Liste de phénomènes Internet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un phénomène Internet est un événement très populaire sur la toile, qui l'est souvent devenu de façon très rapide et par diffusion via un bouche à oreille, créant ce que les médias appellent génériquement un buzz. Ces phénomènes peuvent être des chanteurs, des images ou des mèmes. Ils sont souvent popularisés par les sites communautaires américains tels que 4chan, Instagram, Slashdot, Reddit, YouTube, Jeuxvideo.com (notamment le forum 18-25 ans), Newgrounds, Myspace, Tumblr, YTMND ou encore 9GAG.

Cette liste n'est pas exhaustive, il existe une quantité énorme de mèmes. Il n’y a pas de convention universelle pour reconnaître si tel phénomène est considéré comme mème, mais la validation de l'appellation mème sur Internet se fait souvent par une justification collective, le site KnowYourMeme référence les mèmes et crée un « label » par sa popularité et son contexte général d'utilisation.

Personnes[modifier | modifier le code]

  • Christian Bale : a fait l'objet de plusieurs vidéos parodiques reprenant une tirade colérique sur le tournage de Terminator Renaissance[1].
  • Chuck Norris Facts : aphorismes parodiques sur l'acteur Chuck Norris qui le dépeignent comme une toute-puissance invincible[2].
  • Mosh girl - une femme en train de danser le mosh, prise en photo et retouchée de nombreuses fois en raison de sa posture particulière sur la photo originale[3],[4],[5].
  • Star Wars kid : un adolescent québécois, Ghyslain Raza, qui tire sa popularité (involontaire) d'une vidéo de lui s'amusant avec une canne diffusée sur internet, où il imite Dark Maul se battant avec son sabre-laser à deux lames du film Star Wars, épisode I : La Menace fantôme[6],[7].
  • Zhang Xiaoyu : étudiante chinoise, qui a posé en 2007 pour le site internet de photos érotiques MET ART et a pris immédiatement la première place des requêtes d'images du moteur de recherche Baidu avec 379 millions de requêtes à fin janvier 2009[8].
  • MattRach : jeune guitariste français qui s'est fait connaître grâce à YouTube.
  • Gary Brolsma, plus connu sous le nom de Numa Numa : américain faisant un playback sur la chanson Dragostea Din Tei du groupe O-Zone.
  • Afro Ninja : Mark Hicks[9], aspirant cascadeur[10] et avec une coiffure afro tentant de faire un salto avec un nunchaku et s'écrasant par terre, tentant de se relever mais partant dans le décor lors d'un casting pour une pub de Tekken 5.
  • The Goddess Bunny : actrice atteinte d'une poliomyélite lui donnant une apparence monstrueuse notamment dans son film autobiographique The Goddess Bunny, qui a fait l'objet de plusieurs vidéos satiriques dont une titrée « Evil Version of Goddess bunny tap dancer » la présentant comme ésotérique et démoniaque.
  • Chuck Testa : lors d'une publicité faite par Rhett et Link pour des animaux empaillés, animaux mis en scène dans des situations particulières, à chaque fin de scène Chuck Testa apparaît systématiquement en disant la même phrase : « Nope, Chuck Testa. »
  • Antoine Dodson (en) : américain qui réagit dans un reportage télévisé sur une affaire d'intrusion d'un violeur dans des appartements du quartier. Son intervention légèrement maniérée a fait l'objet de multiples reprises et autres détournements musicaux. La vidéo atteint plus de 56 millions de vues en mars 2014.
  • Angry German Kid/Keyboard Crasher : un jeune allemand (du nom de Léopold Slikk ou Fox Tobias) veut jouer à Unreal Tournament mais comme la partie en réseau multijoueur ne démarre pas assez vite, il devient violent sous le coup de l'impatience et casse son clavier (probablement parce qu'il avait perdu auparavant). De nombreuses parodies ont été faites (la plupart du temps d'origine québécoise).
  • Lasier Martins : Choque da Uva est une vidéo postée sur Youtube, qui montre un journaliste brésilien, appelé Lasier Martins, recevoir une décharge électrique en saisissant des raisins à un festival du vin à Caxias do Sul, Rio Grande do Sul, Brésil. L'incident s'est produit en 1998 lors d'une retransmission en direct de « Jornal do Almoço », une émission d'informations d'une télévision régionale. L'effet comique de la vidéo réside non seulement du choc lui-même, mais aussi de la réaction des journalistes qui filment et interviewent en essayant de garder le fil de l'émission comme si rien ne s'était passé.
  • Le Violongay : Eric Richer, un québécois qui fantasme sur les violoneux portant une coupe mulet, des jeans noirs et des chemises blanc-cassé qui lui jouent du rigaudon sur le pénis. Il a fait des vidéos, popularisées par l'émission du net What the Cut !? présenté par Antoine Daniel, se mettant en scène en train de parler à des têtes à coiffer portant une coupe mulet, censées représenter les violoneux et leur tapant dessus car elles ne lui jouent pas de rigaudon.
  • Eddy Malou : lui aussi s'est fait connaître grâce à Antoine Daniel, ce personnage congolais pense être le plus grand savant de ce pays, et débite des mots pseudo-scientifiques compliqués de manière assez aléatoire (« Nucléarité des rollers », « Imposer la force vers l'Ovanium », « Congoléxicomatisation », etc.). Il est très certainement le seul à comprendre ce qu'il dit. Il est surtout populaire en France, au Québec et en Belgique.
  • Pampo : alias Sadicasse, Pampounay et Manssuret, de son vrai nom Jasper, est un jeune suisse d'une vingtaine d'années qui s'est d'abord fait connaître sur Jeuxvideo.com par des vidéos scatophiles. Sa vidéo la plus connue, popularisée lui aussi par What the Cut !? est Le Cahier de Pampo où ce dernier, dans une atmosphère inquiétante, présente un cahier dans lequel il a collé des photos de femmes nues. Ses autres vidéos sont des vidéos de gaming ainsi que des vidéos loufoques en tout genres.
  • Marion Cotillard a fait l'objet de nombreuses parodies sur sa façon de mourir dans le film The Dark Knight Rises de Christopher Nolan (« Dying like Marion Cotillard »)
  • Charlie Bit My Finger : un jeune enfant se fait mordre le doigt par son petit frère. La vidéo fut durant quelques mois la vidéo comptant le plus de vues au monde[11],[12], et a donné lieu à de nombreuses parodies.
  • RKO! : Nom de la prise finition du catcheur Randy Orton. C'est un Cutter. Il est devenu un phénomène internet, souvent utilisé dans des vines [définitions?], dans lesquelles Randy Orton est rajouté à l'aide d'un montage, sur des vidéos où des gens ou des objets chutent, et inflige un RKO à la personne ou l'objet tombé. Il est également accompagné de cris de commentateurs tels que Michael Cole ou Tazz
  • El Risitas : Comique espagnol ayant été sujet à de nombreuses parodies à partir de la vidéo de son interview dans l'émission espagnole Ratones Coloraos de Jesús Quintero. Fin 2016, les forums français de Jeuxvideo.com organisent des nombreuses modifications cartographiques[13],[14] sur la ville d'Issou en banlieue parisienne, la prononciation déformée d'El Risitas du mot "Jesùs" ferait penser à "Issou".
  • Tukabel (cs) : slogan signifiant "câble" prononcé par une habitante slovaque Helena Červeňáková lors d'un reportage de TV JOJ en 2014[15]. La vidéo fait le buzz et est remixée par des musiciens qui publient leurs morceaux sur YouTube[16].
  • Saltbae ou Salt Bae : surnom donné par ses fans à Nusret Gökçe, un boucher turc propriétaire de la chaîne de restaurants Nusr-Et Steakhouse, se mettant en scène sur les réseaux sociaux dans le cadre de son activité et qui fait le buzz début 2017 alors qu'il est en train de saler la viande. Une photo de lui-même en action est reprise, parodiée ou détournée de multiples fois. Son Instagram compte plus d'un million d'abonnés[17],[18],[19],[20],[21].
  • Donald Trump : Le 45e président des États-Unis s'est fait connaître sur internet grâce à ses remarques, sa personnalité et ses expressions faciales, considérées comme stupides ou amusantes et qui ont inspiré de nombreux internautes. Ces derniers moquent eux-même la quantité jugée extravagante des mèmes qui lui sont attribués[22] et encore ceux qui possèdent un lien avec lui[23], disant qu'il est le premier "président mème"[24].

Animaux[modifier | modifier le code]

  • La marmotte psychopathe (Dramatic Chipmunk ou Dramatic prairie dog') : une marmotte filmée de dos en gros plan qui se retourne brusquement pour fixer la caméra sur un thème musical angoissant tiré du film Frankenstein Junior. La scène originale est extraite d'une séquence animée par les chanteuses du groupe Mini Moni, dans l'émission de TV japonaise Hello! Morning des Morning Musume[25]. Elle a fait l'objet de nombreuses reprises et variations par des amateurs, faisant incarner des rôles célèbres à l'animal, comme le Dr. Evil de Austin Powers. Elle est parodiée dans un épisode de la série South Park, dans un clip du groupe Weezer, et dans une publicité pour le net (Dramatic Chipmunk Breaks Out ou Dramatic Chipmunk's Revenge).
  • Surprised Kitty : un chaton qui fait une mimique surprise quand on cesse de le caresser.
  • The Sneezing Baby Panda : un bébé panda qui éternue, faisant peur à sa maman.
  • Keyboard Cat : un chat (Fatso) vêtu d'un t-shirt qui joue un rythme simple sur un piano. Le propriétaire du chat avait mis sa main dans le t-shirt et jouait à sa place.
  • Maru : un chat japonais qui aime s'introduire la tête ou le corps dans des emballages en tout genre.
  • Badger Badger Badger : l'animation en boucle d'un blaireau faisant des flexions.
  • Nyan Cat : un chat volant gris dont le corps est composé de tartines recouvertes avec un glaçage rosé. Le chat vole dans l'espace et est suivi d'un arc-en-ciel sous une musique « nyan nyan » en boucle.
  • Grumpy Cat : une chatte à l'expression naturellement maussade.
  • Nora the piano cat : une chatte « jouant » du piano avec ses pattes et sa tête.
  • Doge : photographies de chiens de la race shiba avec en premier plan des phrases à visée humoristique écrites avec la police Comic Sans MS.
  • Harambe : un gorille qui a été tué par balle dans un zoo américain car un enfant était proche de lui. À la suite de sa mort, des réactions controversées sont apparues incluant celles d'hommes politiques. D'un autre côté, des internautes ont décidé de s'amuser en faisant des plaisanteries notables comme Dicks out for Harambe ou bien Bush did Harambe. Le compte Twitter du zoo en question a été supprimé à cause du harcèlement créé avec les mèmes[26].diffusé
  • La marmotte du spot de publicité [1] à la télévision française en 1998 pour le chocolat Milka où l'on voit un homme qui observe à la dérobée la marmotte, mascotte de la marque, emballer du chocolat. Il va raconter cette scène à sa femme en disant « Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu ! ». L'épouse incrédule lui répond d'un air désabusé « Mais bien sûr ! ». La phrase « Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu ! » est devenu l'équivalent de répondre qu'on ne croit pas aux dires de la personne, c'est l'équivalent de « Mon œil ! ».
  • Gabe the dog : une série de YouTube Poop qui se caractérise par divers morceaux de musique doublés sur les images d'un Eskimo américain nommé Gabe. [27]

Musique[modifier | modifier le code]

  • Michel l'ingénieur informaticien : premier buzz musical. En 2001, peu après la sortie du Windows 98, une chanson tirée d'un album de « chansons pourraves », d'après son auteur, parodiant l'univers d'un ingénieur informaticien[28] devient célèbre et est diffusée à la radio.
  • Susan Boyle : une participante à l'émission tremplin britannique Britain's got talent. Elle bat les records de consultation du clip de sa participation sur internet avec 48,2 millions de consultations une semaine après la diffusion de l'émission[29].
  • Kamini : chanteur qui gagne une popularité grâce à internet en 2006, avec sa chanson Marly-Gomont, sur sa commune d'origine du même nom.
  • Édouard Khil : chanteur russe dont une vidéo le montrant chantant en vocalises (chanson intitulée Trololo) a fait l'objet d'un immense regain de popularité en 2009 sur internet.
  • Sexion d'Assaut : le groupe qui fait connaître avec leur clip Anti-Tecktonik, qui a fait un buzz sur internet puis enchaîne avec les vidéos Freestyles[réf. nécessaire].
  • SunStroke Project : le solo du saxophoniste Serguey Stepanov durant l'Eurovision 2010, devenu un mème Internet sous le nom de « Epic Sax Guy ».Il est de retour durant l'Eurovision 2017 sous le nom de « Ultra Sax Guy ».
  • Caramelldansen : chanson du groupe suédois Caramell, qui, par le biais du site internet 4chan, a fait l'objet d'une animation flash en boucle avec deux des personnages de l'anime Popotan dansant en rythme, les mains levées.
  • Rick Astley : voir Rickroll.
  • Funny Bear : un ours vert en slip connu pour sa chanson Je m'appelle Funny Bear. De nombreux remix ont été faits.
  • Le skat de Loituma dans la chanson finlandaise Ievan Polkka : repris en boucle sous le nom de Leekspin, avec une image de Bleach ou l'un des personnages fait tourner un poireau, ce qui valut à cette musique l'appellation française de « la chanson du poireau ».
  • What Is Love : une chanson de Haddaway souvent associée à un sketch du Saturday Night Live (repris plus tard dans le film Une nuit au Roxbury), où l'on y voit Jim Carrey et ses amis en train de faire du headbang.
  • Gangnam Style de PSY : chanson qui atteint en cinq mois un milliard de vues sur Youtube grâce à son clip décalé, sans que personne ne comprenne vraiment les paroles.
  • Crazy Frog : une grenouille utilisée dans des clips et devenue célèbre dans le monde entier (à noter qu'elle apparait dans un épisode de Gumball).
  • Amandine du 38 : une rappeuse amateur du Nord-Isère dont la performance École au Sénégal a été vue des millions de fois sur YouTube[30]. Elle est cible de moqueries, d'insultes et de menaces de mort. Elle essaie en 2010 de sortir un CD financé par les internautes sous le label participatif My Major Company sous le nom Miss Sing[31],[32].
  • Sœur Cristina Scuccia : auditionnée à l'émission The Voice of Italy en habits de religieuse, elle est remarquée par les juges et le public dans une audition à l'aveugle après avoir chanté No One d'Alicia Keys. En trois jours, la vidéo de sa performance[33] compte 15 millions de visionnages[34], vidéo aussi présentée dans des journaux télévisés de plusieurs pays. Elle remporte la deuxième saison de The Voice of Italy et le soir de sa victoire elle remercie Dieu pour sa victoire, en récitant la prière du Notre Père pour les organisateurs du concours et pour le public.
  • Sandstorm : morceau instrumental du DJ finlandais Darude. Lorsque quelqu'un demande le nom d'une chanson, les autres internautes se mettent à répondre « Darude – Sandstorm »[35].
  • Hotline Bling : morceau du rappeur canadien Drake dont le clip a rapidement gagné en popularité avec de nombreuses parodies publiées sur internet en 2015.
  • Take on Me : morceau du groupe norvégien A-ha dont le début est utilisé pour montrer une personne de dos ou une autre situation de surprise.
  • Shooting Stars : morceau du groupe Bag Raiders sortie en 2009. La chanson est devenue populaire en tant que mème mettant en vedette des personnes ou des animaux tombant sur des fonds surréalistes et de cosmos accompagné de cette musique[36]. La popularité de la chanson a depuis été reconnue par le groupe lui-même[37].
  • We are number one (ou « On est les plus forts » en français) : chanson venant du show télévisé islandais Bienvenue à Lazy Town dans l'épisode L'équipe rêvée de Robbie (interprétée par Stefán Karl Stefánsson et composée par Máni Svavarsson[38]). Le mème consiste en des modifications du clip original, comme accélérer la vidéo à un moment précis, par exemple. Le fait que le cancer de Stefán fut annoncé peu après et qu'une page de dons a été mise en ligne depuis[39] a beaucoup aidé le phénomène à se faire connaître puisqu'une bonne partie de ces parodies y sont consacrées[40].
  • Daimaō Kosaka et son personnage Piko-Taro : dans la chanson simple Pen-Pineapple-Apple-Pen, le chanteur et humoristique japonais remporte un énorme succès sur YouTube[41]

Challenges[modifier | modifier le code]

Les « challenges » ou défis sont interprétés par des personnes, connues ou méconnues sur Internet, qui se filment en train de réaliser un défi. Ils diffusent par la suite la vidéo sur les réseaux sociaux, en s'inspirant ou se défiant les uns les autres de répéter le même processus.

  • Banana Sprite challenge – consiste à manger très rapidement deux bananes et boire une cannette de Sprite sans vomir. Il existe d'autres versions de ce challenge mais l'idée de départ suggère que le corps ne peut pas digérer les deux substances en même temps.
  • Book bucket challenge – une variation du célèbre Ice Bucket Challenge. Le phénomène est devenu viral sur les médias sociaux entre août et septembre 2014[42].  Alors que le Ice Bucket Challenge invitait ses participants à renverser un seau de glace sur leur tête en soutien à l'association ALS[43], le Book Bucket Challenge invite quiconque à partager sur leurs réseaux sociaux le titre des dix livres les ayant le plus inspirés ou à donner des livres à ceux dans le besoin.
  • Charlie Charlie Challenge – c'est un rituel nécessitant l'utilisation d'un ouija durant lequel l'esprit d'un démon mexicain fictif, nommé Charlie, est invoqué à l'aide de deux crayons à papier disposés en forme de croix, et des mots « yes » et « no » écrits sur une feuille dans un carré. Les utilisateurs de médias sociaux ont commencé à faire circuler leurs vidéos où les crayons bougeaient vers le mot « yes » alors qu'ils demandaient si le démon était là[44].
  • Cinnamon challenge – un challenge devenu viral sur internet. L'objectif est de se filmer en train d'avaler une cuillère à café de cannelle moulue en moins de soixante secondes, sans rien boire, puis de publier la vidéo en ligne[45]. Le défi est difficile et est porteur de risques substantiels sur la santé dans la mesure où la cannelle recouvre et assèche la bouche et la gorge, pouvant entraîner toux, étouffement, vomissement et l'inhalation de cannelle, menant ainsi à des irritations de la gorge, des difficultés respiratoires et un risque de pneumonie ou d'atélectasie pulmonaire[46].
  • Ice and Salt Challenge – un challenge devenu viral sur internet. Il consiste à étaler du sel sur sa peau, puis à presser un glaçon dessus le plus longtemps possible. Il en résulte une sensation de froid extrême difficilement supportable, et de graves brûlures sur la peau.
  • Condom challenge – un challenge devenu viral sur internet. Il implique d'insérer un préservatif en latex dans une narine et de l'aspirer jusque dans la cavité nasale et à travers la gorge pour enfin le ressortir par la bouche. L'expression "condom challenge" s'est répandue pendant le même mouvement de popularité du cinnamon challenge en mai 2012, mais l'idée remonte à plusieurs années en arrière et les premières vidéos datent au moins de 2007[47]. Le défi a pris une portée viral en avril 2013, lorsque le blog vidéo WorldStarHipHop poste une vidéo de deux jeunes femmes relevant le défi : s'en suit plusieurs autres personnes postant leur propre vidéo du challenge. Un second condom challenge s'est créé et consiste à remplir un préservatif d'eau, le nouer, et de le lâcher au dessus de la tête de quelqu'un : soit le préservatif explose, soit il englobe la tête de la personne dû à l'adhérence du latex.
  • Fire challenge – ce défi consiste à verser des liquides inflammables sur le corps de quelqu'un et d'y mettre le feu, tout en filmant une vidéo. La suite de l'expérience convient de poster la vidéo sur les médias sociaux. Les pompiers, les officiers de police et des sources médiatiques se sont exprimés contre cette activité, en espérant dissuader les gens de reproduire l'expérience due à sa nature dangereuse.
  • Mannequin Challenge – Le Mannequin Challenge consiste à se filmer en tenant une position figée, de préférence improbable.
  • Con-T Challenge – il implique qu'une personne se couche sur le dos, alors qu'une deuxième personne lâche un morceau de comte dans la bouche ouverte de son partenaire. Les internautes redoublent alors de créativité pour effectuer ce challenge à des hauteurs de plus en plus importantes et dans des situations des plus cocasses. Le défi est apparu en Belgique en mars 2017, mais il semblerait que les premières vidéos datent de janvier[réf. nécessaire].

Images[modifier | modifier le code]

  • Les parodies de Motivational Posters (poster de motivation), parfois appelées Demotivational Posters[48], créées à l'origine par Despair Inc. en 1998, ce sont des tableaux avec une image, un titre en dessous et un sous-titre[49] ; il existe de nombreux détournements de ces posters sur Internet.
  • Chats (lolcats en anglais) : une manière typique et très codée de sous-titrer avec une grammaire particulière une image présentant un chat dans des situations extravagantes, et par extension toute sorte d'animaux, participant à des scènes parfois récurrentes.
  • Fail : des images montrant quelque chose qui a raté, vidéo illustrée de manière humoristique avec les mots FAIL (échec) ou encore EPIC FAIL (échec monumental).
  • NOM NOM NOM - images souvent retouchées avec des yeux et une bouche rajoutés, donnant l'illusion d'y voir une créature en train de manger. Il s'agit d'une référence à Macaron le glouton de l'émission pour enfants 1, rue Sésame[50]. Il est repris dans le jeu Team Fortress 2 de Valve, lorsque le personnage « heavy » mange un sandwich (sandvich)[51]
  • Raptor Jésus : photomontage entre une tête de vélociraptor et une image de Jésus dont la première recherche remonte au selon Google Insights (en)[52],[53],[54].
  • Philosoraptor : Une image verdâtre d'un vélociraptor profondément plongé dans des questions métaphysiques ou dans la résolution de paradoxes bizarres.
  • The dress (en)
  • Naked Banana : Image qui a gagné en popularité sur les image boards notamment 4Chan. L'image est postée en générale dans des discussions au hasard sur le site 4Chan.[55]

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

  • It's over 9000 (c'est au-dessus de 9000) : une phrase de Vegeta, le rival de Son Goku, dans la version américaine de Dragon Ball Z. Lorsque Son Goku revient d'un entraînement parmi les morts, il affronte le terrible Vegeta et son acolyte. C'est alors que Son Goku augmente son énergie et ses ennemis sont surpris de la puissance qu'il dégage. Nappa demande donc la puissance de Son Goku et Vegeta répond tout affolé en brisant son appareil IT'S OVER NINE THOUSAAAAAAAAAAAND! (la version française dit « Elle est largement au-delà des 8000 », respectant la version japonaise (« Hassen ijou da »). Plusieurs remix ont été faits sur YouTube à propos de cette scène.
  • IMMA FIRIN MAH LAZOR : tiré également de Dragon Ball Z avec le personnage de Cell, ce qui pourrait se traduire par Je tire avec mon Laser !, qui a été parodié également sous le nom de Shoop da Whoop.
  • Happy Tree Friends : série d'animation diffusée sur internet depuis 2000.
  • It's time to duel (c'est l'heure du duel) : une phrase tirée du générique de l'animé de Yu-Gi-Oh!
  • This is Sparta! : un mème internet consistant à incruster la tête de Leonidas du film 300 dans des images ou des vidéos accompagnées d'une version souvent modifiée de la phrase, notamment la musique techno Sparta Remix dont l'instrumental a été lui-même repris dans d'autres vidéos[56],[57]. La phrase « Tonight, we dine in Hell! »[58] a également été parodiée.
  • My Little Pony (My Little Pony: Friendship is Magic) : série animée sortie en octobre 2010 aux États-Unis, devenue un élément important de la subculture internet. Le phénomène est supposément parti de 4chan. Tandis que la série s'est mélangée avec de nombreux autres mèmes, l'univers initial de celle-ci a été fortement étendu par les fans, via des fanfictions autour de personnages inventés ou existants, notamment des personnages de fond. Les créateurs de la série ont connaissance de la popularité imprévue de la série, communiquant avec les fans et allant jusqu'à modifier un personnage de la série pour constituer un clin d'œil (comme pour Derpy Hooves).
  • Pingas : tiré du dessin animé Les aventures de Sonic, est un mot mal interprété provenant d'une phrase prononcé par le Dr. Robotnik (Eggman) après avoir attrapé ses deux sbires Scratch et Grounder en train de l'espionner: « Snooping as usual i see? ». Il a été utilisé par des internautes qui se sont amusés à retirer les paroles d'une chanson (comme Dragonstea din tei) et ne la remplacer que par ce mot.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • « The cake is a lie » (le gâteau est un mensonge), venant du jeu Portal parle d'un gâteau promis à Chell par GlaDOS qui est en fait une tentative de la tuer. La phrase « The cake is a lie » apparaît sur un mur. Elle deviendra par la suite un mème internet.
  • Weegee[59] : basé sur l'apparence de Luigi dans Mario a disparu !, il apparaît généralement avec un autre personnage sur des images, où sa victime est dans une situation embarrassante.
  • « All your base are belong to us[60] » : phrase issue du jeu Zero Wing mal traduite du japonais à l'anglais.
  • Leeroy Jenkins : personnage d'un joueur de World of Warcraft devenu populaire à la suite de la diffusion sur Internet d'un extrait vidéo d'une partie de jeu dans laquelle il entraîne la perte de ses compagnons.
  • Do a barrel roll! (Fais un tonneau !) : prononcée par le personnage Peppy Hare dans Lylat Wars (Star Fox 64). L'expression a pris le sens de « Fais quelque chose d’inutile si tu ne peux pas faire mieux »[61]. Celle-ci est surtout utilisée lorsque le joueur se trouve dans une situation délicate et qu'il n'a plus ou presque plus de chances de s'en sortir.
  • I used to be an adventurer like you, then I took an arrow in the knee (En français : « J'étais un aventurier comme vous, puis j'ai pris une flèche dans le genou. ») : issue de The Elder Scrolls V : Skyrim, que l'on peut entendre en parlant aux gardes des grandes villes. Elle est devenue sujette à des déformations, en remplaçant quelques mots de la phrase, afin de la rendre humoristique, par exemple : « Avant j'aimais la confiture, puis j'ai pris une flèche dans le genou. »
  • Fus Ro Dah : cri d'attaque du héros dans The Elder Scrolls V : Skyrim.
  • WASTED : phrase tiré du jeu Grand Theft Auto V apparaissant après que le joueur meurt.
  • « Fatality » : de Mortal Kombat, ou « Finish him! » du même jeu.
  • Team Fortress 2 : Mentlegen, une image réalisée avec MS Paint où l'on y voit un Spy avec la bouche grande ouverte remplie de cigarettes[62].
  • It's dangerous to go alone (Il est dangereux d'y aller seul) : de la série Zelda.
  • YouTube Poops : les séquences vidéos de Zelda: The Wand of Gamelon, Link: The Faces of Evil, Hotel Mario ou I.M. Meen détournées.
  • Le Villageois d’Animal Crossing : ayant créé le buzz par sa bonne humeur permanente pour le moins troublante, lors de son annonce au casting de Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for Wii U.
  • Shulk de Xenoblade Chronicles : ayant créé le buzz par son mot I'm really feeling it dans les jeux Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for Wii U. Cette phrase étant devenu culte, beaucoup de joueurs le disent.
  • Expand Dong : Le mot désignant un glitch dans le jeu vidéo Goldeneye 007 sur la Nintendo 64 où les soldats possèdent des grosses têtes, de larges bras et des petites jambes. Ce mème fait aussi référence à Donkey Kong.
  • Les paroles sur le personnage Lanky Kong lors du DK Rap dans le jeu Donkey Kong 64 (He has no style, he has no grace, this Kong has a funny face.).

Mèmes dessinés[modifier | modifier le code]

  • Rage Comics : Ces dessins, représentant ce qui a été originellement défini comme des rage faces (bien que seule une partie représente des personnages énervés) sur le site 4chan (origine d'une grande majorité d'entre eux), ont gagné en popularité depuis l'avènement du site 9gag.com qui propose des comics inspirés de situations de la vie courante.
  • Are you kidding me?
  • Cereal Guy
  • Challenge accepted
  • Derp/Derpina
  • Forever alone
  • F*ck Yeah/LFGT
  • Genius
  • I lied
  • I'm Watching You
  • Like a sir
  • Me gusta Face
  • Not sure if…
  • Oh Crap/OMG Rage Face
  • Oh God, Why?
  • Okay Guy
  • Pedobear
  • Poker Face/Bad Poker Face
  • Rage Guy (FFFFFUUUUUUUU-)
  • So Hardcore
  • Sweet Jesus Face
  • Troll Face
  • Y U NO guy
  • Polandball : des bandes dessinées mettant en scène des personnages ronds représentant des pays, et dont les histoires reprennent des stéréotypes nationaux ou des faits historiques avec humour.
  • Dolan : des bandes dessinées représentant Donald Duck (appelé « Dolan ») accompagné de Dingo (« Gooby ») ou de leurs amis, réalisés maladroitement sous Microsoft Paint, s'exprimant dans un anglais très approximatif et confrontés à des situations grotesques.
  • Pepe the Frog

Mèmes de personnalités[modifier | modifier le code]

Mèmes de personnages fictifs[modifier | modifier le code]

Mèmes MLG[modifier | modifier le code]

Ces nombreux mèmes sont liés sur le même sujet, le Major League Gaming. Ils sont disponibles en images et animation sur fond vert afin d'être utilisés dans divers vidéos par montage. Il existe un très grand nombre de vidéos MLG . Ils sont aussi très présents dans les vines

  • Thug Life : Des lunettes noires pixélisées et un tabac à rouler inséré sur un élément ou une personne. Possible aussi d'une casquette hip-hop, notamment de la marque Obey.
  • Une icône d'une feuille de cannabis.
  • Une animation de Eddy Wally disant "WOAW!" et faisant un clin d’œil avant de quitter le cadre de la caméra.
  • Quickscope 420 : Une animation d'un fusil de sniper qui tire et l'apparition d'un +420, depuis Call of Duty Modern Warfare 2.
  • Trickshot Reaction : Une réaction d'une personne disant Oh Oh Oh Oh my God, ainsi que des réactions en cri de plusieurs personnes durant Call of Duty.
  • La plupart des mots comme Mom gets the Camera, Oh baby a triple, That's right get noscoped! Get noscoped!, Shots Fired, Tactical Nuke Incoming, No one has ever done that et Illuminati.
  • Une animation d'un nommé Fred disant F*** her right in the pussy.
  • Divers citations écrites comme Rekt, Sample Text, Blaze it, m8, skrubs, Rest in Pepperoni, Swag alert et 2spooky4me.
  • Une animation en noir et blanc de Snoop Dogg depuis le clip de Drop It Like It's Hot, ainsi que les mots Damn son, where'd you find this ? et Smoke Weed Everyday depuis la chanson The Next Episode.
  • Les cris des personnes durant un Wombo Combo lors d'un match dans Super Smash Bros. Melee.
  • Les chips Doritos et la boisson Mountain Dew.
  • Le son des cornes de brume à cartouches, aussi utilisé pour parodier des musiques avec le son des cornes.
  • Divers éléments de Call of Duty Modern Warfare tel que le son des tirs de Sniper, le Hitmarker et le décompte du commencement d'un match suivi du mot Eliminate others players.
  • Sad Violin
  • Sanic : Une parodie du personnage Sonic avec une apparence disgracieuse, utilisant une version tapageuse de Green Hill Zone comme musique. Originalement créé par le YouTuber 0nyxheart le 31 mars 2010 avec sa vidéo "How 2 draw Sanic the Hegehog".
  • L'Œil de la Providence représentant l'Illuminati, utilisant la musique de X-Files.
  • Le logo de IGN, OpTic Gaming et Faze Clan.
  • Rainbow Frog: Une animation d'une tête de grenouille bougeante qui varient en différentes couleurs.
  • John Cena : Un catcheur américain connu sur internet principalement pour un rap posté sur YouTube en 2012.
  • Doge : Une tête de Shiba, une race de chien japonais.
  • Divers musiques tels que Gotta Go Fast (une musique depuis Sonic), Darude - Sandstorm, MLW Remix - Spooky Skeletons, Desembra - Get Blazed, un remix de Snoop Dogg - Smoke Weed Everyday, Pegboard Nerds - Pressure Cooker, Xeron X9 - Altnernative Code, Dr - I Keep Holding On (My Hope Will Never Die) ainsi que divers musiques de type Dubstep, Drumstep et Drum & Bass.

Il existe des parodies de jeux regroupant ces mèmes, tel que Angry Dews, Meme Shooter et MLG Flappy Bird 420[67].

Autres[modifier | modifier le code]

  • « Consequences will never be the same », « You dun goofed » et « I'm calling the internet police » : prononcées par le père de Jessi Slaughter contre des internautes se moquant de sa fille.
  • L'expression « meuporg » : après que Nathanaël de Rincquesen de France 2 a mal prononcé l'acronyme MMORPG dans l'émission Télématin du , parfois aussi morpeug. L'expression est reporté dans la série télévisée d'animation française Wakfu.
  • La scène de colère d'Hitler tirée du film La Chute : l'humour provient des faux sous-titres sur la vidéo en allemand. Le producteur du film a demandé le retrait de ces parodies des sites d'hébergement vidéo[68]. Après avoir retiré les vidéos dans un premier temps, YouTube est revenu sur cette décision, invoquant la notion de fair use[69], (en français, droit de caricature, d'illustration et de citation raisonnable).
  • Captain Obvious (en français : Capitaine évident) : super-héros qui énonce des évidences. À l'origine, utilisé en réponse ironique à une personne qui explique quelque chose que tout le monde a compris (« Merci Captain Obvious »). Il a aujourd'hui pris forme, et une bande dessinée parodique lui est dédiée[70],[71].
  • Slender Man : monstre humanoïde sans visage portant un costume-cravate et de longs membres filiformes (parfois représenté avec des tentacules). Apparu pour la 1re fois via des photos truquées publiées sur le site d'humour américain SomethingAwful.com, sa popularité a permis à un jeu vidéo indépendant d'être créé, Slenderman y étant le principal antagoniste.
  • Une courte scène de colère d'Hitler tiré du film Inglourious Basterds : quelques secondes de « NEIN NEIN NEIN NEIN! » très mécontents. Il est glissé pour exagérer un simple « non » en réaction à un acte ou une question posée (dans la vidéo elle-même).
  • « Screamers » : souvent des vidéos ou jeux qui demandent de la concentration, mais l'apparition soudaine d'un monstre, souvent accompagné d'un cri au milieu de la vidéo permet de faire peur au lecteur ou au joueur. Reagan de l'Exorciste y est représentation fréquente.
  • Mer il et fou : issue du forum Gamekult.com où un utilisateur s'interrogeait sur l'opportunité d'acheter la PSP. L'expression mal orthographiée a rapidement fait l'objet de nombreux détournements[72]. Elle est souvent suivie de d'expression Enkuler de rire[73].
  • « Coucou tu veux voir ma b*te » : tirée d'un reportage de Complément d'enquête où la voix off lit cette phrase sur un écran, on peut trouver des remix de cette phrase mise en situation dans des films (Le Cinquième Élément, Star Wars, Le Seigneur des anneauxetc.).
  • McCully Quinn : podcasteur sur Vine, sa célèbre expression « It was at this moment Jackson knew. He fucked up. » est très largement réutilisée dans les vidéos. L'image avant la chute de la personne se fige, la réplique part, et la vidéo finit sur l'impact.
  • « Oh hell, no! », utilisée en arrêt sur image avant une action ridicule.
  • « Of course ! », prononcé par Raul Julia jouant le personnage de Mr. Bison dans le film Street Fighter et popularisé par le Nostalgia Critic. Utilisé pour souligner un propos à la fois absurde et évident, par exemple dans les critiques de film, lorsqu'il est révélé que le but du grand méchant est de conquérir le monde.
  • La carte Kiwi, originaire de la publicité chantée de la SNCF dans les années 80, reprise aujourd'hui lorsqu'une personne affirme "Ce n'est pas possible" et que l'internaute retorque "Mais si, c'est possible, avec la carte Kiwi !". La publicité a été relancée le par le vidéaste français MisterJDay dans sa vidéo sur les pubs de la SNCF[74].
  • When the beat drops i'm like ( ͡° ͜ʖ ͡°) ( ͡⊙ ͜ʖ ͡⊙) ( ͡◉ ͜ʖ ͡◉) : souvent utilisé en commentaire YouTube pour signifier qu'on aime le refrain d'un morceau. Ces smileys sont nommés Lenny Face.

Twitter[modifier | modifier le code]

Grâce aux hashtags, des événements sont souvent parodiés sur Twitter, cette liste n'est pas exhaustive :

  • En décembre 2010, le rappeur Rohff justifie le flop de son album à cause de « chutes de neige ». Quelques heures plus tard, le hashtag « #ACauseDeLaNeige » devient le mot-clé le plus tweeté sur Twitter. Les internautes évoquent des événements qui ne se sont jamais déroulés et justifient ce non déroulement à cause de la neige ;
  • En mars 2012, à la suite de l'affaire Mohammed Merah, la nageuse française Laure Manaudou déclare : « Supprimez ces jeux vidéo à la con. Et ça ira déjà mieux ! ». Le hashtag #ACauseDesJeuxVidéos est alors créé.
  • En novembre 2015, suite aux attentats de Paris, une apparition de Jawad Bendaoud sur la chaîne d'information BFM TV est parodiée par Twitter.
  • En février 2016, la découverte du plagiat de sept vidéos par le vidéaste MathPodcast a déclenché la création du hashtag #MathPodcastPlagiat[75].

En France[modifier | modifier le code]

Plusieurs Français se sont illustrés en accédant à la notoriété grâce à internet, ou en lançant des mèmes.

  • Rémi Gaillard : ses vidéos de prouesses footballistiques ou de happenings déguisés ont été vues plus d'un milliard de fois, ce qui fait de lui l'une des plus grandes stars mondiales d'internet[76].
  • Mozinor : ses vidéos de détournements humoristiques d'extraits de films sont connues du public francophone.
  • La Chanson du dimanche : ces deux musiciens ont posté une chanson tous les dimanches pendant plusieurs années, avec des mélodies entrainantes, une orchestration récurrente (clavier/guitare) et des paroles humoristiques, engagées ou poétiques.
  • Kamini : ce rappeur a profité d'internet pour rendre célèbre son village natal de Marly-Gomont à travers un morceau de « rap rural » plus ou moins parodique, détaillant sa vie de jeune noir épris de rap urbain dans un petit village de campagne.
  • Mickaël Vendetta : accède à la notoriété grâce à un blog où il expose sa vision de la vie en prônant la « bogossitude »[77].
  • 10 minutes à perdre : un collectif d'humoristes qui animait un site internet présentant des informations insolites et des vidéos humoristiques. L'équipe du site a brièvement animé un programme court sur Canal+ en 2012, mais n'a pas rencontré son public à la télévision[78].
  • Nabilla avec son « Allô ? Nan mais allô quoi ? T'es une fille, t'as pas de shampoing ? » issu de l'émission de télé-réalité Les Anges de la téléréalité sur NRJ 12 en . Depuis, l'expression est utilisée pour exprimer son incrédulité face à quelque chose[79].
  • Antoine Daniel crée souvent des mèmes lors de ses émissions sur sa chaîne Youtube

Podcasts vidéo[modifier | modifier le code]

Les podcasts (nom utilisé par abus de langage) sont des vidéos dans lesquels une personne se filme et raconte avec humour un sujet. Les vidéastes Cyprien et Norman sont les pionniers dans ce domaine en France. De nombreux autres amateurs ont suivi cette mode.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christian Bale, icône virale du Net, 20minutes.fr, publié le 9 février 2009.
  2. (en) chuck norris facts.
  3. (en) Urban Dictionary: mosh girl.
  4. (en) Mosh Girl - picture.
  5. (en) Mosh Girl .
  6. (en) article de la BBC traitant de star wars kid.
  7. American Dad! Saison 1 épisode 10 : « All about Steve ».
  8. Palmarès journalier des requêtes sur Baidu.
  9. http://www.imdb.com/name/nm0382911/?ref_=tt_cl_t5
  10. http://www.businessinsider.com/where-are-they-now-afro-ninja-picked-himself-up-and-made-a-movie-based-on-his-viral-video-2010-8?op=1
  11. (en) Maurice Chittenden, « Harry and Charlie Davies-Carr: Web gets taste for biting baby », sur The Sunday Times, (consulté le 24 juin 2015)
  12. (en) « Meet YouTube's 224 million girl, Natalie Tran », sur news.com.au,
  13. « Issou : petite ville devenue star du Web, malgré elle », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  14. La Gazette en Yvelines- Admin, « Issou - Les internautes du forum jeuxvideo.com font craquer une mairie des Yvelines », sur La Gazette en Yvelines, (consulté le 1er novembre 2016)
  15. https://www.youtube.com/watch?v=Htu9Sh08T-4
  16. https://www.youtube.com/watch?v=fcgceJgGaRQ
  17. Magali Moulinet, « Saltbae : le boucher turc qui enflamme le web en salant de la viande », sur o.nouvelobs.com,
  18. Sophie Evard, «Salt bae», le boucher turc devenu star du web, sur lematin.ch,
  19. Sonia Devillers, « Le boucher qui hypnotise Instagram », sur franceinter.fr,
  20. Claire Levenson, « Ce boucher turc sensuel a plus d'un million de followers sur Instagram », sur slate.fr,
  21. « Comment un boucher turc est devenu une star sur Instagram », sur lexpress.fr
  22. « Donald Trump », Know Your Meme, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  23. « Entry Search: donald trump », sur Know Your Meme (consulté le 22 mars 2017)
  24. (en) Abby Ohlheiser, « 'We actually elected a meme as president': How 4chan celebrated Trump's victory », chicagotribune.com, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  25. (en)« Mini Moni meets Weezer », article avec photos comparatives et séquence originale.
  26. « Harcelé par des trolls, le zoo de Cincinnati décide de fermer son compte Twitter », (consulté le 5 septembre 2016)
  27. « Gabe the Dog / Bork Remixes », Know Your Meme, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  28. http://www.transfert.net/Michel-l-ingenieur-informaticien
  29. (en) How a Villager Became the Queen of All Media, Washington Post, publié le 19 avril 2009.
  30. http://www.lavoixdunord.fr/France_Monde/actualite/Secteur_France_Monde/2009/07/30/article_la-fausse-mort-d-amandine-du-38.shtml
  31. http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/03/15/1988478_la-rappeuse-amandine-du-38-revient-qui-veut-produire-son-album.html
  32. http://www.ouifm.fr/amandine-du-38-est-revenue-lultra-son-13
  33. No One d'Alicia Keys interprétée par sœur Cristina Scuccia, 19 mars 2014, sur Youtube.
  34. Article sur tf1.fr Sœur Cristina Scuccia, cette nonne qui fait le buzz en Italie !
  35. (en) Lachlan Kanoniuk, « Darude on life as a meme: "I was weirded out at first" », sur inthemix, (consulté le 7 décembre 2015).
  36. Joseph Earp, « 'Shooting Stars' meme blends epic fails with one electro track and it's taking over », sur Mashable (consulté le 21 mars 2017)
  37. (en) « Bag Raiders Are Chuffed 'Shooting Stars' Is A Meme, But Have No Clue Why », Pedestrian.TV,‎ (lire en ligne)
  38. (en) « We Are Number One », Wikipedia,‎ (lire en ligne).
  39. (en) « Click here to support Stefan Karl's Year of Healing by Mark Valenti », sur gofundme.com (consulté le 21 mars 2017)
  40. (en) « YouTubers Are Using Memes To Help The Robbie Rotten Actor Fight Cancer », We The Unicorns,‎ (lire en ligne).
  41. Nadège El Ghomari, « Pen pineapple apple pen, la nouvelle chanson stupide de Kosaka Daimao qui fait un carton sur la toile », sur Le Huffington Post, (consulté le 29 avril 2017).
  42. « Facebook : après l’Ice Bucket Challenge, le Book Bucket Challenge », L'Obs, (consulté le 1er décembre 2016).
  43. (en) « Homepage », sur ALSA.org (consulté le 1er décembre 2016).
  44. « « Charlie Charlie challenge », le nouveau phénomène à la mode chez les ados », sur Midi Libre (consulté le 1er décembre 2016).
  45. « Défis du piment ou de la cannelle, drôles de succès aux États-Unis », sur L'Express, (consulté le 1er décembre 2016)'
  46. (en) « "Cinnamon challenge" dangerous to lungs, new report warns », sur CBNews, (consulté le 1er décembre 2016).
  47. « Condom Challenge Spreads Online », sur ABC News, (consulté le 1er décembre 2016).
  48. http://www.motivationalz.com/
  49. Demotivational posters sur Know Your Meme.com.
  50. (en) « Nom Nom: Why That Phrase (Or Nom, Or Noms) Gives Us The Creeps », sur HuffingtonPost (consulté le 17 janvier 2015).
  51. http://fr.urbandictionary.com/define.php?term=nom+nom+nom&defid=4226080
  52. (en) « Raptor Jesus », sur Know Your Meme
  53. (en) « Wikipedia: 20 articles earmarked for deletion », The Telegraph,‎ (lire en ligne)
  54. (en) « Happy Good Friday! (Here are some Jesus memes) », Metronews,‎ (lire en ligne)
  55. (en) « Naked Banana », Know Your Meme,‎ (lire en ligne)
  56. (en) Steve Spalding, How To Explore Internet Memes, How to Split an Atom, 30 septembre 2007, (page consultée le 7 février 2010).
  57. Astrid Girardeau, Il mème un peu, beaucoup…, Écrans.fr, 13 avril 2008, (page consultée le 7 février 2010).
  58. David Q., Les parodies de 300 arrivent, Scifi-universe.com, 28 mars 2007, (page consultée le 7 février 2010).
  59. (en) Know your meme.
  60. (en) When Gamer Humor Attacks.
  61. http://www.waebo.com/google-do-a-barrel-roll-l-easter-egg-renversant.html
  62. (en) Know your meme.
  63. Alexis Orsini, « YouTube, mème et jeux vidéo : Mélenchon ne gagnera peut-être pas l'élection, mais il a gagné le web », sur Numerama, (consulté le 29 avril 2017).
  64. « AH ! : L'application qui rend hommage à Denis Brogniart », sur DH.be, (consulté le 17 mai 2017).
  65. "Je%20suis%20pas%20venue%20ici%20pour%20souffrir%20ok%20?".%20La%20réaction%20de%20la%20jeune%20femme%20face%20au%20buzz...%20(VIDEO) « 116682-exclu-je-suis-pas-venue-ici-pour-souffrir-ok-la-reaction-de-la-jeune-femme-face-au-buzz-video », sur Télé Loisirs, (consulté le 17 mai 2017).
  66. Coralie Vincent, « « Je ne suis pas venu ici pour souffrir », Meryem de C'est mon choix a déposé sa phrase ! », sur Closer, (consulté le 17 mai 2017).
  67. http://mlgflappybird420.com/games
  68. Les parodies d'Hitler retirées à la demande de Constantin Film.
  69. « Parodies d'Hitler : YouTube plaide le fair use », generation-nt.com,‎ (lire en ligne).
  70. http://www.madmoizelle.com/captain-obvious-13948
  71. http://blog.lefigaro.fr/hightech/2008/09/memoscopie-captain-obvious.html
  72. http://www.gamekult.com/forum/topic-dois-je-acheter-la-psp-550218n.html
  73. http://www.gamekult.com/forum/topic-dois-je-acheter-la-psp-550218n.html?p=16012562&viewfull=1#post16012562
  74. MisterJDay, « LES PUBS SNCF : L'ANALYSE de MisterJDay », (consulté le 28 février 2016)
  75. « Math Podcast, youtubeur à succès épinglé pour plagiat », sur www.europe1.fr (consulté le 28 février 2016)
  76. Robin Korda, « Rémi Gaillard : un business tentaculaire mais pas si rentable », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne) :

    « Rémi Gaillard est un phénomène qui, de blagues potaches en impostures comiques, a réussi à fédérer une communauté impressionnante: quasiment six millions de fans sur Facebook, plus d'un milliard et demi de vidéos vues sur YouTube - c'est d'ailleurs le seul Français à atteindre un tel score, talonnant les vedettes américaines Rihanna ou encore Eminem. »

  77. Vendetta le paria, Paris Match, 10 février 2010.
  78. Clap de fin pour « 10 minutes à perdre », RTL, 30 juin 2013.
  79. « Le "Non, mais allô quoi ?" de Nabilla des "Anges" est en train de devenir culte ! Regardez » (consulté le 25 août 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]