Liste de compagnies françaises de breakdance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alsace[modifier | modifier le code]

  • A L'Arash Crew (Strasbourg)
  • Association Black Moon
  • Association Shock2Culture (Strasbourg)
  • Boogaloo Gang
  • Boogie Style
  • Cie Magic Electro
  • Cie Mémoires Vives
  • Cie Majid Yahyaoui
  • EstTeam
  • Futur'Est (Hœnheim)
  • Free-Step Crew
  • Illusion Crew (Lingolsheim)
  • Meltiingfamilly
  • Mistral-Est
  • Ossun Crew
  • Shining Crew
  • Stand Up
  • StepSetterz
  • ShlagNation
  • STRS67 (Schiltigheim)
  • Toxic Crew
  • ZeroVu

Aquitaine[modifier | modifier le code]

  • Majestik Breakers (Bordeaux)
  • La Smala Crew (Bordeaux)

Auvergne[modifier | modifier le code]

Basse-Normandie[modifier | modifier le code]

  • Caen
    • SnT : appelé aussi Style & Technik crée en 2007 constitué d'une quinzaine de membres (Koptr, Ironsoul, PowerPaul ou encore Locksmith), groupe en constante évolution se déplaçant de plus en plus a l'étranger et toujours avide de former la nouvelle génération. Ils sont aussi organisateur du battle Unity.
    • L2K : appelés aussi Licence 2 KILL, le crew est constitué de : Bboy Dream (Sofiane), Bouba et bien d'autres. Ils sont les organisateurs de la battle Keep It Real à Caen.
  • Cherbourg : Pro-Vie-Danse C. Membres du groupe : Brahim Brams, Audry, Sébastien Mounet,Aurélien Gros, Youss, Raphaël Manas, Thomas Ptitom, Omar Mao, Loïc Choco,
  • Equeurdreville-Hainneville - Opozition Crew (urbanoïde associé). Membres du groupe : Bboy Claf, Bboy Misty, Bboy CHoco, Bboy Goku, Bboy Omar, Bboy Crusty.

Bourgogne[modifier | modifier le code]

  • Figure 2 Style (Dijon-Chenôve)
  • Zygomatik (Dijon)
  • Compagnie Flex Impact (Chalon sur Saône)

Bretagne[modifier | modifier le code]

Haute Tension[modifier | modifier le code]

Haute Tension est une compagnie de danseurs hip-hop créée en 2005 à Lorient. Le groupe exploite toutes les danses qu'offre le hip-hop, le breakdance, le popping, le newstyle et le locking.

  • Membres du groupe
Ciano, Farid, Mad, Phynox, Sango'an, Exe-Ko
  • Battle Lorient 2008
Organisé par le crew Haute Tension, en partenariat avec le service Jeunesse de la ville de Lorient, ce battle prenait place dans la programmation de la semaine des cultures urbaines.
Axé autour de différentes épreuves de breakdance (Bboy Contest, 3vs3, 1vs1) et d'acrobatie (vrille, saut, tomas, air baby, clash...), ce battle était placé sous l'autorité d'un jury de 4 juges : Bboy Bruce (Wanted posse), Bgirl Ajar (Les Vagabonds), DJ Blunt (Morlaix), ainsi que le speaker Bboy Farid (Haute Tension).

À cette occasion, Haute Tension recevait les groupes Bad Trip Crew (Paris), Soul Society (Dream Team Bretagne), Klandestin (Morlaix), Unvsti (St Brieuc), et Newteam (Vannes et Lorient)

Autres compagnies de Bretagne[modifier | modifier le code]

  • Klandestin ska, shean, skoun, shayne, (Morlaix).
  • Monkey style (manu, joel, Jimmy, Jr , amza, geoffroy, jeremy, (Rennes).
  • Newteam tutu, lil worm, gomez, prathena (paix a son âme), (Vannes et Lorient).
  • Unvsti (Mohammed, lil crabe (St Brieuc).
  • CREW (le film) (Hennebont) les danseurs du film de CO-K
  • Witty Crew (Rennes) Quentin RETA, Stan, Gas, Rash, volvic, kenji,
  • Busters Crew hektor et les filles de ses cours de danses (Rennes)
  • A l'improviste (Rennes)
  • Acrimonie (Brest)

Centre[modifier | modifier le code]

Edition Limitée Crew (Chartres)

Unik Dreamerz Crew (Briare) : Créer en 1997 et organisateur du battle "Can't Stop Competition" à Briare en 2013. Le crew est composé de bboy : Wanted, Lil Street, Saint Flow, Pépé et bien d'autres encore.

Champagne-Ardenne[modifier | modifier le code]

Corse[modifier | modifier le code]

Franche-Comté[modifier | modifier le code]

Sous la houlette du freestyler libertin David Marchand, aussi appelé RothMan 69, la section se forme en Août 1999 dans la ville de Marnay. Il nomme alors la section Breakdance, Pêche et Traditions[1][réf. nécessaire].

Haute-Normandie[modifier | modifier le code]

Île-de-France[modifier | modifier le code]

Aktuel Force[modifier | modifier le code]

Fondée à Paris en 1984, Aktuel Force est l'une des premières troupes de break dance en Europe. Dirigée par son danseur vedette Gabin Nuissier, elle constitua un passage obligé pour beaucoup de danseurs français, tels que Ibrahim, Salah, Bintou Dembélé[2]et même le rappeur Kool Shen du groupe Supreme NTM.

B-Boy de Cergy[modifier | modifier le code]

Cette compagnie regroupe un ensemble de breakers de Cergy qui évitent les salles et privilégient la danse dans la rue. Ils représentent le b-boying Roots.

  • Membres du groupe
O.D.S, Physs (Section C), S.B style (Ex Phenomen), Jeskilz (Rock steady crew)...

Black Blanc Beur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Black Blanc Beur.

Compagnie de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Autres compagnies en Île-de-France[modifier | modifier le code]

  • Liaison Fatale (Paris)
  • Break Dance Crew (Paris)
  • La Compagnie Force 7 (Paris) fondée en 1996 par Guy Sembé. Connue pour son travail sur les effets visuels, mêlant dance, cinéma d'animation, vidéo, création lumière, etc. L'inspiration de cette compagnie se trouve dans le comic-book, les mangas, le cinéma de science-fiction et les arts martiaux.
  • La Family (Paris).
  • Fantastik Armada (Paris-Meaux).
  • Paris City Breakers (Paris) : sans doute la première troupe en France, avec notamment Franck le «breaker fou», Scalp, Solo, Niko Noki et Willie. Les PCB participaient à l'émission H.I.P. H.O.P., animée par Sidney.
  • Phase T (Paris).
  • Flow Killers (Paris).
  • Spartiate Crew (Paris).
  • Les Vagabonds (Paris).
  • Wanted posse[3] (Paris et Noisy-le-Grand) : créé en 1994, il s'est distingué avec d'excellents breakers disposant de forts talents individuels mais aussi par l'esprit d'équipe ; ils ont été champions du monde par équipe et en solo (Junior Aka Buana, notamment). Un Dvd réunissant des images depuis 1994 est sorti en 2005 et il est disponible en grande surface.
  • Yudat (Villiers sur Marne)

Languedoc-Roussillon[modifier | modifier le code]

  • Créée en 2001, R2rue est une compagnie Montpellieraine qui participa à de nombreux battles et de nombreux évènements divers (spectacles, shows, créations, photos, défilés, clips, etc.)

Membres: Yassin, Fafou, Rachid, Val, Samir, Hakim, Maurad, Keemo, Jean-Yves. Depuis 2007 rebaptisé Furies.

Limousin[modifier | modifier le code]

Lorraine[modifier | modifier le code]

  • Street Harmony (Nancy)
  • MAM (Metz)
  • anonymes crew
  • tcb
  • mercurho crew
  • mixité (compagnie de danse)
  • Original Artistik

Midi-Pyrénées[modifier | modifier le code]

  • Olympic Starz (Toulouse)
  • City Force (Toulouse)
  • Style Possee (Toulouse)
  • Effet2Surpriz (Toulouse)
  • Asia Click (Toulouse)
  • Mercenaires (Toulouse-Perpignan)
  • TBC Toulouse B-Boying Club (Toulouse)

Nord-Pas-de-Calais[modifier | modifier le code]

  • 59 KrEw (Grande-Synthe)
  • Hot Clan Crew (Lille) Avec b-boy Achild, Visagepal, Blondin, Lion, Hassan, Soxsan, Dangerous ou encore Flight
  • Watt's a crew (Lille) Avec Bboy Visagepal, Flight, Dangerous, Toady, LS, Prest, CrazySam, Las, Oris et B-Girl Pé-Tue
  • Va l'ancienne (Valenciennes)
  • Subskillz (Calais) Avec Ca$hoo, Myst, Aboo, Meda, Jon, Psycho, Luc, Tigroo, R.Line

Pays de la Loire[modifier | modifier le code]

  • Legiteam Obstruxion Le Mans : les membres sont Cyril (participant de Secret Story 2), Marcio, Lil'Klash, Wilfried, Monita, Flamby, Jey, Toniho, Vinz, Paul, Marie, Marwan, Alex, Paulo, Andréa, Khalil, Sékou, Dylan, Anis. Appelé L.O dans le milieu, c'est actuellement le meilleur crew français.

Palmarès : 3 fois champion Bboy Unit France (2006, 2007, 2008), 4° au Bboy Unit World 2007

  • Hotmilk Breakers (Cholet) : Crew composé essentiellement d'Asiatiques (plus précisément de Hmong), leurs esprits de famille se fait ressentir au training. Le crew organise entre autres le Hotmilk break battle (battle international se déroulant à Cholet au jardin de verre.)

Les membres sont Krimo, Nabil, Brice, Jerome, Eddy, Sofian, Samy et Hocine.

  • S'Poart (La Roche-sur-Yon) : connue pour ses nombreuses chorégraphies riches et variées.

Picardie[modifier | modifier le code]

Poitou-Charentes[modifier | modifier le code]

Provence-Alpes-Côte d'Azur[modifier | modifier le code]

  • Force Obscure
  • All Style crew
  • Crew

Rhône-Alpes[modifier | modifier le code]

  • B-boys breakers (Lyon) : en 1983, cinq copains (Yves Milome, Hatem Chraiti, David Milome, Jean-Marc Mougeot, Henri Toyi) ont formé un groupe afin de partager leur passion de la break dance. La rue était alors le seul lieu de répétition. Par la suite, la MJC de Rillieux-la-Pape leur a donné l'opportunité de bénéficier d'un local de danse afin de répéter dans de bonnes conditions. En 1989, face au travail et au sérieux du groupe, la MJC propose ses services, avec l'aide d'un chorégraphe contemporain Jean Claude Carles, pour l'élaboration du son premier spectacle Art Tag. C'est à cette occasion que le groupe B. Boys Breakers se forme. En 1991, après le succès de Art Tag, Choc U voit le jour. En janvier 1991, le groupe crée l'association Hip-hop Arts dont le but est de produire les bons artistes du mouvement hip-hop.
  • Melting Force (Saint-Étienne).
  • IronStyle Crew (Saint-Étienne).
  • Pockemon Crew (Lyon) : il se compose de bboys dont Lilou, Brahim, Moncef, Hassan, Rodolphe, Riyad, Douniel, Guegorr, Yann, Billy, Tyty, Karim, Maxoo, André, Pat, Saber, Ludo, Willy, Dimitri, Willystyle et Hamed.
    • Palmarès : Battle of the Year France 2003, Battle of the Year international 2003, Freestyle Session Europe 2004, Freestyle Session Korea 2005 (finaliste), UK B-Boy Championship 2005, UK B-Boy Championship 2006.
    • Ils sont actuellement en tournée avec leur spectacle C'est ça la vie !?.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Filip Sebe, Le Breakdance en Franche-Comté. De l'art de rue à l'art absurde, mémoire de master 2 en sociologie réalisé sous la direction de MM. Jérôme Laborie et Clément Aillet, Université de Besançon, 2010.
  2. « Un témoignage de Bintou Dembele, « S/T/R/A/T/E/S. Trente ans de Hip-Hop dans le corps » », Africultures,‎ 2014/3 (n° 99 - 100), p. 250-261 (Cairn)
  3. Interview de Junior et Dossier sur la break dance en France., 5styles, avril.2008