Liste de personnalités liées à Prague

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article principal : Prague.

Personnalités nées à Prague[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

  • Charles IV du Saint-Empire, empereur du Saint-Empire, bâtisseur du pont qui porte son nom et fondateur de l’université de Prague ;

Renaissance[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Prague[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

  • Adalbert de Prague, second évêque de Bohême, saint catholique et orthodoxe ;
  • Jan Hus, prêcheur, recteur de l’université de Prague et réformateur religieux ;
  • Jean Népomucène (Jan Nepomuk), vicaire général de la cathédrale de Prague, assassiné par le pouvoir royal. La contre réforme catholique en fit un saint au XVIIIe siècle.

Renaissance[modifier | modifier le code]

  • Tycho Brahe, astronome danois, s'installe à Prague à 53 ans et y meurt deux ans plus tard en 1601 ;
  • Rodolphe II, empereur du Saint-Empire romain ;

Époque moderne[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

  • Edvard Beneš, homme politique, auteur des décrets Beneš qui ont conduit à l'expulsion de la totalité de la population de langue allemande de Tchécoslovaquie ;
  • Reinhard Heydrich, SS-Obergruppenführer und General der Polizei, « vice-gouverneur » de la Bohême Moravie nazie, assassiné par des résistants parachutistes tchèques, dans une boucle de la route qui le mène de son domicile en banlieue à son bureau situé sur la colline du Hradčany, à proximité du Château ;
  • Bohumil Hrabal, écrivain ;
  • Milan Kundera, écrivain tchèque vivant aujourd'hui en France ;
  • Tomáš Masaryk, premier président de la République tchécoslovaque. Il a donné son nom à une gare de Prague dans un style art industriel « Masarykovo Nadrazi ». Sa statue figure aussi sur la place du château ;
  • Gustav Meyrink, romancier fantastique. Il évoque Prague dans ses romans les plus célèbres : Le Golem, Le Visage Vert, L'Ange à la fenêtre d'Occident et ses nouvelles ;
  • Alfons Mucha (1860-1939), peintre, affichiste emblématique de l’Art nouveau, ses vitraux ornent la cathédrale Saint-Guy. Grand-maître de la grande loge de la Tchécoslovaquie. Mort à Prague à la suite d'un interrogatoire de la Gestapo. Il est enterré au cimetière Vyšehrad ;
  • Jan Patočka, philosophe et intellectuel victime du régime communiste en 1977 ;
  • Emil Zátopek dit « la locomotive », marathonien.

Notes et références[modifier | modifier le code]