Liste des commanderies templières dans le Nord-Pas-de-Calais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette liste recense les commanderies et maisons de l'Ordre du Temple qui ont existé dans le Nord-Pas-de-Calais (Liste non-exhaustive).
Région Nord-Pas-de-Calais sur la carte de France

Faits marquants et Histoire[modifier | modifier le code]

Blason du comté de Flandre.
Article connexe : Comté de Flandre.

Aux XIIe et XIIIe siècles, le Nord-Pas-De-Calais correspondait en grande partie au comté de Flandre et à celui de Hainaut (à l'Est). La bataille de Bouvines en 1214 est un événement majeur de cette période qui permit au royaume de France d'assoir son autorité sur une grande partie de la région. L'organisation administrative des templiers dans cette région est mal connue et il est difficile d'établir avec précisions les limites entre les commanderies de la province de France et celles qui relevaient de la province germanique. Il y avait un précepteur pour la baillie de Flandre qui dépendait du maître de la province de France[1],[N 1] et certaines de ces commanderies, comme Loison, faisaient partie de la baillie de Ponthieu[2]. On mentionne également la baillie de Landrecies (ou de Laon) dont le commandeur en 1241 était peut-être Renaud de Vichiers, futur maître de l'ordre[3].

Commanderies[modifier | modifier le code]

Commanderie Ville actuelle (à ou près de) Observations
Arras Arras [4],[5]
Baulieu-lès-Valenciennes Marly [6],[7]
Blairville Blairville [8],[9]
Caëstre Caëstre [10]
Cobrieux Cobrieux [11]
Combremont Ergny, hameau de « Combremont » [12],[N 2]
Douai Douai [13]
Frencq Frencq [14],[15]
Haute-Avesnes Haute-Avesnes [16]
Lille et La Haie Lille [17]
« fratribus Templi de Haia »
Loison Loison-sur-Créquoise [18]
Montreuil Montreuil [14]
Saint-Aubin Dourlers [19]
Waben Conchil-le-Temple / Waben Lieu-dit Le Temple
Domus Templi de Vauben
Dernier commandeur: Jean de Juvignac
Winnezeele Winnezeele [20]
localisation dans le Nord-Pas-de-Calais

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. cf. la Liste des maîtres de province de l'ordre du Temple pour plus de précisions sur les provinces et liste des commanderies templières en Flandre pour les commanderies qui dépendaient de cette baillie.
  2. Mentionnée comme maison du temple de « Gombermont » dans l'ouvrage de Mannier 1872, p. 666.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hooghe 2010, p. 286
  2. Amédée-Louis-Alexandre Trudon des Ormes, « Etude sur les possessions de l'ordre du Temple en Picardie », Mémoires de la société des Antiquaires de Picardie, 4e série, vol. 2,‎ , p. 118-121 (lire en ligne)
  3. (en) Jochen Burgtorf, The Central Convent of Hospitallers and Templars : History, Organization, and Personnel (1099/1120-1310), Brill, , 761 p. (ISBN 978-9-0041-6660-8, lire en ligne), p. 636. Hypothèse développée initialement par Marie-Luise Bulst-Thiele : (de) Marie Luise Bulst-Thiele, Sacrae domus militiae templi hierosolymitani magistri, Göttingen, Vandenhoeck und Ruprecht, coll. « Abhandlungen der Akademie der Wissenschaften in Göttingen. Philologisch-historische Klasse », , 416 p. (ISBN 3-525-82353-3, présentation en ligne), p. 230. « Renaudus frater militie templi, preceptor balliviae de Landrecesio », charte publiée dans : (la) Frédéric de Reiffenberg, Monuments pour servir à l'histoire des provinces de Namur, de Hainaut et de Luxembourg, vol. 1, (lire en ligne), p. 342 (doc. 22)
    Pas d'autres mentions de cette baillie avec comme commanderie la plus proche celle de Saint-Aubin. Cette charte se trouve également dans la collection d'Albon (Bnf, Nouvelles acquisitions latines, ms. 49, f. 101) mais le nom de la baillie y est orthographié « Laudimesio », ce qui correspond à Laon (Laudunensis) d'après Émile-Guillaume Léonard (trad. Marion Melville), Tableau des Maisons du Temple en France et de leurs commandeurs: 1150-1317, Ed du Giet, 1980
  4. Mannier 1872, p. 676
  5. Hooghe 2010, p. 292-293
  6. Mannier 1872, p. 709
  7. Dailliez 1978, page à préciser.
  8. Mannier 1872, p. 680
  9. Dictionnaire...du Pas-de-Calais, tome 1er 1873, p. 226, disponible sur Gallica
  10. Mannier 1872, p. 692-693
  11. Mannier 1872, p. 686-688
  12. Dictionnaire...du Pas-de-Calais, tome III 1875, p. 284, disponible sur Gallica
  13. Demurger 2008, p. 106
  14. a et b Mannier 1872, p. 662-664
  15. Dictionnaire...du Pas-de-Calais, tome III 1875, p. 104, disponible sur Gallica
  16. Dictionnaire...du Pas-de-Calais, tome 1er 1873, p. 237, disponible sur Gallica
  17. Site internet sur les templiers (Belgique)
  18. Dictionnaire...du Pas-de-Calais, tome III 1875, p. 49, disponible sur Gallica
  19. Mannier 1872, p. 519
  20. Mannier 1872, p. 696