Liste de pays par forme de gouvernement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cette page classe les pays du monde par régime politique.

Carte[modifier | modifier le code]

Les différentes formes de gouvernement dans le monde.

Légende[modifier | modifier le code]

  • République présidentielle : Le chef de l'État est l'exécutif ; la présidence est indépendante de la législature ; le ministère est indépendant de la législature
  • République semi-présidentielle : Le chef de l'État est l'exécutif ; la présidence est indépendante du pouvoir législatif ; le ministère est soumis à la confiance du Parlement
  • République parlementaire avec présidence exécutive : Le chef de l'État est l'exécutif ; la présidence est élue par la législature ; le ministère peut être soumis ou non à la confiance du Parlement
  • République parlementaire avec présidence cérémoniale : Le chef de l'État est cérémonial ; le ministère est soumis à la confiance du Parlement
  • Monarchie constitutionnelle: Le chef de l'État est l'exécutif ; le monarque exerce personnellement le pouvoir de concert avec d'autres institutions
  • Monarchie parlementaire constitutionnelle: Le chef de l'État est cérémonial ; le ministère est soumis à la confiance du Parlement
  • Monarchie absolue: Le chef de l'État est exécutif ; toute l'autorité est dévolue au monarque absolu
  • État à parti unique: Le chef de l'État est l'exécutif ; le pouvoir est constitutionnellement lié à un seul mouvement politique
  • Le régime actuel ne repose sur aucune base définie par une Constitution

Note : Ce graphique représente les systèmes de gouvernement "de jure", et non le degré de démocratie "de facto". Un État qui est une république constitutionnelle peut en pratique être dirigé comme un État autoritaire.

Pays à régime présidentiel[modifier | modifier le code]

Dans les régimes présidentiels, le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif n'ont pas la possibilité de se renvoyer mutuellement, ce qui les oblige à trouver des compromis au risque de bloquer le fonctionnement institutionnel du pays. Dans ces régimes, le chef de l'Etat (souvent nommé président de la République, et souvent élu au suffrage universel) est souvent le chef du gouvernement, sinon en droit, au moins de facto. Lorsqu'il existe un Premier ministre, son pouvoir est en général subordonné à celui du chef d'Etat.

La liste suivante inclut les pays démocratiques et non démocratiques.

Régimes présidentiels sans Premier ministre[modifier | modifier le code]

Régimes présidentiels avec Premier ministre[modifier | modifier le code]

Républiques à régime parlementaire[modifier | modifier le code]

Un régime parlementaire est un régime politique dans lequel l'exécutif est responsable devant le pouvoir législatif, qui peut donc le censurer, mais, en retour, l'exécutif peut contraindre le parlement (via la dissolution) si ce dernier l'empêche de gouverner tout en s'abstenant de le censurer. Les conflits entre le gouvernement et le parlement sont donc en général résolus par un vote du peuple lors d'élections générales ou législatives. Dans ces régimes, le Premier ministre est chef du gouvernement, à la tête du pouvoir exécutif, tandis que le chef de l'Etat est en général élu indirectement, souvent par le parlement, avec une implication dans la vie politique moindre, mais qui varie d'un pays à l'autre.

Régimes semi-présidentiels[modifier | modifier le code]

Certains auteurs distinguent les régimes semi-parlementaires : des régimes qui sont parlementaires selon la lettre de leur Constitution, mais qui ont en pratique un fonctionnement plus proche des régimes présidentiels.

Ainsi de l'exemple français qui est selon sa Constitution un régime parlementaire (puisqu'il existe bien le droit de dissolution et le droit de censure), mais est dans les faits dirigé (hors cohabitation) par le président de la République dans la mesure où, en plus d'être élu au suffrage universel, c'est lui qui dispose du droit de dissolution et non le Premier ministre.

Sous ces régimes coexistent donc en général un président dont les circonstances peuvent lui donner une légitimité politique plus ou moins forte (souvent par le biais du suffrage universel direct et/ou de pouvoirs importants (nomination, dissolution, initiative législative)) et un Premier ministre responsable devant le parlement et chef du gouvernement. Les pouvoirs propres et l'influence du président peuvent être très variables selon les pays et les périodes.

Régime républicain hybride[modifier | modifier le code]

Sous ce régime, c'est un binôme, formé du chef de l'État et du chef du gouvernement, qui est élu pour une législature. Ils ne sont pas soumis au vote de confiance du parlement, à l'inverse de leur gouvernement.

Régime directorial[modifier | modifier le code]

Ce régime est basé sur un régime parlementaire et comprend certains éléments du régime présidentiel. Dans un tel État, c'est un conseil qui exerce et assume collectivement les pouvoirs de chef d'État et de gouvernement (vision collective de chef d'État). Ce dernier est en principe nommé par le parlement mais ne peut être soumis à un vote de confiance durant son mandat.

Monarchie constitutionnelle[modifier | modifier le code]

Sous ce régime, le chef de l'État est le monarque. L'existence de ses prérogatives et son autorité sont établies et restreintes ou soutenues par une Constitution.

Monarchies constitutionnelles avec monarque ayant des fonctions symboliques[modifier | modifier le code]

Ces régimes sont des régimes parlementaires, à la différence près que le chef de l'Etat n'y est élu ni directement ni indirectement, mais transmis au sein d'une dynastie monarchique.

Ces systèmes comprennent un Premier ministre à la tête du pouvoir exécutif. Dans certains cas[Lesquels ?], celui-ci est également à la tête du pouvoir législatif. Dans d'autres les deux pouvoirs sont clairement séparés, le gouvernement est alors soumis au vote de confiance du parlement. Le monarque y exerce son pouvoir avec le consentement du gouvernement, du peuple et de leurs représentants.

Parmi ces régimes, il faut dénoter les pays du Commonwealth qui ont juridiquement pour monarque la reine d'Angleterre, mais celle-ci y dispose d'un pouvoir réel encore moindre qu'au Royaume-Uni, de telle sorte que les chefs d'Etat réels sont les gouverneurs généraux, et le fonctionnement de ces pays est parlementaire.

Monarchies constitutionnelles avec monarque ayant un pouvoir effectif[modifier | modifier le code]

Le Premier ministre est ici chef de l'exécutif mais le monarque conserve de réels pouvoirs, soumis à sa seule volonté.

Monarchie absolue[modifier | modifier le code]

Sous ce régime, le monarque exerce un pouvoir sans limite constitutionnelle.

Théocraties[modifier | modifier le code]

Pays basés sur une religion d'État où le chef de l'État est élu par la hiérarchie religieuse.

État à parti unique[modifier | modifier le code]

Dans ces États, le pouvoir est concentré dans les mains d'un parti politique unique en vertu de la loi. Le gouvernement peut tout de même y être élu.

Junte militaire[modifier | modifier le code]

Ici, l'armée du pays contrôle tous les organes du pouvoir, tous les postes stratégiques étant occupés par des militaires.

Régime transitionnel[modifier | modifier le code]

Les États sous régime transitionnel présentent un gouvernement de transition à la suite de troubles apparus dans le pays (guerre civile par exemple) qui ont vocation à être remplacés par un gouvernement légitime à court ou moyen terme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b L'Iran combine les formes de régime présidentiel, avec un président élu au suffrage universel, et de théocratie, avec un Guide de la Révolution qui a le dernier mot en ce qui concerne la politique de l'État. Ce dernier est désigné par l'Assemblée des experts. Les candidats aux deux postes doivent recevoir l'approbation du Conseil des gardiens de la Constitution.
  2. En Birmanie, le parti d'Aung San Suu Kyi a gagné les élections en 2015, mais cette dernière ne pouvant être nommée présidente (parce qu'elle est mariée à un étranger, ce qui n'est pas permis par la constitution de 2008 conçue par l'ancienne junte militaire), une alliée occupe ce poste, et Aung San Suu Kyi occupe un poste semblable à celui de Premier ministre.
  3. Malgré la présence d'un Premier Ministre, le président y est le chef de l'État et le chef du gouvernement.
  4. Au Bangladesh, un gouvernement tuteur est nommé durant les élections parlementaires. Celui-ci est dirigé par un conseiller en chef et est composé de conseils neutres (non partisans), choisis dans la société civile. Durant cette période, le président étend sa juridiction à la défense nationale et aux affaires étrangères.
  5. La présidence y est collective et est composée de trois membres, un pour chaque groupe ethnique.
  6. La Finlande était précédemment une République semi-parlementaire.
  7. a et b Il y a ici une combinaison des aspects d'un régime présidentiel et d'un régime parlementaire. Le président est élu par le parlement et y possède un siège, au même titre qu'un Premier ministre, mais est immunisé d'un vote de confiance à la différence de ce dernier.
  8. Le président de la Confédération suisse est primus inter pares au sein du Conseil fédéral suisse, qui est lui composé de sept personnes.
  9. Ici, l'évêque d'Urgell et le président de la République française sont les chefs de l'État, établis sous le statut de cosuzeraineté d'Andorre. Le pouvoir exécutif est assuré par le chef du gouvernement d'Andorre.
  10. a b c d e f g h i j k l m n o et p C'est l'une des seize monachies reconnaissant Élisabeth II comme chef de l'État, mais le gouvernement en reste indépendant. Elle a un titre différent pour chacun de ces pays, et est de ce fait par exemple reine d'Australie. Elle y est représentée par un gouverneur général, à l'exclusion du Royaume-Uni. Dans ces pays, regroupés sous le nom de royaumes du Commonwealth, le Premier ministre est à la tête des pouvoirs exécutif et législatif.
  11. La Constitution des EAU établit un l'État sous forme de fédération d'émirats, le président fédéral étant issu d'une lignée héréditaire d'émirs, mais chaque émirat fonctionne sous le régime de la monarchie absolue.
  12. Le Vatican est dirigé par le pape, désigné non pas par des résidents mais par des représentants ecclésiastiques.

Références[modifier | modifier le code]