Liste des attentats de l'Irgoun pendant la Grande Révolte arabe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lors de la Grande Révolte arabe en Palestine (1936-1939), l'Irgoun commet une série d'attentats contre les Palestiniens, qui font un total de 250 victimes civiles. L'Irgoun présente ces actions comme des représailles aux attaques arabes qui sur la même période provoquent la mort de 320 Juifs.Tout comme l'attentat du King David, ces attaques terroristes perpétrées dès 1936, visent volontairement à créer un sentiment d'insécurité dans la région.

Après la mort de 5 juifs au kibboutz Kiryat Anavim le , l'Irgoun lance une série d'attentats qui vont durer après la Seconde Guerre mondiale. ( King David 1946 )

Liste des attentats attribués à l'Irgoun sur cette période[modifier | modifier le code]

  •  : 2 travailleurs arabes d'une plantation de bananes sont tués.
  •  : 2 Arabes tués sur la plage de bat-Yam.
  •  : 6 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades à Jérusalem.
  •  : 2 Arabes et 2 policiers britanniques sont tués par une bombe posée dans un train à Haïfa.
  •  : Un Arabe est tué par une bombe qui explose dans un café à Haïfa.
  •  : Un policier arabe est tué dans un attentat contre un bus de la route Jérusalem-Hébron.
  •  : 3 Arabes sont tués par balle à Haïfa.
  •  : 2 Arabes sont tués près de Tel-Aviv.
  •  : 7 Arabes sont tués par une bombe à Jaffa.
  •  : Un Arabe est tué dans l'enceinte d'un hôpital à Haïfa.
  •  : 7 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades à Tel-Aviv.
  • Le même jour : 3 Arabes sont tués par une bombe déclenchée dans un bus à Jérusalem.
  • Le même jour : Un Arabe est tué dans un autre attentat à Jérusalem.
  •  : 18 Arabes et 5 Juifs sont tués par deux bombes simultanées au marché arabe de Melon à Haïfa.
  •  : 4 Arabes sont tués par une bombe à Jérusalem.
  •  : 10 Arabes sont tués par une bombe dans un marché de Jérusalem.
  •  : Entre 39 et 70 Arabes selon les sources sont tués par une bombe placée dans un marché à Haifa.
  •  : 24 Arabes sont tués par une bombe dans un marché de Jaffa.
  •  : 33 Arabes sont tués dans plusieurs attentats, dont 24 par une bombe dans le marché de Suk Quarter de Haïfa et 4 dans un marché de légumes arabe de Jérusalem.
  •  : 5 Arabes sont tués par l'explosion d'une mine dans le cinéma rex de Jérusalem.
  • Le même jour, 5 Arabes sont tués durant un raid sur le village de Biyar 'Adas.
  •  : 5 Arabes sont tués par une bombe Porte Jaffa à Jérusalem.
  •  : Une bombe explose dans une poste de Jérusalem, tuant un artificier britannique lorsqu'il essaie de désamorcer la bombe.
  •  : 6 Arabes sont tués dans plusieurs attentats à Jérusalem.
  •  : 20 Arabes sont tués par de explosifs placés sur un âne au marché de Haïfa.
  •  : 13 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades qui durent près d'une heure.
  •  : Un Arabe est tué sur un marché de Jérusalem.
  • Le même jour, 2 Arabes sont tués par balle à Lifta.
  •  : Un Arabe est tué par une bombe placée dans un marché de Haïfa.
  •  : 2 Arabes sont tués dans deux attentats à Jérusalem.
  •  : Un Arabe est tué dans une attaque de train à Jaffa.
  • Le même jour, 6 Arabes sont tués dans plusieurs attentats à Tel-Aviv.
  • Le même jour, 3 Arabes sont tués à Réhovot.
  •  : 2 officiers britanniques sont tués par une mine à Jérusalem.

Seules les opérations ayant entrainées des décès sont listées ici. L'Irgoun mena au moins 60 opérations distinctes durant cette période (Perliger et Weinberg, p. 101).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Y. 'Amrami, A. Melitz, דברי הימים למלחמת השחרור (Histoire de la Guerre d'Indépendance en hébreu), Shelach Press, 1951. (un compte rendu selon une vision favorable des événements, principalement liés à l'Irgoun et Léhi.
  • The Palestine Post, dates diverses
  • Arie Perliger et Leonard Weinberg, Totalitarian Movements & Political Religions, Vol. 4, No. 3 (2003) 91-118.
  • Irgoun Tzvai Leumi [site web][1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]