Liste de valets royaux et impériaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ancien Régime : La charge est divisée en quartiers, ce qui explique qu'il peut y avoir plusieurs titulaires sur une même période. De même les charges se transmettent souvent dans la même famille par le biais de la survivance.

Empire :

  • xx? Hambard Premier valet de chambre du Premier Consul, le restera jusqu'en février 1806 où il devient concierge du château de Meudon. Connu pour être un original, il se suicidera en 1815 dans un accès de folie.
  • Louis Constant Wairy dit Constant (1778-1845), Entre au service d'Eugène de Beauharnais par intérim en 1798. Passe au service de Joséphine de Beauharnais, sa mère, en 1799 en qualité de jockey aux Ecuries. Il entre au service du 1er Consul au départ de la Campagne d'Italie comme valet de chambre ordinaire. Devient Premier valet de chambre de Napoléon Ier en 1806 et le restera jusqu'en 1814
  • Louis Joseph Marchand (1791-1876), Fils de la Première berceuse du Roi de Rome. Entre aux Tuileries en 1811 comme Garçon d'Appartement. Nommé Premier valet de chambre de l'Empereur Napoléon Ier à Fontainebleau en 1814. Compagnon de l'exil de Sainte-Hélène.

Restauration :

Second Empire :

  • Léon Cuxac, commence sa carrière au service de la reine Hortense en 1836. A son décès, il passe au service de son fils Louis-Napoléon Bonaparte en tant que cuisinier. Il participe à la tentative de putsch du Prince en 1840 [3]. Il reste a l'Elysée au service personnel du Prince Président. Devient Premier valet de chambre de l'Empereur en 1853.
  • Xavier Uhlmann (1828-1904), il entre aux Tuileries en 1857 en tant que valet de pied et passe ensuite huissier au cabinet de l'Empereur jusqu'en 1867. Il est nommé valet de chambre de jour de Napoléon III pendant un an avant de devenir valet de chambre personnel du Prince Impérial : jusqu'à la mort de ce dernier en 1879, il reste à son service comme premier valet. Il sera ensuite trésorier de l'Impératrice Eugénie et régisseur du domaine impérial de Farnborough Hill jusqu'à son décès.


Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. En 1652, il dénonça un prétendu attentat à la pudeur sur la personne du jeune Louis XIV par le cardinal Mazarin, et fut disgracié.
  2. Pierre de La Porte, Mémoires de M. de La Porte, premier valet de chambre de Louis XIV, contenant plusieurs particularités des règnes de Louis XIII et de Louis XIV,‎ , 325 p. (lire en ligne)
  3. Attentat du 6 aout 1840