Liste de pertes de trading

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le tableau suivant est une liste de « pertes de trading »[1]. Dans certains cas, la perte, parfois frauduleuse, a provoqué d'importantes restructurations de la société concernée, voire sa faillite.

La liste n'est pas exhaustive en ce qui concerne les pertes inférieures à un milliard de dollars.

Les pertes supérieures à un milliard de dollars US[modifier | modifier le code]

Nom Montant de la perte
(en milliards de dollars)
Nationalité Société Produit financier à l'origine de la perte Année Aspect frauduleux
Howie Hubler 9[2] (9 M$) Drapeau des États-Unis États-Unis Morgan Stanley Credit Default Swaps sur subprimes 2008
Jérôme Kerviel 7,26[3]
(4,9 Md€)
Drapeau de la France France Société générale Contrats à terme sur European Index (voir article détaillé) 2008
Brian Hunter 6,5[4] Drapeau du Canada Canada Amaranth Advisors Contrats à terme sur gaz 2006
John Meriwether 4,6[5] Drapeau des États-Unis États-Unis Long Term Capital Management Taux d'intérêt et produits dérivés sur actions 1998
Bruno Iksil 4,4[6] Drapeau de la France France JP Morgan Chase produits dérivés 2012
Yasuo Hamanaka 2,6[7],[1] Drapeau du Japon Japon Sumitomo Corporation Contrats à termes sur cuivre 1996
Wolfgang Flöttl et Helmut Elsner 2,5[8],[1] Drapeau de l'Autriche Autriche BAWAG Monnaie et swap de taux d'intérêt 2006
Kweku Adoboli 2,3 Drapeau du Ghana Ghana UBS Opérations de négoces 2011
Nick Leeson 1,3[9] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Barings Contrats à terme sur Nikkei 1995
Toshihide Iguchi 1,1[1] Drapeau du Japon Japon Daiwa Bank Obligations 1995

Les pertes inférieures à un milliard de dollars US[modifier | modifier le code]

Nom Montant de la perte

en milliard de dollars

Nationalité Société Source de la perte Année Aspect frauduleux
Boris Picano-Nacci 0,975[1]
(0,751 Md€)
Drapeau de la France France Caisses d'épargne Options sur actions 2008
David Lee 0,8[1] Drapeau des États-Unis États-Unis Banque de Montréal Options sur gaz naturel 2007
Friedhelm Breuers 0,8[1] Drapeau de l'Allemagne Allemagne WestLB Actions ordinaires et privilégiées Volkswagen 2007
Daniel Castelleoni 0,7 Drapeau du Brésil Brésil SLW Banco PINE 2007
John Rusnak 0,7 Drapeau des États-Unis États-Unis Allied Irish Banks Devises 2002
Peter Young 0,7[1] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Morgan Grenfell Actions 1997
Chen Juilin 0,6 Drapeau de la République populaire de Chine Chine China Aviation Oil (en) Futures et Options pétroliers 2004
Ramy Goldstein 0,5[1] UBS Dérivés globaux 1998
Joseph Jett 0,4[1] Drapeau des États-Unis États-Unis Kidder Peabody Obligations d'État 1994
Michael Berger 0,4[1] Drapeau des États-Unis États-Unis Manhattan Investment Fund Actions sur technologies de l'information au cours de la bulle Internet 2000
Wolfgang Kulterer 0,4[1] Drapeau de l'Autriche Autriche Hypo Group Alpe Adria Devises 2004
(non révélé) 0,4 Dexia Obligations d'entreprises 2001
(non révélé) 0,4 Drapeau de la France France CIC-Crédit mutuel Dérivés action 2005
Richard « Chip » Bierbaum 0,35[1] Drapeau des États-Unis États-Unis Calyon Credit Indices 2007
Luke Duffy 0,3[1] Drapeau de l'Australie Australie National Australia Bank Devises 2004
Liu Qibing 0,2[1] Drapeau de la République populaire de Chine Chine State Reserve Bureau (en) Futures sur le cuivre 2006
Howard Rubin 0,25[1] Drapeau des États-Unis États-Unis Merrill Lynch Trading de crédits hypothécaires (IOs et POs) 1987
(non révélé) 0,225[10] Drapeau du Japon Japon Mizuho Securities (en) Actions ordinaires 2005
Raymond Mains 0,2[1] Drapeau des États-Unis États-Unis Procter & Gamble Derivés de taux 1994
Kyriacos Papouis 0,2[1] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni NatWest Options sur taux 1997
Eduard Nodilo 0,1[1] Drapeau de la Croatie Croatie Riječka banka (Rijeka Bank) Devises 2002
Lionel Crassier entre 0,01 et 0,025[11] Drapeau de la France France BNP Paribas non précisé 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r et s Liste des cracks du Krach Marianne2 29 janvier 2008
  2. « Howie Hubler of New Jersey: The Return of a Subprime Villain », www.observer.com New York Observer,‎ 24 mars 2010
  3. « Société générale : la justice a ouvert une enquête préliminaire après le dépôt de trois plaintes », lemonde.fr,‎ 25 janvier 2008
  4. Le Figaro
  5. When genius failed Roger Lowenstein Random House, September 2000
  6. http://www.lepoint.fr/economie/la-baleine-de-londres-a-ete-licenciee-de-chez-jpmorgan-13-07-2012-1485210_28.php
  7. TIME International 24 Juin 1996
  8. Nouvel Obs 16 juillet 2007
  9. Site officiel de Nick Leeson
  10. http://www.foxnews.com/story/0,2933,178266,00.html
  11. http://www.liberation.fr/economie/2013/05/17/un-trader-a-quitte-bnp-paribas-apres-une-lourde-perte-aux-etats-unis_903607