Liste des centres de rétention administrative en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La liste des centres de rétention administrative en France est présentée ci-dessous, classée par ordre alphabétique des départements. Il y en a au 25 mars 2012 dans vingt communes métropolitaines et dans trois communes d'outre-mer. Ils sont tous placés sous la surveillance de la Police nationale.

Centres actuellement ouverts[modifier | modifier le code]

Les centres ouverts en 2011 étaient[1]:

Département Adresse Capacité
Alpes-Maritimes Caserne d'Auvare, 28, rue de Roquebillière, 06300 Nice 40[2]
Bas-Rhin Rue du fort, 67118 Geispolsheim 34[3]
Bouches-du-Rhône 26, boulevard Danielle-Casanova, 13014 Marseille 136 (70 en avril 2011 suite à légionelles et incendie)[4]
Essonne Hôtel de police, rue Émile-Zola, 91120 Palaiseau 40
Gard Rue Clément-Ader, 30000 Nîmes 126
Guadeloupe Site du Morne-Vergain, 97139 Les Abymes 40[5]
Guyane Route de Rochambeau, 97351 Matoury 38[6]
Haute-Garonne Avenue Pierre-Georges-Latécoère, 31700 Cornebarrieu 126[7]
Gironde Commissariat central, 23, rue François-de-Sourdis, 33000 Bordeaux 20[8]
Hérault 15, quai François-Maillol, 34200 Sète 22
Ille-et-Vilaine Lieudit Le Reynel, 35136 Saint-Jacques-de-la-Lande 58[9]
La Réunion 2, avenue Georges-Brassens, Sainte-Clotilde, 97490 Le Chaudron 6[10]
Moselle Rue du Chemin-Vert, 57070 Metz-Queuleu 98[11]
Nord Deux sites route de la Drève, 59810 Lesquin 96 et 41
Paris Trois centres au 1, avenue de l'École-de-Joinville, 75012 Paris 280
Paris Palais de justice, 3, quai de l'Horloge, 75001 Paris 42[12]
Pas-de-Calais Hôtel de police, boulevard du Kent, 62903 Coquelles 60
Pyrénées-Atlantiques Rue Joliot-Curie, 64700 Hendaye 30
Pyrénées-Orientales Rue des Frères-Voisins, lotissement Torremilla, 66000 Perpignan 48
Rhône Poste de police aux frontières, espace Lyon - Saint-Exupéry - CRA, BP 106, 69125 Lyon Aéroport[13] 122[14]
Seine-et-Marne 2/6 rue de Paris 77990 Le Mesnil-Amelot (CRA 2 et CRA 3) 240
Seine-Maritime École nationale de police, route des Essarts, 76350 Oissel 72
Seine-Saint-Denis Hôtel de police, 45, rue de Carency, 93000 Bobigny 55
Yvelines 889, avenue François-Mitterrand, 78370 Plaisir 32

Il existe également un centre à Pamandzi à Mayotte, de régime dérogatoire, dont les conditions d'hébergement sont « indignes », selon une recommandation publiée au Journal officiel en juillet 2010[15].

Les centres de Coquelles, Lyon, Oissel, Marseille, Metz-Queuleu, Cornebarrieu, Nîmes, Saint-Jacques-de-la-Lande, Perpignan, Hendaye, Le Mesnil-Amelot 2 ainsi que le site 2 de Lesquin sont autorisés à accueillir des familles[1]. Dans les faits, celui de Pamandzi accueille également de très nombreux mineurs.

Centres prévus[modifier | modifier le code]

L'ouverture de deux autres centres est prévue à Orly (Val-de-Marne)[réf. nécessaire] et au Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne)[16].

Anciens centres[modifier | modifier le code]

Bouches-du-Rhône
  • Port de Marseille, bassin d'Arenc, porte C, hangar 3, Marseille.
Haute-Garonne
  • Site 1 : 38, chemin du Prat-Long, 31000 Toulouse (fermé par arrêté du 27 juillet 2009).
Gironde
  • Commissariat de police, 87, rue Abbé-de-l'Épée, Bordeaux.
Moselle
  • Quartier Desvallières, rue de la Ronde, 57050 Metz-devant-les-Ponts (fermé par arrêté du 27 juillet 2009).
Pyrénées-Orientales
Haut-Rhin
  • Direction départementale de la police aux frontières, 8, rue des Trois-Lys, Saint-Louis.
Paris
Seine-Maritime
  • Commissariat de police, 9, rue Brisout-de-Barnevilles, Rouen.
Yvelines
  • Hôtel de police, 19, avenue de Paris, Versailles.
Hauts-de-Seine
  • Préfecture, 167-177, avenue Joliot-Curie, Nanterre.
Seine-Saint-Denis
  • Commissariat de police, 362, rue Paul Vaillant-Couturier, Bobigny.
Guyane
Martinique
  • Hôtel de police, 14, lotissement du Petit-Manoir, Le Lamentin.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Arrêté du 28 janvier 2011 pris en application de l'article R. 553-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile
  2. http://www.nicematin.com/article/derniere-minute/immigration-les-policiers-des-a-m-a-cran-selon-les-syndicats
  3. http://www.bas-rhin.gouv.fr/content/download/25965/181112/file/CP+R%C3%A9ouverture+du+CRA+janvier+2018.pdf
  4. http://www.europe1.fr/societe/marseille-le-centre-de-retention-affiche-complet-depuis-lattaque-commise-gare-saint-charles-3572354
  5. http://www.laguadeloupecaraibe.fr/IMG/pdf/Rapport_final_EGOM_aspects_juridiques.pdf Preview image
  6. http://www.senat.fr/rap/r10-410/r10-4107.html
  7. https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/19/2745434-au-centre-de-retention-de-cornebarrieu.html
  8. http://www.sudouest.fr/2011/05/03/reouverture-du-centre-de-retention-administrative-de-bordeaux-387797-2780.php
  9. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/03/27/97001-20100327FILWWW00481-manif-au-centre-de-retention-de-rennes.php
  10. http://www.lepoint.fr/societe/mayotte-750-etrangers-en-situation-irreguliere-places-en-centre-de-retention-16-06-2016-2047327_23.php
  11. http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2011/04/02/retention-la-police-aux-frontieres-s-occupe-de-tout
  12. [www.auber-sans-la-peur.org/pdf/cimadecra07.pdf], Cimade
  13. L'aéroport est situé sur la commune de Colombier-Saugnieu.
  14. [1], blog Michel ISSINDOU
  15. Recommandations du 30 juin 2010 relatives au centre de rétention administrative de Pamandzi (Mayotte)
  16. Deux faux centres de rétention, un vrai camp d’internement sur le site de la Cimade, consulté en mars 2010.

Documentation[modifier | modifier le code]

Arrêté donnant la liste des centres actuellement ouverts

Voir aussi[modifier | modifier le code]

En France
Dans le monde