Liste des chevaliers de l'ordre carliste de la Toison d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le collier de l’ordre de la Toison d’or

L'ordre de la Toison d'or est un ordre de chevalerie séculier fondé en par Philippe le Bon à Bruges lors des festivités données à l'occasion de son mariage avec sa troisième épouse, Isabelle de Portugal (1397-1471), fille de Jean Ier de Portugal.

L'ordre espagnol de la Toison d'or prend la suite de l'ordre habsbourgeois de la Toison d'or en 1700.

L'ordre carliste de la Toison d'or est créé avec le carlisme.

Ordre carliste de la Toison d'Or[modifier | modifier le code]

Chevaliers nommés par les prétendants carlistes[modifier | modifier le code]

Aucun diplôme ni liste officielle précisant les dates d'admission des chevaliers nommés par les prétendants carlistes ne nous sont parvenus.

Sous Charles « V »[modifier | modifier le code]

Charles Marie Isidore Benoît de Bourbon (en espagnol : don Carlos María Isidro Benito de Borbón y de Borbón) (1788-1855), 1er prétendant carliste au trône d'Espagne (« Charles V », 1er octobre 1833 - 18 mai 1845), « comte de Molina ».

Vers 1836[modifier | modifier le code]
Vers 1838[modifier | modifier le code]
  • Manuel Gómez y Damas[1] (1796-1849), 1er marquis (carliste) de Orbaiceta.

Sous Charles « VI »[modifier | modifier le code]

Charles Louis Marie Ferdinand de Bourbon (en espagnol : don Carlos Luis María Fernando de Borbón y de Braganza) (1818-1861), 2e prétendant carliste au trône d'Espagne (« Charles VI », 18 mai 1845 - 1861), « comte de Montemolín ».

Vers 1850[modifier | modifier le code]

Sous Jean « III »[modifier | modifier le code]

Jean Charles Marie Isidore de Bourbon (1822-1887) (en espagnol : Juan Carlos María Isidro de Borbón y Braganza), 3e prétendant carliste au trône d'Espagne (« Juan III » : 1861-1868), « comte de Montizón », prétendant légitimiste au trône de France (« Jean III » (1883-1887).

  • Aucune nomination.

Sous Charles « VII »[modifier | modifier le code]

Charles de Bourbon (1848-1909) (en espagnol : Carlos María de Borbón y Austria-Este), 4e prétendant carliste au trône d'Espagne (« Charles VII » (en espagnol : Carlos VII) : 1868-1909), « duc de Madrid et comte de la Alcarria », prétendant légitimiste au trône de France (« Charles XI » (1887-1909).

Vers 1870[modifier | modifier le code]
Vers 1875[modifier | modifier le code]
  • Hermenegildo Díaz de Ceballos[3],[4] (1814-1891), 1er comte (carliste) de Vinculo, 1er marquis (carliste) de Ceballos.
  • Joaquín de Elío y Ezpeleta[5] (1806-1876), 1er marquis (carliste) del Lealtad, 1er vicomte (carliste) de Casa Elío, 1er duc d'Elío (es) (carliste).
  • Pedro Caro y Álvarez de Toledo (1827-1890), 5e marquis de la Romana (es), 1er comte (carliste) del Real Estimacion.
Vers 1895[modifier | modifier le code]
Vers 1900[modifier | modifier le code]
  • Tirso de Olazábal y Lardizábal (1842-1924), 1er comte (carliste) de Arbelaiz y 1er comte (carliste) de Oria

Sous Jacques « III »[modifier | modifier le code]

Jacques de Bourbon (1870-1931) (en espagnol : Jaime de Borbón y Borbón-Parma), 5e prétendant carliste au trône d'Espagne (« Jacques III » (en espagnol : Jaime III) : 1909-1931), « duc de Madrid », prétendant légitimiste au trône de France (« Jacques Ier » (1909-1931), « duc d'Anjou ».

  • Aucune nomination.

Sous Alphonse Charles « Ier »[modifier | modifier le code]

Alphonse Charles Ferdinand Joseph Jean Pie de Bourbon (1849-1936) (en espagnol : Alfonso Carlos de Borbón y Austria-Este), 6e prétendant carliste au trône d'Espagne (« Alphonse Charles Ier » (en espagnol : Alfonso Carlos Ier) : 1931-1936), « duc de San Jaime », prétendant légitimiste au trône de France (« Charles XII » (1931-1936), « duc d'Anjou ».

  • Aucune nomination.

Les nominations après l'extinction de la lignée carliste directe[modifier | modifier le code]

Il ne semble pas que la "Régence parmiste" puis les "rois carlistes" issus de cette régence, François-Xavier de Bourbon-Parme, Hugues de Bourbon-Parme puis Charles de Bourbon-Parme aient procédé à des nominations, pas plus que le frère cadet de Hugues de Bourbon-Parme, Sixte-Henri de Bourbon-Parme, Régent du carlisme traditionaliste. Cependant, lors de son mariage en 1964, le prince Hugues de Bourbon-Parme arborait un collier de Chevalier de la Toison d'Or, preuve de la revendication de souveraineté des Parme sur cet Ordre [6].

Par contre, une autre branche revendique aussi la postérité carliste à travers Charles-Pie de Habsbourg-Toscane fils de Léopold Salvator de Habsbourg-Toscane et de Blanche d'Espagne. Cette lignée, connue sous le nom de carloctavisme a procédé à quelques nominations de chevaliers sans qu'il existe de listes très précises.

Ordre carloctaviste de la Toison d'Or[modifier | modifier le code]

Liste des Chevaliers de l'ordre carloctaviste de la Toison d'Or espagnole [7]

Sous Carlos Pío de Habsburgo-Lorena y Borbón, "Carlos VIII"[modifier | modifier le code]

  • Don Romàn Oyarzun
  • Don Enrique Anabitarte
  • Général Conde Jesus de Cora y Lira
  • Don Francisco Javier Lizarza Inda
  • Don Ignacio Maria de Plazaola
  • Jaime Fernandez
  • Don Ramòn Solsona Cardona

Sous Antoine de Habsbourg-Toscane, "Carlos IX"[modifier | modifier le code]

  • Antonio de Lizarza Iribarren
  • Baron Gabriel Lavrut de la Roca

Sous Francisco-José de Habsburgo-Lorena y Borbón, "Francisco-José 1er"[modifier | modifier le code]

  • Don Rafael Saura de Ayerbe
  • Francisco Kossler
  • Conde José-Carlos Sabater de Campodron
  • Conde Mariano Lamanié de Clairac
  • Don Roger Amat
  • Jesus Pabòn

Sous Domingo de Habsburgo-Borbón y Toscaña, "Domingo 1er"[modifier | modifier le code]

  • Marquis Francisco de las Heras Borrero
  • Luciano Pellicioni di Poli
  • Don Carlos Donés
  • Pierre Vallino
  • Sylvain Roussillon
  • Vicomte Guillain de Castelbajac

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « santoreinotradicionalista.blogspot.com », SANTO REINO TRADICIONALISTA : GENERAL GÓMEZ: MARQUÉS DE ORBAICETA (consulté le 20 janvier 2011) ; « santoreinotradicionalista.blogspot.com », EL GENERAL GÓMEZ Y EL TOISÓN ORO (consulté le 20 janvier 2011)
  2. Ses titres carlistes furent confirmés par le gouvernement libéral le 14 juin 1875. Cabrera y Griñó reconnut Alphonse XIII comme roi d'Espagne en 1875.
  3. « www.euskomedia.org », Hermenegildo Díaz de Cevallos (consulté le 20 janvier 2011)
  4. (es) « www.surnames.org », DÍAZ (consulté le 20 janvier 2011)
  5. (es) « www.euskomedia.org », Joaquín Elio Ezpeleta (consulté le 20 janvier 2011)
  6. [1]
  7. Comision Internacional de Ordenes de Caballeria International Commission for Orders of Chivalry - Commissione Internazionale permanente per lo studio degli Ordini Cavallereschi
Source 
« www.antiquesatoz.com », Chevaliers de la Toison d'or, Maison de Bourbon-Carlos (House of Bourbon) (consulté le 2 janvier 2011) ;