Liste de totems de célébrités

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour des articles plus généraux, voir Scoutisme et Totémisation.

La liste des totems présente les totems de personnes ayant été scoutes, classées par nom de famille.

Le totem est généralement constitué de deux éléments : un nom, le plus souvent, d’animal et un adjectif qualificatif (ou « quali »), qui renseigne le caractère. Il est attribué à la suite d'une cérémonie de totémisation ou parfois aussi à un grand chef à titre honorifique : ainsi, le chanoine Cornette n’a pas vécu les épreuves d’une totémisation.


Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A[modifier | modifier le code]

  • Abbé Pierre (1912-2007) : Castor Méditatif[1].
    L’Abbé Pierre a indiqué à propos de son totem : « Cette habitude d’adorer est en moi, en effet sans me demander d’effort particulier. Et je vais encore vous donner une indication très éclairante : quand j’étais scout, à l’âge de 14 ans, quand cela a été le moment de me « totémiser », finalement on m’a donné le totem de « castor méditatif ». Comme une prévision de ce qui allait être l’une des caractéristiques de ma vie ! : « castor »-actif, mais « actif » particulièrement pour « loger » ! et « méditatif »... Je crois que si cela a été pressenti par de simples camarades alors que j’avais 14 ans à peine, est qu’ils avaient vu le fond de mon tempérament ! » [2].
  • Ashkenazi, Leon (1922, Oran - 1996, Jérusalem) ; philosophe, rabbin, éducateur : Manitou.

B[modifier | modifier le code]

  • Baden-Powell, Robert (1857-1941) ; fondateur du scoutisme : Impeesa (Le loup qui ne dort jamais).
    Ce totem est sujet à caution, dans la mesure où BP l’aurait reçu des Matabelés lors de sa lutte contre eux. En fait Impisi en Ndebele, signifie la créature qui rôde furtivement la nuit - la hyène - (fisi en swahili). BP a d’ailleurs reçu d’autres surnoms dont « Mhala Parzi » ce qui d’après lui voulait dire : « Celui qui tire des plans avant de viser ». Lors de sa campagne contre les Ashantis en 1895, les soldats indigènes qu’il avait formés pour combattre aux côtés des Anglais le désignèrent sous le nom de Kanatankis ou « l’homme au grand chapeau ».
  • Baudouin de Belgique (1930-1993) ; roi des Belges : Élan Loyal[3] (ou Trouwe Eland, en néerlandais)
  • Brel, Jacques (1929-1978) ; chanteur belge : Phoque Hilarant[4]
  • Bertier, Georges ; fondateur des EDF, directeur de l’École des Roches : Vieux Loup des Roches[5]
  • Francis Bouygues, fondateur du groupe de BTP Bouygues: Castor bégayant[6]
  • Brugiroux, André (né en 1937) ; voyageur et écrivain français : Fouine Babillarde

C[modifier | modifier le code]

D[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

F[modifier | modifier le code]

G[modifier | modifier le code]

H[modifier | modifier le code]

  • Haenel, Hubert (1942-2015) ; homme politique français : Sanglier Fonceur[16]
  • Hergé (1907-1983) ; dessinateur belge : Renard Curieux[17]

I[modifier | modifier le code]

J[modifier | modifier le code]

  • Jospin, Lionel (né en 1937) ; Premier ministre français - EUF : Langue Agile[18]
  • Joxe, Pierre (né en 1934) ; ministre de l’Intérieur français - EDF : Lynx Énergique et Moqueur

K[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

M[modifier | modifier le code]

N[modifier | modifier le code]

P[modifier | modifier le code]

Q[modifier | modifier le code]

R[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

T[modifier | modifier le code]

U[modifier | modifier le code]

V[modifier | modifier le code]

W[modifier | modifier le code]

  • Walthéry, François (né en 1946) ; dessinateur et scénariste belge de bande dessinée : Autruche Dynamique[12]
  • Warschawski, Michel (né en 1949 à Strasbourg) ; journaliste et militant d’extrême gauche pacifiste israélien, cofondateur et président du Centre d’information alternative de Jérusalem : Mikado[32].
  • Woody, James  ; pasteur depuis 1998, éclaireur à la troupe de Plaisance : Guépard Flegmatique, Tenace et Arrogant.

Z[modifier | modifier le code]

Personnages de fiction[modifier | modifier le code]

Des personnages de fiction sont aussi parvenu à la notoriété sous leur totem.

  1. Poulain Perspicace ;
  2. Chat Tout à tous ;
  3. Faucon Discret ;
  4. Tapir Affamé ;
  5. Mouche Laborieuse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’Histoire no 124, juillet 1989.
  2. http://www.cles.com/spip.php?page=imprimir_articulo&id_article=810 : « Rencontre avec l’Abbé Pierre », propos recueillis par Annie Jeanneret, 2006 ; site consulté le 27 janvier 2012.
  3. Baudouin Ier et la Belgique, Marie-Madeleine Martin, ed. Flammarion, 1964.
  4. Encyclopædia Universalis
  5. Le scoutisme entre guerre et paix au XXe siècle, A. Bauberot, A. Duval, ed. l'Harmattan, 2006
  6. Francis Bouygues, bâtisseur de France
  7. Le Figaro, Confidences de célébrités qui n'ont pas oublié les feux de camp, 22 mars 2007
  8. À découvert, J.P Charbonneau, ed. Fides, 2007
  9. a, b et c Le Figaro, Le Billet de Michel Schifres, 17 mars 2009
  10. Jacques Chirac, Chaque pas doit être un but : Mémoires 1, Paris, NIL, 2009, 503 pages, 23 x 15 cm, ISBN 978-2-84111-393-4, page 17 : « C’est ma mère, restée une catholique fervente et pratiquante, qui assurera mon éducation chrétienne. Ainsi ai-je servi comme enfant de chœur à l’église Saint-Philippe-du-Roule avant d’effectuer un bref passage chez les scouts, où l’on me surnomma, je ne sais pourquoi, « Bison égocentrique ». ».
  11. Les Guides de France: un siècle d'émancipation féminine, Aude Leroy, Sandra Pizzo, ed. Bayard, 1998.
  12. a, b, c, d et e Les scouts de Belgique autrefois, L. Jacqmin, ed. Noir dessin, 2007
  13. Le Loup bavarde, J. Droit, ed. Alexis Redier, 1928
  14. Les Juifs dans la Résistance, Monique-Lise Cohen, Jean-Louis Dufour, ed.Tiresias, 2001
  15. La Vie, no 3225, 21 juin 2007, entretien d’Élisabeth Marshall.
  16. Patrick Roger, « Hubert Haenel : Membre du Conseil constitutionnel, ancien sénateur » in le Monde (sur papier) daté du jeudi 13 août 2015, page 19, colonne 1.
  17. Entretiens avec Hergé, Hergé, Numa Sadoul, éditions Casterman, 1989
  18. Libération, 1er mars 1995, Lionel Jospin hier en visite au salon de l’Agriculture., P. Virot.
  19. Le Nouvel Observateur, 20 juin 1986, Allons enfants...
  20. Guy de Larigaudie, routier de légende, Jean Vaulon, ed. Presses d'Ile-de-France, 1947.
  21. Charlie Buffet, « Maufrais et son livre de la jungle » in le Monde (sur papier) daté du jeudi 13 août 2015, page 23, colonne 1.
  22. La Dernière Heure/Les Sports, 18 avril 2002, Totems et qualis de vos élus, Christian Carpentier
  23. [http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201506/02/01-4874446-jacques-parizeau-un-independantiste.php La Presse (Montréal), Jacques Parizeau: un indépendantiste
  24. Le Nouvel Observateur, 23 juillet 1979, La longue patience de Monique Pelletier, Irène Allier.
  25. Spirou, Tintin et Cie, une littérature catholique?: années 1930-années 1980, Ph. Delisle, ed. Karthala, 2010.
  26. L'art du scoutisme A.P.E.L. Versailles
  27. http://archives.lesechos.fr/archives/2008/LesEchos/20123-186-ECH.htm : Les Échos no 20123 du 4 mars 2008, page 42, « Frédéric Saint-Geours », site consulté le 26 janvier 2011.
  28. Rien ne vaut la vie. Mémoires et réflexions, Joseph Haïm Sitruk, ed. Bibliophane, 2006.
  29. Les Barristes, J.L Remilleux, ed. A.Michel, 1984.
  30. Jean-François Sirinelli (direction), Dictionnaire historique de la vie politique française au XXe siècle, Paris, PUF, 2003, 1254 pages, 20 cm, collection « Quadrige Dicos poche », ISBN 2-13-052513-X, notice « Veil Simone » par D. Zéraffa-Dray, page 1233.
  31. Charlie Buffet, « Sur l’immensité blanche de l’inlandsis avec Paul-Emile Victor », no 2 (sur 6) de la série « Un été au Groenland » in l’édition sur papier du quotidien le Monde datée du mercredi 10 août 2016, page 20, colonne 1 : « « Tigre Souriant ». Le chef de troupe qui a choisi le totem de Paul-Emile Victor aux Eclaireurs de France a visé juste.» En ligne : http://www.lemonde.fr/festival/article/2016/08/09/paul-emile-victor-sur-l-immensite-blanche-de-l-inlandsis_4980258_4415198.html , consulté le 10 août 2016.
  32. Simon Barthélémy, « Michel Warschawski, un pacifiste venu d’Alsace en Terre Sainte », sur lalsace.fr, (consulté le 17 décembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]