Liste des ambassadeurs de France en Grenade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La représentation diplomatique de la République française en Grenade est située à l'ambassade de France à Castries, capitale de Sainte-Lucie, et son ambassadeur est, depuis 2017, Philippe Ardanaz.

Représentation diplomatique de la France[modifier | modifier le code]

L'île de la Grenade accède à l'indépendance du Royaume-Uni le 7 février 1974. Les relations diplomatiques avec la France sont établies dès 1975 avec la nomination d'un ambassadeur en résidence à Port-d'Espagne (Trinité-et-Tobago).

Ambassadeurs de France en Grenade[modifier | modifier le code]

De A Ambassadeur Résidence
1975 1979 Henri Chollet Port-d'Espagne
1979 1982 René de Choiseul-Praslin Port-d'Espagne
1982 1984 Françoise Claude-Lafontaine Port-d'Espagne
1984 1987 Gilbert Bochet Castries
1987 1990 René Bucco-Riboulat Castries
1990 1992 Jean-Paul Schricke Castries
1992 1996 Sylvie Alvarez Castries
1996 1998 Hélène Dubois Castries
1998 2000 Claude Losguardi Castries
2000 2003 Henri Vidal Castries
2003 2007 Bernard Venzo Castries
2007 2010 Michèle Sauteraud Castries
2010 2014 Michel Prom Castries
2014 2017 Éric de La Moussaye[1] Castries
2017 auj. Philippe Ardanaz[2] Castries

Consulats[modifier | modifier le code]

La Grenade dépend de la circonscription consulaire de Sainte-Lucie. La section consulaire est située à Castries, la capitale de Sainte-Lucie, mais il existe un consul honoraire exerçant à Saint-George (Grenade) : Numa Raïs, architecte français et membre du conseil d'administration de l'Alliance française à Grenade[3].

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, Antigua-et-Barbuda, la Dominique, la Grenade, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie et Saint-Vincent-et-les-Grenadines appartiennent à la circonscription électorale de Port-au-Prince[4] comprenant aussi les Bahamas, la Barbade, Cuba, la République dominicaine, Haïti, la Jamaïque et Trinité-et-Tobago (1 siège).

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, Antigua-et-Barbuda, la Dominique, la Grenade, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie et Saint-Vincent-et-les-Grenadines dépendent de la 2e circonscription.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 18 septembre 2014, JORF du 20 septembre 2014.
  2. Décret du 6 mars 2017, JORF no 57 du 8 mars 2017, texte no 32, NOR MAEA1628764D.
  3. L'Alliance française de la Caraïbe orientale.
  4. Décret no 2005-552 du 24 mai 2005.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]