Liste des commissions scolaires du Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Commission scolaire au Québec.

Une commission scolaire est, au Québec, une forme de gouvernement local qui gère l'enseignement préscolaire, primaire, secondaire, des centres d'éducation des adultes et des centres de formation professionnelle public sur une portion de territoire déterminée et dans une des langues officielles du Canada (le français et l'anglais).

Des 72 commissions scolaires, 60 sont de statut linguistique français, 9 de statut linguistique anglais et 3 de statut particulier[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le premier juillet 1998, 72 commissions scolaires linguistiques ont été créées. De ce nombre, 60 sont francophones, 9 sont anglophones, 2 desservent les autochtones et 1 a un statut particulier et offre l'enseignement en français et en anglais[2].

Plusieurs commissions scolaires ont créé la Fédération des commissions scolaires catholiques du Québec (FCSCQ) en 1947. En juin 1991, la création de commissions scolaires linguistiques l'incitant à adopter le nom de Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ). Actuellement elle regroupe 58 commissions.

Voici leur liste, classées par région. Les commissions scolaires s'étendant sur plus d'une région sont mentionnées dans chacune d'elles :

Région 1 - Bas-Saint-Laurent[modifier | modifier le code]

Région 2 - Saguenay–Lac-Saint-Jean[modifier | modifier le code]

Région 3 - Capitale-Nationale[modifier | modifier le code]

Région 4 - Mauricie[modifier | modifier le code]

Région 5 - Estrie[modifier | modifier le code]

Région 6 - Montréal[modifier | modifier le code]

(L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève, LaSalle, Lachine, Outremont, Pierrefonds-Roxboro, Saint-Laurent, Verdun)

(Ahuntsic-Cartierville, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Le Plateau-Mont-Royal, Le Sud-Ouest, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Rosemont–La Petite-Patrie Ville-Marie et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension)

Région 7 - Outaouais[modifier | modifier le code]

Région 8 - Abitibi-Témiscamingue[modifier | modifier le code]

Région 9 - Côte-Nord[modifier | modifier le code]

Région 10 - Nord-du-Québec[modifier | modifier le code]

Région 11 - Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine[modifier | modifier le code]

Région 12 - Chaudière-Appalaches[modifier | modifier le code]

Région 13 - Laval[modifier | modifier le code]

Région 14 - Lanaudière[modifier | modifier le code]

Région 15 - Laurentides[modifier | modifier le code]

Région 16 - Montérégie[modifier | modifier le code]

Région 17 - Centre-du-Québec[modifier | modifier le code]

Commissions scolaires anglophones[modifier | modifier le code]

Commission scolaire Eastern Shores

Région 1 ( Bas-Saint-Laurent), Région 9 (Côte-Nord) et Région 11 (Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine).

Commission scolaire Central Québec

Région 2 (Saguenay–Lac-Saint-Jean), Région 3 (Capitale-Nationale), Région 4 (Mauricie), Région 10 (Nord-du-Québec), Région 12 (Chaudière-Appalaches) et Région 17 (Centre-du-Québec).

Commission scolaire Eastern Townships

Région 5 (Estrie).

Montréal et Montérégie
Commission scolaire Western Quebec

Région 7 (Outaouais), Région 8 (Abitibi-Témiscamingue).

Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier

Région 13 (Laval), et la Rive-Nord de Montréal (Région 14 (Lanaudière) et Région 15 (Laurentides)).


Les commissions scolaires ont un statut linguistique particulier,

compte tenu de la clientèle et des régions qu'elles desservent:

  • Commission scolaire du Littoral : Cette commission scolaire a un statut particulier et l'enseignement a lieu en français et en anglais. Elle dessert les villages de la Basse-Côte-Nord (Région 9) qui sont très éloignés les uns des autres.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raymond Ouellette (2007), op. cit., p. 27.
  2. Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec. Statistiques de l’éducation Enseignement primaire, secondaire, collégial et universitaire, édition 2006, p. 25.

Liens externes[modifier | modifier le code]