Liste de sièges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette page donne une liste de sièges. Ceux-ci se distinguent des batailles par leur relative longueur — la plupart des batailles ne durant que quelques heures — et par l'absence fréquente de manœuvres — le travail des sapeurs l'emportant sur celui de la cavalerie. De plus certains sièges comportèrent plusieurs batailles.

La science de bien mener un siège se nomme poliorcétique.

Afrique[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Moyen-Orient[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Extrême-Orient[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Haut Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Bas Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Camp de Beugy.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Sièges des guerres de la Révolution[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Dans les mondes imaginaires[modifier | modifier le code]

On pourra citer par exemple deux sièges, préludes à d'épiques batailles, dans le roman Le Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Entretien de Frank Dikötter avec Ursula Gauthier, « La révolution chinoise, ce cauchemar absolu », sur L'Obs,‎ (consulté le 23 février 2016).
  2. Dreux, ses antiquités, chapelle Saint-Louis par Eustache de Rotrou