Liste des ceintures périphériques de la Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le ring de Louvain

La plupart des grandes villes de Belgique possèdent une ou plusieurs ceintures périphériques, appelées ring (mot allemand, néerlandais et anglais signifiant « anneau »). Bruxelles en possède quatre : la petite ceinture, les rings intermédiaires, et le ring extérieur qui est une autoroute.

Certains rings peuvent avoir un statut de route avec la lettre R[1], voire route européenne.

Les rings peuvent être autoroutiers ou non, à chaussées séparées ou non, avec limitation de vitesse de 50 ou 70 km/h.

La vitesse dépend du statut du ring.

Les rings officiels[modifier | modifier le code]

Déjà existants[modifier | modifier le code]

Principaux[modifier | modifier le code]

Secondaires[modifier | modifier le code]

À l'instar des 3e et 4e réseaux de routes nationales, la numérotation des autoroutes locales permet d'identifier la province où elles sont localisées. En effet, le premier chiffre correspond à un indicatif provincial (de 1 à 9, selon les neuf anciennes provinces, et dans l'ordre alphabétique en français).

De la province d'Anvers[modifier | modifier le code]
Du Brabant[modifier | modifier le code]
De la Flandre-Occidentale[modifier | modifier le code]
De la Flandre-Orientale[modifier | modifier le code]
Du Hainaut[modifier | modifier le code]
De la province de Liège[modifier | modifier le code]
Du Limbourg[modifier | modifier le code]

En cours[modifier | modifier le code]

Les rings non officiels[modifier | modifier le code]

Des routes nationales, qui fonctionnent (partiellement) comme des rings:

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste de numérotation des routes sur le site du police féderale Belge