Liste d'associations de Tibétains en exil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente une liste d'associations de Tibétains en exil cherchant à sauvegarder la culture tibétaine et à instaurer le respect des droits de l'homme des Tibétains vivant au Tibet[1]. Nombre de ces associations ont leur siège à Dharamsala en Inde, où résident plus de 100 000 Tibétains à la suite de l'exode tibétain de 1959. Devant le constat que les discussions entre le gouvernement tibétain en exil et la Chine sur l'autonomie du Tibet n'aboutissent pas, certaines associations revendiquent l'indépendance du Tibet.

Associations[modifier | modifier le code]

Tenzin Tsundue manifestant devant la chambre d'hotel du premier ministre chinois Wen Jiabao à Bangalore en 2005.
Free Tibet

Partis politiques[modifier | modifier le code]

Journaux et maisons d’édition[modifier | modifier le code]

En 1959, peu après son arrivée en exil en Inde, dans un discours, le dalaï lama appela à la création d’une presse tibétaine. La faiblesse des moyens financiers et humains ne permet qu’un tirage limité dans un premier temps. Les Tibétains développèrent en parallèle d’une presse officielle des revues ayant une liberté éditoriale[2].

Institutions des Tibétains en exil[modifier | modifier le code]

Médicales[modifier | modifier le code]

Éducatives[modifier | modifier le code]

Culturelles[modifier | modifier le code]

Sociales[modifier | modifier le code]

Politiques[modifier | modifier le code]

Associations liées aux Tibétains en exil[modifier | modifier le code]

Groupes parlementaires[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Regions and territories: Tibet, bbc.
  2. Yves Kernöac'h, Médias en 1993, in Tibet, l'envers du décor, O. Moulin (ed.), Olizane, Paris, 1993, pp. 227-248 (ISBN 2-88086-130-6).

Liens externes[modifier | modifier le code]