Lise Tréhot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lise Tréhot
Lise Tréhot en 1864.
Lise Tréhot en 1864.

Naissance
Ecquevilly (Seine-et-Oise
Nationalité Française
Décès (à 73 ans)
Paris 16e
Carrière
Période active 1866–1872

Lise Tréhot (, Ecquevilly (Seine-et-Oise) – (à 73 ans), Paris (16e) fut un modèle et la petite amie d'Auguste Renoir entre 1866 et 1872. Elle apparaît dans la plupart des travaux de Renoir à cette époque, soit plus de vingt peintures, notamment Lise à l'ombrelle (1867), Les Fiancés - Le Ménage Sisley et En été (1868).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Lise Tréhot née le à 9 heure du soir est la fille de Louis Tréhot et Amélie Elisabeth Boudin[1]. Son père était aubergiste d'Ecquevilly jusqu'en 1850, après quoi il déménagea avec sa famille à Paris, où il vendait de la limonade et du tabac. Lise Tréhot était la quatrième enfant d'une famille de six enfants, avec trois frères et deux sœurs. Selon un document de l'époque, Lise Tréhot aurait été couturière. Clémence Tréhot, sa sœur aînée, était la compagne de Jules Le Cœur, qui plus tard la présenta à Renoir dans sa maison de Marlotte, vraisemblablement en [2],[3],[4],[5], et devint sa petite amie[6].

Modèle de Renoir[modifier | modifier le code]

Lise Tréhot commença à poser pour Auguste Renoir (1841–1919) quand elle avait dix-huit ans et lui, vingt-cinq ans. Parmi les peintures réalisées à cette époque, on trouve Lise avec un chapeau de paille (1866) et Lise cousant (1867–68). Renoir peint en 1867 un nu de Lise Tréhot, le tableau Diane (1867), mais il ne fût pas exposé au Salon en 1867. L'année suivante, Renoir reçut les éloges de la critique pour Lise (ou Lise à l'ombrelle, 1867), accepté au Salon de 1868. Écrivant sur cette peinture, le critique d'art Zacharie Astruc décrit Lise Tréhot comme « une agréable parisienne dans les bois » et comme une fille de la classe ouvrière[5]. L'écrivain Émile Zola la compara à Camille Doncieux, modèle et épouse de Claude Monet[7].

Au Salon de 1869, Lise Tréhot figure dans une œuvre intitulée En été (1868), habillée avec simplicité d'un chemisier qui lui tombe des épaules. John Collins remarque que l'apparence « sombre, forte et sans expression » de Lise Tréhot fonctionnait très bien dans de tels portraits, mais moins dans un style plus formel, comme dans la peinture en costume Les Fiancés - Le Ménage Sisley (1868), où elle pose avec le peintre Alfred Sisley (1839–1899). Au total, Lise Tréhot apparaît dans plus de vingt peintures de Renoir pendant le début de sa période de Salon, soit entre 1866 et 1872[7],[5]. Selon l'historien d'art John House, « Lise était le modèle de tous les personnages féminins de Renoir à cette époque[8] ».

Bien que peu de choses soient connues sur la relation qu'entretenaient Lise Tréhot et Renoir, lorsqu'elle était son modèle, elle aurait donné naissance à un petit garçon nommé Pierre le (qui meurt vers 1930). Le , Lise Tréhot donna naissance à une petite fille appelée Jeanne Marguerite Tréhot [9](1870–1934)[10] qui a été confiée à une nourrice afin qu'elle s'en occupe comme du sien. Renoir continue cependant d'aider Jeanne financièrement, dans le plus grand secret, jusqu'à sa mort (et après sa mort avec l'aide d'Ambroise Vollard), mais il n'a jamais reconnu, de son vivant, qu'elle était sa fille[4],[5],[11]. Selon Jean-Claude Gélineau, dans la biographie de Jeanne Tréhot, Auguste Renoir a reconnu sa fille (son nom apparaît sur l'acte de baptême) et il a donné son accord pour le mariage de sa fille, et figure sur le testament du peintre[12]. Il est à remarquer que « Pierre » et « Jean » seront aussi les prénoms que donnera Renoir à ses enfants nés de son mariage avec Aline Charigot en 1890.

Sans que l'on sache pourquoi, Lise Tréhot arrêta de poser pour Renoir après 1872 ; on dit qu'elle ne l'a plus jamais revu ou ne lui a plus jamais parlé ensuite. Et même si Lise Tréhot fait partie intégrante du début de la carrière de Renoir, il ne l'a jamais mentionnée dans des entretiens, des mémoires ou des biographies[7],[5].

Fin de vie[modifier | modifier le code]

En 1883, plus de dix ans après que Lise Tréhot a cessé de poser pour Renoir, elle épousa l'architecte Jean-Vivien-Georges Brière de l'Isle (1847–1902) et, avec lui, eut deux fils et deux filles[5],[13]. Elle légua à ses enfants deux peintures de Renoir, Lise cousant (1867–68) et Lise au un chapeau de paille (1872), qui font partie des collections du Musée d'art de Dallas[7],[2].

Il semblerait que Lise Tréhot ait détruit la plupart de ses documents personnels, de l'époque où elle posait pour Renoir. Elle meurt à Paris au 6 rue Lekain à 15 heure 30 le [14], à l'âge de 73 ans. Elle est enterrée au cimetière du Père Lachaise[2].

Œuvres où elle apparaît en tant que modèle[modifier | modifier le code]

Année Illus. Titre Technique Dimensions (cm) Musée Notes
1866 Renoir Lise in a Straw Hat.jpg
Jeune fille au chapeau de paille
Huile sur toile 47 x 38.4 Fondation Barnes, États-Unis [5],[15]
1866 Standing Young Woman.jpg Jeune femme debout Huile sur toile 24.5 x 14 Collection privée [16]
1866 Young Woman Seated in the Countryside.jpg Jeune femme assise dans la campagne (Lise Tréhot) Huile sur toile 24.5 x 14 Collection privée [16]
1866 Woman Standing by a Tree.jpg Femme debout près d'un arbre Huile sur toile 25.2 x 15.9 National Gallery of Art, États-Unis [17]
1866 Woman by a Fence.jpg Femme près d'une clôture Huile sur toile 25 x 16.1 National Gallery of Art, États-Unis [17]
1866 Woman in a Park.jpg Femme dans un parc Huile sur toile 26.1 x 16.1 National Gallery of Art, États-Unis [17]
1866 Landscape with two people.jpg Paysage avec deux personnages ou Paysage avec deux figures Huile sur toile Inconnues Perdu ou détruite.

Ce tableau n'est qu'une partie d'un tableau de Bazille, montrant un tableau de Renoir, observable uniquement sur cette toile.

[5]
1867–68 Lise Sewing - 1866.jpg Lise cousant Huile sur toile 55.9 x 45.7 Musée d'Art de Dallas, États-Unis [5]
1867 Pierre-Auguste Renoir 020.jpg Diane chasseresse Huile sur toile 197 × 132 National Gallery of Art, États-Unis [17]
1867 Portrait de Lise (Lise tenant un bouquet de fleurs des champs) - Pierre-Auguste Renoir.jpg Lise tenant un bouquet de fleurs des champs Huile sur toile 65.2 × 50.3 Collection privée [7]
1867 Lise with a Parasol.jpg Lise à l'ombrelle Huile sur toile 184 × 115 Musée Folkwang, Allemagne [5]
1868 Renoir Femme dans un jardin.jpg Femme dans un jardin Huile sur toile 105.5 x 73.4 Kunstmuseum Basel, Suisse [18]
1868 Pierre-Auguste Renoir 108.jpg Les Fiancés - Le Ménage Sisley Huile sur toile 105 × 75 Musée Wallraf Richartz, Allemagne [5]
1868 Pierre-Auguste Renoir - Summertime.jpg En été (La Bohémienne) Huile sur toile 85 x 59 Alte Nationalgalerie, Allemagne [5]
1869–70 Pierre-Auguste Renoir 086.jpg Nymphe dans le ruisseau Huile sur toile 66.5 × 124 National Gallery of Art, États-Unis [17]
1869–70 Bazille, Frédéric ~ La Toilette, 1869-70, Oil on canvas Musee Fabre, Montpelier.jpg La Toilette Huile sur toile 132 x 127 Musée Fabre, France [19]
1870 Renoir - Banhista com Cão Grifon.jpg La Baigneuse au griffon Huile sur toile 184 × 115 Musée d'Art de São Polo, Brésil [5]
1870 Pierre-Auguste Renoir - Odalisque.jpg Odalisque (Femme d'Alger) Huile sur toile 69.2 × 122.6 National Gallery of Art, États-Unis [17]
1870 Young Woman in a Boat.jpg Jeune femme dans un bateau (Lise Tréhot) Huile sur toile 29.5 x 33.2 Collection privée [20]
1870 Pierre Auguste Renoir - La Promenade.jpg La Promenade Huile sur toile 81.3 × 65 Getty Center, États-Unis [8]
1871 Renoir woman with a parrot 1871.jpg La Femme à la perruche Huile sur toile 92.1 × 65.1 Musée Solomon R. Guggenheim, États-Unis [7]
1871–72 Renoir Lise in a White Shawl.jpg Lise au châle blanc Huile sur toile 56 x 46 Musée d'Art de Dallas, États-Unis [5]
1872 Pierre-Auguste Renoir - Femme à l'ombrelle assise dans le jardin (1872).jpg Femme à l'ombrelle assise dans le jardin Huile sur toile 46 × 37.9 Collection privée [21]
1872 Pierre-Auguste Renoir - Parisiennes in Algerian Costume or Harem - Google Art Project.jpg Intérieur de harem à Montmartre (Parisiennes habillées en algériennes) Huile sur toile 156 × 129 Musée national de l'art occidental, Tokyo [17]

Nota : Ces peintures sont d'Auguste Renoir sauf :

  • "Paysage avec deux personnages" ou "Paysage avec deux figures", partie du tableau de Frédéric Bazille , "l'atelier de la rue de la Contamine" sur lequel figure, accrochée à un mur, cette toile disparue de Renoir.
  • "La toilette" de Frédéric Bazille.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (Archjves départementales de l'Orne, Ecquevilly, acte de naissance N° 8, dressé le 15 Mars 1848 à 11 heure du matin, mention naissance; vue 172/559)
  2. a b et c Cooper, Douglas (May 1959).
  3. Cooper, Douglas (Sept–Oct 1959).
  4. a et b Distel, Anne (2010).
  5. a b c d e f g h i j k l m et n House, John. (2013).
  6. (en) Natalia Brodskaya, Renoir, p. 67
  7. a b c d e et f Collins, John (2013).
  8. a et b House, John (1997)
  9. Henri Gourdin(1948-....), Jeanne, l'enfant cachée d'Auguste Renoir, Paris : les Éditions de Paris-Max Chaleil, 2018, (14-Condé-en-Normandie : Impr. Corlet numéric), 1 vol. (142 p.). (ISBN 978-2-84621-277-9)
  10. Elle est morte le 8 juin 1934, et fut inhumée à Sainte-Marguerite-de-Carrouges
  11. Rainbow, Rebecca (ed). (2006).
  12. in Jean-Claude Gélineau, Jeanne Tréhot, la fille cachée de Pierre-Auguste Renoir, Éditions du Cadratin, 2007 cité par Pascal Mérigeau, Jean Renoir, Flammarion, 2012, p. 44 et 45
  13. « Généalogie de Lise TREHOT », sur Geneanet (consulté le )
  14. (Archives de Paris 16e, acte de décès N° 574,dressé le 14 Mars 1922 à 13 heure, avec mention décès, vue 14/31)
  15. Lucy, Martha. John House (2012). Renoir in the Barnes Foundation. Yale University Press. (ISBN 9780300151008). (OCLC 742017633).
  16. a et b As cited on Christie's website: Dauberville, G.-P. Michel Dauberville (2007). Renoir: Catalogue Raisonné des Tableaux, Pastels, Dessins et Aquarelles. Volume I. p. 390. (ISBN 9782916873008). (OCLC 297153894).
  17. a b c d e f et g Coman, Florence E. (2004). Impressionism, An Intimate View: Small French Paintings in the National Gallery of Art. National Gallery of Art. p. 30. (ISBN 978-1904832034). (OCLC 55016362).
  18. Bott, Gian Casper (2004). Kunstmuseum Basel. Foundation BNP Paribas Switzerland in cooperation with the Swiss Institute for Art Research. p. 41. (ISBN 9783908196303). (OCLC 609181786).
  19. Tinterow, Gary. Henri Loyrette (1994). Origins of Impressionism. Metropolitan Museum of Art. p. 337. (ISBN 9780870997174). (OCLC 30623473).
  20. As cited in Cooper (May 1959): Vollard, A. (1918). Pierre-Auguste Renoir, Tableaux, pastels et dessins. Volume I, no. 19, p. 5. "La Barque".
  21. Strieter, Terry W. (1999). Nineteenth-century European Art: A Topical Dictionary. Greenwood Press. p. 247–248. (ISBN 978-0-313-29898-1). (OCLC 185705650).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marc Le Cœur, « O pintor, o primeiro modelo e seus primeiros admiradores: A historía que Renoir não mencionava » [Le peintre, son premier modèle et ses premiers amateurs : l'histoire dont Renoir ne voulait pas parler], Renoir, o Pintor da Vida, São Paulo, MASP, 2002, p. 33-65 (en portugais), 196-223 (en français) et 255-279 (en anglais)
  • (en) John House, Impressionism: Paint and Politics, Yale University Press, 2004 (ISBN 978-0300102406), (OCLC 185998830)
  • Jean-Claude Gélineau, Jeanne Tréhot : la Fille cachée de Pierre Auguste Renoir, Essoye, 2007 (ISBN 978-2865500307), (OCLC 181092138)
  • Marc Le Cœur, Renoir au temps de la bohème. L'histoire que l'artiste voulait oublier, Paris, L’Échoppe, 2009 (ISBN 978-2-84068-220-2) (OCLC 451095813)