Liste de constructeurs ferroviaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Genie-Industriel.jpg

Cet article dresse la liste constructeurs ferroviaires faisant l'objet d'une page Wikipedia[n 1].

Article détaillé : Constructeur ferroviaire.


Entreprises en activité[modifier | modifier le code]

China South Locomotive & Rolling Stock Industry Corporation (CSR), est le plus grand constructeur de trains à grande vitesse de Chine populaire. Selon la Commission de contrôle et d'administration des biens publics de Chine, le chiffre d'affaires de l'entreprise a augmenté à 66,8 milliards de yuans (10,28 milliards de dollars) en 2010 et a dépassé le canadien Bombardier. Ses bénéfices sont de 3,55 milliards de yuans en 2010[1].

Constructeurs[modifier | modifier le code]

Classés par ordre alphabétique :

Designers de matériel ferroviaire[modifier | modifier le code]

Constructeurs « historiques » disparus[modifier | modifier le code]

Classés par pays et par ordre alphabétique[n 2].

Allemagne[modifier | modifier le code]

Belgique[modifier | modifier le code]

Canada[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Italie[modifier | modifier le code]

Suède[modifier | modifier le code]

Suisse[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une liste de constructeurs (articles à faire) est présente dans la page Discussion:Liste de constructeurs ferroviaires.
  2. Cette liste inclut les entreprises encore existantes, mais n'ayant plus de lien avec le ferroviaire

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le constructeur chinois de TGV enregistre le chiffre d'affaires le plus élevé du monde, le Quotidien du Peuple en ligne, (lire en ligne)
  2. André Dagant, « La société de Saint-Léonard à Liège », Bulletin de l'institut archéologique liégeois, t. XCII,‎ , p. 26-99 (lire en ligne, consulté le 16 septembre 2016).