Liste des églises Notre-Dame de l'Ô

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mosquée de Cordoue

Plusieurs églises dans le monde portent le nom de « Nuestra Señora de la O », c'est-à-dire Notre-Dame de l'Ô, liées à la « Fête de l'Attente de l'Accouchement de la Vierge», de « l'Expectation de la Vierge » et « Notre-Dame de l'Espérance » (Virgen de la Esperanza (es)) ou « Notre-Dame de l'Ô », principalement en Espagne et Amérique latine.

Article détaillé : Les « Ô » en Espagne.

Espagne, Portugal, Philippines[modifier | modifier le code]

etc.

Amérique latine[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Fontaine saint Martin de la chapelle « Notre Dame de l'Ô » de Bréhardec à Questembert.

En France à Questembert se trouve une chapelle « Notre-Dame de l'Ô » dont la fontaine passait pour guérir la stérilité :

« Dans les environs de Questembert, se dresse, au lieu dit hameau de Bréhardec, une petite chapelle. Élevée au début du XIIIe siècle par les Templiers, elle a été restaurée à la fin du XIXe siècle. Mais elle est moins remarquable par son architecture que par son nom dont personne ne savait ce à quoi cela correspondait. Elle répond, en effet, à l'appellation déroutante de « Notre-Dame de l'Ô ».

Le plus étonnant est que l'origine de cette dénomination sans doute unique en son genre s'était perdue et que personne ne savait plus pourquoi la chapelle s'appelait ainsi. Ce sont les travaux entrepris en 1891 qui ont apporté la solution. Un parchemin du XIIIe siècle a été retrouvé dans un mur et donnait l'explication : « L'an 1211 cette chapelle a été bâtie Notre-Dame de l'Ô, en mémoire des antiennes (antiphones) qui se chantent ici durant les jours précédant Noël, pour exprimer le désir et l'anxiété que les saints Pères des Limbes et tout le monde avait de la Venue (Adventus) et Nativité de son Rédempteur ».

Ces antiennes, prières chantées à deux chœurs, étaient au nombre de sept. Chacune d'elles commençait par une invocation avec l'interjection Ô (Ô sagesse, ô Soleil levant, ô roi des nations, ô Emmanuel, etc.), d'où le nom de la chapelle. La première se chantait le 17 décembre et les autres chaque jour jusqu'à la veille de la Nativité. La tradition n'a pas été reprise. mais, jusqu'au début du XXe siècle, Notre-Dame de l'Ô attirait quand même les habitants pour la fontaine située à proximité. Elle était réputée miraculeuse. Si un puits s'asséchait, il suffisait, dit-on, d'y verser le contenu d'un seau puisé à la fontaine pour qu'il coule de nouveau[4]. »

On y trouve une statue N.D. de l'Ô et un pardon s'y déroule annuellement[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.perso.wanadoo.es/rlacal/PMarquina16.pdf
  2. http://www.funjdiaz.net/folklore/07ficha.php?ID=2626
  3. Voir en "liens externes", pour l'histoire de cette congrégation mariale : « Pérou : Notre Dame de l'O ».
  4. Au cœur du Haut-Vannetais: Questembert, Bleiguen Impr. Simon, 1958 - 398 pages pages 79-80
  5. Source : Notre-Dame de l'Ô - Questembert et Photographies de la Chapelle N.D. de l'Ô

Articles connexes[modifier | modifier le code]