Lisbeth Salander

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lisbeth Salander
Personnage de fiction apparaissant dans
Millénium.

Alias Wasp
Hacker Republic
Naissance 30 avril 1978
Origine Drapeau de la Suède Suède
Sexe Féminin
Cheveux Noirs (roux à l'origine)
Activité hacker, enquêtrice
Famille Anieta Sophia Salander (mère, morte)
Alexander Zalachenko (père, mort)
Camilla Salander (sœur jumelle)
Ronald Niedermann (demi-frère, mort)
Entourage Mikael Blomkvist

Créé par Stieg Larsson
Interprété par Noomi Rapace Version suédoise
Tehilla Blad Version suédoise
Rooney Mara Version américaine
Films Millénium
Millénium 2 : La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette
Millénium 3 : La Reine dans le palais des courants d'air
Millénium : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes
Romans Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes
La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette
La Reine dans le palais des courants d'air
Séries Millenium

Lisbeth Salander est l’une des héroïnes de la trilogie de romans policiers de l'écrivain suédois Stieg Larsson parue en Suède en 2005 (Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes, La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette et La Reine dans le palais des courants d'air).

Apparence physique[modifier | modifier le code]

Elle a un physique frêle (1,50 m pour 42 kg) et un look d'adolescente (bien qu'elle ait entre 25 et 27 ans). Assez maigre, elle n'a pas de poitrine et un teint très pâle, elle a les cheveux courts et noirs (mais ses cheveux sont roux de nature) ainsi que de nombreux tatouages et piercings (dont le tatouage d'un dragon couvrant une grande partie de son dos, une guêpe à la base du cou et un piercing au septum nasal).

En réalité, elle a une force et une résistance physique étonnantes, probablement un trait génétique lui venant de son père puisque son demi-frère a aussi une force et une résistance incroyables, mais contrairement à lui qui est très lent, elle a une vitesse de frappe et d'esquive qui stupéfie même les boxeurs professionnels. Elle a d'ailleurs pratiqué la boxe pendant de nombreuses années durant lesquelles elle servait de sparring-partner au champion Paolo Roberto (qui existe vraiment et joue son propre rôle dans le film).

Vestimentairement parlant, elle se rapproche du style gothique.

Au fil de la trilogie, Lisbeth se fera enlever quelques-uns de ses tatouages, notamment la guêpe qu'elle avait dans le cou et se fera poser des seins.

Elle fume énormément, de préférence des blondes filtre.

Profil psychologique[modifier | modifier le code]

À cause de son enfance traumatique, Lisbeth est une jeune femme introvertie, asociale, et a des difficultés à se faire des amis.

Elle est particulièrement hostile aux hommes qui maltraitent les femmes et les punit lorsque cela est possible.

Holger Palmgren, son premier tuteur, seule personne à qui elle s'est un peu confiée, pense qu'elle pourrait présenter un syndrome d'Asperger mais c'est une hypothèse personnelle non confirmée par des professionnels. On peut noter qu'elle ne correspond pas tout à fait au syndrome type et que, de plus, l'explication possible de son comportement est connue.

Elle a un lourd passé en hôpital psychiatrique. Considérée comme « majeur incapable », elle est mise sous tutelle. Mais cela est dû à une manipulation des services secrets. Pendant son enfance, elle n'a jamais pu se faire entendre des adultes et encore moins des autorités policières ou judiciaires. Gagner sa confiance exige beaucoup de temps et de patience.

Lisbeth a une identité sexuelle assez floue ; c'est ce qu'affirme Miriam Wu, une de ses rares amies et partenaire sexuelle. En effet, au fil de la série, elle entretient des relations sexuelles avec des hommes, comme Mikael Blomkvist, et aussi avec des femmes comme Miriam Wu. On peut dire qu'elle est bisexuelle.

Profil intellectuel[modifier | modifier le code]

  • Elle a une intelligence exceptionnelle et une mémoire photographique sans défauts.
  • Elle apprend les mathématiques jusqu'à un très haut niveau en autodidacte et parvient à résoudre le « théorème de Fermat » en trois semaines. Malheureusement, elle perd cette solution après avoir reçu une balle dans la tête.

Profil professionnel[modifier | modifier le code]

Lisbeth est une black hat, une hackeuse qui pénètre par effraction dans les systèmes et les réseaux informatiques. Sous le pseudonyme de « Wasp » (guêpe), elle est une figure légendaire dans la communauté internationale des hackers. Elle utilise ses talents pour gagner sa vie, notamment en tant que collaboratrice de l’entreprise Milton Security, pour laquelle elle pirate des systèmes informatiques afin d’obtenir des renseignements détaillés sur des personnes. Son patron, Dragan Armanskij, la considère comme la meilleure enquêtrice qu'il connaisse.

Elle manipule les informations personnelles, publiques, policières, judiciaires, bancaires. Pour cette activité elle a créé Asphyxia, un logiciel qui remplace discrètement l'explorateur internet dans un ordinateur cible (celui qu'elle souhaite espionner). Une fois le remplacement effectué, Asphyxia crée une image du disque dur de l'ordinateur sur un serveur distant. Cette image permet d'avoir accès en temps réel à tous les documents de l'ordinateur espionné. C'est ainsi qu'elle communique avec Mikael Blomkvist dans le tome deux.

Sa mémoire photographique l’aide beaucoup dans ses investigations.

Elle dispose de faux passeports et n’hésite pas à se déguiser pour échapper à la vigilance des autres. Son personnage préféré est Irene Nesser, une Norvégienne dont le passeport authentique est parvenu à Lisbeth par l'intermédiaire de Plague, son collègue hacker.

Pour dérober l'argent de Wennerström, elle utilise le passeport d'Irene Nesser conjointement avec celui d'une Anglaise, Monica Sholes.

Elle se procure d'abord les codes du compte secret de Wennerström aux îles Caïmans. Elle se rend à Zurich déguisée en Irene Nesser. Là, elle se change alternativement en Monica ou en Irene pour passer dans différentes banques, tout en lançant des opérations par Internet pour faire transiter l'argent dans les comptes de sociétés bidons un peu partout dans le monde, lui permettant ainsi de transférer 260 millions de dollars sur une trentaine de comptes numérotés et un million sur un compte au nom de Wasp Entreprise à Gibraltar pour alimenter sa carte de crédit et provoquant par la même occasion la mort indirecte de Wennerström, cet argent venant de transactions douteuses.

Europol diffuse le signalement de Monica, établi à partir d'une caméra de surveillance à laquelle Lisbeth a bien pris soin de se montrer (citation du livre : « Une femme de petite taille avec une coupe au carré, une large bouche, une poitrine généreuse, des vêtements de marque et des bijoux en or. »), mais elle s'est débarrassée du passeport et du déguisement entre les aéroports de Zurich et d'Oslo.

Contexte de la trilogie[modifier | modifier le code]

Lisbeth Salander est née le 30 avril 1978. Sa mère s’appelle Anieta Sophia Salander, née Sjölander. Son père, Alexander Zalachenko, est un agent du service soviétique de renseignement militaire ayant fui le régime communiste ; il est protégé par une unité parallèle de la SÄPO, la Section, qui a exploité les informations de Zalachenko pendant la fin de la Guerre froide et étouffé toutes les affaires criminelles auxquelles il s'est livré par la suite à travers l'Europe. Plus tard, Zalachenko révèlera à Lisbeth qu’elle a quatre demi-frères et trois demi-sœurs à travers l’Europe. Zalachenko a pendant de longues années abusé physiquement et psychologiquement de la mère de Lisbeth, mais n’a jamais été puni.

À 12 ans, après que son père eut battu sa mère jusqu'au coma, Lisbeth lui jette de l'essence par la fenêtre de sa voiture et y met le feu, le brûlant à 80 %. Pour la faire taire, la SÄPO la fait interner dans un hôpital psychiatrique à Uppsala, la fait déclarer mentalement déficiente et la place sous la surveillance du Dr Peter Teleborian, qui collabore avec la SÄPO.

Après quelques années passées à l’hôpital St-Stefan, elle est finalement libérée, mais probablement toujours par influence des services secrets, le tribunal la juge légalement incompétente et la place sous la tutelle d’Holger Palmgren, qui est le premier à lui manifester de l'attention et à ne pas la considérer incapable. Après un accident vasculaire cérébral , Palmgren est remplacé par Nils Bjurman, un homme sadique qui abusera sexuellement de Lisbeth plusieurs fois. Un jour, Lisbeth place une mini caméra dans sa sacoche et le filme en train de la violer. Quelques jours plus tard, elle entre chez lui, l’immobilise à l’aide d’un taser, l’attache, le torture puis lui tatoue la phrase « Je suis un porc sadique, un pervers et un violeur » sur le ventre. Elle le force à écrire des rapports positifs sur elle, et à transmettre au tribunal une demande d'annulation de la tutelle. Il accepte mais jure de se venger. Il tente de mettre à exécution sa vengeance dans le tome 2 de la série Millénium mais finit victime de celui-là même qu'il comptait utiliser.

Lisbeth Salander se retrouve suspectée du meurtre de Bjürman, mais aussi de Dag Svennson et sa compagne, qui collaboraient avec Millénium pour révéler l'étendue du trafic de femmes en Suède. Elle avait contacté les journalistes, intéressée par l'histoire, mais l'enquête avait révélé l'implication de Zalachenko. En piratant les ordinateurs de Bjürman et de la police, elle va peu à peu remonter la piste du réseau et retrouver Zalachenko, alors qu'une campagne de presse hostile commence contre elle, révélant sous un angle sordide son passé psychiatrique et sa vie sexuelle. Elle retrouve Zalachenko, gardé par son demi-frère Ronald Niedermann, colosse insensible à la douleur, et échappe à la mort quand une balle de petit calibre l'atteint à la tête. Elle sort de sa tombe de fortune pour se venger et blesser Zalachenko d'un coup de hache à la jambe avant d'être retrouvée par Blomkvist.

Dans le tome 3, Lisbeth survit à l'opération d'extraction de la balle dans la tête et semble avoir conservé toutes ses capacités intellectuelles. La Section organise alors une nouvelle campagne pour garder le secret de Zalachenko, qui est abattu, et saper le procès contre Salander en manipulant le procureur Ekström. Blomkvist s'arrange alors pour lui faire parvenir un ordinateur grâce auquel elle va prévenir toutes les opérations de la Section et préparer sa défense pour son avocate, Annika Giannini, sœur de Blomkvist et spécialiste du droit des femmes. Elle reste plus de deux mois à l'hôpital avant d'être arrêtée avant son procès. Lors de l'audience, Annika parvient à totalement prendre l’ascendant sur le Dr Teleborian en prouvant ses mensonges et révélant en partie l'ampleur des exactions de la Section. Lisbeth ressort innocentée de tous les chefs d'accusation et libérée de sa tutelle.

Les films[modifier | modifier le code]

Dans les trois films de l'adaptation suédoise, Lisbeth Salander est incarnée par les deux actrices Noomi Rapace (adulte) et Tehilla Blad (enfant). C’est Rooney Mara qui joue ce rôle dans Millénium : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes (The Girl with the Dragon Tattoo), l'adaptation cinématographique de David Fincher (sortie le 18 janvier 2012)[1].

Œuvres où le personnage apparaît[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

La version réalisée pour la télévision reprend en réalité les trois premiers films et contient environ 2 heures de scènes supplémentaires par rapport à la version cinéma[2].

Sociologie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Pour une lecture philosophique du personnage de Lisbeth Salander, voir le dernier ouvrage de Jean-Louis Bischoff, Lisbeth Salander, une icône de l'en-bas, L'Harmattan, 2011.