Liste des épithètes homériques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cet article présente une liste des épithètes homériques. Les traductions utilisées sont celle de Philippe Brunet pour l’Iliade et celle de Philippe Jaccottet pour l’Odyssée. Les épithètes homériques sont aussi appelés formules homériques

Les références entre parenthèses renvoient à la première apparition de l’épithète.

Divinités[modifier | modifier le code]

Zeus[modifier | modifier le code]

  • Cronide / Fils de Cronos – Κρονίδης (Ili, I, 5)
  • le maître des nuages = celui qui rassemble ou disperse les nuages
  • le porte-Égide (αἰγίοχος / aigíokhos) = celui qui secoue l'Aigide
  • qui commande aux nuages ou assembleur de nuées – νεφεληγερέτα (nephelêgeréta), = celui qui rassemble ou disperse les nuages
  • à la voix puissante (εὐρύοπα / eurýopa), (du tonnerre)
  • père non seulement des dieux mais aussi des hommes – πατὴρ ἀνδρῶν τε θεῶν τε (patềr andrôn te theôn te),
  • à la nuée noire – κελαινεφής (kelainephếs),
  • repousseur de mal – ἀλεξίκακος (alexíkakos),
  • maître de l'Ida (Ἴδηθεν μεδέων / Ídêthen medéôn),
  • sauveur (σωτήρ / sôtếr).
  • protecteur des assemblées (ἀγοραῖος / agoraîos),
  • protecteur des hôtes et garants des règles de l'hospitalité (ξένιος / xénios), protecteur des vagabonds, des réfugiés, des migrants
  • protecteur de la maison ( / herkios),
  • gardien des propriétés ( / kleisos),
  • protecteur du mariage ( / gamelios),
  • qui aime la foudre – τερπικἐραυνος / terpikéraunos (Ili, I, 419)
  • le tout puissant qui tonne dans le ciel

Apollon[modifier | modifier le code]

  • Archer glorieux (Ili, I, 1, selon une version rapportée par Apellicon[1])
  • fils de Létô (Ili, I, 3, selon une version rapportée par Aristoxène[1])
  • fils de Zeus et Létô – Λητοῦς καὶ Διὸς υἱός (Ili, I, 9)
  • dieu-des-cibles-lointaines (Ili, I, 5)
  • qui lance au loin les traits/ qui darde au loin ses rayons (de soleil)

Muses[modifier | modifier le code]

  • des olympiennes demeures (Ili, I, 1, selon une version rapportée par Aristoxène[1])

Athéna[modifier | modifier le code]

  • aux yeux pers, gris/bleu/vert comme le poisson du même nom, aux yeux de chouette/hulotte (elle voit la nuit quand elle arrive chez Nausicaa) ou qui voit/comprend ce qui est invisible/incompréhensible pour nous/qui voit l'invisible harmonie du monde (Héraclite), la déesse des Sciences (elles permettent de comprendre ce qui n'est pas visible au profane), qui connaît la cause de l'inversion diurne et nocturne des vents (quand elle accompagne Télémaque), etc. (γλαυκῶπις / glaukôpis)
  • la déesse au clair regard.
  • fille de Zeus porte-égide/qui secoue l'Aigide (θύγατερ Διὸς αἰγιόχοιο / thugater Dios aigiokhoio)
  • fille invincible née de la tête de Zeus (κεβληγόνου Ἀτρυτώνης / kéblégonou Atrutonès).
  • fille de la guerre

Aphrodite[modifier | modifier le code]

  • amie des sourires, qui sourit par amour (mère-enfant) voire qui sourit pour l'amour, aguicheuse (femme-homme) (φιλομμειδης / philomméidès)[2]
  • le souverain maître

Aurore[modifier | modifier le code]

  • Ἦμος δ᾽ἠρι γένεια φάνη ῥοδοδάκτυλος Ἠώς,(Homère, Odyssée (II, 1)) qui signifie selon Jean-Claude ANGELINI :
  • Lorsque (Ἦμος) (pendant la nuit) comme la sève printanière (ἠρι), les barbes ont poussé (γένεια φάνη), après que (Ἦμος), pour son plaisir (ἠρι), un coq s’est dressé (Cocorico !) (φάνη ῥοδοδάκτυλος), lors apparaît l'Aurore (δ᾽ φάνη Ἠώς), l’hirondelle/la sterne matinale (ἠρι)
  • aux doigts rose (le doigt rose ῥοδοδάκτυλος est en fait au singulier !) cela peut signifier aussi toute terminaison (brin d'herbe ou autre) au matin couverte de rosée
  • aux cheveux bouclés
  • aux belles boucles

Calypso[modifier | modifier le code]

  • La divine/ l'humide (δῖα Καλυψώ)
  • l'étonnante divinité à la voix humaine (δεινὴ θεὸς αὐδήεσσα)
  • La vénérable (πότνια)
  • à la dense chevelure (Καλυψοῦς ἠυκόμοιο)
  • La nymphe aux cheveux bouclés (ἐυπλόκαμος Καλυψώ)
  • L'illustre, la superbe nymphe bien connue (αὐτόθ᾽Καλυψώ)
  • La proscrite par les déesses, qui est tenue (jalousement) à l’écart des dieux par les déesses (δῖα θεάων)

Héros[modifier | modifier le code]

Ulysse[modifier | modifier le code]

  • A la grande expérience (de navigation) (πολυμήτις / polumếtis)
  • Le divin Ulysse (διος / dïos Od, XIII, 63)
  • À l'âme endurante (πολύτλας / polútlas), l'homme qui a beaucoup souffert avec patience et courage (VII, 1)
  • Aux mille ruses / nombreuses ruses (πολύτροπος / polútropos) dont la principale le cheval de Troie
  • le fidèle (?)
  • ingénieux/industrieux Ulysse (πολυμήχανος / polumếkhanos) il fabrique un radeau
  • saccageur de villes/  (πτολιπόρθιος / ptolipórthios)
  • l'homme capable de contrarier un dieu (ἀντιθέωι Ὀδυσῆι)
  • le découvreur des détroits

Achille[modifier | modifier le code]

  • Péléiade / fils de Pélée – Πηληϊάδης (Ili, I, 1)
  • Éacide sans reproche
  • divin – δῖος (Ili, I, 7)
  • à la course impétueuse
  • à la course légère
  • le plus terrible de tous les guerriers
  • Au pied léger.
  • Aux pieds rapides.

Agamemnon[modifier | modifier le code]

  • souverain maître (Ili, I, 7)
  • Atréide – Ἀτρείδης (Ili, I, 16); le fils d'Atride
  • maître des hommes (Ili, I, 16)
  • le Chef d'Etat-Major de l'Armée

Ménélas[modifier | modifier le code]

  • Atréide – Ἀτρείδης (Ili, I, 16) le fils d'Atride
  • maître des hommes (Ili, I, 16)
  • le Général de Corps d'Armée

Pélée[modifier | modifier le code]

  • meneur de char – ἱππηλὰτα / ippèlata (Ili, IV, 387)

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]