Liseron des champs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Convolvulus arvensis

Convolvulus arvensis
Description de cette image, également commentée ci-après
Liseron des champs.
Classification selon Tropicos
Règne Plantae
Classe Equisetopsida
Sous-classe Magnoliidae
Super-ordre Asteranae
Ordre Solanales
Famille Convolvulaceae
Genre Convolvulus

Espèce

Convolvulus arvensis
L., 1753[1]

Synonymes

  • Convolvulus ambigens House[2]
  • Convolvulus arvensis subsp. crispatus Franco[2]
  • Convolvulus arvensis var. angustatus Ledeb.[3]
  • Convolvulus arvensis var. aphacoefolius Pomel[2]
  • Convolvulus arvensis var. auriculatus (Desr.) Choisy[2]
  • Convolvulus arvensis var. biflorus Choisy[2]
  • Convolvulus arvensis var. cherleri (C.Agardh ex Roem. & Schult.) Halácsy[2]
  • Convolvulus auriculatus Desr.[2]
  • Convolvulus cherleri C.Agardh ex Roem. & Schult.[2]
  • Convolvulus chinensis Ker Gawl.[3]
  • Convolvulus corsicus Roem. & Schult.[2]
  • Strophocaulos arvensis (L.) Small[2]

Le Liseron des champs (Convolvulus arvensis) est une plante herbacée vivace de la famille des Convolvulacées.

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce Convolvulus arvensis a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1753[4].

Le Liseron des champs est vulgairement dénommé Petit liset, Campanette, vrillée, clochette champêtre, robe de la Vierge[5].

Synonymie[modifier | modifier le code]

Il existe pour cette espèce de très nombreux synonymes [6]:

  • Convolvulus ambigens House
  • Convolvulus arvensis f. purpurascens T.Tacik
  • Convolvulus arvensis f. rehmanii T.Tacik
  • Convolvulus arvensis subsp. crispatus Franco
  • Convolvulus arvensis var. angustatus Ledebour
  • Convolvulus arvensis var. crassifolius Choisy
  • Convolvulus arvensis var. hastulatus Meisn.
  • Convolvulus arvensis var. linearifolius Choisy
  • Convolvulus arvensis var. obtusifolius Choisy
  • Convolvulus arvensis var. parvifolius Choisy
  • Convolvulus arvensis var. prostratus Rouy
  • Convolvulus arvensis var. pumilus Choisy
  • Convolvulus arvensis var. sagittatus Ledebour
  • Convolvulus arvensis var. sagittifolius Fisch.
  • Convolvulus arvensis var. sagittifolius Turczaninow (nom. illeg.)
  • Convolvulus arvensis var. villosus Choisy
  • Convolvulus auriculatus Desr.
  • Convolvulus cherleri Agardh ex Roem. & Schult.
  • Convolvulus chinensis Ker Gawler
  • Convolvulus corsicus Roem. & Schult.
  • Convolvulus fischerianus Petrov
  • Convolvulus longipedicellatus Sa'ad
  • Convolvulus minor Bubani nom. illeg.
  • Convolvulus prostratus F.W.Schmidt (nom. illeg.)
  • Convolvulus sagittifolius (Fisch.) T.Liou & Ling (nom. illeg.)
  • Convolvulus sagittifolius Fisch. ex Choisy (nom. illeg.)
  • Convolvulus sagittifolius Salisbury (nom. illeg.)
  • Lizeron arvensis (L.) Rafinesque
  • Lizeron chinensis (Ker Gawl.) Rafinesque
  • Strophocaulos arvensis (L.) Small, 1933

Description[modifier | modifier le code]

C'est une plante vivace rampante ou grimpante, atteignant 2 mètres au maximum. Les feuilles sont alternes, oblongues, pétiolées et sagittées. Les fleurs sont solitaires, éphémères (elles ne sont ouvertes souvent qu'une journée), blanches ou roses rayées de blanc, et faiblement parfumées. Les fruits sont des capsules arrondies. On trouve le liseron des champs en terrains cultivés ou vagues, dans les gazons tondus à ras et au bord des chemins et des routes[7].

C'est une adventice qui peut entrer en compétition pour la lumière avec les plantes qu'elle prend pour support. Elle se propage rapidement par voie aérienne via la dissémination de ses graines par les oiseaux.[réf. souhaitée]

Elle est cependant utilisée en jardinage écologique pour attirer les syrphes et limiter ainsi les populations de pucerons.[réf. souhaitée] Les liserons sont par leur racine un des moyens de maintenir les bonnes mycorhizes dans les parcelles potagères pendant l'hiver, le labour et le sol nu stérilisant le lieu.

Propriétés[modifier | modifier le code]

En herboristerie, le Liseron des champs est utilisé pour ses propriétés laxatives et purgatives énergiques de sa racine récoltée pendant les mois de juillet et d'août. On prépare à cet effet un sirop purgatif[8]. Ses feuilles infusées ont les mêmes propriétés laxatives[9].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Organes reproducteurs

Graine

Habitat et répartition

  • Habitat type : friches vivaces rudérales pionnières, mésoxérophiles, médioeuropéennes, psychrophiles
  • Aire de répartition : cosmopolite

Liste des variétés[modifier | modifier le code]

Selon Tropicos (12 septembre 2020)[10] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

  • variété Convolvulus arvensis var. angustatus Ledeb.
  • variété Convolvulus arvensis var. crassifolius Choisy
  • variété Convolvulus arvensis var. hastulatus Meisn.
  • variété Convolvulus arvensis var. linearifolius Choisy
  • variété Convolvulus arvensis var. sagittaefolius Turcz.
  • variété Convolvulus arvensis var. sagittatus Ledeb.
  • variété Convolvulus arvensis var. sagittifolius Turcz.
  • variété Convolvulus arvensis var. villosus Choisy

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. IPNI. International Plant Names Index. Published on the Internet http://www.ipni.org, The Royal Botanic Gardens, Kew, Harvard University Herbaria & Libraries and Australian National Botanic Gardens., consulté le 12 septembre 2020
  2. a b c d e f g h i et j BioLib, consulté le 12 septembre 2020
  3. a et b The Plant List (2013). Version 1.1. Published on the Internet; http://www.theplantlist.org/, consulté le 12 septembre 2020
  4. Linnaeus, C. (1753) Species Plantarum, Tomus I: 153.
  5. A. Fleury de la Roche, Les plantes bienfaisantes, page 210 (article : liseron), éditions Gautier-Languereau, Paris, 1937
  6. USDA, ARS, National Genetic Resources Program. Convolvulus arvensis in the Germplasm Resources Information Network (GRIN), US Department of Agriculture Agricultural Research Service. Accessed on 09-Oct-10.
  7. Marjorie Blamey et Christopher Grey-Wilson, La flore d'Europe occidentale, Flammarion, , 544 p. (ISBN 978-2-08-200995-9)
  8. A. Fleury de la Roche, Les plantes bienfaisantes, page 211 (article : liseron), éditions Gautier-Languereau, Paris, 1937
  9. A. Fleury de la Roche indique la dose de 12 à 15 g de feuilles de liseron contuses infusées pendant une demi-heure dans 500 g d'eau ou de lait frais pour la préparation de cette potion laxative. Il en indique également l'usage sous forme de poudre de feuilles administrée avec du miel.
  10. Tropicos.org. Missouri Botanical Garden., consulté le 12 septembre 2020

Références biologiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :