Liste des centrales nucléaires en Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’industrie image illustrant l’énergie
image illustrant le nucléaire image illustrant l’Italie
Cet article est une ébauche concernant l’industrie, l’énergie, le nucléaire et l’Italie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

À la suite de trois référendums, l'Italie a effectué une sortie du nucléaire civil en 1987. Ceux-ci n'étaient pas explicitement contre la construction de centrales, mais empêchaient de continuer les travaux des quatre réacteurs dans les régions concernées. L'un de ces référendums consistait de plus à empêcher ENEL de construire des centrales à l'étranger. Les réacteurs de production ont été progressivement arrêtés jusqu'en 1990 et le dernier chantier est resté inachevé.
L'Italie continue d'utiliser environ 10 % d'électricité d'origine nucléaire importée des pays voisins, la France essentiellement.

Réacteurs de puissance[modifier | modifier le code]

Réacteurs de recherche[modifier | modifier le code]

  • Pavie - TRIGA Mark II, Université de Pavie Mark II (installé en 1965)
  • Rome - TRIGA Mark II, ENEA Cassaccia Research Center (installé en 1960)

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]