Liste de galaxies satellites de la Voie lactée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Plusieurs galaxies liées gravitationnellement à la Voie lactée se déplacent autour de cette dernière au sein du Groupe local[1].

On compte ainsi environ 50 petites galaxies situées dans un rayon d'environ 420 kpc (∼1,37 millions d'a.l.) autour de la Voie lactée, bien qu'elles ne sont pas nécessairement toutes en orbite autour de cette dernière. Les seules visibles à l'œil nu sont les Nuages de Magellan, observés depuis la préhistoire et qui ne sont probablement pas en orbite autour de la Voie lactée[2]. La plus grande galaxie dont l'orbite est confirmée est la galaxie naine du Sagittaire, d'un diamètre d'environ 2,6 kpc (∼8 480 a.l.)[3].

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Les galaxies satellites qui orbitent de ∼1 000 a.l. (∼307 pc) du bord du disque galactique de la Voie lactée jusqu'à l'extrémité du halo de matière noire de cette dernière sont généralement pauvres en hydrogène par rapport à celles qui orbitent plus loin[4],[5].

Liste[modifier | modifier le code]

Les galaxies satellites de la Voie lactée sont classées selon leur nom, leur diamètre, leur distance, leur magnitude, leur type et leur date de découverte[6].

La liste est triable. Vous pouvez donc classer les entrées selon les différents paramètres en cliquant sur les flèches situées à droite des en-têtes de colonnes (Sort both small.svg).

# Nom Diamètre (kpc) Distance
(kpc)
Magnitude absolue Type Découverte
1 Galaxie naine du Grand Chien 1,5 8 Irr 2003
2 Galaxie naine du Sagittaire 2,6 20 E 1994
3 Grand Nuage de Magellan 4 48,5 SBm préhistoire
4 Petit Nuage de Magellan 2 61 Irr préhistoire
5 Galaxie naine de la Grande Ourse II 0,2 30 dG D 2006
6 Galaxie naine de la Petite Ourse 0,4 60 dE4 1954
7 Galaxie naine du Dragon 0,7 80 dE0 1954
8 Galaxie naine du Sculpteur 0,8 90 dE3 1937
9 Galaxie naine du Sextant 0,5 90 dE3 1990
10 Galaxie naine de la Carène 0,5 100 dE3 1977
11 Galaxie naine de la Grande Ourse I - 100 dG D 2005
12 Galaxie naine du Fourneau 0,6 140 dE2 1938
13 Galaxie du Lion II 0,7 210 dE0 1950
14 Galaxie du Lion I 0,5 250 dE3 1950
15 Leo IV (en) 0,3 160 dSph 2006
16 Leo V (en) 0,08 180 dSph 2007
17 Leo T (en) 0,34 420 dSph/dIrr 2006
18 Galaxie naine du Bouvier 0,3 60 dSph 2006
19 Bouvier II (en) 0,1 42 dSph 2007
20 Bouvier III (en) 1 46 dSph? 2009
21 Galaxie naine de la Chevelure de Bérénice 0,14 42 dSph 2006
22 Segue 1 0,06 23 -3,0 dSph 2007
23 Segue 2 0,07 35 dSph 2007
24 Canes Venatici I (en) 2 220 dSph 2006
25 Canes Venatici II (en) 0,3 155 dSph 2006
26 Galaxie naine d'Hercule 0,7 135 dSph 2006
27 Pisces I (en) 80 dSph? 2009
28 Poissons II 0,12 180 dSph 2010
29 Crater/Laevens I 0,06 145 GC[7] 2014[8],[9]
30 Réticule II - 30 dSph 2015[10],[11]
31 Éridan II [12] 0,55 366 -7,1 dSph 2015[10],[11]
32 Horologium I - 100 dSph? 2015[10],[11][note 1]
33 Pictoris I (en) - 115 dSph? 2015[10],[11] [note 1]
34 Phoenix II - 100 dSph? 2015[10],[11] [note 1]
35 Kim 2/Indus I - 100 GC 2015[10],[11]
36 Grus I - 120 dSph 2015[10]
37 Eridanus III - 90 dSph? 2015[10],[11] [note 1]
38 Tucana II - 70 dSph 2015[10],[11]
39 Triangulum II (en) 0,07 30 -1,8 dSph 2015
40 Hydra II (en) 0,14 128 dSph 2015[13]
41 Pegasus III (en) 0,11 215 -3,4 dSph 2015[14],[15]
42 Grus II (en) 0,19 53 dSph 2015[16]
43 Tucana III (en) 0,09 25 dSph 2015[16]
44 Columba I (en) 0,21 182 dSph 2015[16]
45 Tucana IV 0,25 48 dSph 2015[16]
46 Reticulum III (en) 0,13 92 dSph 2015[16]
47 Tucana V 0,03 55 dSph 2015[16]
48 Indus II 0,36 214 dSph? 2015[16]
49 Cetus II 0,03 30 dSph? 2015[16]
50 Horologium II 0,09 78 dSph 2015[17]
51 Draco II 0,04 20 -2,9 dSph 2015[18]
52 Sagittarius II 0,08 67 -5,2 dSph 2015[18]
53 DES - 82 GC 2015[19]
54 Galaxie naine de la Coupe 2 2,2 117,5 dSph 2015[20]
55 Aquarius II 0,32 108 -4,2 dSph 2015[21]

Carte interactive[modifier | modifier le code]

Voie lactée Galaxie naine du Sagittaire Galaxie naine du Sextant Grand Nuage de Magellan Petit Nuage de Magellan Galaxie naine du Sculpteur Galaxie naine du Fourneau Galaxie naine de la Carène Galaxie naine du Bouvier Galaxie naine de la Grande Ourse II Galaxie naine de la Grande Ourse I Galaxie naine de la Petite Ourse Galaxie naine du Dragon
À propos de cette image
Galaxies satellitaires de la Voie lactée (carte interactive)

Courants stellaires[modifier | modifier le code]

La galaxie naine du Sagittaire est en train d'être absorbée par la Voie lactée au cours d'un processus qui devrait durer encore environ 100 millions d'années et qui aurait mené à, notamment, la création du courant du Sagittaire (en). Le courant stellaire de la Vierge représenterait les vestiges d'une ancienne galaxie absorbée selon un processus similaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Pourrait aussi être un amas globulaire.
  1. (en) David G. Turner, « An Eclectic View of our Milky Way Galaxy », Canadian Journal of Physics, vol. 92, no 9,‎ , p. 959–963 (DOI 10.1139/cjp-2013-0429, Bibcode 2014CaJPh..92..959T, arXiv 1310.0014)
  2. (en) « Magellanic Clouds May Be Just Passing Through », phys.org,‎ (lire en ligne)
  3. (en) I. D. Karachentsev, V. E. Karachentseva, W. K. Hutchmeier et D. I. Makarov, « A Catalog of Neighboring Galaxies », The Astronomical Journal, vol. 127, no 4,‎ , p. 2031–2068 (DOI 10.1086/382905, Bibcode 2004AJ....127.2031K)
  4. (en) « Milky Way Ransacks Nearby Dwarf Galaxies », SpaceDaily,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « Milky Way ransacks nearby dwarf galaxies », ScienceDaily,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Nils Sjölander, « Milky Way Satellite Galaxies » [archive du ]
  7. (en) Auteur inconnu « Probing the boundary between star clusters and dwarf galaxies: A MUSE view on the dynamics of Crater/Laevens I », {{{year}}}.
  8. (en) Benjamin P. M. Laevens, « A NEW DISTANT MILKY WAY GLOBULAR CLUSTER IN THE PAN-STARRS1 3(pi) SURVEY », The Astrophysical Journal Letters, vol. 786, no 1,‎ , p. L3 (DOI 10.1088/2041-8205/786/1/L3, Bibcode 2014ApJ...786L...3L, arXiv 1403.6593)
  9. (en) V. Belokurov, M. J. Irwin, S. E. Koposov, N. W. Evans, E. Gonzalez-Solares, N. Metcalfe and T. Shanks, « ATLAS lifts the Cup: discovery of a new Milky Way satellite in Crater », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 441, no 3,‎ , p. 2124–2133 (DOI 10.1093/mnras/stu626, Bibcode 2014MNRAS.441.2124B, arXiv 1403.3406)
  10. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Sergey E. Koposov, Vasily Belokurov, Gabriel Torrealba et N. Wyn Evans, « Beasts of the Southern Wild. Discovery of a large number of Ultra Faint satellites in the vicinity of the Magellanic Clouds », The Astrophysical Journal, vol. 805,‎ , p. 130 (DOI 10.1088/0004-637X/805/2/130, Bibcode 2015ApJ...805..130K, arXiv 1503.02079)
  11. a, b, c, d, e, f, g et h (en) DES Collaboration, « Eight New Milky Way Companions Discovered in First-Year Dark Energy Survey Data », The Astrophysical Journal, vol. 807,‎ , p. 50 (DOI 10.1088/0004-637X/807/1/50, Bibcode 2015ApJ...807...50B, arXiv 1503.02584)
  12. (en) Auteur inconnu « DEEP IMAGING OF ERIDANUS II AND ITS LONE STAR CLUSTER », {{{year}}}.
  13. (en) Nicolas F. Martin, « HYDRA II: A FAINT AND COMPACT MILKY WAY DWARF GALAXY FOUND IN THE SURVEY OF THE MAGELLANIC STELLAR HISTORY », The Astrophysical Journal Letters, vol. 804, no 1,‎ , p. L5 (DOI 10.1088/2041-8205/804/1/L5, Bibcode 2015ApJ...804L...5M, arXiv 1503.06216)
  14. (en) Dongwon Kim, Helmut Jerjen, Dougal Mackey, Gary S. Da Costa et Antonino P. Milone, « A HERO'S DARK HORSE: DISCOVERY OF AN ULTRA-FAINT MILKY WAY SATELLITE IN PEGASUS », The Astrophysical Journal Letters, vol. 804, no 2,‎ , p. L44 (DOI 10.1088/2041-8205/804/2/L44, arXiv 1503.08268)
  15. (en) Auteur inconnu « PORTRAIT OF A DARK HORSE: PHOTOMETRIC PROPERTIES AND KINEMATICS OF THE ULTRA-FAINT MILKY WAY SATELLITE PEGASUS III », {{{year}}}.
  16. a, b, c, d, e, f, g et h (en) A. Drlica-Wagner, « Eight ultra-faint galaxy candidates discovered in Year Two of the Dark Energy Survey », The Astrophysical Journal, vol. 813, no 2,‎ , p. 109 (DOI 10.1088/0004-637X/813/2/109, Bibcode 2015ApJ...813..109D, arXiv 1508.03622, lire en ligne)
  17. (en) Dongwon Kim et Helmut Jerjen, « Horologium II: A second ultra-faint Milky Way satellite in the Horologium constellation », The Astrophysical Journal Letters, vol. 808, no 2,‎ , p. L39 (DOI 10.1088/2041-8205/808/2/L39, Bibcode 2015ApJ...808L..39K, arXiv 1505.04948, lire en ligne)
  18. a et b (en) B.P.M Laevens, N.F. Martin, E.J. Bernard, E.F. Schlafly et B. Sesar, « SAGITTARIUS II, DRACO II AND LAEVENS 3: THREE NEW MILKY WAY SATELLITES DISCOVERED IN THE PAN-STARRS 1 3π SURVEY », The Astrophysical Journal, vol. 813, no 1,‎ (DOI 10.1088/0004-637X/813/1/44, arXiv 1507.07564)
  19. (en) E. Luque, « Digging deeper into Southern skies: a compact Milky Way companion discovered in first-year Dark Energy Survey data », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 458, no 1,‎ , p. 603–612 (DOI 10.1093/mnras/stw302, Bibcode 2016MNRAS.458..603L, arXiv 1508.02381, lire en ligne)
  20. (en) G. Torrealba, S.E. Koposov, V. Belokurov & M. Irwin, « The feeble giant. Discovery of a large and diffuse Milky Way dwarf galaxy in the constellation of Crater », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society,‎ (DOI 10.1093/mnras/stw733, Bibcode 2016MNRAS.tmp..635T)
  21. (en) Auteur inconnu « At the survey limits: discovery of the Aquarius 2 dwarf galaxy in the VST ATLAS and the SDSS data », {{{year}}}.

Articles connexes[modifier | modifier le code]