Liste d'idiotismes corporels français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La langue française contient un grand nombre d'idiotismes corporels (idiotismes utilisant une partie du corps, notamment le corps humain), dont un certain nombre sont listés ci-dessous.

Sur les autres projets Wikimedia :

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

B[modifier | modifier le code]

Bave[modifier | modifier le code]

  • baver sur quelqu'un : dire du mal de quelqu'un.
  • en baver : fournir un effort conséquent ou désespéré, subir.
  • une omelette baveuse, des oeufs baveux : cuisson qui laisse l'omelette ou les oeufs humides, à même d'être saucer avec un morceau de pain.
  • une écriture baveuse : une écriture brouillonne, peu soignée.

Bile[modifier | modifier le code]

  • se faire de la bile : se tracasser.
  • un caractère bileux : un caractère maussade.
  • la bile à la bouche : le dégoût, le stress, la peur.

Boyau[modifier | modifier le code]

  • un tord-boyau : un mauvais alcool fort et infâme, une piquette qui rend malade.
  • se (dé)boyauter : rire à s'en tenir le ventre.

Bouche[modifier | modifier le code]

  • bouche d'égout : réceptacle et ouverture pour accueillir les écoulements externes destinés aux égouts.
  • bouche d'aération : (immobilier) ouverture d'une aération le plus souvent mécanisé.
  • bouche de métro : entrée/sortie du métro vers la rue.
  • la bouche en cœur : parler avec une ingénuité vraie ou feinte.
  • avoir la bouche en cul de poule : bouche arrondie, en « O » ; être maniéré.
  • avoir une grande bouche (cf. gueule) : parler plus qu'on agit.
  • bouche à bouche : respiration artificielle.
  • bouche à oreille : transmis oralement en chaîne de personne à personne.
  • bouche bée : avoir la bouche béante ; être surpris à ne savoir que dire.
  • en avoir l'eau à la bouche : saliver ; être en appétit.
  • faire la fine bouche : être difficile.
  • motus et bouche cousue : garder le silence.
  • tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler : réfléchir avant de se prononcer.
  • amuse-bouche : accompagnement culinaire en dehors des repas destinés tant à éviter de boire à jeûn qu'à ouvrir l'appétit.

Bras[modifier | modifier le code]

  • à bras-le-corps : à plein corps.
  • à tour de bras : à répétition.
  • avoir le bras long : avoir une bonne allonge ; être influent.
  • avoir une affaire sur les bras : être occupé à une chose.
  • bras d'honneur : geste injurieux effectué avec les bras.
  • couper bras et jambes : ôter les moyens d'action.
  • donner (ou offrir) le bras : tendre le bras pour que l'autre s'y appuie.
  • jouer les gros bras : jouer les durs, les caïds.
  • jouer petit bras : tentative timide, de peu d'envergure.
  • le bras droit de quelqu’un : aide (personne) privilégié.
  • les bras m’en tombent : j'en suis abasourdi.
  • marcher bras dessus, bras dessous : marcher ensemble avec chacun tenant le bras de l'autre ; complicité.
  • recevoir à bras ouverts : accueillir chaleureusement.
  • rester les bras croisés : laisser les choses aller d'elles-mêmes, ne pas intervenir.
  • rester les bras ballants : rester à ne rien faire.
  • rester sur les bras : être chargé ou embarrassé de quelqu'un ou quelque chose.
  • se jeter dans les bras de quelqu’un : accourir vers quelqu'un.
  • se jeter sur quelqu'un à bras raccourcis : frapper quelqu'un avec violence.
  • serrer (ou tenir) dans ses bras : embrasser.
  • soutenir (ou porter) quelqu'un à bout de bras : soutenir quelqu'un avec beaucoup d'efforts et tout seul.
  • tendre les bras à quelqu’un : accueillir; porter secours, pardonner.
  • tendre les bras vers quelqu’un : lui demander de l'aide.
  • tomber dans les bras de quelqu'un : s'enlacer à l'autre.
  • tomber dans les bras de Morphée : s'endormir.
  • rester les bras croisés : regarder sans rien faire ni rien dire.

C[modifier | modifier le code]

Crâne[modifier | modifier le code]

  • crâner : avoir une attitude fière.
  • crâne d'oeuf : alopécie.
  • crâne de piaf : synonyme de cervelle de moineau.
  • ne rien avoir dans le crâne : être un parfait imbécile.
  • mets-toi ça dans le crâne ! : mémorise ça une fois pour toutes !

cervelle[modifier | modifier le code]

  • se creuser la cervelle : concentrer sa pensée, penser fortement.
  • cervelle de moineau : personne étourdie.
  • laver le cerveau : manipuler, endoctriner.
  • le cerveau (d'une organisation) : personne qui dirige, chef.

Cheveu[modifier | modifier le code]

  • couper les cheveux en quatre : être trop pointilleux, compliquer inutilement quelque chose.
  • s'arracher les cheveux : s'exaspérer.
  • les cheveux au vent : décoiffé par le vent (de façon glamour).
  • comme un cheveu sur la soupe : intervenir maladroitement, importunément.
  • se faire des cheveux blancs : se faire du souci.
  • c'est tiré par les cheveux : c'est alambiqué, c'est d'une logique douteuse.
  • avoir un cheveu sur la langue : zézayer, zozoter.
  • à un cheveu de... ! : presque !

cheville[modifier | modifier le code]

  • cheville : pièce d'attache en architecture et menuiserie, destinée à fixer ensemble deux pièces plus grosses.
  • cheville, chevillette : articulation, jointure, pièce ou mécanisme de rotation.
  • ne pas arriver à la cheville de… : infériorité manifeste vis-à-vis de…
  • avoir les chevilles qui enflent : se vanter.
  • avoir le diable (chevillé) au corps : être roué, mauvais, malsain.
  • avoir l'espoir chevillé au corps : espérer jusqu'au désespoir, parfois déraisonnablement.

Cœur[modifier | modifier le code]

  • cœur : (jeu de carte) couleur, enseigne de carte.
  • avoir bon cœur, du cœur : être bon, être quelqu'un de bien.
  • avoir un cœur d'artichaut : être volage.
  • cœur à prendre : en recherche d'affection.
  • avoir un cœur de pierre : manquer de bon sentiment.
  • au cœur de… : au centre, à l'intérieur.
  • à contrecœur : avec réticence, parfois avec regret.
  • la bouche en cœur : parler avec une ingénuité vraie ou feinte.
  • du fond du cœur : avec ses meilleures sentiments.
  • fendre/briser le cœur : faire de la peine.
  • en avoir le cœur net : certitude après vérification.
  • s'en donner à cœur joie : faire quelque chose avec beaucoup d'enthousiasme.
  • avoir le cœur au bord des lèvres : avoir envie de vomir.
  • avoir le cœur sur/dans la main : être généreux, donner sans compter.
  • la main sur le cœur : avec honneur, débonnairement.
  • ça fait fondre mon cœur : je trouve ça tellement mignon.
  • mon cœur se glace/fige : je suis affreusement inquiet, je suis terrifié.
  • avoir mal au cœur : être nauséeux.
  • faire mal au cœur : toucher, attrister.
  • écœurer : dégoûter.

Corps[modifier | modifier le code]

  • corps de garde : caservenement à certains points de contrôle (ex : pont-levis)
  • garde-corps : structure d'un passage en hauteur s'élevant à mi-corps et destinée à prévenir les chutes de personnes.
  • à bras le corps : porter quelqu'un à plein corps.
  • corps-à-corps : art martial, pugilat.
  • corps et âme : de tout son être.
  • à corps perdu : jusqu'au bout de ses forces.
  • avoir le diable chevillé au corps : n'être que malice et fourberie (synonyme d'avoir le diable dans la peau)

Cou[modifier | modifier le code]

  • prendre ses jambes à son cou : s'enfuir, détaler.
  • avoir la corde au cou : (ironiquement) être marié.
  • avoir le gros cou : être trop fier.
  • avoir l'écharpe au cou : être sur le point de partir.
  • tordre le cou : briser la nuque, réduire à l'impuissance.

Coude[modifier | modifier le code]

  • coude : articulation du bras, partie d'une structure/voie qui en relie deux autres formant un angle entre elles.
  • se serrer les coudes : s'entraider.
  • jouer des coudes : se pousser en avant.
  • huile de coude : avec énergie.

Couille[modifier | modifier le code]

  • avoir des couilles (au cul) : avoir de l'audace.
  • couille molle : un lâche.
  • couillon : crétin.
  • tomber sur une couille : rencontrer un problème.
  • en avoir plein les couilles : en avoir franchement marre.
  • se gratter/branler les couilles : être inactif.
  • lâche-moi les couilles / la grappe ! : fiche-moi la paix !
  • oh, ma couille <3 ! : eh, mon (meilleur) copain !

Cuisse[modifier | modifier le code]

  • avoir la cuisse légère : une femme de petite vertu / qui couche facilement
  • se taper sur les cuisses : se rouler de rire.
  • se croire sorti de la cuisse de Jupiter : se prendre pour plus qu'on est.

Cul[modifier | modifier le code]

  • avoir le cul entre deux chaises : devoir faire un choix difficile.
  • lèche-cul : flagorneur, susciter du favoritisme.
  • faux cul : hypocrite.
  • cul-terreux : rustique.
  • filer un coup de pied au cul : mettre à la porte, battre, mettre quelqu'un en action.
  • se bouger le cul : se dépêcher.
  • botter le cul : battre.
  • cul-de-jatte : unijambiste, voire sans jambes.
  • péter plus haut que son cul : se prendre pour plus qu'on est.
  • avoir le cul dans le beurre : être issus d'une famille aisée, n'avoir pas de responsabilité, avoir une vie très confortable.
  • mon cul!! : foutaises!! (se dit pour exprimer son désaccord).
  • avoir le feu au cul (au derrière) : être extrêment pressé ou hâtif ; avoir des désirs sexuels ; être en colère (québécisme).
  • avoir du cul : être chanceux dans un contexte.
  • avoir un balai dans le cul : être guindé voire crispé (concerne les attitudes voire les habitudes).
  • comme cul et chemise : des amis extrêment proches voire comme une paire indissociable (synonyme de "copains comme cochons").
  • cul-bénit : une personne très dévote[1], péjoratif ; un bigot.
  • cucul, cucul la praline : un peu sot, niais (synonyme de nœud-nœud).
  • en avoir plein le cul : en avoir assez, être exaspéré.
  • avoir la bouche en cul de poule : intervenir dans une conversation avec une attitude hautaine voire bégueule et guindée.
  • avoir le cul bordé de nouilles : être particulièrement/souvent chanceux.
  • des lunettes en c*ul de bouteille : des lunettes avec des verres vraiment très épais.
  • avoir la police/mafia au c*ul (aux trousses) : être poursuivi, être pourchassé, être recherché.
  • un gros c*ul : de grosses fesses, un camion.
  • avoir le c*ul lourd : obésité ou paresse.
  • papier-c ul : papier toilette.
  • c*ul-de-sac : fond du sac, voie sans issue, impasse, situation sans avenir.
  • paiement au cu*l du camion : aquitement de la facture à la livraison à l'arrière du camion au moment où il s'apprête à décharger (jargon commercial).
  • avoir le cu*l entr deux chaise : situation inconfortable, situation incomode.
  • ça me troue le cu*l ! : je ne m'y attendais pas du tout !
  • sale trou du cu*l ! : se dit d'une personne honnie/abhorrée.
  • enculé : personne odieuse et haïssable, ignoble individu.

D[modifier | modifier le code]

Dent[modifier | modifier le code]

  • avoir la dent dure : infliger des punitions inutilement lourdes.
  • avoir une dent contre quelqu'un : avoir des griefs, lui en vouloir.
  • avoir les dents longues : être avide, avoir beaucoup d'ambition.
  • œil pour œil, dent pour dent : loi du Talion, par vengeance, infliger à quelqu'un les mêmes dommages qu'il vous a infligés.
  • mentir comme un arracheur de dents : mentir sans scrupule (vient de la réputation des barbiers-chirurgiens du Moyen Âge)
  • se casser les dents sur quelque chose : subir un échec cuisant.
  • à pleine dent : avec voracité.
  • avoir les dents du fond qui baignent : avoir envie de vomir.
  • avoir les dents qui baignent : être affamé (avoir tant de salive en bouche que les dents baignent dedans).
  • du bout des dents : timide ou bégueule.
  • quand les poules auront des dents : jamais.
  • claquer des dents : grelotter de peur ou de froid.
  • être sur les dents : être stressé, être inquiet ou énervé à la limite de l'emportement.

Doigt[modifier | modifier le code]

  • les doigts dans le nez : fait avec aisance voire désinvolture.
  • avoir la bague au doigt : être marié.
  • obéir au doigt et à l'œil : docile, obéissant.
  • montrer/pointer du doigt : désigner, péjoratif à la forme passive (se faire montrer du doigt) dans le sens de se faire remarquer en mal.
  • mettre/poser le doigt sur... : découvrir, retrouver, remarquer.
  • croiser les doigts : implorer la chance.
  • être à deux doigts de... : être près de..., sur le point de..., ne pas être loin de..., s'apprêter à une action quasi-immédiate.
  • mettre/avoir le doigt dans l’engrenage : être entraîné malgré soi dans un enchainement d'éventualités.
  • se faire taper sur les doigts : être puni pour une faute (ne concerne pas une punition pour crime ou délit).
  • s’en mordre les doigts : regretter ses (in)actions du fait des conséquences.
  • savoir/connaître sur le bout des doigts : maitriser ou connaître quelque chose/quelqu'un avec grande habitude.
  • avec doigté : avec agilité, avec délicatesse, avec tact, avec diplomatie.
  • se sortir les doigts du fion : devenir plus actif, apprendre à faire les choses correctement.

Dos[modifier | modifier le code]

  • en avoir plein le dos : en avoir assez, être exaspéré.
  • la bête à deux dos : coït, en parlant des humains
  • dos d'âne : ralentisseur, ou déformation convexe de la chaussée.
  • le dos d'un objet (cuiller, main, livre...) : sa face postérieure.
  • avoir le dos large : endosser des responsabilités.
  • avoir bon dos : endosser des responsabilités indues.
  • faire le gros dos : ne pas se laisser intimider.
  • dos à dos
  • casser du sucre sur le dos de quelqu’un : médire de quelqu'un.
  • être le dos au mur : être acculé, ne pas avoir d'échappatoire.
  • dos du livre : reliure.
  • dos de la main : grand côté de la main qui n'est pas la paume.
  • passer de la pommade dans le dos de quelqu'un : flagorner ou consoler.
  • se faire manger la laine sur le dos : être exploité indûement/injustement.
  • tourner le dos : faire demi-tour ; snober, abandonner.

E[modifier | modifier le code]

Echine[modifier | modifier le code]

  • courber l'échine : s'incliner (révérence marquée), se soumettre.
  • briser l'échine : vaincre.

Epaule[modifier | modifier le code]

  • porter le monde sur ses épaules : subir un lourd fardeau.
  • rouler des épaules : allure fière, crâner ; faire de l'esbrouffe.
  • épauler : soutenir en passant son épaule sous le bras de la personne ; aider.
  • arme d'épaule : arme conçue de tel sorte qu'il faut la porter à l'épaule pour viser et/ou la transporter (jargon militaire), comme un fusil.

Estomac[modifier | modifier le code]

  • avoir l’estomac dans les talons : être affamé.
  • en avoir l'estomac (tout) retourné : avoir envie de vomir ; être écœuré.
  • estomaqué : sidéré, stupéfait.
  • en avoir plein sur l'estomac : en avoir marre.
  • coup porté à l'estomac : être frappé là où ça fait mal, perte conséquente face à un adversaire.
  • avoir un deuxième estomac pour... : manger par pure gourmandise certaines choses.

F[modifier | modifier le code]

Face[modifier | modifier le code]

  • face à face : réunion avec une autre personne.
  • faire face : ne pas fuir, être résolu.
  • perdre la face : perdre l'honneur.
  • tomber sur la face : arriver de façon subite (négatif).
  • face contre terre : défaite cuisante.
  • double-face : avoir des comportements différents en fonction des personnes, tromper.
  • une facette : un aspect ou un trait d'une personnalité, d'un concept, d'une chose.
  • des facéties : des excentricités.
  • (pile ou) face : côté d'une pièce où est traditionnellement gravée la figure stylistique de l'autorité garantissant la devise.

Fesse[modifier | modifier le code]

  • doux comme des fesses de bébé : extrêmement doux
  • comme un furoncle sur la fesse de miss France : un énorme défaut
  • coûter la peau des fesses (ou : du cul): être onéreux.
  • tremper des fesses : transpirer au niveau des fesses, être anxieux ou excité.
  • serrer les fesses : avoir des craintes.
  • chauffer les fesses : donner une fessée
  • n'y aller que d'une fesse : se montrer réticent.
  • pince-fesse : dîner ou cocktail mondain.
  • histoire de fesses : Une aventure sexuelle.
  • par la peau des fesses : obliger quelqu'un à faire quelque chose, avoir réussi un exploit de justesse.
  • avoir le feu aux fesses (ou au cul) : être pressé, ou être sexuellement excité.
  • se mêler/S'occuper de ses fesses : se mêler/s'occuper de ses affaires.
  • avoir les fesses qui font bravo : trembler de peur.
  • film de fesses/de cul : film pornographique.
  • fesse triste : fesse tombante ; au figuré : relation sexuelle peu satisfaisante.
  • ramener ses fesses : venir quelque part en se dépêchant.
  • fesses souriantes : fesses relevées ; (au figuré) : relation sexuelle satisfaisante.

Figure[modifier | modifier le code]

  • faire pâle figure : mal paraître.
  • comme le nez au milieu de la figure (du visage) : bien visible.
  • avoir les yeux au milieu de la figure (du visage) : être fatigué ou malade à en avoir les yeux qui tirent.
  • démolir la figure : blesser au visage, défigurer.
  • se prendre un gadin au coin de la figure : avoir des ennuis subits.

Foie[modifier | modifier le code]

  • avoir les foies (blancs) : avoir peur.
  • crise de foie : indigestion.
  • foie jaune : personne malade de jaunisse, personne aigrie ou mauvaise.

Front[modifier | modifier le code]

  • à la sueur de son front : à grand-peine.
  • avoir un grand front : être intelligent.
  • un bas du front : crétin.
  • faire front commun : faire cause commune contre un même problème ou ennemi.
  • un front uni : consensus de personnes faisant cause commune.
  • aller/être au front : aller/être au combat sur un théâtre d'opération (jargon militaire).
  • frontalement : de face, par devant.

G[modifier | modifier le code]

Genou[modifier | modifier le code]

  • genoux cagneux : mairgreur.
  • être à genoux : s'agenouiller, supplier, être à la merci de quelqu'un.
  • se faire polir les genoux : être entouré de flagorneurs.
  • plier les genoux : faire des concessions forcées, être asujetti à des travaux ou responsaibilités excédant ses forces.
  • être tout en genoux : être particulièrement malhabile voire maladroit.
  • jouer des castagnettes avec les genoux : être terrorisé.

Gorge[modifier | modifier le code]

  • gorge : organe contenant les voies aériennes et digestive supérieures, vallée très étroite, pièce d'écoulement.
  • soutien-gorge : sous-vêtement pour soutenir les seins (ou "gorge" (désuet))
  • avoir un chat dans la gorge : voix enrouée.
  • à gorge déployée : bruyamment.
  • être pris à la gorge : ne pouvoir esquiver/échapper.
  • avoir la gorge nouée : être anxieux ou extrêmement triste.
  • faire des gorges chaudes : faire parler de soi.
  • rendre gorge : vomir (désuet) ; subir une défaite définitive, s'incliner de façon humiliante face à un adversaire impitoyable, mourir.
  • se trancher la gorge : faire des concessions particulièrement déraisonnables.
  • s'en mettre une derrière la cravatte : boire un verre d'alcool.

Gueule[modifier | modifier le code]

  • gueuler : hausser le ton ou crier.
  • s'engueuler : se disputer sans retenue.
  • s'en prendre plein la gueule : subir.
  • avoir la gueule de bois : être nauséeux, retour de cuite.
  • avoir une grande gueule : parler plus qu'on agit.
  • faire la gueule : bouder.
  • fermer sa gueule : se taire.
  • avoir une belle gueule : être beau.
  • gueule d'amour : personne avec un beau physique qui en joue.
  • se jeter dans la gueule du loup : tomber dans un piège évident, aller au devant des ennuis.
  • amuse-gueule : accompagnement culinaire en dehors des repas destinés tant à éviter de boire à jeûn qu'à ouvrir l'appétit.

J[modifier | modifier le code]

Jambe[modifier | modifier le code]

  • prendre ses jambes à son cou : fuir précipitamment.
  • fuir à toutes jambes : fuir à toute vitesse.
  • partie de jambes en l'air : relation sexuelle.
  • ça me fait une belle jambe : comme si cela m'arrangeait (ironique).
  • la queue entre les jambes : penaud ou terrifié.
  • emplâtre/cautère sur jambe de bois : expédient ou remède ou solution fantaisistes et inefficaces.
  • tenir la jambe : retenir quelqu'un (par la conversation).
  • un bon jeu de jambe : être habile.
  • croc-en-jambe : faire tomber quelqu'un avec ce mouvement, action perfide.
  • avoir les jambes en cotton : tituber à en tomber, se sentir mal à force d'émotions fortes.
  • jambe de pantalon : partie du pantalon qui ensert la jambe.
  • ça m'a coupé les jambes : ôter tout allant/envie, stupéfier à l'extrême.
  • se mettre en jambes : s'échauffer, s'essayer à quelque chose.

L[modifier | modifier le code]

Langue[modifier | modifier le code]

  • langue : groupe d'idiomes et patois, le plus souvent l'idiome dominant de ce groupe.
  • avoir la langue bien pendue : être bavard.
  • ne pas avoir sa langue dans sa poche : être trop bavard.
  • langue de chat : petit gâteau sablé.
  • donner sa langue au chat : ne pouvoir répondre à une devinette et en demander la solution.
  • avoir une langue de chat : avoir une bouche délicate, ne pas aimer les sensations culinaires exagérées (chaud, froid, épicé, etc).
  • tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler : réfléchir avant de se prononcer.
  • langue de bois : parler avec démagogie, parler pour ne rien dire, manoeuvre rhétorique habile pour éviter de répondre à une question.
  • sur le bout de la langue : sur le point de trouver un mot.
  • langue de vipère/pute : personne médisante.
  • être mauvaise langue : médire, être de mauvaise foi.
  • du bout de la langue : susurrer.
  • avoir avalé sa langue : être coi.
  • tirer la langue : grimace (même signification que faire la nique), au figuré : épuisement.
  • se faire des noeuds avec sa langue : ne pas arriver à parler correctement, ne pas parvenir à amener le sujet qu'on veut aborder.

Lèvre[modifier | modifier le code]

  • ne pas desserrer les lèvres : rester muet.
  • être pendu aux lèvres de quelqu'un : écouter attentivement, écouter avec déférence.
  • s'en mordre les lèvres : regretter un peu.
  • du bout des lèvres : sans convictions, bégueule.
  • avoir le cœur au le bord des lèvres : avoir la nausée.
  • avoir le cœur sur les lèvres : dévouement naïf.
  • le sourire aux lèvres : sourire, action menée avec satisfaction, gentillesse parfois feinte.
  • se brûler les lèvres : manger sans attendre, parler en laissant échapper des informations indûes.
  • il y a loin de la coupe aux lèvres : la conception d’un idéal est loin de sa réalisation.
  • (avoir) la mort (ou l’âme) sur les lèvres [vieilli] : être près de mourir, avoir l’expression d’un mourant.
  • loin des lèvres, loin du cœur : Oublier une personne que l'on n'a plus l'habitude d'embrasser.
  • avoir le cigare au bord des lèvres : avoir une forte envie de faire caca.

M[modifier | modifier le code]

Main[modifier | modifier le code]

  • avoir le cœur sur la main : être généreux.
  • mettre la main à la pâte : apporter sa contribution à un ouvrage.
  • se donner la main : s'entraider.
  • donner un coup de main, prêter main-forte, tendre la main : offrir son aide.
  • avoir la main verte : être bon jardinier.
  • faire des pieds et des mains : se démener.
  • une main de fer dans un gant de velours: avec douceur et fermeté.
  • avoir la main leste : voler, chaparder.
  • ne pas y aller de main morte : faire preuve d'énergie, d'enthousiasme, de fermeté.
  • demander la main : demander en mariage.
  • passer la main, changer de main : laisser sa place, son tour.
  • avoir deux mains gauches ; avoir cinq pouces à chaque main : être maladroit.
  • avoir un poil dans la main : être paresseux.
  • mettre les mains dans le cambouis : se confronter à un problème de manière pratique.
  • mettre la main à la poche : participer financièrement.
  • s'en laver les mains : se désintéresser d'un problème (référence à Ponce Pilate (Mt 27, 24).
  • avoir la situation en main, tenir entre ses mains : être le seul responsable d'un destin (Soyez discret, ma réputation est entre vos mains.)
  • en bonnes mains : en compagnie de la bonne personne.
  • en mettre sa main à couper, en mettre sa main au feu : en être absolument certain (C'est sans danger, j'en mettrais ma main à couper.)
  • jeu de main, jeu de vilain : locution provençale réprouvant la violence.
  • pris la main dans le sac : pris en flagrant délit.
  • manger dans la main de quelqu'un : être à sa merci.
  • comme les doigts de la main : unis comme inséparables.
  • de la main à la main : payer sans facture.
  • homme de main : sbire commettant les basses oeuvres, se dit souvent des membres d'un gang criminel.
  • de main d’homme : sans l'aide de machinerie.
  • de longue main : Depuis longtemps.
  • de seconde main : usagé, d'occasion; de première main : en primeur, neuf.
  • en main propre : sans intermédiaire.
  • montre en main : en un temps vérifié.
  • sous la main : à sa disposition.
  • avoir les mains liées derrière le dos: être obligé de; ne pas avoir les mains libres, les pleins pouvoirs.
  • avoir la main dure : être sévère.
  • faire une main (aux cartes) : remporter une ronde.
  • prêter la main à, prêter main-forte : prêter son concours à quelque chose.
  • faire main basse sur... : s'emparer de...
  • se faire la main : gagner de l'expérience.
  • il veut me faire marcher sur les mains : il me demandes des tâches exagérées ou impossible.

Moustache[modifier | modifier le code]

  • se friser les moustaches : se réjouir d'un coup du sort.
  • une moustache de lait : avoir du lait imbibant le duvet au-dessus de la lèvre supérieure.

N[modifier | modifier le code]

Nerf[modifier | modifier le code]

  • crise de nerfs : état de grande détresse émotionnelle.
  • avoir les nerfs qui lâchent : faire une crise de nerfs.
  • avoir les nerfs (en pelotte), être sur les nerfs : être sur le point de s'emporter, avoir la colère qui monte, perdre patience.
  • avoir les nerfs à fleur de peau : être très sensible.
  • avoir les nerfs à vif : être trop sensible, traumatisé.
  • taper sur les nerfs : exaspérer.
  • le nerf de la guerre : le moyen ou mobile qui permet de maintenir les hommes au combat, l'enjeu parfois caché d'une dissension.
  • avoir des nerfs d'acier : être difficile à décontenancer, supporter la pression en toutes circonstances.

Nez[modifier | modifier le code]

  • mener quelqu'un par le bout du nez : diriger, gouverner quelqu'un.
  • ne pas voir plus loin que le bout de son nez : ne pas voir l'évidence.
  • tirer les vers du nez : faire avouer.
  • fourrer son nez partout : être curieux, fouiner.
  • faire un pied de nez : envoyer promener.
  • les doigts dans le nez : avec facilité voire désinvolture.
  • à vue de nez : à première vue.
  • avoir quelqu’un dans le nez : détester quelqu'un avec acharnement.
  • avoir le nez fin, avoir du nez : être judicieux.
  • avoir le nez creux : avoir de la chance.
  • tomber nez à nez : rencontrer ou découvrir abruptement.
  • comme le nez au milieu du visage : très évident, visible.
  • se casser le nez : subir un revers, subir une défaite.

Nombril[modifier | modifier le code]

  • se prendre pour le nombril du monde : se prendre pour le centre du monde.
  • couper le cordon ombilical : prendre son indépendance, s'assumer.

O[modifier | modifier le code]

œil[modifier | modifier le code]

  • mon œil ! : non, sans blague ! (exprime l'incrédulité du locuteur).
  • jeter le mauvais œil : jeter un mauvais sort.
  • œil de bœuf : ornement architectural, fenêtre ronde.
  • au doigt et à l'œil : docilement.
  • regarder d'un œil neuf : regarder avec du recul, ou d'une manière différente.
  • œil de perdrix : furoncle.
  • avoir quelqu'un à l'œil, garder l'œil : surveiller.
  • obtenir quelque chose à l'œil : l'obtenir gratuitement.
  • avoir la larme à l'œil : être ému.
  • avoir les yeux plus grands (ou « plus gros ») que le ventre (en anglais : have eyes bigger than one's belly) : trop prendre à la fois (notamment en matière de nourriture), concevoir trop grand.
  • œil pour œil, dent pour dent : Loi du Talion ; par vengeance, infliger à quelqu'un les mêmes dommages qu'il vous a infligés.
  • ne pas avoir froid aux yeux : être audacieux.
  • des yeux de merlan frit : des yeux hébétés, marqués par un trouble.
  • de la poudre aux yeux : quelque chose de factice, « jeter de la poudre aux yeux » : tromper.
  • avoir le compas dans l'œil : avoir une notion précise des proportions (l'expression est de Michel-Ange).
  • avoir des yeux de lynx : avoir une vue perçante.
  • avoir les yeux de Chimène : les yeux de l'amour, tomber en amour.
  • faire les yeux doux : séduire.
  • avoir de petits yeux : être fatigué, mal réveillé.
  • se rincer l'œil : être voyeur.
  • se mettre le doigt dans l'œil : se tromper.
  • avoir bon pied, bon œil : être en bonne santé, malgré un grand âge.
  • ouvrir de grands yeux : être ébahi.
  • n'avoir d'yeux que pour : ne penser qu'à.
  • pour ses beaux yeux : en son honneur.
  • faire les gros yeux : regarder avec un air sévère, gronder.
  • baisser les yeux : marquer sa soumission.
  • les yeux grand ouverts : être sur le qui-vive.
  • lever les yeux en l'air : être exaspéré.
  • œil au beurre noir : coquard, tuméfaction autour de l'œil.
  • s'en battre l'œil : s'en désintéresser complètement.
  • à l’œil nu : visible au premier abord.
  • faire les yeux fermés : faire aisément.
  • les yeux d'une pomme-de-terre : ses parties germées.
  • entre quatre yeux (quat'zyeux) : seul à seul.
  • ne pas avoir les yeux en face des trous : ne pas être clairvoyant.
  • ça crève les yeux : c'est une pure évidence.
  • coûter les yeux de la tête : être onéreux.
  • taper dans l’œil : séduire.
  • en un clin d’œil : en une fraction de seconde.
  • sous les yeux : à portée de vue, en évidence.

Oreille[modifier | modifier le code]

  • se faire tirer les oreilles : se faire réprimander.
  • les murs ont des oreilles : être épié.
  • tendre l'oreille : prêter attention.
  • dormir sur ses deux oreilles : être serein, confiant.
  • mettre la puce à l'oreille : éveiller un soupçon.
  • au creux de l’oreille : secrètement.
  • plein les oreilles, jusqu’aux oreilles : ne pas supporter le bruit.
  • avoir chaud aux oreilles : se faire réprimander.
  • avoir l'oreille basse : être penaud.
  • avoir l’oreille fine : avoir l'ouïe fine, très bien entendre.
  • avoir l'oreille absolue : faculté pour quelqu'un de pouvoir identifier une note musicale en l’absence de référence.
  • avoir une oreille qui traîne : personne qui écoute très discrètement.
  • avoir l'oreille de quelqu'un : avoir un accès libre auprès de lui, en être écouté favorablement.
  • casser les oreilles : être bruyant.
  • ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd : en prendre bonne note.
  • tirer, chauffer, frotter les oreilles à quelqu’un : réprimander.
  • être tout oreille : prêter attention à des propos.
  • faire dresser l'oreille à quelqu’un : susciter l'attention de ce dernier.
  • faire la sourde oreille : éviter d'accorder attention.
  • dresser l’oreille : faire attention.
  • écouter d’une oreille : faire peu attention aux propos.
  • être dur d’oreille : être atteint de surdité.
  • ne pas l’entendre de cette oreille : n'être pas de cet avis.
  • ne pas en croire ses oreilles : être incrédule.
  • avoir / ne pas avoir d'oreille : avoir / ne pas avoir l'ouïe sensible, fine, juste.
  • prêter l’oreille, une oreille attentive : être attentif.
  • rentrer par une oreille et ressortir par l’autre : écouter sans prêter attention.
  • souffler à l’oreille : parler secrètement.
  • sourire jusqu’aux oreilles : avoir un large sourire.
  • rougir jusqu’aux oreilles : rougir de tout son visage.

Os[modifier | modifier le code]

  • tomber sur un os, il y a un os : buter sur un obstacle.
  • avoir la peau sur les os : être très maigre.
  • un sac d'os, un paquet d'os : personne très maigre.
  • ne pas faire de vieux os : ne pas vivre longtemps.
  • être trempé jusqu'aux os : être mouillé de partout.
  • être gelé jusqu'aux os / jusqu'à la moëlle : être transi de froid.
  • réchauffer ses vieux os : se réchauffer.
  • se rompre les os : se blesser grièvement.
  • l'avoir dans l'os : ne pas obtenir la chose voulue, ou être arnaqué.
  • donner un os à ronger à quelqu'un : donner un petit profit ou une tâche à quelqu'un pour satisfaire les demandes de ce dernier ou le distraire.
  • ne pas faire de vieux os : voué à mourir tôt ; faible ou fatigué (en ce cas, peut simplement signifier qu'on va se rentrer et/ou coucher bientôt).

P[modifier | modifier le code]

Peau[modifier | modifier le code]

  • avoir quelqu'un dans la peau : être amoureux.
  • avoir la peau sur les os : être maigre, famélique.
  • avoir la peau dure : ne pas se laisser abattre/mourir facilement, être coriace.
  • avoir le diable dans la peau : n'être que malice et fourberie (synonyme d'avoir le diable chevillé au corps)
  • avoir une peau de bébé : n'avoir aucun défaut cutané.
  • vouloir la peau de quelqu'un : avoir des griefs contre cette personne, lui vouloir du mal définitivement.
  • faire sa peau de lapin : se trouver des excuses, s'esquiver.
  • ne pas vendre la peau de l'ours/du loup avant de l'avoir tué : ne pas crier victoire prématurément, ne pas faire des plans sur un résultat anticipé avant d'avoir agi pour ce résultat.
  • se faire trouer la peau : se faire tuer par des moyens violents (armes blanches, armes à feu).
  • avoir la peau qui plisse : avoir des rides.
  • une vieille peau : personne âgée (péjoratif).
  • une (vraie) peau de vache : roué, méchant, quelqu'un qui prend en traitre.

Pet[modifier | modifier le code]

  • comme un pet sur une toile cirée : très vite, précipitamment
  • péter plus haut que son cul : être trop prétentieux
  • avoir un pet de travers : être lunatique, faire une erreur
  • ne pas valoir un pet de lapin : n'avoir aucune valeur
  • péter dans la soie : vivre dans le luxe
  • faire pet en l'air,
  • être un pet-de-loup,
  • un rase pet : manteau très court
  • pet d'escalier : bon-à-rien[2].
  • pet de nonne : petit gâteau soufflé.

Pied[modifier | modifier le code]

  • faire des pieds et des mains : se démener.
  • croche-pied : action qui consiste à accrocher le pied d'une personne (le plus souvent avec votre pied) en train de marcher pour la faire trébucher.
  • pied-de-poule : même motif que le pied-de-poule, mais de plus petite taille.
  • pied-de-coq : motif figuratif d'un textile.
  • pied-de-biche : barre de fer à tête aplatie et fendue, servant de levier.
  • les Pieds-Noirs: principalement, Français installés en Afrique française du Nord jusqu'à l'indépendance de cette dernière.
  • prendre son pied, c’est le pied : s'amuser. L'expression "prendre son pied" se réfère initialement au plaisir ressenti par une femme lorsqu'elle saisit son pied lors du coït.
  • faire le pied de grue : attendre ; se dit aussi d'une prostituée en faction, souvent appuyée dos au mur avec une jambe relevée (d'où référence à l'animal).
  • pied-de-loup : autre nom de la Lycope d'Europe, plante de la famille des lamiacées.
  • faire un pied de nez : se moquer.
  • mettre à pied : marcher au pas, (militaire) marquer le pas. Figurativement, sanction consistant en exclusion communautaire ; mettre au chômage, licencier.
  • au pied de la lettre : saisir les mots, pas les idées.
  • se laisser marcher sur les pieds : se laisser faire.
  • avoir un pied-à-terre : posséder une résidence quelconque, souvent secondaire (s'oppose à résidence principale, ses pénates).
  • mettre les pieds dans le plat : intervenir avec fracas voire maladresse.
  • bête comme ses pieds : sot.
  • à pied d’œuvre : à l'ouvrage.
  • de plain-pied : au même niveau, sans étage.
  • pied au plancher : à fond d'accélérateur.
  • casser les pieds : ennuyer.
  • couper l’herbe sous le pied : prendre au dépourvu.
  • trouver chaussure à son pied : trouver ce qu'on recherche ; trouver son âme sœur.
  • retirer une épine du pied : résoudre un problème, ôter un souci.
  • bon pied bon œil : avec entrain.
  • au pied levé : en cours de route, de façon impromptue, au dépourvu.

Poignet[modifier | modifier le code]

  • à la force du poignet : avec patience et application, avec énergie.

Poing[modifier | modifier le code]

  • pieds et poings liés : être à la merci ou au bon vouloir de quelqu'un.
  • dormir à poings fermés : dormir profondément.
  • arme de poing : arme conçue de telle sorte qu'on norlament peut manier d'une seulement main (jargon militaire), comme un couteau ou un pistolet.

Poil[modifier | modifier le code]

  • à rebrousse-poil: en sens contraire.
  • caresser dans le sens du poil: flatter, abonder dans le sens de quelqu'un.
  • à poil: dévêtu.
  • au poil: parfaitement exécuté.
  • pile-poil: exactement.
  • Poilus : soldats de la Première Guerre Mondiale.

Pouce[modifier | modifier le code]

  • manger sur le pouce : frugalement.
  • donner un coup de pouce : aider.
  • se tourner les pouces : être oisif.

Poumon[modifier | modifier le code]

  • s'époumoner : vociférer, s'exprimer en criant.
  • se faire souffler dans les bronches, se prendre une soufflante : réprimande particulièrement vive et intense.


R[modifier | modifier le code]

Rate[modifier | modifier le code]

  • se mettre la rate au court-bouillon : s'inquiéter énormément (voire plus que nécessaire).
  • avoir la rate qui se dilate : rire à en manquer de souffle.

Rein[modifier | modifier le code]

  • avoir les reins solides : être capable de supporter plus qu'un simple aléas.
  • briser les reins : réduire quelqu'un à l'impuissance.

S[modifier | modifier le code]

Sang[modifier | modifier le code]

  • se faire sucer le sang : être parasiter ; se faire exploiter/appauvrir plus que de raison.
  • se faire du mauvais sang: s'inquiéter beaucoup.
  • se faire un sang d'encre: s'inquiéter énormément, se rendre malade d'inquiétude.
  • se ronger les sangs : s'inquiéter énormément (voire plus que nécessaire) ; anxiété.
  • garder son sang-froid : ne pas se laisser emporter par les émotions.
  • à en glacer le sang : terrifiant.
  • à s'en faire bouillir les sangs : à même de provoquer la colère.
  • pur-sang: de pure race, certains types de races.
  • sang-mêlé: métissé, métissage.
  • avoir le sang bleu : souffrir de cardiopathie ; être noble.
  • avoir le sang chaud : être colérique.
  • avoir un coup de sang : piquer une colère.
  • mettre à feu et à sang : dévaster.
  • pisser le sang, se vider de son sang : avoir une hémorragie externe.
  • être en sang : être blessé (de sanguinolent à grave hémorragie).

Sexe[modifier | modifier le code]

  • le beau sexe : la gent féminine.
  • le sexe fort : la gent masculine.
  • le sexe faible : la gent féminine (condescendant).
  • une bête de sexe : quelqu'un sachant faire plaisir à son partenaire.
  • penser avec son sexe : coucher avec n'importe qui, être pervers.
  • discuter sur le sexe des anges : débattre futilement, occultant des questions autrement plus importantes.

T[modifier | modifier le code]

Talon[modifier | modifier le code]

  • être sur les talons (de quelqu'un) : poursuivre (quelqu'un).
  • talonner: poursuivre.
  • le talon d'Achille : le point faible.
  • avoir l’estomac dans les talons : être affamé.
  • tourner les talons : quitter les lieux.
  • talon de chéquier/facture : partie restante du chéquier/calepin de facture une fois le chèque / la facture détaché(e).

Tête[modifier | modifier le code]

  • entête : partie d'un courrier papier situé au sommet de la page avant le contenu textuel.
  • s'entêter : s'obstiner (parfois sottement).
  • têtu : obstiné jusqu'à la bêtise.
  • être à la tête : diriger.
  • prendre la tête : s'arroger la direction/décision, en sport, prendre l'avantage.
  • se prendre la tête : s'agacer.
  • ne rien avoir dans la tête : être bête.
  • cabochon!(issu de caboche) : être bête et sot.(Au Québec)
  • être une tête/tronche : être intelligent.
  • petite tête : personne peu intelligente.
  • en avoir par-dessus la tête : être exaspéré.
  • avoir la tête comme un seau : être excédé.
  • garder la tête froide : rester calme, garder son sang-froid.
  • sans queue ni tête : sans aucun sens.
  • un tête à queue : demi-tour brutal, une volte-face.
  • avoir la tête dans le cul : être assommé.
  • chanter à tue-tête : chanter à l'excès.
  • de tête : par-cœur, de mémoire.
  • tête à tête : conversation seul à seul.
  • avoir toute sa tête, perdre la tête : avoir tous ses esprits, perdre ses esprits.
  • la tête près du bonnet : avoir de la suite dans les idées.
  • la tête sur le billot : avec certitude.(Dans le sens de gageure)
  • coûter les yeux de la tête : être onéreux.
  • se cogner la tête contre les murs : être excédé.
  • n’en faire qu’à sa tête : être indocile.
  • quelle tête de noeuds ! : quelle personne stupide/ingérable !
  • avoir la tête dure : être quelqu'un qui ne change pas facilement d'avis, péjorativement une personne à qui il est difficile de faire entendre raison.
  • une tête de pioche : partie de la pioche qui sert à creuser, personne particulièrement ardue à faire changer d'avis.
  • faire la tête : bouder.
  • casse-tête : puzzle, problème cocasse.
  • attraper la grosse tête : se prendre pour plus important qu'on est (souvent suite à un éventuel succès d'importance moindre).
  • faire une tête au carré : faire réprimande bien sentie, ou parfois synonyme de "casser la figure".
  • chercher des poux dans la tête : provoquer avec hostilité.
  • tête de gondole : achalandage pour mettre en exergue certains produits en vente.
  • tête de lit : partie du lit destinée à recevoir les oreillers et traversin, par exention tout ameublement fait pour cette partie du lit.
  • tête d'ail : ensemble de gousses d'ail.
  • (en) tête de liste : parmi les premiers, parmi les mieux classés de la liste.
  • se creuser la tête : réfléchir.
  • avoir la tête farcie de... : connaître en quantité (généralement sans comprendre), savoir de façon forcée.
  • t'en fais/tire une tête ! : tu n'as pas l'air bien et ça se voit !
  • avoir la tête dans les nuages : révasser.
  • avoir la tête ailleurs : être dissipé.
  • être un tête en l'air : faire preuve d'étourderie.

V[modifier | modifier le code]

Veine[modifier | modifier le code]

  • conduit du système cardiovasculaire.
  • type de configuration gitologique du minerai.
  • avoir de la veine : avoir de la chance.
  • dans la veine : dans cet ordre d'idées.
  • ça me fait une bonne veine : utilisé pour montré le désintérêt (ironique).
  • une déveine : une mauvaise période, un manque de chance.

Ventre[modifier | modifier le code]

  • avoir le ventre creux : être affamé.
  • le ventre d'un muscle : sa partie charnue.
  • à plat ventre : s'allonger par terre sur le ventre.
  • avoir la peur au ventre : être tétanisé.
  • avoir les yeux plus gros que le ventre : ne pas être capable de manger tout ce qu'on a demandé à se faire servir, avoir plus d'appétit apparent que réel.
  • ventre vide n'a point d'oreille : être affamé rend peu attentif à ce qui est dit.
  • la reconnaissance du ventre : loyauté basé sur la satisfaction alimentaire ou salariale ; attachement primitif à la mère (désuet).

Vessie[modifier | modifier le code]

  • prendre les vessies pour des lanternes : prendre ses rêves pour la réalité.
  • organe stockant les urines.
  • petit ballon d'eau ou d'air, outre.

Z[modifier | modifier le code]

Zob[modifier | modifier le code]

  • peau de zob

Zizi[modifier | modifier le code]

  • bruant.
  • familièrement (enfants) le sexe, en particulier celui des garçonnets.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Synonymes sur le dictionnaire.reverso.net
  2. Mikael Madeg a sélectionné dix surnoms de Bretons avec le mot bramm dans Le grand livre des surnoms bretons, p. 42.