Liste des chansons françaises inspirées par la musique brésilienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La liste des chansons françaises inspirées par la musique brésilienne recense les nombreuses chansons françaises inspirées de musiques brésiliennes.

La musique brésilienne est une source d'inspiration externe et de réappropriation musicale de la chanson française. Dans cet article, pour chaque artiste (dans l'ordre alphabétique), sont indiquées les chansons en français et leurs homologues brésiliennes lorsqu'elles existent (s'il s'agit de reprises).

Sommaire

Didier Sustrac[modifier | modifier le code]

Didier Sustrac est un artiste très inspiré par la musique brésilienne.

  • “ Tout Seul“ 1993 album Zanzibar, création
  • “ Comme les animaux“ 1995 album Blues Indigo, création.
  • “ Ca sert à quoi“ en duo avec Chico Buarque 1995 album Blues Indigo, création.
  • “ Cogne“ en duo avec Claude Nougaro 2003 album Matière Première, création.

Mathé Altéry[modifier | modifier le code]

Marcel Amont[modifier | modifier le code]

  • Samba d'été, adaptation française par M. Pécarrère de Samba de verão, de Marcos Valle paroles brésiliennes de Paulo Valle, 1964

Richard Anthony[modifier | modifier le code]

Richard Anthony a aussi repris The Girl From Ipanema en anglais.

André Archambault[modifier | modifier le code]

Michèle Arnaud[modifier | modifier le code]

Atlantique[modifier | modifier le code]

Isabelle Aubret[modifier | modifier le code]

Aurélie & Verioca[modifier | modifier le code]

  • À cet homme qui dit non : Canto de Ossanha de Baden Powell et Vinícius de Moraes, version française de Aurélie Tyszblat (2012)
  • Ma vie : Dos Anjos de Guinga, version française de Aurélie Tyszblat
  • Rescapée, Além des nuages, Reconciliação, compositions originales de Verioca Lherm et Aurélie Tyszblat
  • L'Acordeuse, composition de Philippe Baden Powell et Aurélie Tyszblat
  • Será que eu sou francesa, composition originale de Verioca Lherm et Flavia Perez (toutes sur leur disque Além des nuages)
  • Carinhoso de Pixinguinha et João de Barro, version française de Aurélie Tyszblat
  • Outro Cais de Eduardo Gudin et J-C Costa Netto, version française de Aurélie Tyszblat (sur l'album à paraître fin 2014).

Bïa[modifier | modifier le code]

  • Cœur Vagabond, adaptation de Coração Vagabundo (Caetano Veloso)
  • Portrait en Noir & Blanc, adaptation de Retrato em Branco e Preto (Chico Buarque/Tom Jobim)
  • et de nombreuses chansons sur ses 4 albums

Bob Aubert et son typic Brésilien[modifier | modifier le code]

Vocal : Hugues Aufray, 1958

  • Eu chorei
  • Madalena
  • Caminhemos
  • Brasil
  • Cabeça inchada
  • Dança da moda
  • Peguei un ita no norte
  • Chegou Villa Isabel

Charles Aznavour[modifier | modifier le code]

  • Rendez-vous à Brasilia, 1960, création
  • La Baraka, 1974, création

Bob Azzam et son orchestre[modifier | modifier le code]

  • Dans les rues de Bahia, 1960

Joséphine Baker[modifier | modifier le code]

Brigitte Bardot[modifier | modifier le code]

Pierre Barouh[modifier | modifier le code]

  • Un manque habite, adaptation de Saudade, musique de Baden Powell (1963)
  • Samba Saravah, adaptation de Samba de Benção, paroles brésiliennes de Vinícius de Moraes et musique de Baden Powell (1963). Cette œuvre interprétée en portugais, en italien, voit peut-être ici, en dépit des limites de Pierre Barouh, sa meilleure interprétation, et constitue une des plus belles évocations du Brésil, toutes versions confondues.
  • Un homme et une femme, en duo avec Nicole Croisille (1966)
  • La Nuit des masques, adaptation française de Noite dos mascarados (Chico Buarque), en duo avec Elis Regina (Elis em Paris, Philips)

José Bartel[modifier | modifier le code]

  • Dans les rues de Bahia, mai 1960, accompagné par l'orchestre de Jean Bouchéty

Antenor Bogéa[modifier | modifier le code]

  • La Ville Engloutie, adaptation française par Antenor Bogéa de Futuros Amantes de Chico Buarque
  • Fleur de manacá, adaptation française par Antenor Bogéa de Pé de Manacá (Hervé Cordovil et Mariza Pinto Coelho)
  • Je t'aime, adaptation française par Antenor Bogéa de Eu te amo (Tom Jobim et Chico Buarque)

Boulou[modifier | modifier le code]

  • The girl from Ipanema, février 1965

Annick Bouquet[modifier | modifier le code]

  • Amour brésilien (création), 10/1962 (avec Eddie Vartan et son orch.)

Jacqueline Boyer[modifier | modifier le code]

Patrick Bruel[modifier | modifier le code]

  • Décalé, composition originale du chanteur (1989)

Carlos[modifier | modifier le code]

  • La Bamboula adaptation de Festa para um rei negro (Gres Salgueiro, 1971) Zuzuca/L. Larriaga

Maurice Chevalier[modifier | modifier le code]

Clémentine[modifier | modifier le code]

Annie Cordy[modifier | modifier le code]

  • À Bahia (Na Bahia Tambem Tem) (Jean Manzon, José Toledo) (1960)
  • Samba bossa nova, adaptation française par Raymond Bravard d'après Carlos Rubio (1962)
  • Tata Yoyo, création (G. Gustin, J. Mareuil) (1980)

Dalida[modifier | modifier le code]

  • La Banda, 1966 , adaptation de A Banda (Chico Buarque) par Daniel Faure

Darcelys[modifier | modifier le code]

  • Samba Ricard, 196- , création

Bob Dechamps[modifier | modifier le code]

  • Vos v'loz ou vos n-v'loz nen, adaptation française par B. Dechamps (Belgique, en wallon du Hainaut) d'après Carlos Imperial (1970)

Henri Decker[modifier | modifier le code]

  • Les maraîchères de Bahia, 1956

Dieudonné et Noémie Montagne[modifier | modifier le code]

  • Un vent nouveau, nouvelles paroles sur Àguas de Março de Tom Jobim, 2014[5]

Sacha Distel[modifier | modifier le code]

  • Les Cariocas (Elles sont si belles les Cariocas), paroles de Maurice Tézé et musique de Sacha Distel, création (1961)
  • Eso beso, adaptation française par Maurice Tézé de Eso beso (That kiss!), interprété par Paul Anka, paroles originales (mélangeant l'anglais et l'espagnol, sans portugais) et musique de Joe et Noel Sherman (1962)
  • Desafinado, paroles brésiliennes de Newton Mendonça et musique d'Antônio Carlos Jobim (1962)
  • Viens danser la bossa-nova, paroles de Maurice Tézé et musique de Sacha Distel, création (1962)
  • Loin de toi, adaptation française par Pierre Barouh de Recado, paroles originales et musique de Luiz Antonio et Djalma Ferreira (Djalma Ferreira e seus milionários do ritmo, 1959)
  • Chanson sur une seule note, adaptation française par Eddy Marnay de Samba de uma nota só (One Note Samba), paroles brésiliennes de Newton Mendonça et musique d'Antônio Carlos Jobim, 1962 (Enrique Reynaldo y su Desafinados, 1962)
  • Bossa-nova de la plage, février 1963
  • L'Incendie à Rio, paroles de Maurice Tézé et musique de Gérard Gustin, création (1966)
  • Album Un amour, un sourire, une fleur (1975)
    • Déjà (Deixa) (Baden Powell, Vinicius De Moraes) adaptation : Charles Level
    • Ce n'est que de l'eau (Agua de beber) (Antonio Carlos Jobim, Vinicius de Moraes) adaptation : Pierre Barouh
    • La fille d'Ipanema (The Girl From Ipanema) (Antonio Carlos Jobim, Vinicius De Moraes) adaptation : Eddy Marnay
    • Dindi (Antonio Carlos Jobim, Aloysio De Oliveira) adaptation : Eddy Marnay
    • Corcovado (Antonio Carlos Jobim) adaptation : Eddy Marnay
    • Je crois qu'on s'aime (Sacha Distel, Jean Broussolle)
    • Un amour, un sourire, une fleur (Meditaçao) (Antonio Carlos Jobim, Newton Mendonça) adaptation : Eddy Marnay
    • Fais comme l'oiseau (Voce abusou) (Antonio Carlos, Jocafi) adaptation : Pierre Delanoë
    • Quand tu m'as parlé (Insensatez) (Antonio Carlos Jobim, Vinicius De Moraes) adaptation : Franck Gérald, Richard Anthony
    • Suis moi (Sacha Distel, Charles Level)
    • Pot-pourri "Orfeu Negro": Samba d'Orphée (Samba de Orfeu) / Carnaval samba (O nosso amor) / Chanson d'Orphée (Manha de carnaval) / Adieu tristesse (A felicidade) (Antonio Carlos Jobim, Luiz Bonfá, Vinicius De Moraes) adaptation : André Salvet, François Llenas

Yves Duteil[modifier | modifier le code]

Franck Fernandel[modifier | modifier le code]

avec Paul Piot et son orchestre

  • Un américain dans les rues de Rio, création (1965)

Nino Ferrer[modifier | modifier le code]

Jacqueline François[modifier | modifier le code]

Michel Fugain[modifier | modifier le code]

Serge Gainsbourg[modifier | modifier le code]

France Gall[modifier | modifier le code]

Eric Genty[modifier | modifier le code]

  • Eso beso, adaptation française par Maurice Tézé de Eso beso (That kiss!) interprété par Paul Anka, paroles originales et musique de Joe et Noel Sherman (1962)
  • La Bossa de Bahia, adaptation française de Bossa Del Sol (B. Welton-E. Genty), 1962
  • C'est ça bossa nova (Hector Delfosse-E. Genty), 1962

Yvette Giraud[modifier | modifier le code]

  • Kalou, 1953, adaptation française par Hubert Ithier de Kalu de Humberto Teixeira
  • Samba Fantastique, 1956, adaptation française de Samba Fantastico de José Toledo - J. Manzon et Leonidas Autuori, paroles françaises: Henri Contet, arr. Charles Constant, pseud. of Constantin Minescaut
  • Bonjour Brésil (du film Féerie Brésilienne - Hubert Ithier, André Salvet, José Toledo, J. Manzon).

Anny Gould[modifier | modifier le code]

  • Samba Fantastique, 1956, adaptation française de Samba Fantastico de José Toledo - J. Manzon et Leonidas Autuori, paroles françaises: Henri Contet, arr. Charles Constant, pseud. of Constantin Minescaut
  • Printemps à Rio (Grand Prix de la Chanson Française, Deauville 1952) paroles et musique de Charles Trenet, création

Juliette Gréco[modifier | modifier le code]

Georges Guétary[modifier | modifier le code]

Françoise Hardy[modifier | modifier le code]

Jacques Hélian et son orchestre[modifier | modifier le code]

Lucien Jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Rio samba, 1955

Stacey Kent[modifier | modifier le code]

Stacey Kent n'est pas française, mais elle se produit souvent en France et chante régulièrement en français, notamment :

Gloria Lasso[modifier | modifier le code]

  • Maringa, 1958, musique de Joubert de Carvalho[7]
  • Bahia, 1959
  • Dans les rues de Bahia, paroles d'André Salvet et Annie Rouvre sur l'instrumental Too much tequila Dave Burgess, The Champs, 1960
  • La Chanson d'Orphée, Manha de carnaval (adaptation d'une chanson du film Orfeu Negro de Marcel Camus), Luiz Bonfa, Antonio Maria

France Lauric[modifier | modifier le code]

  • La Fille d'Ipanema, 1965

Philippe Lavil[modifier | modifier le code]

  • Elle n'aime que moi, adaptation par le chanteur de A medida de paixão de Lenine (album Retour à la case créole, 2002)

Bernard Lavilliers[modifier | modifier le code]

  • Brazil 72, création
  • Capoeira
  • Fortaleza
  • Guitar Song
  • Minha Selva
  • Sertao
  • Solidão [Bernard Lavilliers / Manasses de Souza], Album Champs du possible
  • L'Été (reprise de Morango du Nordeste)

Gérard La Viny[modifier | modifier le code]

  • Carnaval samba, 1959
  • Samba d'Orphée, 1959

Margot Lefebvre[modifier | modifier le code]

  • C'est la faute au Bossa-Nova, adaptation française par Pierre Nolès de Blame it on the Bossa Nova, paroles originales de Kal Mann et musique de Cynthia Weill

Maxime Le Forestier[modifier | modifier le code]

  • Le Fil (dans l'album Le fantôme de Pierrot), création

Les Escrocs[modifier | modifier le code]

  • Assedic, création

Jeanne Moreau[modifier | modifier le code]

Dario Moreno[modifier | modifier le code]

  • Brigitte Bardot, M. Gustavo (Jorge Vieira, 1961)
  • Souper à Bahia (BOF Le Tout pour le tout), 1963
  • Si tu vas à Rio : Madureira chorou. Un énorme succès en France dans les années 1950[8]

Nana Mouskouri[modifier | modifier le code]

Georges Moustaki[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Murat[modifier | modifier le code]

Murat était très inspiré par la bossa au début des années 1990.

  • Pars, adaptée de E preciso perdoar de Carlos Coqueijo Costa et Alcivandro Luz (album Cheyenne autumn)
  • Le Mendiant à Rio, traduite de Antonio's Song de Michael Franks[9] : les deux versions sont dédiées à Jobim
  • Insensible, de Jobim/Vinícius, dans une version française[10]

Nicoletta[modifier | modifier le code]

Helena Noguerra[modifier | modifier le code]

  • Album Azul, très inspiré par la bossa nova

Magali Noël[modifier | modifier le code]

Claude Nougaro[modifier | modifier le code]

Vanja Orico[modifier | modifier le code]

  • Favella, adaptation française de Favela (Hekel Tavares - Joracy Camargo)

Chantal Pary[modifier | modifier le code]

  • Ave Maria no Morro, 1972, adaptation française de Ave Maria no Morro de Herivelto Martins

Mônica Passos[modifier | modifier le code]

  • Ma petite parano, 1998
  • Bossa d'hiver, 1998
  • Même pas mal, 2002

Patrice et Mario[modifier | modifier le code]

  • Monsieur le Consul à Curityba, création Lemarchand - Vimont - M. Heyral, 1950

Les Riff[modifier | modifier le code]

  • Dans les rues de Bahia, 1960

Claude Robin[modifier | modifier le code]

  • Dans les rues de Bahia, 1960
  • Lina /Si tu viens danser dans mon village, 78 tours - Pathé 2757

Jean Sablon[modifier | modifier le code]

Henri Salvador[modifier | modifier le code]

Véronique Sanson[modifier | modifier le code]

  • Bahia, création
  • Alia Souza, création

Rockin' Squat[modifier | modifier le code]

  • O Mundo é Para Vocé, création
  • Triste Tropique, création
  • A Luta Continua, création
  • Black Rio, création
  • Vocé Ainda Nao ouviu Nada, création
  • America Sem Norte, création
  • Ils ne savent plus vivre, création
  • Cade meu dineihro ?!!
  • Big Up Du Sertao
  • Te amo… Eu quero vocé
  • Ladrao sem causa
  • Ombre de rue

Tohama[modifier | modifier le code]

  • Monsieur le Consul à Curityba, création Lemarchand - Vimont - M. Heyral, 1950

Charles Trenet[modifier | modifier le code]

  • Printemps à Rio, 1952

Jean-Louis Tristan[modifier | modifier le code]

Tuca[modifier | modifier le code]

  • Que c’est bon l’amour, création (Frank Gérald – Tuca), sur un 45t (1970)
  • Oui je suis heureuse, création (Tuca), sur l'album Drácula, I love you (1974)

Two Man Sound[modifier | modifier le code]

  • Copacabana, paroles et musique de Sylvain Van Holmen-Penny Els (création, 1971)
  • Charlie Brown, paroles et musique de Benito di Paula (Benito di Paula, 1975)
  • Disco samba (medley) : Taj Mahal/Upa Neguna/Zazueira/Brigitte Bardot/Ay ay caramba/Pais tropical/Brazil/Voce abusou/Nega/Tristeza/Charlie Brown, 1978
  • Brigitte Bardot, 1982, musique de Jorge Veiga, 1975[11]
  • Samba megamix : Opa neguinho/Zazueira/Fio maravelho/Brigitte Bardot/Brazil/Tristeza/Charlie Brown/Copacabana/Ritmocade/Pais tropical/Voce abusou/Nega, 1990

Pierre Vassiliu[modifier | modifier le code]

  • Qui c'est celui-là ?, adaptation française par Marie Vassiliu de Partido Alto de Chico Buarque
  • La vie ça va (2005) adaptation française par Michel Vassiliu de Nossa Gente (Avisa Lá que Eu Vou) inspiré de la reprise de Caetano Veloso et Gilberto Gil (album : Tropicalia 2) de la chanson du groupe de samba-reggaeOlodum

Ray Ventura et son orchestre[modifier | modifier le code]

Marcel Zanini[modifier | modifier le code]

  • Tu veux ou tu veux pas, adaptation française par Pierre Cour de Não vem que não tem ou aussi Nem vem que não tem (portugais), paroles et musique de Carlos Imperial, 1970[13]
  • À quoi tu joues, adaptation française par Jean Eigel de Mas Que Nada, paroles originales et musique de Jorge Ben Jor, popularisé par Sérgio Mendes (1971)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interprètes anglo-saxons : Charlie Byrd, Stan Getz, Ella Fitzgerald.
  2. Autre interprète : Eydie Gormé.
  3. Voir sur le site de l'INA.
  4. Attention : il existe une version par les Machucambos en novembre 1963.
  5. https://www.youtube.com/watch?v=wqZ7uT46T60
  6. Jazzman Records Extrait en écoute.
  7. 45 Tours EP - 7 EGF 322
  8. Et un des plus beaux exemples d'adaptation d'œuvres brésiliennes !
  9. Mais ce dernier a demandé qu'elle soit retirée du commerce.
  10. Inclus sur la compilation Un printemps 1997 de la revue Les Inrockuptibles.
  11. (en) Titre Brigitte Bardot sur le site des marques de disques www.discogs.com.
  12. De l'opérette Le Chevalier Boyard, 1948.
  13. Version originale interprétée par Wilson Simonal, 1967.