Premier ministre des Philippines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Premier ministre des Philippines
(fil) Punong Ministro ng Pilipinas
image illustrative de l’article Premier ministre des Philippines

image illustrative de l’article Premier ministre des Philippines
Création 1)
2)
Mandant Président de la République des Philippines
Abrogation 1)
2)
Premier titulaire Apolinario Mabini
(président du Conseil)
Dernier titulaire Salvador Laurel
(Premier ministre)

Le Premier ministre des Philippines (Punong Ministro ng Pilipinas) fut le titre du chef du gouvernement de ce pays à deux reprises : en 1899, puis de 1978 à 1986.

Historique[modifier | modifier le code]

Durant la révolution philippine, le poste de Premier ministre (officiellement le président du Conseil de gouvernement) est créé par le gouvernement révolutionnaire d'Emilio Aguinaldo en 1899. C'est le conseiller et ami proche d'Aguinaldo, Apolinario Mabini, qui assure le premier cette fonction le [1]. Le Premier ministre est alors officiellement le chef du Conseil de gouvernement composé de sept ministres[2]. Il est remplacé par Pedro Paterno en mai de la même année. Toutefois, Paterno est capturé par des soldats américains le durant la guerre américano-philippine, et prête finalement allégeance aux États-Unis en 1900[3]. Le président Aguinaldo, lui-même en fuite, n'est pas en mesure de lui désigner un successeur. Les États-Unis gagnent la guerre (officiellement en 1901) et instaurent d'abord un régime colonial, puis créent le Commonwealth des Philippines en 1935, dont les institutions prévoient un vice-président, mais pas de Premier ministre ou de chef de gouvernement.

Le poste de Premier ministre est rétabli par Ferdinand Marcos de 1978 à 1986. Le président Marcos a instauré la loi martiale en 1972 et fait passer le troisième amendement à la Constitution de 1973 qui rétablit le Premier ministre. Il fait aussi passer le sixième amendement qui lui permet de s'arroger le pouvoir législatif en plus du pouvoir exécutif, transformant de fait les Philippines en régime autoritaire[4]. Marcos devient lui-même Premier ministre en plus de son mandat de président, avant de désigner Cesar Virata comme successeur à ce poste (restant naturellement le président).

Après l'insurrection populaire de 1986, Marcos est forcé de quitter la présidence. Il est remplacé par Corazon Aquino au poste de président, et Salvador Laurel devient temporairement son Premier ministre. La Constitution de 1986 abolit la fonction.

Liste des Premiers ministres[modifier | modifier le code]

Présidents du Conseil de gouvernement (1899)[modifier | modifier le code]

# Nom Parti Mandat Président Constitution
1 Apolinario Mabini Apolinario mabini PG.jpg Katipunan Emilio Aguinaldo Gouvernement révolutionnaire
Ire République
2 Pedro Paterno Pedro paterno PG.jpg
Fonction abolie
-

Premiers ministres (1978-1986)[modifier | modifier le code]

# Nom Parti Mandat Président Constitution
1 Ferdinand Marcos Ferdinand Marcos at the White House.jpg KBL Ferdinand Marcos IVe République
2 Cesar Virata Cesar Virata, 1983.jpg
3 Salvador Laurel Importez le logo individu-fr.svg UNIDO Corazon Aquino

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Keat Gin Ooi, Southeast Asia: A Historical Encyclopedia, from Angkor Wat to East Timor, vol. 1, ABC-CLIO, (ISBN 9781576077702, lire en ligne), p. 803-804
  2. (en) « 1899 Constitution of the Republic of the Philippines (Title IX) », sur chanrobles.com.
  3. (en) Spencer C. Tucker (dir.), The Encyclopedia of the Spanish-American and Philippine-American Wars: A Political, Social, and Military History, vol. 1, ABC-CLIO, (ISBN 9781851099511, lire en ligne), p. 466.
  4. (en) Albert F. Celoza, Ferdinand Marcos and the Philippines: The Political Economy of Authoritarianism, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780275941376, lire en ligne), p. 59-62