipel.

Une troisième commune, l'Île-aux-Marins, une petite bande de terre au large du port de Saint-Pierre, habitée jusqu'en 1963, fut rattachée à la commune de Saint-Pierre en 1945[1].

Liste des communes[modifier | modifier le code]

Liste des communes du département
Nom Code
Insee
Code postal Arrondissement Canton Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Saint-Pierre
(préfecture)
97502 97500 25,00 5 417 (2016) 217 modifier les donnéesmodifier les données
Miquelon-Langlade 97501 97500 205,00 596 (2016) 2,9 modifier les donnéesmodifier les données

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Miquelon-Langlade comprend :

  • l’île de Miquelon (aussi appelée Grande-Miquelon) au nord, la plus grande île de l’archipel, où se situe le village et le petit port de Miquelon ;
  • l’île de Langlade (aussi appelée Petite-Miquelon) au sud, où se situe le hameau de Langlade, non habité de façon permanente ;
  • ces deux îles réunies depuis le XVIIIe siècle par un isthme sableux (où a été construite une route, parfois submergée en cas de tempête), ainsi que :
  • l’île du Cap, inhabitée et rattachée à Miquelon par un tombolo ;
  • ainsi que de nombreux récifs et hauts-fonds où se sont échoués de nombreux navires (et ont largement contribué à l’ensablement entre Miquelon et Langlade) ;

La commune de Saint-Pierre comprend :

Répartition de la population[modifier | modifier le code]

90 % de la population de l'archipel vit sur l'île de Saint-Pierre, dans la petite ville du même nom, les 10 % restants vivant dans le village de Miquelon, au nord de l'île de Miquelon, et seul village de la commune de Miquelon-Langlade ; l'île de Langlade quant à elle ne comporte que quelques résidences secondaires, regroupées sur l'anse du Gouverneur au nord-est de l'île. Dans les années 1990, elle avait un habitant permanent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. INSEE, « Le recensement de la population à Saint-Pierre-et-Miquelon en 2006 », Insee Première, no 1178,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]