Liste d'inventeurs tués par leur invention

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Franz Reichelt et son costume parachute. Il meurt en sautant du premier niveau de la tour Eiffel en testant son invention.

Ceci est une liste d'inventeurs dont la mort est causée par ou liée à un produit, une méthode, une procédure ou une autre innovation qu'ils ont conçus.

Automobile[modifier | modifier le code]

  • William Nelson (1879−1903), un employé de General Electric, invente un nouveau moyen de motoriser des bicyclettes. Il tombe de son prototype durant un tour d'essai[1].

Aviation[modifier | modifier le code]

Industrie[modifier | modifier le code]

  • William Bullock (1813–1867) améliore le principe des rotatives en remplaçant les feuilles par des bobines de papier[8],[9]. Plusieurs années plus tard, son pied se retrouve écrasé lors de l'installation d'une nouvelle rotative à Philadelphie. Le pied développe une gangrène et Bullock meurt durant son amputation[10].

Maritime[modifier | modifier le code]

Médecine[modifier | modifier le code]

  • Thomas Midgley Jr. (1889–1944) ingénieur et chimiste américain atteint de poliomyélite à l'âge de 51 ans. Il conçoit alors un système de ficelles et de poulies pour l'aider à se sortir du lit. C'est dans son montage qu'il a été retrouvé étranglé à l'âge de 55 ans. Il est néanmoins plus connu pour ses découvertes des Chlorofluorocarbure et du Tétraéthylplomb[11],[12],[13].

Physique[modifier | modifier le code]

Astronautique[modifier | modifier le code]

  • Max Valier (1895–1930) invente une fusée au combustible liquide au sein de la société astronautique allemande Verein für Raumschiffahrt. Le 17 mai 1930, un engin propulsé à l'alcool explose sur son banc d'essai à Berlin, tuant Valier sur place[17].

Exécution[modifier | modifier le code]

Chemins de fer[modifier | modifier le code]

  • Valerian Abakovski (1895–1921) inventeur de l'Aerowagon (en), un prototype d'autorail à grande vitesse propulsé par une hélice. Le 24 juillet 1921, un groupe mené par Fiodor Sergueïev prend l'aérowagon à Moscou pour se rendre aux charbonnages de Toula, Abakovski est de la partie. Ils arrivent avec succès à Toula mais sur le chemin du retour, le véhicule déraille à haute vitesse tuant tout le monde à bord[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) KILLED BY OWN INVENTION; While Trying Motor Bicycle He Had Made, Schenectady Man Meets Death — Article Preview — The New York Times
  2. (en) google.com Piero Boitani, Winged words: flight in poetry and history. University of Chicago Press, 2007. p. 38
  3. (de) Biography of Otto Lilienthal Lilienthal Museum
  4. (en) 2003 Personal Accounts Darwin Awards
  5. (en) Aurel Vlaicu at www.earlyaviators.com
  6. (en) Morris, Neil, From Fail to Win, Learning from Bad Ideas: Transportation, (ISBN 978-1-4109-3911-1, lire en ligne)
  7. (en) British inventor dies in crash on test flight of his flying taxi « Copie archivée » (version du 20 août 2009 sur l'Internet Archive)
  8. (en) United States Patent 61996
  9. (en) United States Patent 100,367
  10. a b et c (en) « Inventors killed by their own inventions », Discovery News (consulté le 30 octobre 2010)
  11. Bryson, Bill. A Short History of Nearly Everything. (2003) Broadway Books, USA. (ISBN 0-385-66004-9)
  12. (en) Alan Bellows, « The Ethyl-Poisoned Earth », Damn Interesting,‎ (lire en ligne)
  13. "Milestones, Nov. 13, 1944" Time, November 13, 1944
  14. American Institute of Physics Biography of Marie Curie
  15. American Institute of Physics Biography of Marie Curie
  16. Criticality accidents
  17. American Institute of Aeronautics and Astronautics
  18. Guisso, R. W. L., The first emperor of China, New York : Birch Lane Press, 1989. (ISBN 1-55972-016-6). Cf. p.37
  19. Fu, Zhengyuan, Autocratic tradition and Chinese politics, Cambridge University Press, 1993. Cf. p.126
  20. « The Civilization of China, Chapter II: Law and Government » (consulté le 11 août 2011)
  21. (ru) Alexey Abramov / Алексей Абрамов By the Kremlin Wall / У кремлёвской стены Moscow / М., Politizdat / Политиздат 1978 pp./стр. 399

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]