Liste des évêques de Châlons-en-Champagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Évêque de Châlons-en-Champagne
Image illustrative de l'article Liste des évêques de Châlons-en-Champagne
Cathédrale Saint-Étienne de Châlons

Image illustrative de l'article Liste des évêques de Châlons-en-Champagne
Armes de l'évêché de Châlons :
D'azur, à la croix d'argent, cantonnée de quatre fleurs de lys d'or.[1]

Création IVe siècle
Titre Évêques comtes et pairs
(ecclésiastiques primitifs : XIIe siècle - 1789)
Mandant Église catholique romaine
Premier titulaire Saint Memmie
Résidence officielle Palais épiscopal de Châlons[2]
Site internet http://chalons.catholique.fr/

Cet article fournit la liste des évêques du diocèse de Châlons-en-Champagne (« Châlons-sur-Marne » aux XIXe et XXe siècles)[3].

En tant que titulaire de l'une des anciennes pairies de France, l'évêque-comte de Châlons portait l'anneau du Roi au cours de la cérémonie du sacre du roi de France[1].

Liste[modifier | modifier le code]

Antiquité - du IIIe au Ve siècle[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Haut Moyen Âge - du VIe au Xe siècle[modifier | modifier le code]

Moyen Âge central - du XIe au XIIIe siècle[modifier | modifier le code]

1226-1228 : siège vacant


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Moyen Âge tardif - du XIVe au XVe siècle[modifier | modifier le code]

Gisant de Guillaume le Tur, cathédrale de Châlons.

Renaissance - le XVIe siècle[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

L'absolutisme - le XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Le Siècle des Lumières - le XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

1790-1801 : siège vacant selon l'Église catholique romaine

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

1801-1824 : Siège supprimé par le Concordat de 1801

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Arnaud Bunel, « Évêché de Châlons », Châlons-en-Champagne (ex. Châlons-sur-Marne), sur www.heraldique-europeenne.org (consulté le 12 décembre 2011)
  2. Œuvre de Robert de Cotte (1719-1720).
  3. Catalaunum puis Chaalons en Champaigne (acte du 25 janvier 1373), puis « Châlons-sur-Marne » de la fin du XVIIIe siècle jusqu'à l'année 1995 et d'avril à décembre 1997, puis actuellement à nouveau Châlons-en-Champagne
  4. Berthoindus accorde à l'abbaye de Montier-en-Der le privilège de l'Officialité suite à la demande de l'abbé Silonius et sur la recommandation de Clovis II roi de Neustrie et de Burgondie (639-657) et de Pépin maire du palais d'Austrasie. Voir Antoine Augustin Bruzen la Martinière, Le Grand dictionnaire géographique, et critique, t. 7, Venise, Jean-Baptiste Pasquali, (lire en ligne), p. 487 (article « Montierender » pp. 486-487).
  5. Nominis : Bienheureux Hildegrin
  6. Saxony, dukes and electors sur medlands.
  7. Michaud, Biographie universelle (lire en ligne)
  8. François Marie Pérennès, Nouvelle encyclopédie théologique, t. 1 : Dictionnaire de biographie chrétienne, Paris, J.-P. Migne, , 1332 p. (lire en ligne), p. 1254

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Arnaud Bunel, « Évêché de Châlons », Châlons-en-Champagne (ex. Châlons-sur-Marne), sur www.heraldique-europeenne.org (consulté le 12 décembre 2011) ;
  • (en) « Diocese of Châlons », (la) Dioecesis Catalaunensis, sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le 12 décembre 2011) ;
  • À propos de Gui II de Pierrepont et de cette Maison : « De gentis de Petraponte, », pour une meilleure connaissance de l’histoire de la maison de Pierrepont, Institut de Pierrepont (consulté le 12 décembre 2011) ;